Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
Date (Année)

3186 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP01205.pdf (VANNES (56). 19-23 rue Monseigneur Trehiou. rapport de diagnostic)
  • l'amabilité dont ils ont fait part. D'autres remerciements sont adressés à Mme M.A. Paulet-Locard pour la patience et le professionnalisme dont elle a fait part tout au long des pliases de ce travail. Sans oublier Mlle Hurtin S. et Mrs Desfonds A. et Melec F. pour leur aide technique et
  • nodules de granité. terre marron-noire: décomposition végétale avec inclusions organiques ( os, coquilles...) et minérales ( quartz, granité altéré...). remo ai '' Xo.} ^ contenant des artéfacts contemporains ( briques, tuiles, carreaux de céramique...)et essentiellement composé de
RAP01782.pdf (LA ROCHE-MAURICE (29). château de roc'h morvan. rapport de fouille programmée annuelle.)
  • à partir de photos numériques redressées et géo-référencées sur le logiciel Photoplan. La réussite de la mission n'aurait pas été envisageable sans la compétence du dessinateur et du topographe et sans l'assistance de trois stagiaires bénévoles. La mise à disposition de
  • Autre • • • • • • • Boucharde Bretture Chemin de fer Ciseau Marteau taillant Pic Autre • Argile • Mortier de chaux • Pierre sèche • Assisé • Non assisé • • • • • • • Pendage Modénature - décor Joints • • • • • • • • • • • • Sans Gras Maigre Tirés au fer Autre DIMENSIONS
  • Lo : Sans Contre-fruit Fruit Glacis Gradins Talus Autre 000,00 ia : • • • • • • • • • 000,00 Sans Baguettes Bandeau Cavet Chanfrein Chapiteaux historiés Congés Enduit Enduit peint H; • • • • • • • • • Indéterminé • Sable • Gravier • Chaux • Autre Fresque Frise Imposte
  • Mauricii" (BAZIN, 1971). L'acte en question relate la naissance d'Hervé VIII de Léon, qui meurt en 1362 sans descendance. Il transmet ainsi son héritage à sa sœur, Jeanne de Léon, mariée en 1363 à Jehan de Rohan. Toute la vicomté passe de fait aux mains d'une des plus riches familles de
  • réalisées sans relevé archéologique préalable, supprimant la majeure partie des informations conservées en élévation (pl.10, 11, 12). La fouille des niveaux de remblais recouvrant l'espace de circulation situé entre le logis et la chemise, le long de la façade occidentale du donjon
  • toutefois des traces de martèlement, comme au sud-ouest, qui indiquent un écrasement volontaire des aspérités naturelles. Cette tentative de nivellement grossier du rocher est sans aucun doute destinée à améliorer l'assise des fondations. Les failles naturelles ont par ailleurs été
  • donc été ménagés postérieurement à l'embrasure E3. Il va sans dire que l'utilisation effective des fenêtres E2 et E3 comme archères, si elle reste possible, n'en est pas moins relative. En l'absence de flanquement clairement déterminé, on ne voit pas très bien ce qu'un éventuel
  • indifféremment posée en carreau ou boutisse sans réelle organisation systématique. Le réglage irrégulier des assises est rattrapée par des calages en moellons de schiste. L'ensemble est lié par un mortier blanc composé de chaux et de sable à granulométrie moyenne. Les longues plaques de
RAP01286.pdf (CARHAIX-PLOUGUER (29). chemin de la Salette. rapport de sondage.)
