Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
Date (Année)

3003 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP01961.pdf (bassin occidental de la Vilaine et centre Bretagne. rapport de prospection inventaire)
  • -11,30 Coffeebreak - Pause café 11,30-12,00 B. Cherretté & J. Bourgeois Circles for the dead. An archaeological inquiry into the Bronze Age in Flanders (2nd millennium BC) 12,00-12,30 0. Braasch Tracks and Traces Abroad 12,30-13,00 St. Bôdecker A polygon shaped ditch System
  • talus. Les raisons de la survivance de telles structures répondent à des mécanismes variables : respect de la monumentalité de certains ensembles, survivance de structures dans les landes ou forêts, volonté de préserver des témoins du passé, lieu de légende [14]. 3. 1.2. Moyen-Age
  • blé peuvent correspondre aux fossés d'un sanctuaire de la fin de l 'Age du Fer. On remarque une entrée aménagée à l 'est avec deux trous de poteaux et une grande fosse centrale dans l'enclos interne (04.07.03). 12 Fig. 1 0 - Ménéac (56). Bos Calers. Le site tel qu 'il se
  • of the Viking Age Seulement in Haithabu 09,30-10,00 M. Brown Aerial Survey and Designed Landscapes in Scotland 10,00-10,30 P. Horne The Flying Trowel 10,30-11,00 11,00-11,30 Z. Changcun, Y. Xinshi, Z. Bianlu, Aerial archaeological reconnaissance at Yangling, China J.W.E. Fassbinder
  • Meyer Archaeological Research using Satellite Remote Sensing Techniques (Corona) in the Valleys of Shirwan and Chardawal, Iran M. Doneus & G. Scharrer Archaeological Feedback of the Aerial Archaeological Interprétation of an Early Médiéval Graveyard in Frohsdorf, Lower Austria. W
  • d'élimination d'un réseau bocager. Deux « sites ateliers » complémentaires ont été choisis : celui de Pleine-Fougères {Fig. J), étudié depuis 1993, et la commune de Montours, largement embocagée, sur laquelle ont été fouillés des établissements ruraux du haut Moyen-Age. L'enquête
  • plus vastes autour des métairies isolées {Chapitre 8, Fig. 6, voir hors texte couleur) que des closeries et des villages et révèlent les disparités sociales du monde rural [3]. Le bocage n'est pas homogène et comporte de vastes « trous » (champagnes et les landes de la Bretagne
  • aussi complexe à construire que difficile à détruire dans une société ne disposant pas de moyens techniques lourds. Le réseau se densifie lentement pendant toute l'époque moderne, plus rapidement au cours du XIX e siècle quand débute la conquête des landes et leur mise en culture
  • armoricains et sociétés, genèse, évolution et interactions 3.2.2. Du Moyen-Age à l'époque contemporaine : évolution des fonctions de la haie données par les propriétaires et les utilisateurs La société rurale hérite, à chaque époque, d'un paysage plus ou moins adapté à ses besoins. Elle
RAP03449 ((56). Autour du Golfe du Morbihan, les landes de Lanvaux et le sud de la vallée de la Vilaine. Rapport de PD 2016)
  • (56). Autour du Golfe du Morbihan, les landes de Lanvaux et le sud de la vallée de la Vilaine. Rapport de PD 2016
  • Datation protohistoire à Moyen-Age tumulus possible diverticule de la voie antique Vannes/Locmariaquer chapelle Age du Bronze Antiquité Le Moulin Martin système d'enclos protohistoire et Moyen Age Béganne Logerais enclos protohistoire et Moyen Age 15 Berric Le Bois Roger
  • /033/0023 56/053/0033 56/053/0036 Nouvelle découverte 77 Le Guerno Le Gréhando enclos Age du Fer/Antiquité 108 Larré Kériel - La croix Devin tumulus Age du Bronze 108 Larré Kériel - Le clos Kériel tumulus Age du Bronze 108 109 Larré Lauzach Tranhouët La Motte
  • tumulus enclos Age du Bronze protohistoire et Moyen Age 115 Locmaria Grandchamp Talhouët enclos Age du Fer/Antiquité 121 Lorient Hôtel Gabriel aménagement hydraulique (citerne ?) 143 Muzillac Le Moustéro chapelle et cimetière époques moderne et contemporaine MoyenAge
  • Age 153 Péaule Signon enclos protohistoire et Moyen Age 164 171 Ploeren Pluherlin Poulpri Le Frotage tumulus enclos Age du Bronze protohistoire et Moyen Age 171 Pluherlin bâtiment antique Antiquité 171 171 Pluherlin Pluherlin tumulus tumulus Age du Bronze Age du
  • Bronze 175 Plumergat La Maison Neuve Bodevrel Le Moulin Rouge Kermaréchal enclos protohistoire et Moyen Age 177 Pluvigner Toul er Bic enclos Age du Fer/Antiquité 221 Saint-Jacutles-Pins Le Bois-Guy enclos protohistoire et Moyen Age 229 Saint-Martin La Santé ferrier
  • Fer 260 Vannes Kernicole Place Lucien Laroche Rue des remparts maison Age du Fer Age du Bronze MoyenAge/époque contemporaine époques moderne et contemporaine 56/234/0024 260 Vannes Place de la Libération ancienne chapelle StMichel et cimetière MoyenAge/époque moderne
  • découvertes Age du Bronze Age du Fer Age du Fer/Antiquité Antiquité Moyen Age/époque moderne Epoques moderne et contemporaine Protohistoire au Moyen Age Protohistoire et Moyen Age Fin du 2nd âge du Fer au Moyen Age Total données complémentaires 8 3 8 5 7 2 2 9 2 46 1 2 1 1 5 Age du
  • Bronze 8 4 8 7 7 2 3 9 3 51 15,7 % Age du Fer 7.8 % 15,7 % Age du Fer / Antiquité Antiquité 13.7 % Moyen Age / époque moderne 13.7 % Epoques moderne et contemporaine 3.9 % Protohistoire au Moyen Age 5.9 % Protohistoire et Moyen Age 17.7 % Fin du 2nd âge du Fer au Moyen
  • Castel was conducted in 1 area located at the interior of an Iron Age promontory fort. This work was commissioned by Centre d’Etudes et de Recherches Archéologiques du Morbihan (CERAM). Département Région Paysage Sols et géologie Morbihan (56) Bretagne Mixed pasture and arable land
  • Autour du golfe du Morbihan, les landes de Lanvaux et le sud de la vallée de la Vilaine Arrêté d’autorisation n° 2016-343 Rapport de prospection diachronique 2016 Sébastien DARE, Mikaël LE MAIRE avec la collaboration de Yann DUFAY-GAREL et de Bruno REGENT Centre d’Etudes et de
  • Recherches Archéologiques du Morbihan Service régional de l’archéologie de Bretagne Août 2017 Cé r a m Centre d'Etudes et de Recherches Archéologiques du Morbihan Autour du golfe du Morbihan, les landes de Lanvaux et le sud de la vallée de la Vilaine Arrêté d’autorisation n° 2016-343
  • : en haut à gauche : tumulus, Langario (Baden) ; en haut à droite : bâtiment gallo-romain, probable grenier, Bézidalan (Elven) ; en bas à gauche : enclos ploygonal et traces de parcellaire, la Vallée (Péaule) ; en bas à droite : maçonnerie de la fin du Moyen Age ou du début de
  • archéologique 1 Allaire le Bois-Guy enclos protohistoire et Moyen Age 3 Arradon Langat Antiquité 5 Arzon Pen-Castel tronçon de la voie antique Vannes/Locmariaquer éperon barré, site castral médiéval 8 8 Baden Baden Langario Kerispert 12 Béganne Les Alliers 12 Béganne 12
  • enclos et fossés parcellaires Age du Fer/Antiquité 20 Bohal La Béraudaie enclos et gisement de surface Age du Fer/Antiquité 20 28 Bohal Caden Le Gage Coëtqui enclos système d'enclos Age du Fer protohistoire à Moyen Age 28 33 Caden Carentoir Craslon Le château de Launay
  • enclos ferrier 53 Elven Bézidalan 53 53 Elven Elven Bodual Penroh bâtiment antique dépendance d'une villa gisement de surface carrières Age du Fer fin du 2nd Age du Fer au Moyen-Age Antiquité 54 Erdeven Kerzénan enclos Age du Fer/Antiquité 58 58 Férel Férel Le Gastre
  • La Métairie Neuve ferrier ferrier 58 67 Férel GrandCha mp Trémorel Le Guernanderff enclos enclos Antiquité Age du Fer/MoyenAge Antiquité Age du Fer/Antiquité données complémentaires et n° d'EA 56/005/0015-0016 MoyenAge/époque moderne Antiquité MoyenAge/époque moderne 56
  • /époque moderne 143 Muzillac Trégren système d'enclos protohistoire à Moyen-Age 149 NoyalMuzillac Le Grand Closne enclos protohistoire et Moyen Age 149 NoyalMuzillac Le Petit Closne manoir MoyenAge/époque moderne 153 Péaule La Vallée enclos protohistoire et Moyen
  • 231 Saint-Nolff Kerfléac'h 234 Beg-en-Aud 251 260 St-PierreQuiberon Theix Vannes amphore - découverte isolée éperon barré - découvertes isolées de mobilier tumulus ancien Hôtel de Cleiss, chambre des comptes, maison de ville, mairie fin du 2nd Age du Fer au Moyen-Age Age du
  • 260 Vannes Rue des Tribunaux ancienne église SaintSalomon MoyenAge/époque moderne 261 La VraieCroix Kerlapin enclos Age du Fer/Antiquité La présentation des fiches de découverte s’effectue dans l’ordre de la numérotation INSEE des communes et dans l’ordre alphabétique
  • Age 5.9 % 0 Rapport de prospection diachronique 2016 (arrêté 2016-343) Total 2 4 6 8 Nb de 10 découvertes Répartition par commune et par période chronologique des découvertes effectuées pendant la prospection diachronique de l’année 2016 (51 découvertes réparties sur 32
