Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
Date (Année)

3929 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP03369.pdf (TREMUSON (22). La Colignère - tranche 2 : des silos de l'âge du Bronze ancien et un manoir du XVe siècle. Rapport de diagnostic)
  • opération préventive de diagnostic
  • TREMUSON (22). La Colignère - tranche 2 : des silos de l'âge du Bronze ancien et un manoir du XVe siècle. Rapport de diagnostic
  • Mobilier Céramique, Industrie lithique, Macro-outillage, Verre Le premier ensemble comprend une série de fosses attribuables à la toute fin du Campaniforme ou au début du Bronze ancien (transition 3e / 2e millénaire avant n.è.). Elles s’intègrent à un environnement déjà riche
  • en vestiges protohistoriques, comprenant notamment une nécropole tumulaire et des constructions sur poteaux. Même si ces fosses semblent relativement « isolées » dans l’emprise du projet, il est possible que d’autres artefacts contemporains soient conservés au sein de la parcelle
  • . Enfin, soulignons que les données fournies par le mobilier céramique et les restes carpologiques issus des fosses sont relativement inédites à l’échelle régionale et viennent enrichir les discussions autour de la genèse du Bronze ancien en Bretagne. Le diagnostic a, en outre, permis
  • de découvrir l’emplacement exact du manoir de la Morandais. Si ce dernier était parfois mentionné dans diverses études historiques, il n’avait jamais été localisé. Les maçonneries mises au jour livrent les premières informations sur l’édifice. Plusieurs fossés observés en
  • périphérie de ce dernier fournissent quant à eux des éléments sur son environnement immédiat (jardins, bois…). Enfin, même si un certain nombre de questions demeurent, une première approche documentaire a permis de préciser l’histoire du manoir et d’esquisser l’organisation générale du
  • domaine. Bien que quelques manoirs, comme celui du Champ des Buttes à Chasné-sur-Illet (Beuchet et al. 2016), aient été étudiés ces dernières années, notons que ce type de découverte reste peu fréquent dans le cadre de l’archéologie préventive. Diagnostic archéologique L’opération de
  • diagnostic de la Colignère - tranche n°2 sur la commune de Trémuson a été réalisée durant le mois de novembre 2016 sur une superficie de 20270 m². Elle a permis de mettre en évidence deux ensembles de vestiges archéologiques. Rapport d’opération Sujets et thèmes Bâtiment, Habitat rural
  • , Maison, Fosse Des silos de l’âge du Bronze ancien et un manoir du XVe siècle Trémuson, Côtes d’Armor, La Colignère - tranche 2 : Des silos de l’âge du Bronze ancien et un manoir du XVe siècle Chronologie Âge du Bronze Ancien, bas Moyen Âge, Temps modernes, Époque contemporaine
  • Trémuson, Côtes d’Armor, La Colignère - tranche 2 Des silos de l’âge du Bronze ancien et un manoir du XVe siècle sous la direction de Stéphane Blanchet 37 rue du Bignon CS 67737 35577 Cesson-Sévigné Tél. 02 23 36 00 40 www.inrap.fr Rapport d’opération Inrap Grand Ouest Inrap Grand
  • Ouest janvier 2017 Diagnostic archéologique Rapport d’opération Des silos de l’âge du Bronze ancien et un manoir du XVe siècle 22372 Code INSEE Trémuson, Côtes d’Armor, La Colignère - tranche 2 — D113593 2016-066 Système d’information Code Inrap Arrêté de prescription
  • sous la direction de Stéphane Blanchet Inrap Grand Ouest 37 rue du Bignon CS 67737 35577 Cesson-Sévigné janvier 2017 avec les contributions de Françoise Labaune-Jean Théophane Nicolas Pierre Poilpré Julian Wiethold Illustration de couverture Le Château de la Morandais est
