Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
Date (Année)

1791 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP01782.pdf (LA ROCHE-MAURICE (29). château de roc'h morvan. rapport de fouille programmée annuelle.)
  • - L'ENCEINTE 12 3.3.1 - La courtine sud-ouest (M8) 3.3.2 - La courtine nord-ouest (M2, M3) 3.3.3-L'éperon nord, façade ouest (Ml) 3.3.4 -L'éperon nord, façade nord (M5) 3.3.5 -La courtine orientale, façade nord-est (M6) 12 13 14 15 17 3 . 4 - PROPOSITION DE CHRONOLOGIE RELATIVE 19 4
  • ). L'étage a disparu. On peut toutefois situer son niveau de circulation sur plancher à une altitude moyenne de 71,50m, grâce à une fenêtre à coussiège conservée à l'angle sud-est de la coutine orientale (M6, E12). La cheminée engagée dans le mur de refend implique la présence d'un
  • vers la façade orientale du château, axée N-O/S-E. Le glacis 1022 est percée de trois jours disposés en éventail d'est en ouest (pl.38). La première ouverture, inaccessible pour un tireur, ne peut avoir fonction d'archère (E13) (pl.39). Il s'agit ici d'un simple jour d'éclairage de
  • toutefois impossible de distinguer un arrêt de chantier d'une reprise de maçonnerie sur une structure primitive. 3.3.5 -La courtine orientale, façade nord-est (M6) Arasée à 71,20m au nord-est et 73m au sud-est, la courtine M6 conserve une hauteur maximum de 6m (pl.42). Elle est fondée
  • (US 1048) et de 6,80m (US 1036) de long. Les deux fenêtres orientales du premier niveau sont quasiment identiques (E4, E5) (pl.47). Une embrasure enduite d'l,80m de long sur lm de large à l'appui externe, s'ouvre sur une fenêtre quadrangulaire d'1,50m de haut sur 0,70m de large
RAP00312.pdf (BAIN-SUR-OUST (35). Binon. rapport de sauvetage urgent.)
  • Autorisation Cn° T date") A®. U IntfiTO-fintinn (débutfitfini AnriHns svntp-H ffliffis • d'intervention ixQ-ut/j t)r%uV Rnrrpnrifvi'hl n INTERVENTION ^oi VÏ . Mn-H-P dHntrtrvontion Rn-rFnr!ft foni 11 ér> - „ , Estimation de l'étendue du gisement ? Tfo-hm-fi di] gn flfliimt SITE
  • Romaine ARCHEOLOGIA n* 74 p 29) une densité notable de cès établissements entre l'Elarn et les Monts d'Arrée. La datation respective de ces petits bâtiments montre bien que les plans simples peuvent subsister assez tardivement sans grande modification,(bien que généralement ces maisons
RAP03659 (Corpus des signés gravés néolithiques. Rapport de PCR 2018)
  • centrale et orientale, Institute of Archaeology, Moscou), Jens-Bjørn Riis Andresen (relevés et représentations 3D en archéologie, Department of Archeology and Heritage Studies, Aarhus University), Bettina Schulz-Paulsson (chronologie et symbolique du mégalithisme européen, Department
RAP03801 (Corpus des signes gravés néolithiques, Art rupestre néolithique en Armorique. Rapport PCR.)
