Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
Date (Année)

3034 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP03364.pdf (PLOUGASTEL-DAOULAS (29). Le Rocher de l'Impératrice. Rapport de FP 2014-2016)
  • CONCLUSION ............................................................................................................. 108 18. ÉTUDE FONCTIONNELLE DU MACRO-OUTILLAGE (K. DONNART) ................................................. 110 19. LES TÉMOIGNAGES SYMBOLIQUES (C. BOURDIER, L. BARON
  • Préfet de région, pour le directeur régional des affaires culturelles par délégation, Stéphane Deschamps 18 Rocher de l’Impératrice (Plougastel-Daoulas, Finistère) Rapport de synthèse de l’opération pluriannuelle 2014-2016 Conservateur régional de l'archéologie PRÉFECTURE DE LA
RAP02769.pdf (ÎLE-DE-MOLÈNE (29). programme archéologique molenais, rapport n°17, beg ar loued : un habitat en pierres s7ches du campaniforme/âge du bronze ancien. rapport de fouille programmée 2011)
  • – Transport .................................................................................................................... 17 8 – Travaux....................................................................................................................... 18 D – CONCLUSION
  • ............................................................................................................. 18 II – NEUVIEME CAMPAGNE DE FOUILLE PROGRAMMEE SUR LE SITE DE BEG AR LOUED (ILE MOLENE, FINISTERE)........................................... 20 A – INTRODUCTION......................................................................................................... 20 B
  • terrassement : Analyses : Assurance : Fournitures : 17 016,06 EUR 286,35 EUR 3 377,43 EUR 1 219,25 EUR 244,29 EUR 143,52 EUR 11 063,11 EUR 102,96 EUR 579,15 EUR Financement (en euros) : 17 000 Euros Subventions Conseil Général du Finistère : 10 000 Euros Subventions Ministère de la
  • Culture et de la Communication : 7 000 Euros Gestion financière : Association Tumulus, Henri Gandois (trésorier) 7 8 9 LISTE DES PARTICIPANTS NOM BERNARD PRENOM Artus BERNARD BERNARD BOUANCHAUD DECOTE DENIS DONNART DREANO GANDOIS GASLAIN GASLAIN GASLAIN GUEGUEN KERVERN LIETAR
  • DR CNRS, MNHN, UMR 7209, archéozoologue 10 I – RAPPORT FINANCIER 2011 (H. Gandois) A – INTRODUCTION Le financement par subventions de la campagne 2011 de la fouille programmée du site de Beg ar Loued se monte à 17 000 EUR, financement partagé entre le Conseil Général du
  • Finistère (10 000 EUR) et la DRAC (7 000 EUR) soit une baisse d’environ 50% par rapport à l’année précédente pour laquelle il se montait à 35 000€ (CG : 20 000€, DRAC : 15 000€). Le tableau ci-dessous (tabl. 1) récapitule les financements obtenus pour la fouille de Beg ar Loued sur les
  • sept dernières années. 2005 CG 29 DRAC TOTAL 2006 11 100 55,5% 10 000 53% 8 900 44,5% 9 000 47% 20 000 19 000 2007 12 000 10 000 22 000 2008 54,5% 45,5% 11 000 52% 10 000 48% 21 000 2009 2010 13 000 50% 20 000 57% 13 000 50% 15 000 43% 26 000 35 000 2011 10 000 59% 7 000 41
  • % 17 000 Tabl. 1 – Récapitulatif du financement en EUR des fouilles de Beg ar Loued sur les sept dernières années. La subvention obtenue cette année, dans le cadre de la dernière année de fouille est en baisse très significative (- 51,4%) par rapport aux montants alloués l’année
  • diverses analyses déjà engagées. Le budget 2011 a été une fois de plus réalisé à l’équilibre (17 000 EUR), notre absence quasi-totale de trésorerie ne nous permettant toujours pas d’envisager des budgets déséquilibrés. La somme des dépenses engagées pour la fouille 2010 se monte à 17
  • , pour s’amoindrir en 2011 en raison principalement de la réduction drastique du budget (plus de 50% de baisse). 14 30 000 2005 25 000 2006 20 000 2007 15 000 2008 10 000 2009 5 000 2010 0 t x e s el e n ort res en au tur nc se tio éri p i u v t y r a a t s m l i r a r