RAP02423.pdf (Inventaire du patrimoine archéologique du centre ouest Bretagne. rapport de prospection inventaire 2008)
  • été possible faute de données cadastrales. Le nombre des dépôts de fondeurs enregistrés (Age du Bronze et Age du Fer) et dépôts monétaires gaulois et gallo-romains passe de 1 à 7 par la localisation, plus ou moins précise, des signalements anciens. Les 3 nouveaux enclos répertoriés
  • confection de l'outillage lithique. Les gisements de surface du Néolithique/Age du Bronze ancien, ne livrent que peu d'artéfacts à l'exception du site de Trédudon en La Feuillée (EA n° 29 054 001 1). Les menhirs localisés sont au nombre de 15 auxquels il faut ajouter l'imposant monument
  • mésolithiques Gisements néolithiques Mégalithes Tumulus, tombes mégalithiques, coffres funéraires Gisements Age du Bronze Gisements Age du Fer Souterrains Stèles Dépôts Enclos Enceintes Gisements gallo-romains Mottes castrales Maisons fortes Habitats médiévaux désertés Châteaux Objets isolés
  • Allée couverte Tumulus Enceinte Tombe mégalithique Stèle funéraire Dépôt Motte castrale Tumulus Tumulus Menhir Enceinte Dépôt de fondeur Menhir Enceinte Tumulus Tumulus Chronologie Age du Bronze Age du Bronze Gallo-romain Age du Fer 2 (?) Indéterminé Moyen-Age Néolithique Moyen-Age
  • Age du Bronze Age du Bronze Moyen-Age Moyen-Age Moyen-Age Indéterminé Moyen-Age Indéterminé Gallo-romain Néolithique Age du Bronze Indéterminé Age du Bronze Moyen-Age Mésolithique Indéterminé Age du Fer 2 Age du Bronze Age du Bronze Néolithique Age du Bronze Indéterminé Age du
  • Bronze Age du Fer Age du Bronze Moyen-Age Age du Bronze Age du Bronze Néolithique Moyen-Age Age du Bronze Néolithique Indéterminé Age du Bronze Age du Bronze 22 243 0003 22 243 0004 22 243 0005 22 243 0006 22 243 0007 22 243 0008 22 243 0009 22 243 0010 22 243 0011 22 243 0012 22
  • Néolithique Mésolithique Mésolithique Mésolithique Gallo-romain Gallo-romain Age du Bronze Indéterminé Indéterminé Age du Bronze Néolithique Age du Bronze Age du Fer Age du Fer Néolithique Néolithique Néolithique Néolithique Néolithique Age du Bronze Néolithique Néolithique Moyen-Age
  • Tumulus (4) Age du Bronze Néolithique Age du Bronze Moyen-Age Age du Bronze Gallo-romain (?) Age du Bronze Néolithique Age du Bronze Néolithique Age du Bronze Age du Bronze Mésolithique Mésolithique Age du Bronze Moyen-Age Indéterminé Gallo-romain Age du Bronze Néolithique Age du
  • Bronze Age du Bronze Age du Bronze Age du Bronze Age du Bronze Age du Bronze 29 054 0009 29 054 0010 29 054 0011 29 054 0012 29 054 0013 29 054 0014 29 054 0015 29 054 0018 29 054 0020 29 054 0022 29 054 0023 29 139 0001 29 139 0002 29 139 0003 29 141 0001 29 141 0002 29 141 0003 29
  • l'importance des lignes de crêtes et la proximité des voies de passage dans le choix d'implantation des monuments funéraires de l'Age du Bronze. -le nombre d'enceintes terroyées fait plus que doubler, passant de 56 à 124. Au seul critère morphologique, en l'absence de fouilles, il est
  • .-Y Tinevez sur l'implantation humaine du Néolithique au Haut Moyen Age dans la région de Callac et de P. Kernevez sur les fortifications médiévales du Finistère. \ l il Quelques prospecteurs isolés (J.-M. Moullec et J.-Y. Paul dans le secteur de Berrien, Y de Bellaing sur le
  • ou tertres isolés étaient enregistrés mais 25 autres figuraient dans la liste des indices. Le déséquilibre était encore plus flagrant pour les dépôts de fondeurs de l'Age du Bronze et les dépôts monétaires gaulois et gallo-romains : 1 seul enregistré et 14 dans la liste des
  • dignes de foi. Dans une optique de recherche, on se priverait, en se limitant de la sorte, d'une partie du fonds documentaire. Cette catégorie comprend notamment un certain nombre de dépôts de fondeur de l'Age du Bronze et de dépôts monétaires ou d'objets isolés dont le lieu de
  • provient de la liste des indices de sites. 14 entités précédemment enregistrées ont été invalidées. 8 correspondent aux structures agraires supposées du Moyen Age, inventoriées dans la commune de Brennilis notamment (cf. paragraphe 1). Outre des questions chronologiques non résolues
  • des Monts-d' Arrée achevées en 2008. Au plan qualitatif, il convient de souligner l'augmentation significative (de 37 à 49 plus 3 autres à Scrignac) du nombres de sites funéraires de l'Age du Bronze (nécropoles tumulaires, tertres isolés, tombes en coffre). Quelques sites sont
  • Bronze, tels Kerrolland en Maël-Pestivien (EA n° 22 138 0001), Kerpinson en Saint-Servais (EA n° 22 328 0006) et Plouénez en Brennilis (EA n° 29 018 0005). Ils sont parfois associés à des tertres tumulaires comme à Niquelvez en Berrien (EA n° 29 007 0035). Les fouilles ont montré
  • que les chambres funéraires de certains tumulus de l'Age du Bronze adoptaient parfois ce mode d'architecture. Dans la liste des tertres tumulaires, le tumulus de Kerguévarec en Plouyé (EA n° 29 211 0007), fouillé au XIXe siècle, est un site majeur : une sépulture princière du
  • Bronze ancien, type plutôt rare en Bretagne centrale. La tombe en pierre sèche à couverture de dalles a livré des épées, des poignards, des haches à légers rebords, des pointes de flèches armoricaines en silex et une perle d'espacement en lignite. Deux autres monuments sont datés du
  • Bronze ancien : le coffre de Juno-Bella en Berrien (EA n° 29 007 0001), associé à plusieurs tertres, et la tombe en coffre de Ligolennec en Berrien (EA n° 29 007 0003). La grande majorité des tertres fouillés sont datables du Bronze moyen. Dans cette série, il convient de citer les
  • , coffres, cercueils en bois et tombelles en pleine terre. Les fouilles de ces structures ont livré des vases bitronconiques à 2 ou 4 anses et, plus rarement, des vases ornés et des poignards en bronze. D'autres grands tertres, fouillés ou non, sont bien conservés, tels Kerjean en Plouyé
RAP03101.pdf (JANZÉ (35). La Lande au Brun. Rapport de diagnostic)
  • JANZÉ (35). La Lande au Brun. Rapport de diagnostic
  • Enclos Carte archéologique Leroux 2001 82 Epoque indéterminée Enclos à partitions internes de 120 m sur 80, à fossés rectilignes Carte archéologique Leroux 1989 Leroux 2002 La Basse-Epine 193 Age du Bronze Age du Fer Enclos Carte archéologique 35 136 0010 Teillay 57
  • -Taucé 88 Epoque indéterminée Système d’enclos Carte archéologique 16 35 136 0005 Taucé 87 Antiquité Occupation Carte archéologique Leroux 1988 17 35 136 0029 Béliard 137 Age du Bronze Age du Fer Occupation Carte archéologique 18 35 136 0048 Les Champs Blancs – la
  • Age du Bronze Occupation Carte archéologique Monnaies ? Tegulae, moellons, tessons de céramique commune et de sigillée 27 35 136 0045 Le Béchet 126 Age du Fer Enclos Carte archéologique 28 35 136 0024 La Moufelle 64 Epoque indéterminée Enclos Carte archéologique
  • Diagnostic archéologique Rapport final d’opération Bretagne, Ille-et-Vilaine, Janzé, La Lande-au-Brun Janzé, La Lande-au-Brun sous la direction de Stéphane Bourne Inrap Grand Ouest Mars 2015 Diagnostic archéologique Rapport final d'opération Janzé, La Lande-au-Brun
  • — — SRA 2014-264 Lambert 93 CC48 D108758 35136 Nr site Entité archéologique Arrêté de prescription Système d’information Code Inrap Code INSEE Bretagne, Ille-et-Vilaine, Janzé, La Lande-au-Brun sous la direction de avec la collaboration de Stéphane Bourne Vérane Brisotto
  • Théophane Nicolas Inrap Grand Ouest 37 rue du Bignon CS 67737 35577 Cesson-Sévigné Mars 2015 2 Inrap · Rapport de diagnostic Bretagne, Ille-et-Vilaine, Janzé, La Lande-au-Brun I. Données administratives, techniques et scientifiques Sommaire Sommaire Données administratives
  • , Janzé, La Lande-au-Brun Fiche signalétique Localisation Région Statut du terrain au regard des législations sur le patrimoine et l’environnement Bretagne Département Proprietaire du terrain Commune de Janzé Ille-et-Vilaine Organisme de rattachement Inrap Grand-Ouest 37 rue du
  • au 12 février 2015 Janzé La Lande au Brun Codes 2015-056 en date du 20 janvier 2015 code INSEE 35136 Numéro de dossier Patriarche Numéro de l’entité archéologique Nature de l’aménagement lotissement Coordonnées géographiques et altimétriques selon le système national de
  • Néolithique Ancien Hydraulique Flore Moyen Habitat rural Objet métallique Récent Villa Arme Chalcolithique Batiment agricole Outil Protohistoire Structure agraire Parure Âge du Bronze Urbanisme Habillement Ancien Maison