  • profondeur, le godet de la pelle a mis au jour le sous - sol schisteux. A l'issue de cette opération, aucune structure archéologique en place n'a été perçue. Le permis de construire a été accordé sans prescription particulière. Fait à Rennes le 25 avril 1994. Michael BATT, Ingenieur
  • d'Etudes - Service Régional de l'Archéologie de Bretagne. commune*»: Section. Echelle: CAft^V" A M _ ^eulUa: M'/'^O O 0 CJum*~I di JA SJJk / CMUéiY-yUkW&Z f f r ê & e ) \o\ ABAT TO II DEPOT CINEMA ÎA SS^iCES/ \\TECHNIOUES \ ViUNICIPÂUX CINEHA 'erüu n U ANPE \ fis
RAP01006.pdf (SAINT-GOAZEC (29). le bourg. rapport de sondage)
  • l'extension du terrain des sports, mais sans résultats. Il a ensuite suivi quotidiennement le déroulement du chantier qui n'a rencontré, lors des décapages, aucune structure archéologique, dans les limites tracées sur le plan joint. Il est toutefois difficièe d'affirmer que le gisement
  • avoir remis son rapport écrit ; ce bref compte-rendu vaut donc rapport préliminaire, dans l'attente d'un document plus circonstancié demandé â l'intéressé. C.-T. LE ROUX A ool • •
RAP00782.pdf (MELRAND (56). lann gouh. rapport de fouille programmée)
  • événements, que de la linguistique, des techniques, etc..., de nombreuses réponses seront sans raccord direct avec un point précis du terroir. Notre pratique interdisciplinaire commence donc par un questionnement méthodologique, mais que nous ne résoudrons que dans la pratique de la
  • géographique et écologique du terroir Outre les travaux déjà effectués par Sylvie TICOT en 1987 pour définir la carte des sols aux environs immédiats du village de Lann Gouh Melrand, et des premières observations cartographiques, nou s dis posons main tena pou r a bo rder c e sujet 8
  • circulati c 0 n cou ran t e n une p e t ite place située à 1 ' e n d r o i t le plus élevé du s i t e . De u x de ce s axes, vers le nord et vers 1 'ouest débouchent v e r s 1 ' e x t é r leur, t an dis que la branche sud-es t d escend vers un e a u tre pl ace, un P eu plus grande, en t
  • esc r i p t ion e t i n t e r P r é ta t i on , de br uler les é t a es , de do n n e r P son i n t u i t i o n pour 1 a r éa 1 i té, de fa ire u n e f a u s se syn thèse sans a n a lys e . C'est u n r i s q ue f ac ile à r é d u i r e a v e c 1 a ri g u e u r t de 1 en r egi s t r
  • t un monde c u 1 tu rel di fférent et u n e r éa1i té physi que t o u t a u s s i di f f ér ente. L es Pr i n c i p e s étant fond amenta ux, la construction globale des fi c he s r e s t e 1 a même l'a d a p t a t ion est sensible au niveau des ma tér i a u x - 1 t e n d u i t d
  • ligne g de plus grande d e n s i té des a j on c s . Ils s ont b i e n vis i b 1 e s , 4 ans a près le p r em i e r d é b r o u ssaillage d e ce t te zone . Dans la zone sud, o ù le débrouss a i liage remo n te à 6 ans e t où il est e n t retenu r ég u 1 ièrement > c'est la b r u y è
RAP01654.pdf (Morbihan ouest et Finistère sud. rapport de prospection inventaire)
  • , Maurice Jacq, comptabilisait : □ provenant de la « commune de Quéven », 6 haches : - l'une retrouvée au Rustuel : n° 336 - une seconde à la Croix du Mourillon : n° 75493 - les 4 autres sans localisation : n° 363, 602 et 75493 (2 ex.) 3 □ provenant de la « région de Lorient » : - 1