  • encore visible sur le cadastre de Trémuson de 1812 (extrait de la planche A1, Archives départementales 22, 3 P 377/2 Sommaire Données administratives, techniques et scientifiques 7 Fiche signalétique 8 Mots-clefs des thesaurus 9 10 Intervenants Notice
  • scientifique 10 État du site 11 Localisation de l’opération 13 Arrêté de prescription 20 Arrêté de désignation Résultats 23 1. 23 1.1 Circonstances de l’intervention 23 1.2 État des connaissances avant l’opération 25 1.3
  • Méthodologie 25 1.4 Archivage des données 27 2. 27 2.1 Introduction Résultats De discrets vestiges de la transition Campaniforme / Bronze ancien 28 2.1.1 Trois structures excavées 30 2.1.2 Le macro-outillage associé aux fosses 31 2.1.3 Étude
  • de la céramique de la transition 3e / 2e millénaire avant n.è 41 2.1.4 Tests carpologiques effectués sur le remplissage des fosses 7, 8 et 13 45 2.1.5 Synthèse et discussion 46 2.2 Un manoir du XVe siècle 47 2.2.1 Les éléments architecturaux 55
  • 2.2.2 Des fossés associés 60 2.2.3 Le mobilier associé 62 2.2.4 Le manoir de la Morandais en Trémuson : première approche documentaire 75 2.2.5 Synthèse et discussion 77 3. Conclusion 4. Bibliographie Annexes 78 85 1
  • . Inventaire du macro-outillage 85 2. Inventaire du mobilier céramique protohistorique 86 3. Datation radiocarbone 87 4. Tests carpologiques effectués sur le remplissage des fosses 7, 8 et 13 97 5. Inventaire du mobilier médiéval et moderne I. Données
  • administratives, techniques et scientifiques I. Données administratives, techniques et scientifiques 7 Fiche signalétique Localisation Références de l’opération Organisme de rattachement Région Numéro de l’arrêté de prescription Bretagne 2016-066 du 21 janvier 2016 Département
  • Numéro de l’opération Inrap Grand Ouest 37 rue du Bignon CS 67737 35577 Cesson-Sévigné Côtes d’Armor (22) D113593 Commune Numéro de l’arrêté de désignation Trémuson du responsable Dates d’intervention sur le terrain 2016-308 du 6 octobre 2016 21 novembre 2016 - 30 novembre
  • 2016 Maître d’ouvrage des travaux d’aménagement Surface du projet d’aménagement Saint-Brieuc Agglomération 20270 m2 Nature de l’aménagement Emprise du diagnostic archéologique Coordonnées géographiques et altimétriques selon le système Lambert 93 Projet de Zone d’Activités
RAP03068.pdf (PLÉCHÂTEL (35). le bois : architecture et vie quotidienne au néolithique moyen. rapport de fouille)
  • opération de sauvegarde par l'étude
  • PLÉCHÂTEL (35). le bois : architecture et vie quotidienne au néolithique moyen. rapport de fouille
  • Mobilier Industrie lithique, Céramique, Macrorestes, Faune, Outil La typologie des quatre constructions sur poteaux permet d’en proposer une approche architecturale et fonctionnelle. Les bâtiments 1 et 3 peuvent être interprétés comme des maisons d’habitation. Une fonction de
  • stockage est envisagée pour le bâtiment 2, qui s’apparente à une « dépendance » du bâtiment 3. L’interprétation de l’ensemble 11 demeure en revanche plus problématique. Cette construction pourrait s’apparenter à un édifice ostentatoire, dont la fonction dans l’aménagement de l’espace ou
  • dans le paysage reste délicate à aborder. Le phasage du site s’esquisse à la lecture des datations absolues, mais aussi grâce à un certain nombre d’indices de chronologie relative. Une première phase d’occupation (bâtiments 1 et 11) se positionne à la charnière entre le Ve et le IVe
  • millénaire avant notre ère. La deuxième phase (bâtiments 2 et 3) se place dans le courant de la première moitié du IVe millénaire. Entre ces deux étapes, la surface étudiée semble avoir été délaissée pendant une durée estimée à un ou deux siècles. Si le décapage documente clairement les