  • -Vilaine, Janzé, La Lande-au-Brun Intervenants Prénom Nom, organisme d’appartenance Tâches génériques Stéphane Descamps, Sra Conservateur en charge du dossier Yves Menez, Sra Adjoint au conservateur régional Anne-Marie Fourteau, Sra Ingénieur d'études Michel Baillieu, Inrap
  • du bourg de Janzé (Ille-et-Vilaine), le diagnostic archéologique de La Lande-au-Brun s’inscrit dans un contexte riche en vestiges anciens. Ce secteur géographique a bénéficié de nombreuses campagnes de prospections aériennes menées par Gilles Leroux depuis 1989. De nombreux
  • ont été mis en évidence. Le mobilier céramique découvert dans l’une d’elle indiquerait une datation comprise entre la fin du Bronze final et le début du premier âge du Fer. La localisation de ces quelques indices en limite d’emprise, ainsi que l’indigence du mobilier archéologique
  • recueilli ne permettent pas de caractériser la nature de cette occupation. Bretagne, Ille-et-Vilaine, Janzé, La Lande-au-Brun I. Données administratives, techniques et scientifiques Localisation de l’opération Localisation de l’opération Localisation de l’opération Bretagne Ille-et
  • -Vilaine Janzé La Lande-au-Brun Section(s) et parcelle(s): ZD- n° 241, 240, 134, 175 Coord. Lambert93 CC48 x : 1 366 625 y : 7 206 250 z : entre 85 et 99 m NGF St Brieuc Brest Rennes Quimper Janzé Vannes Nantes 0 5 km issue 1/250 000 © IGN 2015 Chantier Inrap 1Km Fig.1 Cartes
  • topographiques précisant la localisation de l'opération 1/25 000 © IGN 11 12 Inrap · Rapport de diagnostic Arrêté de prescription Bretagne, Ille-et-Vilaine, Janzé, La Lande-au-Brun I. Données administratives, techniques et scientifiques Arrêté de prescription 13 14 Inrap
  • · Rapport de diagnostic Bretagne, Ille-et-Vilaine, Janzé, La Lande-au-Brun I. Données administratives, techniques et scientifiques Arrêté de prescription 15 16 Inrap · Rapport de diagnostic Bretagne, Ille-et-Vilaine, Janzé, La Lande-au-Brun I. Données administratives
  • , techniques et scientifiques Arrêté de prescription 17 18 Inrap · Rapport de diagnostic Bretagne, Ille-et-Vilaine, Janzé, La Lande-au-Brun I. Données administratives, techniques et scientifiques Projet d’intervention Projet d'intervention 19 20 Inrap · Rapport de diagnostic
  • Bretagne, Ille-et-Vilaine, Janzé, La Lande-au-Brun I. Données administratives, techniques et scientifiques Projet d'intervention 21 22 Inrap · Rapport de diagnostic Arrêté de désignation Bretagne, Ille-et-Vilaine, Janzé, La Lande-au-Brun I. Données administratives, techniques
  • et scientifiques 23 II. Résultats 26 Inrap · Rapport de diagnostic Bretagne, Ille-et-Vilaine, Janzé, La Lande-au-Brun 1. Introduction 1.1. Circonstances de l'intervention Le projet d’un lotissement élaboré par la mairie de Janzé a été à l’origine de la prescription
  • .50 98 9.00 Limite d’emprise 9 6.3 12 13 14 .00 Sd 8 99 10 6 15 16 18 Argiles 17 7 1 0 150 m Schiste altéré Inrap · Rapport de diagnostic 28 Bretagne, Ille-et-Vilaine, Janzé, La Lande-au-Brun 1.2.2 Contexte archéologique La commune de Janzé a bénéficié
RAP02713.pdf (SAINT-AUBIN-DES-LANDES (35). carrière des lacs. rapport de diagnostic)
  • SAINT-AUBIN-DES-LANDES
  • SAINT-AUBIN-DES-LANDES (35). carrière des lacs. rapport de diagnostic
  • 0,60 m MOTS CLÉS DES THESAURUS Chronologie : Paléolithique inférieur moyen supérieur Mésolithique et Épipaléolithique Néolithique ancien moyen récent Chalcolithique Protohistoire Age du Bronze ancien moyen récent Age du Fer Hallstatt (premier âge du Fer) La Tène (second âge du fer
  • a été prescrit à St Aubin des Landes en Ille-et-Vilaine (fig. 1) sur une surface de 21830m². Ce dernier a été motivé par la proximité du site de l’Age du Bronze de la Ripennelais, situé immédiatement à l’est de l’emprise, et en cours de fouille au moment de la réalisation de ce
  • plaquettes de schiste Fig. 5 : Coupes des fossés parcellaires. 1m Chronologie Age du Bronze Sujets et thèmes Fosse, trous de poteaux, paléosols Mobilier Céramique, lithique, Inrap Grand Ouest 37 rue du Bignon CS 67737 35577 Cesson-Sévigné Août 2011 Dans le cadre d’un projet
  • Diagnostic archéologique Rapport final de diagnostic St Aubin des Landes, Carrière des Lacs sous la direction de Sandra Sicard Inrap Grand Ouest Janvier 2012 sous la direction de par avec la collaboration de Sandra Sicard Sandra Sicard Julie Cavanillas Rapport
  • final d’opération Diagnostic archéologique Code INSEE 35 252 2011/131 néant Arrêté de prescriptionSRA 13 055 0963 (30 257) DA 05030402 Code Inrap 0A Système d’information Entité archéologique Nr site : néant ST Aubin des Landes, Carrière des Lacs Inrap Grand Ouest 37 rue
  • ________________________ Localisation Région Bretagne Département Ille et Vilaine Commune Saint Aubin des Landes Adresse ou lieu-dit Carrière des Lacs __________________________ Codes Code INSEE 35252 __________________________ Coordonnées géographiques et altimétriques selon le système national de référence X
  • : 158141 Y : 2425598 Z : 53 à 56 m NGF __________________________ Références cadastrales Commune Saint Aubin des Landes Année 2011 Section et parcelle(s) Section A : parcelle 411 Statut du terrain au regard des législations sur le patrimoine et l’environnement
  • alimentaire Argile : atelier Atelier métallurgique Artisanat Autre Antiquité romaine (gallo-romain) République romaine Empire romain Haut-Empire (jusqu'en 284) Bas-Empire (de 285 à 476) Époque médiévale haut Moyen Age Moyen Âge bas Moyen Age Temps modernes Époque contemporaine Ère
  • SCIENTIFIQUE Dans le cadre d’un projet d’agrandissement de la carrière des lacs à Saint Aubin des Landes, un diagnostic archéologique réalisé sur un peu plus de 2 hectares a mis en évidence des vestiges attribuables à la période protohistorique. Peu nombreux, ils se situent dans la
  • continuité spatiale de l’occupation de l’Age du Bronze fouillée pendant la même période. Seul un empierrement, deux structures de combustion et quelques fosses ont été mis au jour. Leur répartition reflète le caractère assez lâche de l’occupation, dont il est difficile de déterminer les
  • Fer à fossés multiples concentriques avec une entrée à l’est de « La Baculais », ou encore le système d’enclos « Du Bout de la Lande » qui est associé à des structures d’habitat et à un probable parcellaire. La fouille en cours témoigne d’une occupation ouverte, assez lâche
  • , s’étalant du Bronze ancien au Bronze final. Elle est matérialisée par plusieurs structures funéraires ainsi que de nombreuses structures de combustion, de fosses et trous de poteaux dont l’organisation spatiale et diachronique n’est pas encore établie. Enfin, il existe plusieurs sites
  • l'opération Bretagne, Ille et Vilaine Carrière des Lacs, Saint-Aubin -des-Landes Saint-Brieuc Quimper Rennes St-Aubin des-Landes z environ 80 m NGF Vannes 0 Diagnostic 2010 Tranche 1 Diagnostic 2011 Tranche 2 Fouille 2011 100 km 8 Le contexte géographique et géologique 9 10
  • Cadre géographique et géologique de l’intervention Cadre géographique, hydrographique et topographique général. Ce diagnostic est implanté sur la commune de St Aubin des Landes, qui se situe aux portes de la ville de Vitré, à l’Ouest. L’emprise est localisée à 600m au nord-ouest du
  • argileux brun ne contenant pas de charbon. On ne note aucune trace de rubéfaction, ni de creusement en fosse. Plusieurs structures identiques ont été mises au jour sur la fouille contigüe, et plus largement sur de nombreux sites de l’âge du Bronze en Bretagne. Leur fonction et datation
  • a permis de mettre au jour quelques structures protohistoriques qui viennent compléter les données issues de la fouille. Leur dispersion souligne une occupation lâche en espace ouvert caractéristique de l’âge du Bronze. Le mobilier archéologique se concentre dans la partie basse de
  • d’agrandissement de la carrière des lacs à Saint Aubin des Landes, un diagnostic archéologique réalisé sur un peu plus de 2 hectares a mis en évidence des vestiges attribuables à la période protohistorique. Peu nombreux, ils se situent dans la continuité spatiale de l’occupation de l’Age du
  • Bronze fouillée pendant la même période. Seul un empierrement, deux structures de combustion et quelques fosses ont été mis au jour. Leur répartition reflète le caractère assez lâche de l’occupation, dont il est difficile de déterminer les limites. Le mobilier archéologique associé
RAP01433.pdf ((35). déviation des rd 38 et 48. section Guichen - bourg des comptes. 1re tranche. commune de Guichen. rapport de diagnostic)