  • le poste analyse ne doit pas masquer le fait qu’un effort particulier a encore été fait dessus, dépassant ainsi même le budget prévu (9 000 EUR) soit presque 23% supplémentaire. Les analyses micromorphologiques, ichtyologiques et le DAO sont parfaitement en ligne avec l’estimé
  • structures en creux découvertes dans la maison mais aussi afin de préciser des éléments de chronologie relative. Ceci a bien sûr entraîné un surcoût de 2 000 EUR qu’il nous a fallu trouver dans d’autres postes du budget car encore une fois notre absence de trésorerie ne nous permet pas
  • nourriture principalement). 17 8 – Travaux Si le budget (1 000 EUR) peut paraître assez élevé c’est que lors de la réalisation de ce dernier nous étions encore dans l’ignorance des conditions du rebouchage : nous savions qu’il manquerait un très gros volume de terre pour remettre à
  • réalisées par des laboratoires ou des spécialistes localisés hors de Bretagne, notamment les datations 14C qui sont faites à Belfast...), ce sont presque les troisquarts des dépenses qui sont faites dans le Finistère (tabl. 6). 18 Autres 24% Bretagne (hors Finistère) 3% Finistère 73
  • l’ensemble des unités architecturales et des structures en creux (fig. 16, 17, 18, 19, 20, 21 & 22). 2 – Le milieu physique (F. Sellami*) (* : INRAP) Dans cette partie nous exposons un rappel de la configuration géomorphologique et son influence sur la formation et l’évolution des sols
RAP02726.pdf (PAULE (22). l'habitat aristocratique de Bressilien à Paule)
  • brindilles calcinées : leur date calibrée nous fournit un intervalle chronologique entre 660 et 770 (95% de probabilité pour une datation de 1310 +/- 30 BP). Plus au nord ont été découverts les vestiges d’un solin appartenant à l’angle d’un petit bâtiment (F 2080, Fig. 10, p. 15) : les
  • charbons prélevés parmi la fine couche de démolition qui reposait contre ce solin ont fourni une datation de 1120 +/- 30 BP, soit entre 880 et 990 (95% de probabilité). La subdivision située à l’est présente une organisation bien différente et plus complexe. Celle-ci est protégée par un
  • nouveaux silos sont venus s’ajouter à cette liste, dont 5 au niveau de la batterie. Leur profondeur varie entre 0,75 et 1,75 m. Leur forme, rectangulaire ou ovalaire (Fig. 13 et 14, p. 18), varie entre 1 m de large pour 1,30 m de long et 1,50 m de large pour 2 m de long. Quelques
  • échantillons de charbon prélevés dans le comblement de ces grandes fosses ont été datés, parmi lesquelles, la fosse ayant livré en 2009 le fragment de verre décoré (F 1126). La datation de son comblement est à situer entre 720 et 890 (95% de probabilité pour une datation de 1200 +/-30 BP
  • fin de l’âge du Fer, est associé à une datation C14 effectuée dans une couche charbonneuse du silo (F 3009). La date calibrée entre 720 et 890 (95% de probabilité pour une datation de 1200 +/- 30 BP) suppose une production de cette céramique au VIIIe ou au début du IXe siècle de
  • petit fragment piégé dans cette Bressilien 2011 - F 3008 Bressilien 2011 - F 3008 Bressilien 2011 - F 3009 Fig. 12 - Céramiques du haut Moyen-âge mises au jour dans les silos à grains. 0 5 10 cm 18 Fig. 13 - Silo à grain rectangulaire mis au jour au sein de l’avant-cour
  • supérieure de son comblement, une couche argileuse correspondant vraisemblablement à un niveau d’occupation. Les charbons prélevés dans cette couche nous proposent un calage chronologique entre 890 et 1020 (95% de probabilité pour une datation de 1100 +/- 30 BP). 19 20 Fig. 17
  • -Phénomènes d’affaissement des murs installés à l’emplacement d’anciens silos à grains. Bâtiment 1 Bâtiment 3 Bâtiment 2 0 10 20 m Fig. 18 - Mur ouest du bâtiment 3. Fig. 16 -Plan de l’espace résidentiel. 0 3. L’espace résidentiel 3.1. Les premières phases d’occupation Un