  • limites de l’occupation vers l’ouest et vers le nord, il ne peut être exclu que les vestiges se poursuivent au sud ou à l’est, sur des terrains topographiquement favorables. La fenêtre d’observation ouverte dans le cadre de cette fouille préventive est donc positionnée sur la limite
  • nord-occidentale d’un habitat, dont l’étendue reste toutefois incertaine. Fouille archéologique La fouille du site de Pléchâtel « Le Bois » a été conduite par l’Inrap en 2012, dans le cadre de l’aménagement d’un Parc d’Activités Intercommunal par la Communauté de Communes Moyenne
  • Vilaine et Semnon. Le décapage a concerné une surface de près de deux hectares, mettant en évidence quatre bâtiments sur poteaux et une soixantaine de structures de combustion. Une trentaine de foyers sont regroupés sous la forme d’une « batterie » organisée en une aire quadrangulaire
  • . L’ensemble de ces vestiges est rapportable au Néolithique moyen II. Rapport d’opération Sujets et thèmes Bâtiment, Structure funéraire, Habitat rural, Bâtiment agricole, Structure agraire, Maison, Fosse, Sépulture Architecture et vie quotidienne au Néolithique moyen Ille-et-Vilaine
  • moyen sous la direction de Laurent Juhel Il y a une dizaine d’années seulement, nous ne disposions de pratiquement aucune donnée sur l’architecture domestique du Néolithique moyen dans l’ouest de la France. Parmi un corpus de sites qui commence à s’étoffer, les architectures de
  • Architecture et vie quotidienne au Néolithique moyen 35221 Code INSEE Pléchâtel, Ille-et-Vilaine, Le Bois — 2011-148 Système d’information Code Inrap DB05036302 Arrêté de prescription sous la direction de Laurent Juhel Inrap Grand Ouest 37 rue du Bignon CS 67737 35577 Cesson
  • -Sévigné décembre 2014 par avec la collaboration de Klet Donnart Philippe Forré David Gâche Jean-Christophe Le Bannier Guirec Querré Hélène Seignac Myriam Le Puil-Texier Julian Wiethold Philippe Boulinguez Stéphane Jean Pierrick Leblanc Vincent Pommier Illustration de couverture
  • Bâtiment 3, Néolithique moyen II. © Emmanuelle Ah Thon, Inrap Sommaire 9 10 Données administratives, techniques et scientifiques Fiche signalétique Mots-clefs des thesaurus 11 Intervenants 12 Notice scientifique 13 Localisation de l’opération
  • 15 Arrêté de prescription 24 Définition des moyens 26 Autorisation de fouille Résultats 31 1. Présentation de l’opération 31 1.1 Contexte de l’intervention 33 1.2 Méthodologie 33 1.2.1 Les objectifs de la fouille 33
  • 1.2.2 Le décapage 33 1.2.3 La fouille 34 1.2.4 L’enregistrement des données 34 1.3 Situation topographique et paysagère 36 1.4 Environnement géologique et stratigraphie du site 39 1.5 Environnement archéologique 43 2. 43 2.1
  • Présentation des résultats Les occupations du néolithique moyen 43 2.1.1 Les bâtiments 43 2.1.1.1 Le bâtiment 1 55 2.1.1.2 L’ensemble 11, une construction singulière 64 2.1.1.3 Le bâtiment 3 85 2.1.1.4 Le bâtiment 2 92 2.1.1.5 L’implantation
  • des bâtiments 2 et 3, hypothèses 94 2.1.2 94 2.1.2.1 Les structures de combustion Généralités et méthodologie 95 2.1.2.2 Une batterie de structures de combustion (Ensemble 5) 108 2.1.2.3 Les foyers à sole empierrée isolés 113 2.1.2.4 Quelques
  • structures à pierres chauffées 118 2.1.2.5 Le grand foyer F.226 120 2.1.2.6 Les foyers «en cuvette» 132 2.1.2.7 Étude anthracologique du foyer F.623 (Hélène Seignac) 134 2.1.2.8 Le grand foyer F.164 138 2.1.2.9 Des structures fonctionnant en binôme
  • ? 143 2.1.2.10 Les structures de combustion, bilan 144 2.1.3 Le puisard F.862 148 2.1.4 Le mobilier 148 2.1.4.1 La céramique (David Gâche) 151 2.1.4.2 L’industrie lithique 152 2.1.4.2.1 Les matières premières siliceuses utilisées