  • du haut) montre que les structures apparaissent immédiatement sous la couche 0 20 m Fig. 5 : Guichen. Site 2, Age du bronze. Emplacement des tranchées de sondages et position des faits archéologiques mis en évidence. En orange, structures de l'Age du bronze. En vert
  • , chronologie indéterminée. En bleu, structures modernes. Fig. 6 : Guichen. Site 2, Age du bronze. Vignette C, détail. Position des structures et ensembles céramiques de l'Age du bronze. de terre végétale de 0,20 à 0,30 m de profondeur. Cependant, au décapage, les contrastes de couleurs
  • et 11 Terre limoneuse brune homogène \&§\ Terre brun-jaune à galets \M Blocs émoussés Sable jaune-orangé «i Pseudogley rouge-orangé compact Charbons de bois Fig. 7 : Guichen. Site 2, Age du bronze. Vignette C. Coupes stratigraphiques. présentent de nombreux décors
  • électrogènes semble nécessaire. L'épaisseur des terres à décaper est de 30 à 50 cm. La fouille devrait pouvoir être menée à bien par une équipe de cinq personnes durant 1 ,5 mois. 1 BLANCHET, S., 1996 : Un habitat de l'Age du bronze final. Saint-Sauveur-des-Landes "le Champ Blanc" llle-et
  • -Vilaine. DFS de fouille préventive, SRA Bretagne, Rennes. 3 cm 0 Ensemble C, éclat laminaire de jaspe Fig. 8 : Guichen. Site 2, Age du bronze. Mobilier céramique et lithique. PLANCHE I Photo du haut. Guichen. Moyenne terrasse de la Vilaine, vue générale des tranchées de sondages
  • , coupe stratigraphique du petit fossé, (clichés H. Paitier). PLANCHE III Photo du haut. Guichen. Site 1 , Age du fer. Tranchée 3, plaque de cuisson mobile en surface d'une fosse. ^hoto du bas. Guichen. Site 2, Age du bronze. Vignette C, fossés 10 et 11 (clichés H. Paitier
  • ). PLANCHE IV Photo du haut. Guichen. Site 2, Age du bronze. Vignette C, coupe stratigraphique de la fosse 100. La structure apparaît sous 30 cm de terre arable, inscrite dans le niveau de galets de la haute terrasse de la Vilaine. Photo du bas. Guichen. Site 2, Age du bronze. Vignette C
  • , coupe stratigraphique du trou de poteau 39. (clichés H. Paitier). PLANCHE V Photo du haut. Guichen. Site 2, Age du bronze. Vignette C, coupe stratigraphique de la fosse contenant les ensembles céramiques A et B. Paitier) ^ Gu Chen Site 2 Age du bronze Tran ' " ' chée B, fosse
  • circulaire, (clichés H. PLANCHE VI Photo du haut. Guichen. Site 2, Age du bronze. Vignette C, empreinte du vase C après la phase de décapage. Photo du bas. Guichen. Site 2, Age du bronze. Vignette C, vase C en cours de dégagement, (clichés H. Paitier). PLANCHE VII Photo du haut
  • . Guichen. Site 2, Age du bronze. Vignette C, ensemble céramique B en cours de dégagement. Photo du bas. Guichen. Site 2, Age du bronze. Vignette C, vase B, fond en cours de dégagement, (clichés H. Paitier). PLANCHE VIII Guichen. Site 2, Age du bronze. Vignette C, vase B montrant un
  • antérieure à l'Age du bronze n'a cependant été retrouvée au sein de ces divers dépôts. P* Localisation générale et position du tracé routier sur la carte IGN au 1/25000° (feuille Bruz, 1219 O, 1990) 1 : Résultats Sur l'ensemble du tracé concernant la commune de Guichen, deux sites
  • archéologiques inédits ont été découverts. Un site attribuable à l'Age du fer localisé à l'amorce du tracé à la jonction avec la RD 38 (site 1) et un site attribuable à l'Age du bronze, au lieu-dit La Basse-Bouëxière, sur un lambeau de la haute terrasse (site 2) (fig. 2). SITE 1 Coordonnées
  • l'extrémité nord, correspondent à des fosses d'implantation de poteaux de 15 cm de profondeur conservée. Ces structures pourraient indiquer que Fig. 3 : Guichen. Site 1, Age du fer. Emplacement des tranchées de sondages et position des faits archéologiques mis en évidence. En orange
  • . 4 : Guichen. Site 1, Age du fer. Coupes stratigraphiques de deux fossés et mobilier archéologique (fond d'écuelle et sections de plaques de cuisson mobiles). nous sommes bien en présence d'un habitat, du moins en périphérie de celui-ci, pour lequel une extension vers le nord
  • majeure partie de l'occupation du Bronze final. Substrat géologique et géomorphologie : le substrat correspond aux alluvions anciennes de la Vilaine caractérisées par des dépôts de galets et de blocs émoussés dans une matrice argileuse brun-rouge. Au delà du replat, vers l'ouest, les
  • remplissages, il est possible qu'ils soient en relation avec les structures adjacentes datées de l'Age du bronze. La présence de fossés sans aucun lien avec le parcellaire actuel ou napoléonien se retrouve d'ailleurs dans d'autres sondages, en l'occurence les tranchées B, L et Q, fossés
  • dont l'orientation reste sensiblement est-ouest mais pour lesquels nous n'avons pas d'attribution chronologique. Les structures certifiées de l'Age du bronze par le mobilier archéologique se concentrent donc essentiellement dans la vignette C. Mais au delà du talus séparant les
  • spicules. L'agencement générale des structures liées à l'Age du bronze ne permet pas d'établir de plan cohérent à ce stade du diagnostic. Il semble bien, compte tenu de la céramique découverte, que nous avons affaire à un site d'habitat qu'il convient de rapprocher de la fouille récente
  • du site du "Champ Blanc" (Saint-Sauveur-des-Landes, llle-et-Vilaine, Autoroute des Estuaires) montrant la forte dispersion des structures et l'aspect ouvert, sans limites évidentes, de l'occupation 1Perspectives Les deux sites découverts sur le tracé routier sur la commune de
  • décider. Le site 2 est quant à lui à rattacher au Bronze atlantique final, période très mal connue en Armorique, notamment la transition Bronze final/Hallstatt ancien, surtout en ce qui concerne l'habitat. Même si l'emprise routière ne touche qu'une partie du replat sur lequel semble
RAP02204.pdf (Inventaire du patrimoine archéologique du centre ouest Bretagne. rapport de prospection inventaire 2005-2006)
  • dépôts de fondeur de l'Age du Bronze et de dépôts monétaires du Second Age du Fer, de la période romaine et du Moyen-Age, dont le lieu de découverte est imprécis mais approché par la mention d'un lieu-dit. Ces sites sont, comme les autres, enregistrés en tant qu'entités archéologiques
  • douille (de 2 à 92 pièces) de la période Bronze Final/ Premier Age du Fer. S'en distingue celui de la carrière de Saint-Guénolé en Collorec (EA 29 036 0004) découvert lors de travaux d'extraction et qui comprenait au moins 23 haches à douille et 6 bracelets dont 2 en or (?). Les sites
  • voie ancienne (cf. ci-dessous), l'importance des matériaux de construction observables au sol (moellons, tuiles), l'abondance de céramiques du Second Age du Fer et du Haut-Empire, des monnaies et la découverte de fragments de statuette en bronze. Il pourrait s'agir d'un sanctuaire
  • des monuments funéraires de l'Age du Bronze. le nombre d'enceintes terroyées a également plus que doublé, passant de 44 à 92. Au seul critère morphologique, il est parfois délicat de dater ces ensembles, ce type de structure couvrant les périodes protohistorique, gallo-romaine et
  • substrats granitiques de la région. Tumulus et coffres funéraires - présumés de l'Age du Bronze - sont au nombre de 27 : ils ont été la "cible" privilégiée des érudits du XlXè siècle. Au nombre de 16, tous les enclos repérés en prospection aérienne sont localisés dans le bassin schisteux
  • ont été particulièrement productifs sur Châteauneuf-du-Faou, Landeleau, Spézet, Plonévez-du-Faou, Canihuel et Saint-lgeaux. Au plan qualitatif, il convient d'observer la progression du nombre de structures funéraires de l'Age du Bronze - tumulus et tombes en coffres - (de 27 à 42
  • ). C'est une constante : chaque année permet d'améliorer sensiblement le fonds documentaire grâce au contrôle des indices de sites et au parcours systématique des chemins communaux. Le nombre de dépôts (dépôts de fondeurs de l'Age du Bronze et dépôts monétaires gaulois et gallo-romains
  • archéologique car ils ont fait l'objet de sondages. 7 4. Les principaux résultats Aucun gisement Paléolithique n'est signalé. Si les gisements de surface des périodes Mésolithique, et Néolithique/ Bronze Ancien apparaissent relativement nombreux, il convient de préciser que la quantité
  • dénombrer pas moins de 19 tombes, sachant qu'un grand nombre avaient été détruites auparavant. Une partie de ces coffres ont été déplacés et remontés au Château de Trévarez. Le rare mobilier de ces sépultures les situe au Bronze Moyen ou au Bronze Final. Parmi les 9 dépôts de l'Age du