  • ), Ekaterina Devlet† (art rupestre de l’Asie centrale et orientale, Institute of Archaeology, Moscou), Jens-Bjørn Riis Andresen (relevés et représentations 3D en archéologie, Department of Archeology and Heritage Studies, Aarhus University), Bettina Schulz-Paulsson (chronologie et
RAP01760.pdf (OUESSANT (29). mez notariou. rapport intermédiaire 2001 de fp 3 2000-2002)
  • internationale de communication Gamma, représentée par B. Annebicque, photographe de presse, réalise un dossier reportage sur les fouilles et sur l'ouvrage. Les revues archéologiques assurent une publicité (L'Archéologue, Archeologia, Archéologie du Sud-Ouest...). concernant la publication
  • Us. 157, Us.222 et Us.214, acquise dès 2000, est confirmée et précisée cette année grâce au tracé des ruptures topographiques. Il en est de même de la dépression occidentale Us.221. Force est d'admettre que la présence de nouvelles fosses, dans la partie orientale du secteur
  • 1 er âge du Fer Us.226 ? Conformément aux observations faites à la périphérie orientale de la dépression Us. 166 - 157 (sud du secteur 5), il semble qu'un creusement des sols anciens sous la zone de dépôt primaire du 1er âge du Fer (cf. infra) ait rejeté de nombreux tessons et
  • matériaux du Bronze ancien et moyen en bordure est de l'Us.226. La réalité de ce phénomène devra être confirmée, lors du démontage de cette dernière, lors de la prochaine campagne. 2.2.3. Les limons de la partie orientale du sondage Dans la partie orientale de la zone décapée en 2001
RAP03523 (Corpus des signes gravés néolithiques. Rapport de PCR 2017)
  • centrale et orientale, Institute of Archaeology, Moscou), ont accepté l'échange de nos expériences respectives au sein d'un groupe informel. 1.8. Moyens Pour mémoire, le processus technique s’établit en 3 temps : tout d’abord l’acquisition lasergrammétrique et/ou photogrammétrique
RAP00165.pdf (BUBRY (56). Botcalper. rapport de sauvetage urgent.)
  • " Archeologia, n° 74, Septembre 1974, p. 67 - Patrick ANDRE, "Le lingot de Bubry et le problème du cuivre en Armorique" Archéologie en Bretagne, n° 5» 1975. ( à paraître). Il importait bien évidemment de procéder sur les lieux de la découverte à des sondages,destinés à éclairer la
RAP01148.pdf (PLOUBALAY (22). le Plessis Balisson. rapport de fouille préventive)
  • remarquable. Bien qu'aucun mobilier n'ait été découvert une datation par les méthodes physiques devrait s'avérer fiable et au moins permettre de distinguer entre l'âge du fer et le Moyen-Age, D.MOUTON Bibliographie J.P et A.BARDEL , Les souterrains médiévaux en Bretagne,Archeologia,n«97
  • ,Août 1976,p.50 & 57 P.R.GlOT.Les souterrains armoricains de l'âge du fer.Document Archeologia,n°2,1973 p.49 à 58. P.R.GIOT,C.T.LEROUX,Y.LECERF et J.LECORNEC,1976,Souterrains armoricains de l'âge du fer.Travaux du Laboratoire Anthropologie,Préhistoire,Protohistoire et Quaternaire