  • 2.1.4.3.3.3 Ensemble 11 177 2.1.4.3.3.4 Hors ensemble 181 2.1.4.3.4 183 2.1.5 183 2.1.5.1 190 2.1.5.2 199 2.1.6 Le macro-outillage (Klet Donnart) Synthèse Éléments de chronologie des occupations néolithiques Les datations isotopiques Les
  • rythmes de l’occupation du Néolithique moyen Les comparaisons architecturales 199 2.1.6.1 Les bâtiments de Pléchâtel, typologie et comparaisons 203 2.1.6.2 Des comparaisons explicites et étonnantes 206 2.1.6.3 Synthèse 208 2.1.7 208 2.1.7.1
RAP01923.pdf ((29). l'archipel de Molène. rapport de prospection thématique 2001 et 2002)
  • (29). l'archipel de Molène. rapport de prospection thématique 2001 et 2002
  • 20 janvier 2003 Yvan Pailler, Yohann Sparfel, Anne Tresset, Aude Leroy, Sandrine Pacaud, Grégor Marchand, Catherine Dupont et Ewen Ihuel avec les contributions de Dominique Allios, Yves Gruet, Bernard Tanguy et Estelle Yven et la participation de David Bourles, Stéphane
  • Chaumont, Yves Guéguen, Jérémie Josselin, Valérie Leroux, Antoine Lourdeau, Raymond Le Floc'h, Jean-Yves Le Gall, Michel Mauguin, Jacky Meslin, Stéphane Morilleau et Jacques Nisser PROSPECTION ARCHEOLOGIQUE DE L'ARCHIPEL DE MOLENE Prospection thématique (n° 2002/005) QUATRIEME RAPPORT
  • (Septembre 2001- Août 2002) SOMMAIRE REMERCIEMENTS 4 INTRODUCTION (Y. PAILLER, Y. SPARFEL) 5 PREMIERE PARTIE L ARCHIPEL DE MOLENE I. LA TOPONYMIE DE L'ARCHIPEL A) BENIGUET : L'ILE DE LA COUPURE OU L'ILE BENIE ? B) MICRO-TOPONYMIE DE L'ILE MOLENE (B. TANGUY) H. LE SITE DE
  • céramique (A. LEROY) - Le mobilier lithique (Y. PAILLER) 8 8 8 12 12 15 17 17 21 27 27 28 HI. LA CERAMIQUE DES EPOQUES HISTORIQUES SUR BENIGUET ET KEMENEZ : DE LA PERIODE ROMAINE A MODERNE (A. LEROY ET D. ALLIOS) 31 A) L'ANTIQUITE (A. LEROY) B) LE MOYEN-AGE (D. ALLIOS) 1) Entre le Xe
  • et le XIf siècles 2) Le bas Moyen-Age 3) Epoque moderne C) TABLEAUX RECAPITULATIFS FV. CONTRIBUTION DE L'ARCHEOZOOLOGIE (A. TRESSET) 33 35 35 36 36 41 46 A) PRESENCE D'UNE ACTIVITE D'ELEVAGE AU NEOLITHIQUE FINAL A BEG AR LOUED B) IDENTIFICATION ET CARACTERES ATION D'UN
  • ASSEMBLAGE MODERNE D'ORIGINE NATURELLE A 46 BALANEG C) DEPOTS ET ACCUMULATIONS DE CARCASSES D'OISEAUX DANS LES ENVIRONNEMENTS LITTORAUX : CONSTITUTION D'UN REFERENTIEL TAPHONOMIQUE 46 V. ETUDE DE DEUX FRAGMENTS DE MEULES ROTATIVES (A. LEROY ET Y. PAILLER) 48 52 VI. L'APPLICATION
  • DU GPS AUX RELEVES ARCHEOLOGIQUES (S. PACAUD) 54 54 56 A) L'ACQUISITION DES DONNEES B) LE POST-TRAITEMENT DES DONNEES VII. LES MONUMENTS MEGALITHIQUES (Y. PAILLER, Y. SPARFEL) 58 58 62 A) BENIGUET B) KEMENEZ ET LEDENEZ KEMENEZ C) TRIELEN D) MOLENE 66 E) LEDENEZ VRAZ F
  • ) LEDENEZ VTHAN 79 82 72 VIH. LE MATERIEL LITHIQUE DE L'ARCHIPEL DE MOLENE : SYNTHESE PROVISOIRE (Y. PAILLER, E. IHUEL, Y. SPARFEL) 85 93 93 99 A) BENIGUET B) BANNEG C) BALANEG D) LEDENEZ BALANEG E) MOLENE 84 , Note sur un nucléus en grès (E. IHUEL) F) TRIELEN G) KEMENEZ IX
  • . ETUDE DE CINQ COLLECTIONS (E. YVEN) 101 L08 110 115 116 - MOLENE - SITE N° 42 1 16 - MOLENE - BEG AR LOUED 117 - TRIELEN - SITE N° 26 - MOLENE - SITE N° 43 120 121 121 121 - BALANEG - LOCALISATION INCONNUE - CONCLUSION X. ENTRETIENS (A. TRESSET, Y. PAILLER, Y. SPARFEL
  • ) A) ENTRETIEN AVEC RENE MASSON B) ENTRETIEN AVEC MARCEL MASSON 123 123 133 CONCLUSION (Y. PAILLER, Y. SPARFEL, A. TRESSET) 148 ANNEXES 151 HESSE M. - 19 JUIN 1835, NOTES PRISES SUR L'ILE BENIGUET GIOT P.-R. - 26 JUIN 1950, EXTRAIT D'UNE LETTRE AU DIRECTEUR DE L'ARCHITECTURE RECTEUR DE
  • MOLENE - NON DATE, NOTES SUR L'ILE MOLENE 151 152 153 GIOT P.-R. - RENNES, LE 10 JANVIER 1962 - 40-45-29, XXXX, LETTRE À MONSIEUR LE DIRECTEUR GENERAL DE L'ARCHITECTURE, ILE MOLENE, DECOUVERTES ANTHROPOLOGIQUES ET PROBLEMES ARCHÉOLOGIQUES HALLEGOUET B. - 22 ET 23 DEDEMBRE 1977