  • aient été renforcées en profondeur, on observe que le mur s’est affaissé du fait d’un foisonnement des terres encore trop important lors de sa fondation. En revanche, le mur ouest du bâtiment 3, également installé au-dessus d’un profond silo, n’a pas connu ce problème (Fig. 18). Les
  • période d’abattage du bois pour la construction de ce bâtiment : la date calibrée obtenue est à situer entre 710 et 890 pour une probabilité de 95% (1210 +/- 30 BP), et entre 770 et 880 pour une probabilité de 68%. Bien qu’une partie des structures fossoyées présentes dans ce secteur
  • peut-être destiné au grillage ou au séchage du grain (Cunliffe, Galliou, 2007). Cette structure a ainsi livré une couche de charbons correspondant à sa dernière utilisation  : vraisemblablement entre 780 et 890 (68% de probabilité pour une datation de 1180 +/- 30 BP), au plus tard
RAP03231.pdf (CAUDAN (56). ZAC de Lenn Sec'h, lot 1 : une succession d'édifices circulaires ; un hameau du Bronze final. Rapport de fouille)
  • 9 septembre - 21 novembre 2013 2013-217 Surface prescrite code INSEE 56036 Coordonnées géographiques et altimétriques selon le système national de référence x : 1225560 y : 7199239 z : 51 à 57 m NGF Maître d’ouvrage des travaux d’aménagement 10 000 m2 Commune de Caudan
  • . Données administratives, techniques et scientifiques Arrêté de prescription 15 16 Inrap · RFO de fouille Caudan (56) – Un hameau du Bronze final I. Données administratives, techniques et scientifiques 17 18 Inrap · RFO de fouille Caudan (56) – Un hameau du Bronze final I
  • d’ouvrage Bretagne Morbihan Caudan ZAC de Lenn Sec’h - lot n° 1 Section YM n° 8p et 134p 10 000 m² Commune de Caudan Place Le Léannec, B.P. 31, 56854 CAUDAN CEDEX Contexte actuel Nature archéologique Milieu rural Habitat ouvert protohistorique Date de remise de l’offre Arrêté fouille
  • fouille émise par l’Etat (arrêté n° 2013-061 du 21 janvier 2013) concerne exclusivement l’occupation de l’âge du Bronze mise au jour en zone 2 La prescription fixe l’emprise d’étude et de décapage ferme à 10 000 m². Elle concerne le cœur d’un habitat ouvert datable de l’âge du Bronze
  • d’environ 1 ha et constitue le lot n°1 du projet de la ZAC de Lenn Sec’h de Caudan. La surface prescrite par l’Etat fera l’objet d’un décapage exhaustif de 10 000 m². En fonction des premiers résultats du décapage, la périphérie de l’habitat (zone 2) pourra faire l’objet de tranchées ou
RAP02866.pdf (PLOUISY (22). ZAC de Kérisac : des implantations successives de l'âge du bronze. rapport de fouille)
  • 0 7 15 e lign que ctri éle 5 ne yen mo sion ten 14 44 43 42 0 52 149.0 18 6 1 2 13 19 3 53 4 20 46 12 35 51 54 57 28 21 55 36 140.00 58 29 56 5.00 14 37 30 50 61 31 38 49 23 59 69 70 32 47 39 26 25 71 60 27 33 65 72 40 68 34
  • constitue la structure la plus profonde avec 0,35 m. L’évidement exhaustif de ces structures permet de caractériser deux morphologies de creusement différentes : le profil dissymétrique (F 21, F 8, F 231, F 16 et F 14) et le profil à fond plat (F 227, F 226, F 12, F 25, F 18, F 19, F 28
  • , pareillement à celles de l’ensemble 3, était constitué de limon argileux brun comportant des plaquettes de schiste. 32 ensemble 3 100 21 120 90 110 232 0 8 30 50 m 20 229 25 228 110 ensemble 3 12 13 16 17 231 227 226 28 14 18 29 20 19 160 150 0 10 m 0 10 m 170
RAP02905.pdf (BÉDÉE (35). ZAC du pont aux Chèvres : les occupations de l'âge du bronze et du haut Moyen Âge. rapport de fouille)
  • du Bronze – L’Ensemble 7 Age du Bronze – L’Ensemble 12 Age du Bronze – L’Ensemble 13 Age du Bronze – L’Ensemble 15 Age du Bronze – L’Ensemble 18 Age du Bronze – L’Ensemble 21 Age du Bronze – L’Ensemble 28 Age du Bronze – L’Ensemble 29 Age du Bronze – L’Ensemble 30 Age du Bronze
  • , Bédée, Ille-et-Vilaine I. Données administratives, techniques et scientifiques Définition des moyens 17 18 Inrap · RFO de fouille Les occupations de l’âge du Bronze et du haut Moyen-Age, ZAC du Pont aux Chèvres, Bédée, Ille-et-Vilaine I. Données administratives, techniques