  • Bronze localisés, 2 sont des dépôts majeurs : celui de Ty-Lann à SaintThois (EA 29 267 0005), daté du Bronze Moyen, est exceptionnel car il a livré le plus grand nombre de haches à talons (153) parmi tous les dépôts connus. S'y ajoutent 2 haches à rebords. L'ensemble a été classé
  • Monument Historique et est conservé au Musée Préhistorique Finistérien. Le second, découvert en 2 temps (en 2001 puis 2005) à Kerboar en Saint-lgeaux (EA 22 334 0012) et daté du Bronze Final, est tout aussi exceptionnel. Il comprend 7 épées, 82 fragments d'épée, 1 chaudron, 5 haches à
  • structures souterraines et tranchée couverte ; il a livré un abondant mobilier céramique du Premier Age du Fer. A Penfoul, en Landeleau, (EA 29 102 0001) c'est une nécropole à incinérations associée à un habitat fortifié qui a été découvert lors de fouilles exécutées en 1980 : elle
  • a livré une série exceptionnelle d'urnes cinéraires et une stèle. Les deux stèles de Botvarec en Locmaria-Berrien (EA 29 129 0001) "extraites du sol" témoignent probablement d'une nécropole du Premier Age du Fer. A Belle-Etoile en Saint-Connan (EA 22 284 0003) ce sont 47 lingots
  • fusiformes en fer qui témoignent, au Second Age du Fer, d'une métallurgie locale associée à un habitat. On a localisé avec précision le dépôt de monnaies osismes découvert en 1896 (... en grand nombre), au Moulin à Vent en Plonévez-du-Faou (EA 29 175 0014). La grande majorité des enclos
  • découverts dans le bassin de Corlay sont attribuables, d'après leur morphologie, au Second Age du Fer : il s'agit de vastes exploitations agricoles. Les ensembles les plus vastes et les plus complets ont été repérés à Penfel en Saint-Gilles-Pligeaux (EA 22 294 0004), Ty-Glaz, Poulorvan et
  • /fossé, de plus de 1 ha de superficie, conservée sur VA de son périmètre pourrait dater du Second Age du Fer, toujours occupée à l'époque romaine, d'après la mention de tegulae. On citera, enfin, le camp d'Artus à Huelgoat (EA 29 081 0008) fouillé par Wheeler en 1938 : l'un des
  • -Age. Quelques enceintes spectaculaires et majeures sont toutefois conservées. A Saint-Denis en Spézet (EA 29 278 0027), si le talus n'a plus guère d'élévation, l'enceinte circulaire de 45 m de diamètre, implantée sur un éperon, précédée d'une terrasse en demi-lune, reste
  • révélée par la photographie aérienne (EA 22 334 0023). Elle longe, à l'est, le grand site de la fin du Second Age du Fer et du Haut-Empire romain de Nonéno (EA 22 334 0029). C'est en bordure de cet itinéraire que fut trouvé le dépôt de monnaies républicaines et du début de l'Empire
  • protohistorique - il est jalonné de tumulus de l'Age du Bronze (7) en Canihuel et Saint-lgeaux. C'est un remarquable itinéraire de crêtes avec un seul franchissement de ruisseau : celui de la rivière de Corlay. La voie de Carhaix à Morlaix, reconnue d'est en ouest depuis le Petit-Carhaix
  • la bande de roulement a probablement été opérée au Moyen-Age et, à l'époque moderne, on a choisi d'établir un nouveau chemin compte tenu de la dégradation de l'ancienne chaussée. Il s'agit là d'un processus bien connu sur nombre de voies antiques. La voie de Carhaix à Douarnenez
RAP03489 (QUÉBRIAC (35). Les Landes de Tanouarn. Rapport de diagnostic)
  • QUÉBRIAC (35). Les Landes de Tanouarn. Rapport de diagnostic
  • Diagnostic archéologique Rapport final d’opération Québriac, Ille-et-Vilaine Les Landes de Tanouarn sous la direction de Stéphan Hinguant Inrap Grand-Ouest Novembre 2017 Diagnostic archéologique 5DSSRUW ¿QDO G¶RSpUDWLRQ Les Landes de Tanouarn 35233 Code INSEE
  • Stéphan Hinguant, Inrap section(s) et parcelle(s) Département Ille-et-Vilaine Commune Québriac Adresse ou lieu-dit Les landes de Tanouarn AD - 140, 30, 29, 84, 77, 123, 122, 121, 120, 91, 90, 92. 3URSULpWDLUHV GX WHUUDLQ IEL Développement 41 ter Boulevard Carnot 22000 Saint
  • étendu Z= 79 m NGF fouille 1DWXUH GH O¶DPpQDJHPHQW Parc éolien 2SpUDWHXU G¶DUFKpRORJLH Inrap Grand-Ouest 37, rue du Bignon 35 577 Cesson-Sévigné 8310 m² Surface sondée 620 m², soit 7,5 % de surface ouverte 8 Inrap · RFO de diagnostic Commune de Quebriac (35), Les Landes de
  • Moyen Structure urbaine Monnaie Recent Foyer Verre Fossé Mosaïque Hallstatt (premier Âge du Fer) Sepulture Peinture La Tene (second Âge du Fer) Grotte Sculpture Abri Inscription Republique romaine Megalithe TCA Empire romain Artisanat Neolithique Âge du Bronze
  • Age du Fer Antiquite romaine (gallo-romain) Haut-Empire (jusqu’en 284) Argile : atelier Bas-Empire (de 285 a 476) Atelier Epoque medievale puits (WXGHV DQQH[HV Géologie haut Moyen Age Datation Moyen Age Anthropologie bas Moyen Age Paléontologie Temps modemes
  • ,QWHUYHQDQWV DGPLQLVWUDWLIV eTXLSH GH IRXLOOH eTXLSH GH SRVW IRXLOOH Prénom Nom, organisme d’appartenance 10 Inrap · RFO de diagnostic Commune de Quebriac (35), Les Landes de Tanouarn 1RWLFH VFLHQWL¿TXH En préalable à un projet de parc éolien sur la commune de Québriac, comprenant
  • quatre plateformes distinctes situées dans la forêt et les landes de Tanouarn, un diagnostic archéologique a été engagé sur la surface prescrite, soit au total environ 8300 m². Aucun site ou indice de site archéologique n’est connu et enregistré à la carte archéologique du SRA
  • de ce dernier. , 'RQQpHV DGPLQLVWUDWLYHV WHFKQLTXHV HW VFLHQWL¿TXHV 11 /RFDOLVDWLRQ GH O¶RSpUDWLRQ Brest St Brieuc Québriac Rennes R s Quimper Vannes Nantes Bretagne Ille-et-Vilaine Quédillac Les Landes de Tanouarn Secteur 1 : AD n° 140 X= 293.702 Y= 2379.890 II
  • Landes de Tanouarn , 'RQQpHV DGPLQLVWUDWLYHV WHFKQLTXHV HW VFLHQWL¿TXHV 15 16 Inrap · RFO de diagnostic Commune de Quebriac (35), Les Landes de Tanouarn , 'RQQpHV DGPLQLVWUDWLYHV WHFKQLTXHV HW VFLHQWL¿TXHV 17 18 Inrap · RFO de diagnostic Commune de Quebriac (35), Les
  • Landes de Tanouarn , 'RQQpHV DGPLQLVWUDWLYHV WHFKQLTXHV HW VFLHQWL¿TXHV $UUrWp PRGL¿FDWLI GH SUHVFULSWLRQ 19 20 Inrap · RFO de diagnostic Commune de Quebriac (35), Les Landes de Tanouarn , 'RQQpHV DGPLQLVWUDWLYHV WHFKQLTXHV HW VFLHQWL¿TXHV 21 22 Inrap · RFO de
  • diagnostic Commune de Quebriac (35), Les Landes de Tanouarn , 'RQQpHV DGPLQLVWUDWLYHV WHFKQLTXHV HW VFLHQWL¿TXHV 23 24 Inrap · RFO de diagnostic 3URMHW VFLHQWL¿TXH G¶LQWHUYHQWLRQ Commune de Quebriac (35), Les Landes de Tanouarn , 'RQQpHV DGPLQLVWUDWLYHV WHFKQLTXHV HW
  • VFLHQWL¿TXHV 25 II. Résultats $UUrWp GH GpVLJQDWLRQ 27 29 II. Résultats ,, 5pVXOWDWV 30 Inrap · RFO de diagnostic Commune de Quebriac (35), Les Landes de Tanouarn 31 II. Résultats Présentation de l’opération Origine et objectifs du diagnostic archéologique Le
  • Service régional de l’archéologie de Bretagne a prescrit une opération de diagnostic archéologique sur l’emprise de chacune des quatre plateformes destinées à accueillir le futur parc éolien de Québriac dans les landes de Tanouarn. Davantage que sur la présence modeste de vestiges
  • de reconquête forestière, pour les deux autres dans des parcelles agricoles, à proximité de la lisière de la forêt des landes de Tanouarn. À une altitude moyenne de 80 m NGF, ce secteur de la commune est marqué par un relief très doux et correspond à une vaste zone humide
  • HQ GHKRUV GHV zones d’habitat et d’exploitations agricoles de la commune, sans doute déjà gérés comme landes (pâturages) et/ou pour la sylviculture. Dans les terres labourées ou se positionnent les plateformes E1 et E4, la prospection pédestre ne livre de son F{Wp DXFXQ DUWHIDFW
  • évidemment néfaste pour les éventuels vestiges qui pourraient être conservés. 32 Inrap · RFO de diagnostic Commune de Quebriac (35), Les Landes de Tanouarn Méthodologie Le diagnostic archéologique a été conduit par deux archéologues les 6 et 7 novembre 2017. L’emploi d’une pelle
  • Sujets et thèmes Fossés Mobilier Néant En préalable à un projet de parc éolien sur la commune de Québriac, comprenant quatre plateformes distinctes situées dans la forêt et les landes de Tanouarn, un diagnostic archéologique a été engagé sur la surface prescrite, soit au total
RAP01011.pdf (QUESTEMBERT (56). Kérins. rapport de fouille préventive)
  • découvertes effectuées. Hachée à talos. (20), bx-scelota (2) Périodes chronologiques. Age du Bronze moyen Objets partiellement dispersés par leur inventeur dès la découverte ; regroupement en cours pour l'étude. Le ctoTonir do la série reste mal assuré (acquisition possible par le
  • décapée. 11 semble donc bien que ce dépôt du Bronze se soit trouvé à faible profondeur immédiatement au contact do l'arène granitique et que la découverte soit dus au fait que le cultivateur ait charrue plus près du talus dans une aone enoore couverts do lande* DESTINATION DES OBJETS