  • , en dehors des 5 exemplaires spécifiquement classés dans cette commune ? On ne sait. En 1997, nous retrouvions, dans les réserves du musée de Carnac, des haches en dolérite en vrac et sans numérotation ni lieu de provenance. Et un ancien répertoire que nous avions pu consulter à
RAP03498 (Les zones côtières et les évènements climatiques. Rapport de PI 2017)
  • Commune principale Lieu-dit du cadastre Année Section(s) . Parcelle (s) Perros Guirec Ploumanac’h 2014 AB . 42 . Commune secondaire(s) (s) Lieu-dit du cadastre Année Section (s) Parcelle (s) IDENTIFICATION DESCRIPTION OHV DI¿[HV HW VRQW j FKRLVLU GDQV OD OLVWH GHV DI
  • [ INTERPRÉTATION OHV DI¿[HV HW VRQW j FKRLVLU GDQV OD OLVWH GHV DI¿[HV PDWLqUH PRUSKRORJLH RX DXWUH Nature (limité à 2) $I¿[H $I¿[H Quantité Commentaire sur l’interprétation MOBILIER 0RELOLHU VLJQL¿FDWLI GpFULW HW FRPPHQWp &RQWH[WH GX PRELOLHU : /LHX
  • principale Lieu-dit du cadastre Année Section(s) . Parcelle (s) Pleubian Porz Ran 2014 2$ . Commune secondaire(s) (s) Lieu-dit du cadastre Année Section (s) Parcelle (s) IDENTIFICATION DESCRIPTION OHV DI¿[HV HW VRQW j FKRLVLU GDQV OD OLVWH GHV DI¿[HV
  • charbon. Lors de la visite de terrain, aucune stratigraphie claire n’a pu être établie, cependant, cette couche se trouve entre l’humus dans le niveau supérieur et un limon dans le niveau inférieur. INTERPRÉTATION OHV DI¿[HV HW VRQW j FKRLVLU GDQV OD OLVWH GHV DI¿[HV PDWLqUH
  • Commune principale Lieu-dit du cadastre Année Section(s) . Parcelle (s) Pleubian Olonne 2015 2$ . Commune secondaire(s) (s) Lieu-dit du cadastre Année Section (s) Parcelle (s) IDENTIFICATION DESCRIPTION OHV DI¿[HV HW VRQW j FKRLVLU GDQV OD OLVWH GHV
  • DI¿[HV PDWLqUH PRUSKRORJLH RX DXWUH Structures (illimité) Doute (?) $I¿[H $I¿[H Quantité $PDV FRTXLOOLHU ,QKXPDWLRQ Commentaire sur les structures 'DQV OD SDUWLH QRUG GH O¶vOH SUpVHQFH G¶XQ HQVHPEOH G¶RVVHPHQWV KXPDLQV PpGLpYDX[ GDQV XQ DPDV FRTXLOOLHU GH
  • O¶kJH GX )HU INTERPRÉTATION OHV DI¿[HV HW VRQW j FKRLVLU GDQV OD OLVWH GHV DI¿[HV PDWLqUH PRUSKRORJLH RX DXWUH Nature (limité à 2) $I¿[H $I¿[H $PDV FRTXLOOLHU Quantité 6pSXOWXUH Commentaire sur l’interprétation /D VpSXOWXUH PpGLpYDOH D pWp FUHXVpH GDQV O¶DPDV
  • Braz Commune principale Lieu-dit du cadastre Année Section(s) . Parcelle (s) Pleubian Olonne 2014 2$ . Commune secondaire(s) (s) Lieu-dit du cadastre Année Section (s) Parcelle (s) IDENTIFICATION DESCRIPTION OHV DI¿[HV HW VRQW j FKRLVLU GDQV OD OLVWH GHV DI
  • HVW GH O¶vORW INTERPRÉTATION OHV DI¿[HV HW VRQW j FKRLVLU GDQV OD OLVWH GHV DI¿[HV PDWLqUH PRUSKRORJLH RX DXWUH Nature (limité à 2) $I¿[H $I¿[H Quantité 3URGXFWLRQ GH VHO Commentaire sur l’interprétation /HV pOpPHQWV G¶DUJLOH FXLWH VRQW GHV UHVWHV GH EULTXHWDJH
  • principale Lieu-dit du cadastre Année Section(s) . Parcelle (s) Pleubian Olonne 2014 2$ . Commune secondaire(s) (s) Lieu-dit du cadastre Année Section (s) Parcelle (s) IDENTIFICATION DESCRIPTION OHV DI¿[HV HW VRQW j FKRLVLU GDQV OD OLVWH GHV DI¿[HV
  • PDWLqUH PRUSKRORJLH RX DXWUH Structures (illimité) Doute (?) $I¿[H $I¿[H Quantité $PDV FRTXLOOLHU Commentaire sur les structures 3UpVHQFH G¶XQ DPDV FRTXLOOLHU SULQFLSDOHPHQW FRPSRVp GH SDWHOOHV INTERPRÉTATION OHV DI¿[HV HW VRQW j FKRLVLU GDQV OD OLVWH
  • GHV DI¿[HV PDWLqUH PRUSKRORJLH RX DXWUH Nature (limité à 2) $I¿[H $I¿[H $PDV FRTXLOOLHU Quantité Commentaire sur l’interprétation $FWXHOOHPHQW VHXOV TXHOTXHV WHVVRQV GH FpUDPLTXHV RQW SX rWUH PLV HQ UHODWLRQ DYHF O¶DPDV FRTXLOOLHU HW TXL QH SHUPHWWHQW SDV GH SUpFLVHU OH