  • , NOTES A PROPOS DE L'ILE MOLENE LE GOFFIC M. ( 1 994) - DOCUMENTS DE LA Z.P.P.A.U.P. DUCONQUET DEVOIR A - 13 AOUT 1929 ,NOTES CONCERNANT LE PATRIMOINE ARCHEOLOGIQUE DE MOLENE COUPURES DE PRESSE (LE TELEGRAMME ; OUEST FRANCE) 2 1 53 156 156 159 1 66 SECONDE PARTIE LE LITTORAL DU
  • BAS-LEON I. ETUDE DU MATÉRDZL POLI DE LA PRESQU'ILE DE KERMORVAN - LE CONQUET (Y. PAILLER) 169 H. LE SITE DE PORSGUEN EN PLOUESCAT : ETUDE DU MATERIEL LITHIQUE (Y. PAILLER) 176 176 178 180 A) DESCRIPTIONS ET INVENTAIRE B) DISCUSSIONS C) ANNEXE IIL COMPLEMENTS D'ETUDE DE SITES
  • DE L'AGE DU FER ET GALLO-ROMAINS AUX ENVIRONS DE L'ABER BENOIT (A. LEROY, Y. SPARFEL) 181 A) BLES TREVOC'H (SAINT-PABU) B) PENN AR PONT (PLOUDALMÉZEAU) C) ILE GUENNOC (LANDEDA) D) ILE DU BEC (LAMPAUL-PLOUDALMEZEAU) E) PORSGUEN (PLOUDALMÉZEAU) F) ILE TARŒC VRAZ (LANDEDA) < 181
  • 185 1 86 187 1 87 188 FV. LES RESTES FAUNIQUES DE TREVOC'H, PENN AR PONT ET DE L'ILE DU BEC (A. TRESSET) 189 A) ILES TREVOC'H - ENEZ VRAZ (SAINT PABU) B) PENN AR PONT (PLOUDALMÉZEAU) C) ELE DU BEC (LAMPAUL - PLOUDALMÉZEAU) D) ILE TARŒC (LANDEDA) E) REMARQUES 1 89 .189 1 89 189
  • 190 BIBLIOGRAPHIE 191 PRESENTATION DES AUTEURS 197 REMERCIEMENTS Nos premiers remerciements vont au Ministère de la Culture et au Conseil Général du Finistère qui nous ont attribué des subventions respectivement de 3820 € (frais d'analyse) et 2280 € (frais de fonctionnement
  • ). Pour réparer un oubli, nous tenons à préciser que le budget de location du GPS centimétrique entre novembre 2000 et septembre 2001 avait été pris en charge par la Réserve naturelle d'Iroise. La reproduction de ce rapport a été prise en charge par le CRBC (UMR 6038 du CNRS). Nous
  • adressons notre reconnaissance au Comité Consultatif de la Réserve naturelle d'Iroise et à l'Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS) de nous avoir autorisés à poursuivre nos recherches archéologiques sur les îles dont ils assurent la gestion. Notre gratitude va
  • spécialement à Louis Brigand, conservateur de la Réserve d'Iroise, à Louis-Gérard d'Escrienne et à Pierre Yesou, respectivement conservateur et conseiller scientifique de l'île Béniguet. Nous remercions Mme Tassin-Darcque, co-propriétaire de Kemenez et de Ledenez Kemenez, et Mr de Kergariou
  • , propriétaire de Litiri, qui nous ont autorisés à débarquer sur leurs îles. Depuis deux ans, l'intérêt porté à nos recherches par Jean-Yves Le Gall, garde de la Réserve d'Iroise, et son adjoint David Bourles ne s'est jamais démenti. Nous leur en sommes reconnaissant et apprécions
RAP02992.pdf (ORGÈRES (35). ZAC des Prairies d'Orgères : une activité de forge du haut-empire. rapport de fouille)
  • opération de sauvegarde par l'étude
  • ORGÈRES (35). ZAC des Prairies d'Orgères : une activité de forge du haut-empire. rapport de fouille
  • Mobilier Céramique, terre cuite, ccorie, culot, parois de four, battiture, objet métallique, meule à vaet-vient, silex, disque en schiste, perle en fritte Situé sur le versant sud bordant le ruisseau de La Blanchetais et à proximité du bourg ancien, ce secteur apparaît
  • attractif dès les périodes anciennes, comme en témoignent quelques pièces lithiques attribuables au Néolithique. L’occupation principale des ier-iie siècles est bien circonscrite grâce au corpus céramique. à partir de la seconde moitié du ier siècle ap. J.-C., et succédant à une modeste
  • organisation parcellaire non datée, la structuration du paysage s’accentue par la mise en place d’un réseau fossoyé orthonormé distribué par deux axes de circulation. Deux unités d’activité tournées vers le travail du fer se mettent en place, probablement successivement, à cette période. Un