  • cours d'un labour effectué dans le oourant du sois d'août 197° Monsieur Pocrêau,expiaitant agricole à Serins en Questembert mettait à jour un lot de haches m Bronze et deux bracelet a, qu'il affirme n'avoir ramassés que huit jours plus tard les objets loi semblant sans intérêt
RAP02969.pdf (éléments pour une nouvelle approche de l'âge du bronze en Bretagne : le cadre chronologique et les formes de l'habitat. rapport du projet collectif de recherche 2013)
  • éléments pour une nouvelle approche de l'âge du bronze en Bretagne : le cadre chronologique et les formes de l'habitat. rapport du projet collectif de recherche 2013
  •      Bronze ancien  35  PLEUMELEUC  Zac de lʹOrme tr 2et 3  Funéraire  oui  Bronze moyen  35  SAINT‐AUBIN‐DʹAUBIGNE  Zac du Chêne Romé  Domestique     Bronze final  35  SAINT‐AUBIN‐DES‐LANDES  Carri ère des Lacs  Domestique  oui  Bronze moyen  35  SAINT‐AUBIN‐DES‐LANDES
  •  Frères Lamennais  Domestique     Campaniforme  Le Champ Blanc  Domestique     Bronze final  Le Champ Blanc  Domestique     Bronze final  La Petite Galleterie  Domestique     Bronze ancien  Dép.  35  35  35  SAINT‐SAUVEUR‐DES‐ LANDES  SAINT‐SAUVEUR‐DES‐ LANDES  35
  •  Tourelle » (Blanchet, 2010), il est difficile de caractériser la  fin  de  l’âge  du  Bronze.  Il  en  va  différemment  pour  la  partie  orientale  où  plusieurs  petits  ensembles  céramiques  permettent  de  documenter  cette  phase :  Saint‐Sauveur‐des‐Landes  « Le  Champ  Blanc
  •  »  (Blanchet,  1996),  Saint‐Aubin‐des‐Landes  « Carrières  des  Lacs »  (Sicard,  2013),  Bédée  « Zac  du  Pont  aux Chèvres » (Leroux, 2013). Jusqu’à la fin de l’étape moyenne du Bronze final, la céramique fine se  caractérise  par  des  récipients  tronconiques  à  marli  associés  à
  • ‐Aubin‐des‐Landes  « Carrières des Lacs », la part des emprunts au complexe nord‐alpin semble plus prégnante.        17 BD_Carto® - ©IGN 2011 SANDRE 2014 Figure 4 : carte de répartition des ensembles de céramiques domestiques du Bronze ancien 1:1 250 000 BD_Carto® - ©IGN 2011
  • ra m iq u e d u B ron ze a n cie n et m o ye n en B re tag n e o ccid enta le et o rie n tale (© T . N ico la s, S . Jea n , In ra p ). 20 cm Saint-Aubin-des-Landes, Carrière des lacs 890-880 ou 850-800 cal BC (Beta 342836) Bronze final Bédée, ZAC du Pont aux Chèvres 918 à
  • Compte-rendu d’activité 2013 Projet Collectif de Recherche Eléments pour une nouvelle approche de l’âge du Bronze en Bretagne Le cadre chronologique et les formes de l’habitat Stéphane Blanchet (coord.) Vérane Brisotto Anne Françoise Cherel Quentin Favrel Muriel Fily Mickaël
  • D’ENREGISTREMENT DE DECOUVERTES ARCHEOLOGIQUES p. 89 3 Eléments pour une nouvelle approche de l’âge du Bronze en Bretagne LISTE DES PARTICIPANTS  (La trame grise signale les agents de l’INRAP bénéficiant de jour PAS)    BIZIEN‐JAGLIN  Catherine  BLANCHET Stéphane  CeRAA  Archéologue, Pré
  •   ESCATS Yoann  INRAP GO  Assistant d’études  FAVREL Quentin  Rennes 2  Etudiant en Master 2  FILY Muriel  CG 29  Responsable d’opération, âge du Bronze.  GABILLOT Maréva  UM 5594 ARTeHIS  Chargée de recherche, âge du Bronze.  GANDOIS Henri  UMR 7041 ArScAn  Doctorant
  •   GAUTIER Maurice  Chercheur bénévole  Prospecteur aérien  GOMEZ DE SOTO José  UMR 6566 CReAAH  Directeur de recherche émérite, âge du Bronze.  HENAFF Xavier  INRAP GO  Assistant d’études, Préhistoire récente/Protohistoire ancienne.  HAMON Caroline  UMR 7041 arScan  Chargée de
  •  chargée de recherche, âge du Bronze.  RIPOCHE Julien  Paris I  Etudiant en Master 2  SICARD Sandra  INRAP GO  STEVENIN Claire  Enseignante, Chercheur  bénévole  SRA Bretagne  Chargé d’opérations et de recherche, Préhistoire récente/Protohistoire  ancienne.  Céramologue
  •   référentiel  chrono‐culturel  pour  l’âge  du  Bronze  régional  en  prenant  notamment en compte la typo‐chronologie des productions céramiques et en constituant  un véritable corpus de datations 14C.  ‐ fournir un premier référentiel sur les formes de l’habitat et l’occupation du sol
  •  la culture matérielle et de la chronologie des sociétés de l’âge du Bronze régional. Avec le  développement de l’archéologie préventive, nous disposons effectivement d’ensembles suffisamment  importants et nombreux pour proposer un premier séquençage des productions sur la base
  •  millénaire et le premier quart du Ier millénaire av. J.C.. Sachant  que  les  périodes  de  transition  sont  les  plus  difficiles  à  caractériser,  on  notera  par  exemple  que  la  séquence Bronze final/Hallstatt C reste particulièrement délicate à appréhender.     Concernant  le
  •  intégrés à  l’analyse  des  données,  tant  du  point  de  vue  de  la  chronologie  que  des  formes  de  l’habitat  et  de  l’occupation du sol.             5 Eléments pour une nouvelle approche de l’âge du Bronze en Bretagne 2. L’ACTIVITE 2013     Dans le cadre de la
  •  rappeler qu’il s’agit  d’un prolongement tout à fait naturel de l’enquête nationale sur l’âge du Bronze pilotée par M. Talon,  C. Marcigny et L. Carrozza mais aussi d’autres travaux (PCR Bronze en Normandie, PCR Bronze Pays  de La Loire…).     A  l’instar  des  années  précédentes
  •   de  la  carte  archéologique  (fiches  d’entité  archéologique,  dossiers  communaux) ainsi que des rapports de fouille sont aujourd’hui traitées. Les informations qui avaient  été recueillies pour la Bretagne dans le cadre de l’enquête nationale sur l’habitat de l’âge du Bronze
  •   large  ainsi  qu’une  première  classification des ensembles céramiques principaux.                  7 Eléments pour une nouvelle approche de l’âge du Bronze en Bretagne Travaux 2013  Participants 2013  Inventaire  S. Blanchet, V. Brisotto, A.‐F. Cherel Y. Escats, M. Fily, M
  • ).  Tutorat :  S.  Bretagne.   Blanchet (INRAP)  Master 1 en cours : Gabrielle Vicomte. Les pesons en terre cuite  Direction :  S.  Boulud (Université  de  Nantes).  Tutorat :  T.  de l’habitat bronze de Bédée.  Nicolas (INRAP)  Publications et communications    BLANCHET S., NICOLAS T. et
  •  FILY M. – Habitat et occupation du sol à l’âge du Bronze : premier bilan synthétique pour la Bretagne  (à paraître).    BLANCHET S. – Séminaire « Rythme et évolution des formes de l’habitat de l’âge du Bronze en Bretagne » Université de  Rennes 2, 05 décembre 2013.    NICOLAS T
RAP02436.pdf (Inventaire du patrimoine archéologique du centre ouest Bretagne. rapport de prospection inventaire 2006-2007)
  • métaux (tumulus et tombes en coffre), progression nettement moindre que lors des campagnes précédentes et qui concerne, presque exclusivement, la zone finistérienne. Le nombre des dépôts de fondeurs de l'Age du Bronze final ou du Premier Age du Fer (dépôts de haches à douille
  • associant plusieurs tertres n'a été répertoriée. 3 haches en cuivre de l'Age du Bronze ancien sont connues sur la zone. Il s'agit de découvertes isolées, anciennes, à Moguérou en Gouézec (EA n° 29 062 0017), la lande de Saint-Golven en Caurel (EA n° 22 033 0006) et la Lande de Cannoise
  • funéraires de l'Age du Bronze. -le nombre d'enceintes terroyées fait plus que doubler, passant de 51 à 106. Au seul critère morphologique, en l'absence de fouilles, il est parfois délicat de dater ces ensembles, ce type de structure couvrant les périodes protohistorique, gallo-romaine et
  • savantes et qui concernent, pour l'essentiel, les monuments hors-sol (mégalithes, tertres tumulaires et enceintes), quelques dépôts métalliques de l'Age du Bronze et des souterrains de l'Age du Fer. Pour les indices de sites qualifiés de « difficilement localisables » on dispose, au
  • l'Age du Bronze (5) -cible privilégiée des érudits du XIXème siècle- étaient enregistrés, mais le double figurait sur la liste des indices. Au nombre de 48, tous les enclos repérés en prospection aérienne sont localisés sur les zones schisteuses du secteur costarmoricain. Ces
  • priverait, en se limitant de la sorte, d'une partie du fonds documentaire. Cette catégorie comprend notamment un certain nombre de dépôts de fondeur de l'Age du Bronze et de dépôts monétaires ou d'objets isolés dont le lieu de découverte reste imprécis, mais approché par la mention d'un
  • les agriculteurs sur une dizaine d'hectares : haches et fragments de haches polies, outillage en silex, percuteurs ...) datables du néolithique final ou de l'Age du Bronze ancien Les menhirs répertoriés sont au nombre de 12. Un seul dans le secteur finistérien, à Roscadou en