  • Braz Commune principale Lieu-dit du cadastre Année Section(s) . Parcelle (s) Pleubian Olonne 2014 OA . 1209 . Commune secondaire(s) (s) Lieu-dit du cadastre Année Section (s) Parcelle (s) IDENTIFICATION DESCRIPTION OHV DI¿[HV HW VRQW j FKRLVLU GDQV OD OLVWH GHV DI
  • OLPRQ XQH ¿QH FRXFKH SUpVHQWH GHV FRTXLOOHV DVVRFLpHV j GHV SLqFHV OLWKLTXHV INTERPRÉTATION OHV DI¿[HV HW VRQW j FKRLVLU GDQV OD OLVWH GHV DI¿[HV PDWLqUH PRUSKRORJLH RX DXWUH Nature (limité à 2) $I¿[H $I¿[H Quantité Commentaire sur l’interprétation 0RELOLHU VLJQL
  • principale Lieu-dit du cadastre Année Section(s) . Parcelle (s) Pleubian Olonne 2014 2$ . Commune secondaire(s) (s) Lieu-dit du cadastre Année Section (s) Parcelle (s) IDENTIFICATION DESCRIPTION OHV DI¿[HV HW VRQW j FKRLVLU GDQV OD OLVWH GHV DI¿[HV PDWLqUH
  • [LPLWp INTERPRÉTATION OHV DI¿[HV HW VRQW j FKRLVLU GDQV OD OLVWH GHV DI¿[HV PDWLqUH PRUSKRORJLH RX DXWUH Nature (limité à 2) $I¿[H $I¿[H Quantité Commentaire sur l’interprétation 0RELOLHU VLJQL¿FDWLI GpFULW HW FRPPHQWp : MOBILIER QXFOpXV EU€Op HQ VLOH[ pFODW HQ
  • principale Lieu-dit du cadastre Année Section(s) . Parcelle (s) Pleubian Olonne 2014 2$ . Commune secondaire(s) (s) Lieu-dit du cadastre Année Section (s) Parcelle (s) IDENTIFICATION DESCRIPTION OHV DI¿[HV HW VRQW j FKRLVLU GDQV OD OLVWH GHV DI¿[HV PDWLqUH
  • PRUSKRORJLH RX DXWUH Structures (illimité) Doute (?) $I¿[H $I¿[H Quantité $PDV FRTXLOOLHU Commentaire sur les structures 3UpVHQFH G¶XQ DPDV FRTXLOOLHU DX VXG RXHVW GH O¶vORW FRPSRVp PDMRULWDLUHPHQW GH SDWHOOHV INTERPRÉTATION OHV DI¿[HV HW VRQW j FKRLVLU
  • GDQV OD OLVWH GHV DI¿[HV PDWLqUH PRUSKRORJLH RX DXWUH Nature (limité à 2) $I¿[H $I¿[H Quantité Commentaire sur l’interprétation MOBILIER 0RELOLHU VLJQL¿FDWLI GpFULW HW FRPPHQWp &RQWH[WH GX PRELOLHU : /LHX GH GpS{W GX PRELOLHU CHRONOLOGIE
  • principale Lieu-dit du cadastre Année Section(s) . Parcelle (s) Trébeurden ÌOH 0ROqQH 2016 C . 28 . Commune secondaire(s) (s) Lieu-dit du cadastre Année Section (s) Parcelle (s) IDENTIFICATION DESCRIPTION OHV DI¿[HV HW VRQW j FKRLVLU GDQV OD OLVWH GHV DI¿[HV PDWLqUH
RAP00456.pdf ((22)(35). nord de la haute Bretagne. rapport de prospection inventaire)
  • cuites, se sont souvent très fractionnées lors des labours et sont devenus très difficiles à déceler sans indication préalable. Il faut souligner que la région de FOUGERES qui a été couverte par un prospecteur aérien du Ce.RAA. a livré très peu de sites, les conditions météorologiques
RAP03383.pdf (RENNES. Église Toussaints : la sépulture de Louis du Plessis (†1661). Rapport de sondage)
  • voûtes sont renforcées suite aux bombardements de la seconde guerre mondiale et une tribune en béton armé est mise en place. Un dallage en béton est posé sur le sol, notamment dans les chapelles latérales et c’est sans doute à cette occasion que le cercueil en plomb a été exhumé une
  • , entre les deux piliers (fig. 8/B). Elle correspond sans doute au passage d’anciens réseaux électriques. Au-delà, au nord, la surface de la chapelle n’a pas été nettoyée et la zone a servi de stockage à nos propres déblais. N cercueil en plomb 0 5m Fig. 7 Plan de l’église
RAP00494_1.pdf ((22)(35). nord de la haute Bretagne. arrondissements de Dinan et de Saint-Malo. rapport de prospection inventaire)