  • des ateliers s’implante en bordure immédiate du cheminement le plus important. La conservation exceptionnelle de ses structures et du niveau de sol associé permet de retracer précisément les gestes des forgerons. éloignée des phases de réduction du minerai et d’épuration dans la
  • chaîne opératoire, la forge sert une activité de service consacrée à l’élaboration, l’entretien et la réparation d’objets métalliques. La présence d’une structure de chauffe empierrée massive à proximité des deux ateliers de forge confirme la vocation artisanale du secteur. Les
  • nuisances générées par ces productions, que ce soit le bruit ou la fumée, expliquent généralement l’éloignement de ces activités pour la sécurité et le confort du voisinage. Cet isolement freine malheureusement la compréhension globale du site. Ces activités très spécifiques, menées
  • pendant quelques décennies, posent la question plus générale de leur inscription dans le contexte local. Qu’ils s’inscrivent dans la pars rustica d’une villa, ou qu’ils s’apparentent davantage à une forge de bord de chemin, la succession de ces deux ateliers tend à prouver l’importance
  • de cette activité dans le paysage antique local. Fouille archéologique Sujets et thèmes Parcellaire, voirie, bâtiment, trou de poteau, artisanat du fer, foyer de forge, fosse de rejet, puits, four à chaux Dans le cadre de la construction de la ZAC des Prairies d’Orgères, une
  • fouille archéologique a été menée sur une surface de 7400 m² afin d’étudier une installation gallo-romaine dédiée aux activités métallurgiques. Ce site avait été diagnostiqué en 2011 avant de faire l’objet d’une fouille au printemps 2012. Rapport final d’opération Chronologie
  • Néolithique Haut-Empire époque moderne Ille-et-Vilaine, Orgères, ZAC des Prairies d’Orgères  : Une activité de forge du Haut-Empire Une activité de forge du Haut-Empire à Orgères Ille-et-Vilaine, Orgères, ZAC des Prairies d’Orgères Une activité de forge du Haut-Empire à Orgères sous la
  • direction de Mélanie LEVAN Inrap Grand Ouest 37 rue du Bignon CS 67737 35577 Cesson-Sévigné Tél. 02 23 36 00 40 www.inrap.fr Rapport final d’opération Après l’abandon des activités métallurgiques pendant la première moitié du iie siècle, les grandes orientations parcellaires ainsi
  • que les deux axes de circulation perdureront. Le tracé du chemin antique le plus important sera reprit presqu’à l’identique pour desservir au xviie siècle le Château d’Orgères. L’orientation générale du cheminement secondaire perdurera également. Menant au bourg ancien d’Orgères
  • , ce chemin était encore fortement fréquenté lors de notre intervention. Inrap Grand Ouest juin 2014 Fouille archéologique Rapport final d’opération Une activité de forge du Haut-Empire à Orgères 35208 Code INSEE Ille-et-Vilaine, Orgères, ZAC des Prairies d’Orgères 35 208
  • 0011 2012-01 Numéro de site Code Inrap DB05040502 Arrêté de prescription par Mélanie Levan Jean-Bernard Vivet Inrap Grand Ouest 37 rue du Bignon CS 67737 35577 Cesson-Sévigné juin 2014 avec la collaboration de sous la direction de Sonia Boutier Véranne Brisotto Geneviève
  • Daoulas Richard Delage Maéva Lavoué Hélène Seignac Mélanie Levan Illustrations de couverture − Fragment de mortier découvert dans le fossé F84. Il correspond à la forme Chartres 5305 qui apparaît au cours de la seconde moitié du ier s. et le début du iie s. − Structure de chauffe F7
  • . Détail d'un bord rubéfié et des blocs d'assise. © A. Richard − Section des culots de forge 116/138-1 et 133-3-15. © M. Lavoué − Fragment d'objet en fer HS.03 (matrice ?). Dessin d'après radiographie. © S. Boutié − Jost Amman, "Forgeron médiéval", vers 1568. Sommaire Données