  • ° 29 123 0002) appartient probablement à la série des tombes mégalithiques de l'Age du Bronze d'après la morphologie de la structure et l'ornementation de cupules de la face supérieure de la dalle de couverture. L'allée couverte de Kérilio en Saint-Mayeux (EA n° 22 316 0001
  • « tombeau de Gargantua » à Le Faouet en Corlay (EA n° 22 047 0007) a disparu anciennement. 12 tumulus et tombes en coffre -parfois associés-, datables de l'Age du Bronze, sont répertoriés dont 10 dans le secteur fmistérien. Le plus remarquable est, sans conteste, le grand tumulus de
  • en Saint-Guen (EA n° 22 298 0010). Les dépôts de fondeur sont au nombre de 9. A l'exception de ceux de Coët-Correc en Mur-de-Bretagne (EA n° 22 158 0012) et de La Bouëxière en Pleyben (EA n° 29 162 0016), qui ont livré des fragments de pointes de lances de l'Age du Bronze final
  • associées, pour le second, à des haches à ailerons et des poignards, les autres sont des dépôts de haches à douille armoricaine dont on pense maintenant qu'elles dateraient du premier Age du Fer. Il s'agit, le plus souvent, de découvertes du XIXème siècle -mais certaines sont plus
  • ). Il peut s'agir de fermes créées à l'époque romaine ou de fermes antérieures où l'occupation perdure. A la Lande en Le Haut-Corlay, un petit bâtiment galloromain (EA n° 22 074 0018) est implanté dans un enclos quadrangulaire simple (EA n° 22 074 0016), à côté de l'entrée et non en
  • et implantées sur des versants, de Coat-Dour/Le Faouet en Corlay (EA n° 22 047 0003), La Croix en le Haut-Corlay (EA n° 22 074 0013) et Kérigan en Plussulien (EA n° 22 244 0027), également arasées mais matérialisées par des microreliefs, datent probablement du Moyen-Age. C'est
  • . Parmi les enceintes quadrangulaires, seule celle de la Lande en Le Haut- Corlay (EA n° 22 074 0021) est encore en élévation. Celle de Castel-Bourlousson en SaintMayeux (EA n° 22 316 0013) est inaccessible au sein d'un bosquet impénétrable et celle de Castel-Kériven en Caurel (EA n
  • ° 29 162 0015) est visible depuis le chemin rural et celle de la Lande en LeHaut-Corlay (EA n° 22 074 0001), en bois privé, est accessible par un sentier. Il existe un projet de restauration -déjà ancien- du Château de Corlay, propriété communale (EA n° 22 047 0001) ; ce monument
RAP03191.pdf (PLECHATEL (35). Les Landes. Rapport de fouille)
  • PLECHATEL (35). Les Landes. Rapport de fouille
  • funéraire, nécropole, sépulture sous dalle, tumulus, habitat, production métallurgique, réduction, enclos fossoyé, fossés parcellaires, foyers, fosses, trous de poteau, Néolithique Moyen et Final, âge du Bronze ancien et moyen, Moyen Âge. couverture PLÉCHÂTEL (35), LES LANDES
  • fragmentés, découverts sur les Landes de Bagaron, en limite de la commune de Bain-de-Bretagne. Ce dépôt unique témoignant d'une occupation certaine au Bronze Ancien a été découvert de façon éparse au hasard des différents travaux agricoles effectués à cet endroit. Sur la commune de Bain
  • Bronze. De plus, de nombreuses structures fossoyées attestées de cette époque sont répertoriées au sein de la carte archéologique. C'est notamment le cas des sites de La Lande (n° EA :35 012 00034, 35 012 0069) et de L'Émondais 2 (n° EA : 35 012 00027, 35 012 0073), où des vestiges
  • COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DE MOYENNE VILAINE ET SEMNON 2011/147 DU 18 JUILLET 2011 aménageur arrêté de prescription FOUILLE PRÉVENTIVE RAPPORT FINAL D'OPÉRATION ARCHÉOLOGIQUE RAPPORT FINAL D'OPÉRATION ARCHÉOLOGIQUE LES LANDES PLÉCHÂTEL (35), LES LANDES Auteurs numéro de
  • l'entité archéologique 35 221 104 code INSEE de la commune 35 221 DÉCEMBRE 2015 BRETAGNE SRA PLÉCHÂTEL (35) BENJAMIN LEROY (DIR.), NOLWENN LE FAOU (RS) 35221 La fouille de la ZAC des Landes, à Pléchâtel (Ille-et-Vilaine) a permis de mettre au jour une série d'aménagements
  • d’accéder au plateau sur lequel sont implantés les grands bâtiments du Néolithique final de la Hersonnais, pourrait faire penser qu'il s'agit d'un aménagement en lien avec ce franchissement. La principale occupation étudiée est une nécropole en activité de l'âge du Bronze ancien au
  • Bronze moyen. Elle est constituée d'une série de structures funéraires alignées en bord de rupture de plateau selon un axe ouest-sud-ouest – est-nord-est. Plusieurs types d'aménagements ont coexisté (sépultures sous tumulus, cairns, sépultures simples ?) auxquels sont associées
  • PLÉCHÂTEL (35), LES LANDES Auteurs BENJAMIN LEROY (DIR.), NOLWENN LE FAOU (RS), Avec la collaboration de : SÉBASTIEN TORON ; ÉMELINE DEGORRE ; SANDIE GIOVANNACCI ; OCÉANE LIERVILLE ; KLET DONNART ; FLORIAN SARRESTE. 1 Utilisation des données d'un rapport de fouille L'utilisation
  • et le public). Le non respect des règles qui précèdent peut constituer un délit de contrefaçon passible de trois ans d'emprisonnement et de 300 000 euros d'amende (articles L335-3 et L335-2 du CPI). Pour citer ce document Leroy 2015 : LEROY B., Pléchâtel (35), Les Landes, Rapport
  • final d'opération archéologique (fouille préventive), Éveha – Études et valorisations archéologiques (Limoges), SRA Bretagne 2015. PLÉCHÂTEL (35) – Les Landes – 2015 2 5 A 33 B RÉSULTATS SCIENTIFIQUES DONNÉES ADMINISTRATIVES, SCIENTIFIQUES ET TECHNIQUES 6 1 FICHE
  • Bronze 1.2.2 Moyen Âge 7 1.3 Mots clefs 39 8 2 GÉNÉRIQUE DES INTERVENANTS 2 PRÉSENTATION DE L'INTERVENTION ARCHÉOLOGIQUE 8 2.1 Suivi administratif et scientifique 39 2.1 Contexte de l'intervention 9 2.2 Équipe de terrain 39 2.2 Rappel des éléments du diagnostic 9 2.3
  • aménagements du Néolithique moyen 3.1.2 Les aménagements du Néolithique final 3.1.3 Synthèse pour les occupations anciennes 28 5.2 Arrêté d'autorisation et de nomination 30 5.3 Compte-rendu de réunion avec le SRA du 26/09/2013 58 58 77 88 3.2 Les occupations de l'âge du Bronze 3.2.1
  • Les structures funéraires 3.2.2 Les aménagements associés 3.2.3 Synthèse sur les vestiges de l'âge du Bronze de Pléchâtel 31 5.4 Compte-rendu de réunion avec le SRA du 08/10/2013 93 93 95 3.3 Quelques vestiges protohistoriques récents 3.3.1 Le fossé F812 3.3.2 L'empierrement
  • PLÉCHÂTEL (35) – Les Landes – 2015 6 1 FICHE SIGNALÉTIQUE 1.1 Terrain 1.1.1 Localisation du site Région Bretagne Département Ille-et-Vilaine Commune Pléchâtel Lieu-dit Les Landes Code Insee commune 35 221 Coordonnées Lambert II zone étendue X 299310 Y 2326215 Z 44/46 m NGF 1.1.2
  • 104 Arrêté de prescription 2011/147 du 18 juillet 2011 Arrêté d'autorisation de l'opération 2013/226 du 20 août 2013 Maître d’ouvrage Communauté de communes de Moyenne Vilaine et Semnon 1.3 Mots clefs Chronologie Néolithique moyen et final, âge du Bronze ancien et moyen, Moyen
  • , metallurgical production, reduction, enclosure, ditch, fireplace, pit, post-hole 7 PLÉCHÂTEL (35) – Les Landes – 2015 8 2 GÉNÉRIQUE DES INTERVENANTS 2.1 Suivi administratif et scientifique Ministère de la Culture, direction régionale des Affaires culturelles de Bretagne, service de
  • fouille et les personnels d'Éveha impliqués pour la réalisation de cette opération, ainsi que, pour leurs conseils durant la phase de terrain, Stéphane Blanchet, Klet Donnart, Laurent Juhel, Yves Ménez, Jean-Yves Tinévez et Anne Villard-Le Tiec. 9 PLÉCHÂTEL (35) – Les Landes – 2015
  • 10 3 NOTICE SCIENTIFIQUE Pléchâtel (35), Les Landes La fouille de la ZAC des Landes, à Pléchâtel (Ille-et-Vilaine), s'est déroulée du 9 septembre au 31 octobre 2013. Elle a permis de mettre au jour une série d'aménagements s'échelonnant de la Protohistoire ancienne à la période
  • contemporaine ; en raison de la découverte d'un complexe funéraire de l'âge du Bronze plus important que prévu, les objectifs de l'opération, initialement concentrés sur l'occupation médiévale, ont été recentrés sur les vestiges protohistoriques. Les premières traces d'occupation mises au
  • . Cette dernière, située au Bois, à 350 m au sud-est de l'emprise de la présente opération, avait permis d'étudier un important site de cette période ; les vestiges observés aux Landes permettent d'apporter quelques indices quant à l'ampleur de cette occupation. Une série de trous de
RAP02794.pdf (LARMOR-BADEN (56). Gavrinis : à la recherche des représentations d'une tombe à couloir du IVe millénaire. rapport d'opération)
  • monolithes, notamment avec le secret espoir de trouver de nouvelles informations sous la couverture des lichens. Graffiti modernes et gravures du Bronze ancien sont en effet connus, présupposant d’autres découvertes. La connaissance du processus d’érosion est un des objectifs que se fixe
