Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
Date (Année)

3207 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP00453.pdf ((35). bassin oriental de la Vilaine. rapport de prospection inventaire)
  • Gilles RAPPORT BASSIN DE LEROUX PROSPECT I ON- I NVENTAI RE ORIENTAL, SPECIAL DE LA PROSPECTION VILAINE AERIENNE I Région Département : : BRETAGNE ILLE-et-VILAINE Campagne 1989. Gilles RAPPORT BASSIN DE LEROUX PROSPECTION— INVENTAIRE ORIENTAL SPECIAL
  • gisement est désigné par la commune, le lieu-dit le plus proche, le numéro de la parcelle et la section cadastrale. La nature et l'estimation archéologique ont été évoquées quand cela a été possible. A l'inventaire des sites archéologiques est joint le relevé cadastral de chaque
  • -SEICHE. Cl. Le Val. Parcelles 57, 59, 60, 62. Section Système d'enclos complexe dont les fossés sont à dominante rectiligne. On distingue d'ouest en est, une série de 3 enclos rectangulaires, accolés ou se chevauchant, certains d'entre eux possédant des fossés concentriques
  • . (Reconnaissance aérienne de Juin 1989). AVAILLES-sur-SEICHE. Cl. Le Grand Fourneau. Parcelle 93a. Section Système d'enclos concentriques à dominante rectiligne. Il s'agit essentiellement d'un enclos carré ceint par un fossé double peut-être plus ancien. L'ensemble présente une
  • Juin 1989). AVAILLES-sur-SEICHE. Cl . Le Verger. Parcelles 390, 395. Section Vaste ensemble présentant 5 enclos ou système d'enclos, parmi lesquels il est possible de distinguer 3 regroupements. Le premier correspond à un enclos rectangulaire (dimensions : 40 m x 30 m
  • s'agir cependant d'un site protohistorique associant enclos d'habitat, enclos à bétail, enclos funéraires et/ou rituels. (Reconnaissance aérienne de Juin 1989). AVAILLES-sur-SEICHE. Cl. Enclos l'est. Il La Poultière. Parcelles 135, 136. Section quadrangulaire mesurant 80 m de
  • côté et ouvert à est situé sur un versant exposé au sud, à proximité immédiate de la Seiche (100 m). Il peut s'agir d'habitat. (Reconnaissance aérienne de Juin 1989). AVAILLES-sur-SEICHE. La Noe-Sourd. Parcelle 188. d'un enclos Section Bl . Double enclos concentriques à
  • dominante rectiligne situé à proximité immédiate de la Seiche (50 m). Ce système fossoyé peut correspondre à des structures d'habitat, (reconnaissance aérienne de Juillet 1989). BOISTRUDAN. La Galeurie. Parcelle 46d. Section ZK. Enclos carré de 50 m de côté environ. Il présente une
  • partition interne vers l'est. Il se situe dans la vallée de la Seiche, implanté sur un versant exposé au sud. Les labours ne livrent aucun indice chronologique à cet endroit. (Reconnaissance aérienne de Juin 1989). BOISTRUDAN-PIRE . ZO. Parcelle 58. Le Grand Chemin. Section ZM
  • . Parcelles 14, 92. Section Vaste système d'enclos pouvant correspondre à un habitat, de type ferme indigène. Les structures allient des fossés curvilignes à des fossés rectilignes, notamment pour le grand fossé d'enceinte qui semble être l'oeuvre de deux occupations successives
  • . (Reconnaissance aérienne de Juin 1989). BOISTRUDAN. L'Etrangère. Parcelle lia. Section ZP. Enclos rectangulaire présentant une interruption de fossés vers le sud-sud-ouest. Cette structure est associée à des fossés rectilignes suivant une orientation légèrement différente. Ce probable
  • habitat est situé sur un versant exposé au sud-ouest, à environ 200 m du ruisseau du Hantel. La vérification au sol n'a livré aucun mobilier. (Reconnaissance aérienne de Juin 1989). BOISTRUDAN. La Trappe. Parcelles 13, 31a. Section ZL. Enceinte néolithique de forme ovalaire, à
  • 45, 46, 75. Section ZL. Système d'enclos à dominante rectiligne présentant des partitions internes rendues accessibles par au moins 2 entrées orientées vers l'est. La plus orientale présente la particularité de posséder 2 trous de poteaux, traces ultimes de l'aménagement
  • endroit que des fragments de silex très épars , pour l'instant difficilement rattachables à cette structure. (Reconnaissance aérienne de Juin 1989). BOISTRUDAN. La Haute Trancouillère . Parcelle 11. Section ZO. Enclos rectangulaire présentant des fossés assez larges ; il possède