RAP03498 (Les zones côtières et les évènements climatiques. Rapport de PI 2017)
  • Commune principale Lieu-dit du cadastre Année Section(s) . Parcelle (s) Perros Guirec Ploumanac’h 2014 AB . 42 . Commune secondaire(s) (s) Lieu-dit du cadastre Année Section (s) Parcelle (s) IDENTIFICATION DESCRIPTION OHV DI¿[HV HW VRQW j FKRLVLU GDQV OD OLVWH GHV DI
  • [ INTERPRÉTATION OHV DI¿[HV HW VRQW j FKRLVLU GDQV OD OLVWH GHV DI¿[HV PDWLqUH PRUSKRORJLH RX DXWUH Nature (limité à 2) $I¿[H $I¿[H Quantité Commentaire sur l’interprétation MOBILIER 0RELOLHU VLJQL¿FDWLI GpFULW HW FRPPHQWp &RQWH[WH GX PRELOLHU : /LHX
  • principale Lieu-dit du cadastre Année Section(s) . Parcelle (s) Pleubian Porz Ran 2014 2$ . Commune secondaire(s) (s) Lieu-dit du cadastre Année Section (s) Parcelle (s) IDENTIFICATION DESCRIPTION OHV DI¿[HV HW VRQW j FKRLVLU GDQV OD OLVWH GHV DI¿[HV
  • charbon. Lors de la visite de terrain, aucune stratigraphie claire n’a pu être établie, cependant, cette couche se trouve entre l’humus dans le niveau supérieur et un limon dans le niveau inférieur. INTERPRÉTATION OHV DI¿[HV HW VRQW j FKRLVLU GDQV OD OLVWH GHV DI¿[HV PDWLqUH
  • Commune principale Lieu-dit du cadastre Année Section(s) . Parcelle (s) Pleubian Olonne 2015 2$ . Commune secondaire(s) (s) Lieu-dit du cadastre Année Section (s) Parcelle (s) IDENTIFICATION DESCRIPTION OHV DI¿[HV HW VRQW j FKRLVLU GDQV OD OLVWH GHV
  • DI¿[HV PDWLqUH PRUSKRORJLH RX DXWUH Structures (illimité) Doute (?) $I¿[H $I¿[H Quantité $PDV FRTXLOOLHU ,QKXPDWLRQ Commentaire sur les structures 'DQV OD SDUWLH QRUG GH O¶vOH SUpVHQFH G¶XQ HQVHPEOH G¶RVVHPHQWV KXPDLQV PpGLpYDX[ GDQV XQ DPDV FRTXLOOLHU GH
  • O¶kJH GX )HU INTERPRÉTATION OHV DI¿[HV HW VRQW j FKRLVLU GDQV OD OLVWH GHV DI¿[HV PDWLqUH PRUSKRORJLH RX DXWUH Nature (limité à 2) $I¿[H $I¿[H $PDV FRTXLOOLHU Quantité 6pSXOWXUH Commentaire sur l’interprétation /D VpSXOWXUH PpGLpYDOH D pWp FUHXVpH GDQV O¶DPDV
  • Braz Commune principale Lieu-dit du cadastre Année Section(s) . Parcelle (s) Pleubian Olonne 2014 2$ . Commune secondaire(s) (s) Lieu-dit du cadastre Année Section (s) Parcelle (s) IDENTIFICATION DESCRIPTION OHV DI¿[HV HW VRQW j FKRLVLU GDQV OD OLVWH GHV DI
  • HVW GH O¶vORW INTERPRÉTATION OHV DI¿[HV HW VRQW j FKRLVLU GDQV OD OLVWH GHV DI¿[HV PDWLqUH PRUSKRORJLH RX DXWUH Nature (limité à 2) $I¿[H $I¿[H Quantité 3URGXFWLRQ GH VHO Commentaire sur l’interprétation /HV pOpPHQWV G¶DUJLOH FXLWH VRQW GHV UHVWHV GH EULTXHWDJH
  • principale Lieu-dit du cadastre Année Section(s) . Parcelle (s) Pleubian Olonne 2014 2$ . Commune secondaire(s) (s) Lieu-dit du cadastre Année Section (s) Parcelle (s) IDENTIFICATION DESCRIPTION OHV DI¿[HV HW VRQW j FKRLVLU GDQV OD OLVWH GHV DI¿[HV