  • administratives, techniques et scientifiques 8 9 10 11 12 13 14 23 37 27 28 32 32 32 34 34 35 35 35 36 36 37 1 Fiche signalétique Mots-clefs des thesaurus Intervenants Notice scientifique état du site Localisation de l’opération Arrêté de
  • prescription Arrêté de désignation Présentation de l’opération archéologique 1.1 Contexte de l’intervention 1.2 Cadre topographique et géologique 1.3 Cadre archéologique 1.4 Méthodologie et moyens mis en œuvre 1.4.1 Les objectifs de la fouille 1.4.2 Le décapage 1.4.3
  • L’enregistrement des données et la fouille 1.4.3.1 L’enregistrement 1.4.3.2 La fouille 1.4.3.3 Les prélèvements 1.4.3.4 Le tamisage 1.4.4 Post-fouille et études 1.5 Caractères généraux des structures archéologiques Résultats 41 41 41 42 49 52 52 52 57 59 59 65 88
  • 92 97 98 2. Présentations des résultats 2.1 Les vestiges archéologiques 2.1.1 Les divers réseaux parcellaires et chemins 2.1.1.1 Les vestiges modernes 2.1.1.2 Chronologie relative entre lescinq groupes de fossés 2.1.1.3 Ensemble parcellaire B 2.1.1.3.a Le fossé F
RAP02786.pdf (GOUESNAC'H (29). le dépôt de l'âge du bronze de la route de l'Odet. rapport de sondage)
  • GOUESNAC'H (29). le dépôt de l'âge du bronze de la route de l'Odet. rapport de sondage
RAP03347.pdf (Les premiers peuplements de l'ouest de la France : dépôts pléistocènes et occupations paléolithiques de la région Bretagne. Rapport de PCR)
  • projet collectif de recherches
  • Les premiers peuplements de l'ouest de la France : dépôts pléistocènes et occupations paléolithiques de la région Bretagne. Rapport de PCR
RAP02507.pdf (JANZÉ, LE THEIL-DE-BRETAGNE (35). axe Bretagne/Anjou, tranche 1, section Janzé/Le Theil de Bretagne. rapport de diagnostic)
  • JANZÉ LE THEIL-DE-BRETAGNE
  • opération préventive de diagnostic
  • JANZÉ, LE THEIL-DE-BRETAGNE (35). axe Bretagne/Anjou, tranche 1, section Janzé/Le Theil de Bretagne. rapport de diagnostic
RAP00932.pdf (CORSEUL (22). le bourg. école publique / terrain des sports. rapport de sondage)
  • CORSEUL (22). le bourg. école publique / terrain des sports. rapport de sondage
  • PROJET ARCHEOLOGIQUE DE CORSEUL Commune de Corseul avec Vaide du Conseil Général des Côtes d'Armor et du Ministère de la Culture et de la Francophonie Service Régional de l'Archéologie de Bretagne 1993 Sondage Ecole publique Hervé KEREBEL Service municipal d'archéologie de
  • Corseul CORSEUL- LE BOURG Ecole Publique La réalisation des différents projets de construction, programmés en 1993, nous a amené à élaborer quelques opérations de sondage ou de surveillance de travaux dans le bourg de Corseul. Les nouvelles constructions n'entraînaient nullement de
  • destruction de vestiges. Lorsque des fondations étaient nécessaires pour la bonne stabilité de l'édifice, elles étaient conçues de manière à éviter tout contact avec les vestiges. Dans le cas du jeu de boule, les pieux devant prendre assise sur le sous-sol et donc détruire d'éventuels
  • vestiges ont été remplacés par une semelle de béton armé, limitant ainsi la profondeur des fondations. Dans le cas de la salle de motricité de l'école publique, les fondations sont également restées au-dessus du niveau supérieur des vestiges. Malgré ces précautions, il était tout de
  • même important d'effectuer des sondages non destructeurs à l'emplacement de ces édifices afin de : - limiter encore le risque d'éventuels dommages aux vestiges - vérifier la nature des vestiges conservés avant qu'ils ne soient recouverts et donc, plus accessibles. I. Salle de