  • ://www.english-heritage.org.uk/about/news/3d-stonehenge-model-unveiled/ La société Wessex Archaeology (Goskar et al. 2003) avait également enregistré les quelques gravures d’instruments en bronze gravés sur trois des monolithes du site (n° 3, 4 et 53), en faisant appel à Archaeoptics Ltd de
  • -dorset-16295843 Enfin tout dernièrement (oct. 2012), le quotidien The Independant révélait la découverte (faite sur les données acquises en 2011 par Greenhatch Group) de 72 nouvelles gravures de lames de haches métalliques datées du Bronze ancien sur un monolithe de Stonehenge, au
  • Trust : http://www.independent.co.uk/news/science/archaeology/revealed-early-bronze-agecarvings-suggest-stonehenge-was-a-huge-prehistoric-art-gallery-8202812.html On appréciera la rapidité de divulgation du rapport par English Heritage (Abbott, AndersonWhymark 2012) qui permet de
  • qu’une base de données impressionnante (1500 panneaux gravés, du Néolithique à l’âge du Bronze) qui permettent de mesurer l’écart séparant cette région du nord de l’Angleterre de toute autre région française à travers cette manière d’opérer et de diffuser l’information, et notamment
RAP03536 ((56). Belle-Île en Mer : espaces et territorialité d'une île atlantique. Rapport de PCR 2017)
  • ) Age du Bronze : Bordustart (76 tessons) Antique : Le Lanno (926 tessons, 188 tuiles, 12 fragments de verres, 12 scories, 40 macro-outils) 9 Programme Collectif de Recherche Belle-Île-en-Mer : Espaces et territorialité d’une île atlantique - Rapport d’activité 2017 Création d’un
  • 29 Indéterminé 6 2 Panse 263 185 Panse décorée 2 26 Pied 1 2 Commune ou sigillée Céramique fine métallescente 1 Amphore Total NR %age 3 42 3,90 1 198 18,37 13 1,21 1 0,09 92 8,53 11 1,02 459 42,58 29 2,69 4 0,37 32 2,97 11 1,02 3 11 1 1
  • de TCA, notamment les fragments de tuile à rebord, peuvent être associés à cette occupation. Les céramiques de l’époque médiévale peuvent quant à eux se situer dans une fourchette assez large mais pas avant le début du Haut Moyen Age. Selon Clément le Guédard (CERAM), que nous
  • caractérisés, le doute subsiste sur la possibilité d’une présence à l’Age du Bronze au Lanno. Les éléments de terre crue chauffée ou non pourrait appartenir à l’un ou l’autre de ces horizons chronologiques pré/protohistoriques. Le potentiel de ce site repose sur la quantité et la qualité du
  • semi-naturels BD topo 3D 2017 www.ign.fr Description vectorielle 3D des éléments et infrastructures du territoire RPG 2013 à 2016 www.ign.fr Registre Parcellaire Graphique Corine Land Cover 2000 - 2006 2012 www.statistiques.developpementdurable.gouv.fr Base de données
  • dense (de type fougère, lande). Par ailleurs, un certain nombre d’anomalies, comme des formes circulaires aberrantes, sont à noter. Il s’agit d’artéfacts probablement liés à des erreurs de classification issues du processus initial de traitement des données. Cette analyse succincte
RAP03428 (LOQUEFFRET (29). Le Rest. Rapport de diagnostic)
  • diagnostic archéologique du Rest 16 0 1km 2km Limite de commune II. Résultats 1. Contexte géographique et géologique N° N° entité Commune Lieu-dit Période Description Mobilier Bibliographie 1 29 141 0001 Loqueffret Norohou Age du Bronze Vaste nécropole se développant
  • 0003 Loqueffret Margily Age du Bronze Coffre funéraire découvert lors de labours, aujourd’hui détruit, il comportait 4 dalles posées de chant. Découvert en 1992 par M. Hamon 4 29 141 0004 Loqueffret Kermaro Age du Bronze Coffres funéraires découverts lors de travaux et
  • détruits. Aucune description n’a été enregistrée. Découvert en 1961 par M. Hamon 5 29 141 0005 Loqueffret Keryeven Age du Bronze final Dépôt de fondeur découvert à 300 m à l’est du hameau, en terrain marécageux. 6 29 141 0006 Loqueffret Keryeven Age du Bronze Nécropole
  • Menhier de Roquinarc’h Néolithique Menhir 11 29 016 0007 Brasparts Ty Ar Moal Age du Bronze Tumulus 1929 12 29 115 0001 Lannedern Bergam Age du Bronze Nécropole 1987 13 29 115 0002 Lannedern Bergam Néolithique / âge du Bronze Occupation 1999 14 29 175 0004
  • Plonevez-duFaou Craveg Age du Bronze Nécropole tumulus 15 29 175 0002 Plonevez-duFaou Craveg Age du Bronze Nécropole tumulus 16 29 175 0017 Plonevez-duFaou Kerhoaden Age du Bronze Occupation - dépôt 1960 17 29 211 0018 Plouye Kernegez Epoque indéterminée Enclos
  • 2009 18 29 211 0015 Plouye Menhir de Kervio Néolithique Menhir 2009 19 29 018 0006 Brennilis Cosform Age du Bronze Nécropole - tumulus 1987 20 29 018 0009 Brennilis Kermorvan Néolithique Menhir 2010 21 29 018 0004 Brennilis Alignement de Leintan Néolithique
  • Groupe de menhir 22 29 018 0001 Brennilis Coat-Mocun Age du Bronze Nécropole 1895 23 29 018 0013 Brennilis Coat-Mocun Moyen-âge Habitat enclos 1989 24 29 018 0012 Brennilis Karaës-Vihan Moyen-âge Habitat groupé 1895 25 29 018 0003 Brennilis Ploenez Age du
  • Bronze Tumulus 1895 26 29 018 0005 Brennilis Dolmen de Plouénez Age du Bronze Coffre funéraire Fig. 6 Inventaire des sites archéologiques répertoriés sur la commune de Loqueffret et ses abords haches à talon, haches à douille, pointes de lance, tiges, lingots, épée en langue
  • sur le versant nord du Ménéz Du, dont le sommet culmine à 293 m d’altitude. Caractérisé par un relief prononcé et par une végétation de lande dite « secondaire », le secteur exploré n’a livré aucun vestige ancien. Les seuls vestiges abordés lors du diagnostic se rapportent à la
  • agricole 28 1.2.2 Contexte archéologique 28 1.2.2.1 Du Néolithique au Moyen-âge 30 1.2.2.2 Histoire de l’exploitation des landes de l’époque moderne à nos jours 30 1.3. Stratégie et méthodes mises en œuvre 32 2 L'occupation archéologique 32 2.1 Une parcelle antérieure à 1813 36
  • Végétaux Voirie Faune Ancien Hydraulique Flore Moyen Habitat rural Récent Villa Arme Chalcolithique Batiment agricole Outil Protohistoire Structure agraire Parure Âge du Bronze Urbanisme Habillement Ancien Maison Trésor Moyen Structure urbaine
  • . Caractérisé par un relief prononcé et par une végétation de lande dite « secondaire », le secteur exploré n’a livré aucun vestige ancien. Les seuls vestiges abordés lors du diagnostic se rapportent à la période contemporaine. Il s’agit de parcelles bordées de fossés et de talus, qui
  • au niveau des parcelles anciennement exploitées et délimitées par des fossés et des talus (6 % environ). Le secteur géographique dans lequel s’inscrit le diagnostic présente principalement une végétation de lande peu propice à l’agriculture. Ces landes sont qualifiées de
  • d’activités agricoles et pastorales passées. Aujourd’hui à l’abandon pour la plupart, ces landes restent le témoin d’une activité agricole traditionnelle et offrent des caractéristiques écologiques particulières. Les landes sont des formations arbustives basses dont la végétation est
  • dominée par des espèces de la famille des bruyères et des ajoncs. Cette végétation est spécifique des sols acides et pauvres en éléments nutritifs (milieux oligotrophes). Parmi les espèces végétales caractéristiques de la lande, certaines étaient récoltées (la bruyère servait de
  • commune de Plonévez-du-Faou, situé à 1,4 km au sud de l’emprise du diagnostic, ou le dolmen de Ty-ar-Boudiquet à Brennilis (Fig. 5 et 6, n° 7 et 29). Pour l’âge du Bronze, plusieurs sépultures (en coffre, sous tombelles, et de nombreux tumulus) sont connues dans le sud-est des Monts
  • , dans la plupart des cas de plan rectangulaire et recouverts de grandes dalles. L’un des tertres recouvrait une chambre polygonale et, dans deux cas, les chambres étaient couvertes en encorbellement. 2 poignards en bronze, 3 vases à 4 anses, 1 vase à 2 anses Découvert en 1895 par P
  • Bibliographie 1988 28 29 081 0001 Huelgoat Le Cloître Néolithique Menhir 1987 29 29 018 0002 Brennilis Ty-ar-Boudiquet Néolithique Allée couverte 1.2.2.2 Histoire de l’exploitation des landes de l’époque moderne à nos jours L’emprise du diagnostic se situe dans un contexte
  • récente. Avant les grandes périodes de défrichement des landes qui commence au cours du 19e siècle, ce type de territoire faisaient l’objet d’une exploitation de « terres vaines et vagues » (cultures temporaires sur écobuage, pâtis communaux, collecte de litière, fourrage pour les
  • été distribués aux paysans, mais leur usage collectif perdure jusqu’au milieu du 19e siècle. Ce n’est qu’en 1850 qu’une loi clarifie ce changement de statut pour ce type de territoire : « l’ancien système semi-collectif et extensif d’exploitation de la lande va être remplacé par un