  • PDWLqUH PRUSKRORJLH RX DXWUH Structures (illimité) Doute (?) $I¿[H $I¿[H Quantité $PDV FRTXLOOLHU Commentaire sur les structures 3UpVHQFH G¶XQ DPDV FRTXLOOLHU SULQFLSDOHPHQW FRPSRVp GH SDWHOOHV INTERPRÉTATION OHV DI¿[HV HW VRQW j FKRLVLU GDQV OD OLVWH
  • GHV DI¿[HV PDWLqUH PRUSKRORJLH RX DXWUH Nature (limité à 2) $I¿[H $I¿[H $PDV FRTXLOOLHU Quantité Commentaire sur l’interprétation $FWXHOOHPHQW VHXOV TXHOTXHV WHVVRQV GH FpUDPLTXHV RQW SX rWUH PLV HQ UHODWLRQ DYHF O¶DPDV FRTXLOOLHU HW TXL QH SHUPHWWHQW SDV GH SUpFLVHU OH
  • Braz Commune principale Lieu-dit du cadastre Année Section(s) . Parcelle (s) Pleubian Olonne 2014 OA . 1209 . Commune secondaire(s) (s) Lieu-dit du cadastre Année Section (s) Parcelle (s) IDENTIFICATION DESCRIPTION OHV DI¿[HV HW VRQW j FKRLVLU GDQV OD OLVWH GHV DI
  • OLPRQ XQH ¿QH FRXFKH SUpVHQWH GHV FRTXLOOHV DVVRFLpHV j GHV SLqFHV OLWKLTXHV INTERPRÉTATION OHV DI¿[HV HW VRQW j FKRLVLU GDQV OD OLVWH GHV DI¿[HV PDWLqUH PRUSKRORJLH RX DXWUH Nature (limité à 2) $I¿[H $I¿[H Quantité Commentaire sur l’interprétation 0RELOLHU VLJQL
  • principale Lieu-dit du cadastre Année Section(s) . Parcelle (s) Pleubian Olonne 2014 2$ . Commune secondaire(s) (s) Lieu-dit du cadastre Année Section (s) Parcelle (s) IDENTIFICATION DESCRIPTION OHV DI¿[HV HW VRQW j FKRLVLU GDQV OD OLVWH GHV DI¿[HV PDWLqUH
  • [LPLWp INTERPRÉTATION OHV DI¿[HV HW VRQW j FKRLVLU GDQV OD OLVWH GHV DI¿[HV PDWLqUH PRUSKRORJLH RX DXWUH Nature (limité à 2) $I¿[H $I¿[H Quantité Commentaire sur l’interprétation 0RELOLHU VLJQL¿FDWLI GpFULW HW FRPPHQWp : MOBILIER QXFOpXV EU€Op HQ VLOH[ pFODW HQ
  • principale Lieu-dit du cadastre Année Section(s) . Parcelle (s) Pleubian Olonne 2014 2$ . Commune secondaire(s) (s) Lieu-dit du cadastre Année Section (s) Parcelle (s) IDENTIFICATION DESCRIPTION OHV DI¿[HV HW VRQW j FKRLVLU GDQV OD OLVWH GHV DI¿[HV PDWLqUH
  • PRUSKRORJLH RX DXWUH Structures (illimité) Doute (?) $I¿[H $I¿[H Quantité $PDV FRTXLOOLHU Commentaire sur les structures 3UpVHQFH G¶XQ DPDV FRTXLOOLHU DX VXG RXHVW GH O¶vORW FRPSRVp PDMRULWDLUHPHQW GH SDWHOOHV INTERPRÉTATION OHV DI¿[HV HW VRQW j FKRLVLU
  • GDQV OD OLVWH GHV DI¿[HV PDWLqUH PRUSKRORJLH RX DXWUH Nature (limité à 2) $I¿[H $I¿[H Quantité Commentaire sur l’interprétation MOBILIER 0RELOLHU VLJQL¿FDWLI GpFULW HW FRPPHQWp &RQWH[WH GX PRELOLHU : /LHX GH GpS{W GX PRELOLHU CHRONOLOGIE
  • principale Lieu-dit du cadastre Année Section(s) . Parcelle (s) Trébeurden ÌOH 0ROqQH 2016 C . 28 . Commune secondaire(s) (s) Lieu-dit du cadastre Année Section (s) Parcelle (s) IDENTIFICATION DESCRIPTION OHV DI¿[HV HW VRQW j FKRLVLU GDQV OD OLVWH GHV DI¿[HV PDWLqUH
RAP00486.pdf ((22)(35). nord de la haute Bretagne. arrondissements de Dinan et de Saint-Malo. rapport de prospection diachronique.)