  • motricité de l'école publique (site n° 22 048 054 AH) : Le projet de la future salle de motricité de l'école publique étant situé à quelques mètres des vestiges de la fouille du Champ Mulon, il était intéressant d'estimer la qualité des structures conservées à son emplacement (parcelle
  • AB.321). Deux tranchées d'une dizaine de mètres chacune ont donc été réalisées. La première, le long de la clôture avec la parcelle située au nord (AB.43), n'a pas révélé de niveaux archéologiques bien distincts. La stratigraphie d'une soixantaine de centimètres était surtout
  • caractérisée, en partie basse, par un limon d'une couleur marron-vert que recouvrait directement les remblais apportés lors de la réalisation du parking qui précédait la nouvelle construction. L'autre tranchée, le long du mur nord de l'école publique, a révélé un niveau argileux jaune
  • comprenant quelques blocs de pierre et des tuiles. Il pourrait s'agir d'un niveau de destruction d'un bâtiment à pans en pisé. Par soucis de conservation des niveaux archéologiques, il nous a paru préférable de limiter le sondage au sommet de ces couches encore en place. II
  • . Surveillance des travaux du jeu de boule : Comme pour tous les chantiers effectués dans le bourg de Corseul, nous assurons une surveillance des travaux d'excavation. Pour le jeu de boule, les pieux de support ont été remplacés par une fondation de béton armé disposée dans une tranchée de
  • 0,40 m de profondeur. L'importance des remblais dans cette zone de la ville antique devait permettre de réaliser ces travaux sans entraîner de destructions de vestiges. Une surveillance des travaux d'excavation était tout de même programmée en cas de surprises. Dans l'ensemble, les
  • tranchées n'ont abordé que des remblais modernes. Dans l'angle nord-ouest de l'édifice, elle à tout de même mis au jour un cailloutis bien damé pouvant correspondre à une chaussée de voie peut-être orientée nord-sud. III. Conclusion : Les données recueillies lors de ces sondages restent
  • toujours très modestes. Leur traitement à long terme peut cependant s'avérer intéressant et les renseignements apportés aujourd'hui, pourraient peut-être un jour s'intégrer dans un ensemble plus vaste fournissant des indications précieuses sur l'organisation de la ville antique. Il est
  • donc nécessaire de recueillir toutes ces informations qui mêmes modestes peuvent nous aider à mieux comprendre le site.
RAP02582.pdf (LIFFRÉ (35). l'enclos 1 du site des Sept Chemins. forêt domaniale de Liffré. rapport de sondage)
  • LIFFRÉ (35). l'enclos 1 du site des Sept Chemins. forêt domaniale de Liffré. rapport de sondage
RAP02823.pdf (MERDRIGNAC (22). parc d'activités de la Héronnière. rapport de diagnostic)
  • opération préventive de diagnostic
  • MERDRIGNAC (22). parc d'activités de la Héronnière. rapport de diagnostic
RAP02779.pdf (SARZEAU (56). château de Suscinio, logis nord. rapport de diagnostic)
  • opération préventive de diagnostic
  • SARZEAU (56). château de Suscinio, logis nord. rapport de diagnostic
RAP03463 (PLABENNEC (29). Motte castrale de Lezkelen. Rapport de fouille de auvetage)
  • PLABENNEC (29). Motte castrale de Lezkelen. Rapport de fouille de auvetage
RAP03464 (PLABENNEC (29). Motte féodale de Leskelen. Rapport de fouille de sauvetage)
  • PLABENNEC (29). Motte féodale de Leskelen. Rapport de fouille de sauvetage
RAP03465 (PLABENNEC (29). La motte féodale de Leskelen. Rapport de fouille de sauvetage)
  • PLABENNEC (29). La motte féodale de Leskelen. Rapport de fouille de sauvetage
RAP03462 (PLABENNEC (29). La Motte feodale de Lezkelen. Rapport de fouille de sauvetage)
  • PLABENNEC (29). La Motte feodale de Lezkelen. Rapport de fouille de sauvetage