  • une longueur de 60 m environ, pour une largeur de 40 m. Cette structure se situe au centre d'un plateau. (Reconnaissance aérienne de Juin 1989). BOISTRUDAN. La Rivière-aux-Meuniers . Parcelle 78a. Section ZM. Système d'enclos à dominante rectiligne se présentant sous la forme
  • tegulae . (Prospection au sol Hiver 1988-89 et reconnaissance aérienne de Juin 1989 ) . CHANTELOUP. Le Grand Mérolle. Parcelle 16. Section ZK. Enclos carré formé par deux fossés concentriques, le fossé interne étant plus large. Il mesure environ 80 m de côté. La structure se situe
  • sur un versant exposé au sud, à proximité du ruisseau du Pabot . La vérification au sol n'a livré aucun indice chronologique. CHANTELOUP. Enclos et une Les Cruaux 1. Parcelles 3, 43, 45. Section ZN. à dominante rectiligne présentant des angles arrondis interruption de fossé
  • Vélobert, commune de Corps-Nuds. (Reconnaissance aérienne de Juin 1989). CHANTELOUP. Les Cruaux 2. Parcelles 7, 45. Section ZN. Système d'enclos à dominante rectiligne présentant des fossés concentriques dans sa partie sud et une entrée orientée au sud-est. Il s'agit
  • fossés; on peut néanmoins penser qu'ils appartiennent à une occupation protohistorique. (Reconnaissance aérienne de Juin 1989 ) . CHANTELOUP. La Bénardière. Parcelle 27. Section ZR. Probable ferme indigène caractérisée par des fossés à dominante rectiligne. Elle s'apparente à une
  • délicat de l'attribuer d'emblée à cette période. (Reconnaissance aérienne de Juin 1989). CHANTELOUP. Le Riffray. Parcelle 59. Section ZS. Petit enclos circulaire d'une dizaine de m environ. Il est situé sur un plateau qui domine la vallée de l'Ise. Cette structure, apparemment
RAP02332.pdf (PAIMPONT (35). le Bois Jacob. rapport de fouille programmée annuelle)
  • extrêmement pointue d'un outil. Elle renvoie à l'utilisation d'un instrument à percussion lancée du type pic (photos 9 à 16). - la trace laissée dans le sédiment comporte de façon nette deux faces planes latérales qui se font face, laissant ainsi une empreinte de section pratiquement
  • rectangulaire. Cet aspect conduit à écarter des outils tels que des bois de cerf. Des expérimentations conduites en ce sens montrent que l'empreinte observée est essentiellement conique et sa section circulaire. - Les traces, s'évasent ensuite vers le bas, indiquant par là que les coups sont
  • of pitch/tar contamination, c o n s e r v e d materials. I I l a b o r a t o r y pretreatments w e r e applied. Special requests and p r e - l a b o r a t o r y p r e t r e a t m e n t usually a c c o u n t s for this. I Consistent Accuracy ... Delivered On Time. Beta Analytic Inc
RAP03284.pdf (éléments pour une nouvelle approche de l'âge du Bronze en Bretagne ; le cadre chronologique et les formes de l'habitat. Rapport de PCR 2015)
  • Kervellerin B Lenn Sec'h, en cours Kermario Kerlande Le Petit Mont ZAC de l'Orme ZAC des Touches ZAC des Touches ZAC des Touches ZAC de la Brohinière ZAC des Lignes de la Gonzée Habitat RD 177-Axe Rennes-Redon, section Guichen-Lieuron, tranche 2 Habitat Habitat Habitat
RAP03396.pdf (PONTIVY (56). Collège Charles Langlais, 4 rue Le Goff. Rapport de sondages)
  • -respect de ces règles constitue un délit de contrefaçon puni par l’article 425 du code pénal. 3 4 Sommaire Liste des figures Section 1 : données administratives, techniques et scientifiques p. 6 p. 7 Fiche signalétique Générique de l’opération Moyens mis en œuvre Récapitulatif
  • p. 14 p. 15 p. 16 Section 2 : les résultats p. 19 1. Introduction 1.1. Circonstances de l’intervention 1.2. État des connaissances avant l’intervention 1.2.1. Le cadre géographique et géologique 1.2.2. Le contexte historique (M. Le Roch) 1.3. La prospection géophysique 1.4
  • . Tranchée 13 p. 31 p. 31 p. 31 p. 32 p. 32 p. 32 p. 32 p. 32 p. 32 p. 34 p. 34 p. 35 3. Synthèse et conclusion p. 36 4. Bibliographie p. 38 Section 3 : Inventaires techniques et annexe p. 39 1. Les unités stratigraphiques 2. Les faits 3. Inventaire photographique 4. Annexe