  • ) CLEMENT J.H.(15) NAAS P.(2) FAGUET G.(34) PIRAULT D.(l) LANGOUET L.(24) THENADEY D.(l) LE BOULANGER M.(l) C'est la quatorzième chronique de ce type qui est ainsi publiée. Elle correspond à une recherche menée collectivement dans la moitié orientale des Côtes-duNord et la moitié
  • RAPPORT DE PROSPECTION AERIENNE 1987 Loïc LANGOUET doubles des diapositives reproduites a été déposé à la Direction des Antiquités. En 1987, nous avons assuré i le vingtaine d'heures de vol dans la même zone que celle des années précédentes : à savoir la partie orientale du
  • Naaén aatear Direction murs et fosses des C3Btr iles r e s erv e it xi te I i\U H/? Naaeri de |)iiti sa; le site (ii 0 s t i C33) rértlatriees lignes i (1) à indiquer dans (2) la a r les nés la aesire irises di itxsible. aires la décaatcrte . Date de lènjtiia
  • Départiaeit: SAINT FALO Caa ■ ne (1) Anée : Seetiii (s) et Q parcelle (s) 71 Limoëlou Lieudit : D-P0SIT10N le Ge.R.A.A. (LANGOUET) B - REFERENCES Carte DECOUVERTE EFFECTUEE : PROSPECTION Auteur : C -CADASTRE DE TOPOSRAPHiqUE I.G.N. SAINT MALO 7-8 28 m Altitude di
  • déeiiferte : 6 Août 87 ADMINISTRATIVES Côtes du Nord Dépirtmeit: JUGON LES LACS Ciame C -CADASTRE (1) Allée : Seetiu (s) tt 496 Parga Litudit : D-POSITION Carte CZ in celle (s) TOPDSRAPHIQUE I.G.N. ai 1/25 000 IOI7 est Broons 105 m Altitide di site : Cairdinaées
  • m) _ lignes _ dans la Mesure di passible. les Ties prises après la décsu verte . Date r è s e? t i a H de an—MU—M ■—■M— DECLAMATION ( partie A - RECHERCHE DE à DECOUVERTE remplir par EFFECTUEE : PROSPECTION Ce.R.A.A. Auteur •. B-REFERENCES le ARCHEOLOGIQUE
  • dictaiertt : 3 Juillet 87 ADMINISTRATIVES Côtes du Nord Départi. tit: LANCTEUX Cimsut C-CADASTRE (1) Antt Sictin (s) tt parcelle (J) domaine maritime Liiudit D -POSITION Cirtt TQP06RAPHIQUE I.G.N. n 1/25 000 SAINT MALO 5-6 4 m Attitude di site : Ceerdanaées
  • - - - (1) à indiquer dais la mesure di passible. (2) pur les vues prises après la découverte. i* 1 CM . Siti H ' /P JOINTES Anaalies - de site / Bip. IDENTIFICATION Direction révélatrices Niaén de plate sir le Site («1 (91 i 033 ) traces vertes Date de réeeptiei: LA
RAP00456.pdf ((22)(35). nord de la haute Bretagne. rapport de prospection inventaire)
  • systématiquement explorée. Un état des découvertes aériennes a été fait au jour le jour par voie informatique ; cette analyse a permis de détecter un Total - - - - - - - - décalage temporel des visualisations de structures entre l'Ille-et- Vilaine, partie orientale de la zone
RAP00717.pdf (SAINT-FRÉGANT (29). villa antique de Keradennec. rapport de fouille programmée)
  • centre de l'aile orientale. Cet objectif a été atteint : la partie centrale est apparue comme plus complexe que prévu et l'aile orientale nous a livré plusieurs éléments importants du décor, autorisant la reconstitution et la restauration- d'un plafond peint. RFNSEIGNE^'WS TECHNIâUES
  • l'étude exhaustive de l'ensemble. L'organisation du chantier en deux parties, conduit à regrouper les résultats obtenus en deux chapitres : d'une part l'étude des peintures de l'aile orientale, d'autre part les sondages de la partie centrale. A./. LES '"TIXJITP PSIÎfTS PI] L'AIT