  • et galloromaine», il n'est pas sans importance de noter l'apport de cette année au fichier informatisé de ce P.C.R. L'époque gallo-romaine, concernée par les sites galloromains attestés ou par les potentiels sites à tegulae correspond à 54 % des découvertes, ce qui est appréciable
RAP01079.pdf (LA MARTYRE (29). le Bois Noir. rapport de fouille préventive)
  • di 100 à 300 ap. J . G.). la cite des 5 Vi s I, à 37 de la d*c 7225 -
RAP03610 (ROMILLE (35). ZAC de la Houltais et du Placis Verdys, L'Hôtellerie. Rapport de diagnostic)
  • éléments divergents, notamment dans le Nord-Ouest du secteur de la Houltais (Fig. 4). Cependant, aucun indice de datation n'a pu être recueilli. Ces fossés, peu profonds, appartiennent sans doute à des trames parcellaires anciennes mais indéterminées. Aucun autre type de structure ou
  • fin dé ie oire t en m t en UX dict RE C em oir ra nt IN ict co 15 M ad HE ntr C co m Li 14 n ie no no fin ite ite n dé no 2 n C di ra nt ie UX RE IN M HE C Lim 1 friches t en m re C 16 HE M IN UX RE C 4 Mare 17 Mare 5 Lim
  • ra C co SUPER U co oi ct di ra nt ie chute 10 24 Li ite m 11 n no ie fin dé ct di ra nt co t en m re oi 12 bassin Lim ite no n dé finie contr C ad ictoir em en t Alignement IN HEM "La Houltais" Alignement à determiner ULT AIS ÉVÊCHÉS
RAP03179.pdf (SAINTE-MARIE (35). Saint Julien et Pont Saint Julien. Rapport de fouille)
RAP02467.pdf (PLUSSULIEN (22). atelier d'extraction et de taille des haches polies en dolérite du type a à Plussulien. rapport de fouille préventive)
  • mêlés à quelques éclats, le tout réparti sans ordre et paraissant provenir de chutes depuis le haut de la falaise. 38, nettement plus bas sur la pente, a révélé l'existence d'une autre couche d'éclats, mais '>eauooup plus près de la surface actuelle et en partie au moins remuée par
  • once à se laisser pénétrer par l'analyse« Ppour ce qui est des ateliers de taille proprement dits, 11 semble que l'on puisse les diviser en "ateliers hauts", situés sur les affleurements mêmes dont la plupart ont sans doute disparu par suite de 1*exploitations Le seul restant est
  • de 1'affleurement en falaise plus ou moins nettte qui court sur le flanc N de la colline, sans en atteindre complètement le pied® Ils sont beaucoup plus étendus puisqu9allant jusqu'à la rivière du Saoulas en plusieurs points,, Ils correspondent au travail de matériaux extraits et
  • transportés, sont plus diffus et moins "riches", mais surtout plus abîmés par la eu culture® Enfin, des sites d'habitat devaient exister aux environs, dont l'un, très caractéristique dans la parcelle ZN 10, exposée au S et dominant d'une di aine de mètres la rivièce du Daoulas Les
RAP00300.pdf (BERNÉ (56). Saint-Albaud. rapport de sauvetage urgent.)
  • de cailloux jetés sans dis- cernement comme en témoigne la plaquette de granité cassée du second niveau de la fouille (à 40 cm de profondeur). A ce niveau les pierres sont moins nombreuse; et d'une taille plus importante. Le seul indice témoignant de l'ancienneté du monument est
  • granité altéré très abondants ; structure fragmentaire nette, généralisée, grumeleuse, de taille moyenne ; bonne porosité et présence de grains nus de quartz ; pores vacuolaires sans orientation dominante ; consistance semi rigide ; présence d'un chevelu racinaire et de racines fines