  • Géoportail). Figure 11. Les sondages archéologiques confrontés aux résultats de la prospection géophysique. 6 SECTION 1 : Données administratives, techniques et scientifiques 7 Fiche signalétique Identité du site Région : Bretagne Département : Morbihan Lieu-dit ou adresse
  • : Cadastre : Commune : PONTIVY Code INSEE : 56 178 4, rue le Goff Code postal : 56 300 Section (s) : 000BO Parcelle(s) : 5 Coordonnées géographiques (RGF93CC48) : X-1255562 Y-7223942 Altitude : 57 m NGF Propriétaires du terrain : Département du Morbihan Opération archéologique
  • Langlais 1255500 Section : BD Feuille : 000 BD 01 Coordonnées en projection : RGF93CC48 1255600 0 50 m Emprise de l’opération Figure 2. Localisation de l’opération sur fond de plan cadastral 15 Arrêté d’opération 16 17 18 SECTION 2 : Résultats 19 1. Introduction 1.1
  • Libres, l'office national des Anciens Combattants et la section locale des Anciens Combattants de Plumelec. Dans cette perspective, la commune de Pontivy a sollicité le soutien du Département pour la réalisation de cette opération archéologique dans l'enceinte du collège Charles
  • territoriale stratégique. La parcelle concernée par la présente intervention (section OOOBO, n°5 – Figure 2) se situe au sein du collège Charles Langlais localisé au sud de la commune, au 4 rue le Goff, à quelques dizaines de mètres du Blavet. L’espace concerné correspond à l'esplanade
  • stationnés sur la péninsule bretonne. Avec l’aide des parachutistes français libre du Special Air Service, la Résistance bretonne s’organise afin d’empêcher la progression des Allemands vers la Normandie où ils comptent encore des troupes. Le 2 août, un message codé et convenu « Le
  • relevé topographique. 29 1255600 7224000 7224000 1255500 Collège Charles Langlais 13 12 7 8 5 6 10 3 11 2 7223900 7223900 4 1 9 1255500 Section : BD Feuille : 000 BD 01 Coordonnées en projection : RGF93CC48 1255600 0 Emprise de l’opération Tranchées Figure 6
RAP02036.pdf (PLOUHINEC (29). gisement paléolithique inférieur de Ménez Drégan I. rapport intermédiaire 2004 de fp 3 (2003-2005))
  • PLOUHINEC c I tsj I ; S T È R E Za.f>.CDZi1 Menez-Dregan 1 - Campagne 2004 RAPPELS N° de site: 29-197-015 Cadastre : section ZW, parcelles 366, 370, 372 et hors parcelles Coordonnées Lambert II : X = 92,200. Y= 2353,800. Z moy. = 10 m NGF Autorisation n°: 2003/008 - 01108 1
RAP03469 (PLOUGONVELIN (29). Abbaye de la Pointe Saint-Mathieu, place Saint-Tanguy. Rapport de diagnostic)
  • prescription Plougonvelin Adresse ou lieu-dit Abbaye de la Pointe SaintMathieu Codes code INSEE 29190 2015-326 en date du 18/11/2015 x : 1124825 y : 7265750 z : env. 23 m NGF Références cadastrales — section(s) E parcelle(s) Place Saint-Tanguy Propriétaire du terrain Commune de
  • jour dans les cinq sondages ouverts en 2017 sur le fond cadastral napoléonien (1842, section E5) (Archives départementales du Finistère, 3P191/1/22). © Stéphane Jean II. Résultats 35 2. Présentation des données archéologiques Six sondages ont été ouverts dans le cadre de ces
  • bâtiment servant de dortoir aux moines comme cela est indiqué sur les plans relevés par les mauristes au milieu du xviie siècle. Il est accolé à 711, ainsi qu’à la section vers l’ouest du mur nord de la nef. A son extrémité est, l’arrachage des pierres est visible, témoignant côté
RAP03240.pdf (PLOUEZOC'H (29). Grand cairn de Barnenez : nouvelles approches, nouveaux résultats, nouvelles perspectives. Rapport de FP 2015)
  • couverture a pu être nettoyée. Le reste de tumulus à son sommet sur les clichés n’était plus présent lors de l’intervention, nous permettant d’accéder à sa plus grande face. La table de couverture a été modélisée par photogrammétrie afin de réaliser son plan, des sections et déterminer
Les premier peuplements de l’ouest de la France : dépôts pléistocènes et occupations paléolithiques de la région Bretagne (2018) (Les premier peuplements de l’ouest de la France : dépôts pléistocènes et occupations paléolithiques de la région Bretagne. Rapport de PCR 2018)