  • .::; ORTEi'TAIE. I. L'aile orientale de la villa, la mieux conservée, a livré d'innombrables fragments d'enduits peints qui ont permis de reconstituer le décor successif de chacune des solles et d'y reconnaître trois styles bien déterminés. Un essai de dépose et de restauration d'une, partie
  • d'un joftvwvWsux- ^ d C v t UkXK-C -^VfiXXA^m ¿-'ÖIAXJ^JL JUr ^ •^U.VuJluXr ^ ^VfiAMTsn, ^ Lotà. V «¡ams^SI - csNiXrtAÍta f < j u t c l ¿Uo CC^^xjia Se- C * m AS ckx sjol cjtuJCte . ^o FflGCrPuvJi ICçXOL 1 E V ê i w i M ^ di ce\¿ 2-cT) B-UvuíljuOT o u L x W f e
  • ,»:*?• • • *:; V .*
RAP00494_2.pdf ((22)(35). nord de la haute Bretagne. arrondissements de Dinan et de Saint-Malo. rapport de prospection inventaire)
  • parcelle 64, section DI, cadastre de 1966 Lieu-dit : Le Bas Houx Coordonnées Lambert I : X = 314.600 Y « 88.500 L. LANGOUBT, lors du vol du 27 Juin, a découvert un enclos à fossé. On y distingue nettement une entrée. CENTRE REGIONAL D'ARCHEOLOGIE SAINT MALO DECLARATION (partie
  • de prise de rie (1) Bip. Ci». JOINTES Aiiaalies I »* Siti i H/P Niaéri de piatt sir le site (
  • (1) g Aat.alies riréiatriets : -89-25- Qfbh-CA Siti I H/P ■ Xa.éra it piati sir le site (
  • Direction Antiquités) Haaéri I IDENTIFICATION Niaèri aiteir Dite de prise de ne (2} (1) à iidiu" d'»* (2) pur les vies DES l> aesirt prises PHOTOGRAPHIES Directiu de prise de ne (1) di pissikle. après la déciuverte. JOINTES Aaaaalies rirélatriets de site li J i Di». Ci
  • ». site i* Siti / H/P JOINTES Axiailies Xxaéri it piati sir; le site (it 931 i 3!)) i rtrtlatricts ï i 1 (1) à la tttxtacr dais (2) pivr Its vaei la aesire prises di après la pissikle. déceurerte. i Date de réteptln: 1989 PLELAN LE GRAND 35 Fragment d'épée ou
  • site (le 801 i 3 3 3) i rtïtlatriets * ï -89-35-<~Oi ! j (1) à IidiMer dais (2) iiar les vues la aesire prises di après la pissiile. I Date de rteettlii: ! déceurerte. i "6 1989 PLERGUER 35 I Enclos rectangulaire de type gallo-romain parcelles
  • (1) -89-3-5^-03. . _3. S_>^AÀ_- Direction Antiquités) 'i sa tri f IDENTIFICATION la des O-J-"^ réservé JOINTES "? Anaalies révélatrices - Jî/LttOLjû- 4-- -NCS4fc>- - f Si|. ; ' dt site ! Cl». '. 1*1 Sltl H /P "" "i Niaèri de pbiti sir le site (di 901 i M
  • ) I î i I t | 't j \ 1 ^j (1) à iidiiier dais (2) pur les vies la aesirt prises di après la passible. -, — ' Date découverte . — de rtcc9t.1i: 1989 PLESDER 35 Structure carrée avec fossés annexes parcelle 193, section Bl, cadastre de 1983 Lieu-dit : La
  • ) : la r a ser va Direction Antiquités) Hsaéri de site J* IDENTIFICATION DES Date de prise de ne (2) Niaéri aiteir PHOTOGRAPHIES Directiai de prise de ne (1) Di». Ci» JOINTES Axiaalies Slti I H/P Xiaèra de pbati sir le site MI 531 i ois) rirélatricts l A (1
  • ) a lidipier dais (2) piar les Yaes la aesirt prises di après la passible. décaurerte. L
  • di passible. (2) ptar les vues prises après la déciuverte. --i ! Date de riteitlu : - i 1989 SAINT-DOMINEUC 35 Voie ancienne et structures de parcellaire parcelles 100 à 102,95 à 97, 154 et 550, section Al, cadastre de 1982 parcelles 567, 568, 572 et 296, section A2
  • , même cadastre Lieu-dit : est du Bourg Coordonnées Lambert I : extrémité occidentale X - 287.200 Y = 83.450 extrémité orientale X = 288.000 Y = 83.025 L. LANG0UET, lors du vol du 24 Juin, a noté la présence d'une voie ancienne (romaine ?), bordée de deux fossés. On la détecte sur une
  • : Ciirdaaaées M* 6 1/25 000 : A C-WYtCUi. V\t
  • Direction Antiquités) Niaéri IDENTIFICATION Date it prise it ne (2) DES PHOTOGRAPHIES Oirectiai de prise de ne (1) (1) à iidiiier dais la aenre di passible. (2) pur les vaes prises la des ! Niaéri aattir i) après la déetuterte. JOINTES Aaïaalies rirélatriets I Bip. Ci
RAP01332.pdf (CARHAIX-PLOUGUER (29). école Saint-Trémeur. rapport de diagnostic)
  • ^ ^ -HERN,N ! V.. i ; /e Ai'." fit/ flo; •K^fiiou-' ! \\r ? î—. M \ \ v r r % 1 Je^oz^ a". • -•. % Hangantec . _ ' —^ m. IC. j M / Vergale! j CLEDEN-POHER l 'ti» iV» i /// / \ \ | di Cabofc* t,J4 .Wff-i, Kervih^r4^^..-' ••^Biha r—f—pi— u ilToulriou 1 lOJ.-.^ r
  • 4 m de l'extrémité orientale de la tranchée 1, on a trouvé une lentille de chaux vive, brunie par endroits. On peut imaginer qu'une fosse a été creusée à cet emplacement afin d'y dissoudre des corps organiques. L'Intendant du collège, qui assistait au sondage, affirme se souvenir
  • déchets hétérogènes faisant penser à un remblai (fragments de tuiles romaines, garde-boue de bicyclette, morceaux de briques creuses modernes, rejets domestiques...). c) Tranchée 2 (11,25 m) Sur sa partie orientale, la tranchée 2 présente la même stratification que la tranchée 1
  • . A 2,30 m de l'extrémité orientale de la tranchée 2, une fondation de mur, ( F l ) perpendiculaire à l'axe de la tranchée, a été trouvée. Elle est apparue à 0,70 m de profondeur et s'enfonçait d'une cinquantaine de centimètres dans le sol. Large de 0,60 m, cette fondation était
  • . A 3,80 m de l'extrémité orientale de la tranchée 2, le tracto-pelle a rencontré un empilement de dalles de schiste (F2) (module : 0,30x0,40x0,70 m) entre 0,70 et 1 m sous le niveau du sol. Ces dalles, qu'aucun mortier ni aucun 8 aménagement clair ne liaient ensemble, semblaient
Rennes. 61-65 rue d'Antrain (RENNES (35). 61-65 rue d'Antrain. Rapport de diagnostic)
  • archéologique Organisme de rattachement Responsable scientifi ue de l’opération icolas Ménez, Inrap niveau d apparition des vestiges - I onnées ad inistrati es, tec ni ues et scienti i ues Mots-clefs des thesaurus Chronologie Sujets et thèmes Mobilier nb di ice ublic Industrie
  • lit i ue In érieur di ice reli ieu Industrie osseuse Mo en di ice aleolithi ue u érieur éra i ue ilitaire cories ti ent Mésolit i ue et i aléolit i ue Vé étau tructure unéraire Voirie aune Ancien uits lore Mo en abitat rural Néolithi ue Récent Ob et Ar e
  • ig 1 Vues énérales des tranc ées a r s ou erture : A - ranc ée 1 artie orientale ue ers le udst N Ménez, Inra - ranc ée 2 ue ers le ud N Ménez, Inra C - ranc ée ue ers le Nord N Ménez, Inra - ranc ée ue ers le Nord- st N Ménez, Les terrassements y ont été réalisés jusqu’au niveau
  • surface de la tranchée initialement prévue (fig 15). léments de stratigraphie L’analyse des logs 1 et 11, relevés respectivement aux extrémités occidentale et orientale de cette tranchée de sondage (fig 16), couplée aux nombreuses observations effectuées lors de son ouverture
  • orientale (log , a), il s’apparente à des blocs et plaquettes de schiste disposés à plat. En raison de sa constitution et de ses cotes d’apparition (compte tenu du pendage naturel), ce niveau s pourrait être considéré comme la suite du niveau s en direction du nord. e ossé O200 Le fossé