RAP03345.pdf (QUIBERON (56). Beg-er-Vil : Un habitat du Mésolithique sur le littoral du Morbihan. Rapport de FP)
RAP03471 (PLOUGONVELIN (29). Abbaye de la Pointe Saint-Mathieu, abords nord de l'Abbaye. Rapport de diagnostic)
  • Emprise maximale prescrite 2017-017 en date du 09/01/2017 Nature de l’aménagement Syndicat mixte de la Pointe Saint Mathieu, Etat, Conservatoire du Littoral Inrap Grand Ouest — Responsable scientifique de l’opération section(s) Françoise Le Boulanger, Inrap parcelle(s) 758p
  • . Résultats 33 Sd. 3 Sd. 4 Sd. 5 Sd. 6 Sd. 2 Sd. 1 mur en place, tranchée de récupération. 0 50 mètres Fig. 8 Plan des vestiges mis au jour dans les cinq sondages ouverts en 2017 sur le fond cadastral napoléonien (1842, section E5) (Archives départementales du Finistère, 3P191/1
RAP02769.pdf (ÎLE-DE-MOLÈNE (29). programme archéologique molenais, rapport n°17, beg ar loued : un habitat en pierres s7ches du campaniforme/âge du bronze ancien. rapport de fouille programmée 2011)
  • Lambert II étendu : X = 60,300 ; Y = 2401,880 Parcelle, section cadastrale : commune non cadastrée Propriétaires : La partie terrestre est propriété de la commune de Molène. Coût total de l’opération (en euros) : Hébergement : Nourriture : Frais de transports : Matériel : Travaux de
RAP01557.pdf (PLOULEC'H (22). le Yaudet. rapport final de synthèse de fouille programmée 1996-1998)
RAP02521.pdf (MOLÈNE (29). beg ar loued : un habitat en pierres sèches campaniformes, âge du bronze ancien. rapport final de fouille programmée 2007-2009)
  • : Yvan Pailler Codirection scientifique : Y. Pailler, H. Gandois, A. Tresset Département : Finistère Commune : Molène Lieu-dit : Beg ar Loued Coordonnées Lambert II étendu : X = 60,300 ; Y = 2401,880 Parcelle, section cadastrale : commune non cadastrée Propriétaires : La partie
RAP01948.pdf (LILLEMER (35). l'enceinte néolithique. rapport intermédiaire 2003 de fouille programmée et de prospection thématique 2003-2005)
  • douteuses ont parfois été collectées qui ne permettent pas d'étendre l'emprise du gisement à ces parcelles (notamment parcelles 882, 883, section Al). Au nord-est du site les parcelles 188 à 195, revisitées, ont à nouveaux fourni une série d'objets. 17 pièces néolithiques réparties sur
  • ). D'autres ont livré ponctuellement des pièces néolithiques, souvent isolées. Dans deux cas - champ 7 (prospection 2002) et champ 14 (prospection 2003) - ce mobilier a été retrouvé sur de petites buttes dominant le marais. Enfin, le champ 12 (parcelles 531, 532 et 533, section A4) a livré
  • parcelles (notamment parcelles 882, 883, section Al). Au nord-est du site les parcelles 188 à 195, revisitées, ont à nouveaux fourni une série d'objets. 17 pièces néolithiques réparties sur l'ensemble des surfaces ont ainsi été recueillies. Cette faible quantité ne permet pas d'associer
  • - champ 7 (prospection 2002) et champ 14 (prospection 2003) - ce mobilier a été retrouvé sur de petites buttes dominant le marais. Enfin, le champ 12 (parcelles 531, 532 et 533, section A4) a livré une série lithique comprenant majoritairement des galets de silex (type galets de
  • identifiés : • Bois de sections assez conséquentes • Bois peu affaissés (problème de conservation différentielle lié à la correction du niveau de la nappe). Sur le terrain, la présence de traces de débitage ou de façonnage humain a pu être observée sur certains bois (bois refendus
RAP03185.pdf ((22)(29)(35)(56). Les premiers peuplements de l'ouest de la France : dépôts pléistocènes et occupations paléolithiques de la région Bretagne. Rapport de PCR)
  • of the Middle Paleolithic site of Piégu (Brittany, France). A multi-material approach. In : 13th International Conference on Luminescence and Electron Spin Resonance Dating, Torun, Poland, 10-14 July 2011, Quaternary Geochronology, LED2011 Special Issue, 10, 424-429. - BATES M.R., BATES C.R