  • . 12). Après avoir évoqué toutes ces réserves, trois possibles grands ensembles semblent néanmoins se distinguer. L’un se positionne dans la moitié occidentale de l’emprise de la fouille en regroupant au total un nombre de 18 individus, un second apparaît dans le quart nord-est de
  • datation : 880 BP St 794 St 1197 O St 1363 N St 795 St 552 Limon noir charbonneux. 1m 0 E St 1139 St 783 datation : 5810 BP Fig. 12 Plan de répartition des foyers empierrés© Arnaud Desfonds, Inrap datation : 4990 BP St 1222 36 Inrap · RFO de fouille Les occupations de
  • . L’autre correspond à une datation par le radiocarbone obtenue à partir de quelques éléments de charbons de bois prélevés dans leur remplissage, seulement possible sur trois d’entre eux (F.552, 710 et 1244), datant respectivement de 5810 BP, 4990 BP et 880 BP. Le cas du foyer F.552 Au
  • quinzaine d’ensembles archéologiques qui trouvent une certaine cohérence spatiale. Celle-ci est présente sur la totalité de l’emprise à l’exception notable du quart sud-est de l’emprise de la fouille (Fig. 18). Les points de découverte, s’ils apparaissent régulièrement répartis
  • .50 34 73 .50 74 .00 74 .5 0 239 .00 72 73 .00 Ensemble 12 578 Ensemble 18 430 Ensemble 13 125 124 126 Ensemble 15 0 10 100m Faits attribuables à l’âge du Bronze Autres structures Bâtiments identifiés Paléosol observé Foyers Fosses avec pesons Fig 18 Plan
RAP03177.pdf (CAUDAN (56). ZAC de Lenn Sec'h (lot 2) : un établissement rural du haut Moyen Age. Rapport de fouille)
  • . Données administratives, techniques et scientifiques 17 18 Inrap · RFO de fouille Caudan (56) – Un établissement rural du haut Moyen Âge I. Données administratives, techniques et scientifiques 19 20 Inrap · RFO de fouille Caudan (56) – Un établissement rural du haut Moyen
  • à fouiller Maître d’ouvrage Bretagne Morbihan Caudan ZAC de Lenn Sec’h - lot n° 2 Section YM n° 219p 10 000 m² Commune de Caudan Place Le Léannec, B.P. 31, 56854 CAUDAN CEDEX Contexte actuel Nature archéologique Milieu rural Habitat enclos du Haut Moyen Age Date de remise de
  • d’environ 1 ha et constitue le lot n°2 du projet de la ZAC de Lenn Sec’h de Caudan. La surface prescrite par l’Etat fera l’objet d’un décapage exhaustif de 10 000 m². En fonction des premiers résultats du décapage, la périphérie de l’habitat du HMA pourra faire l’objet de tranchées ou de
  • amène à privilégier le caractère extensif de l’étude à partir d’un décapage exhaustif de la zone prescrite soit environ 10 000 m². L’une des problématiques de l’opération sera de déterminer la nature exacte de l’occupation et son organisation. On s’attachera bien évidemment à
  • archéologique et le stockage des terres Le site qui nous intéresse occupe une superficie d’environ 1 ha et constitue le lot n°2 du projet de la ZAC de Lenn Sec’h de Caudan. La surface prescrite par l’Etat fera l’objet d’un décapage exhaustif de 10 000 m². En fonction des premiers résultats
RAP03621 (QUIMPER (29). Kersaliou : Un habitat groupé du Bronze moyen/final. Rapport de fouille préventive)
  • 17 Localisation de l’opération Bretagne, Finstère, Quimper, Kersaliou Saint-Brieuc x : 1349050 y : 7230880 (Lambert CC48) z : 86 à 89 m NGF Quimper Vannes 0 localisation de la fouille archéologique. Rennes 100 km 0 1 km 18 Inrap · Rapport de fouille archéologique
RAP02896.pdf (QUIBERON (56). beg er vil : un habitat du mésolithique sur le littoral du Morbihan. rapport intermédiaire de fp 2013-2015)
  • Quiberon ................................................................................................................ 117 9.2.2. Le niveau marin relatif vers 8200 cal. BP ................................................. 118 9.2.3. Vers un positionnement de la ligne de rivage vers
  • 8200 cal. BP ?........ 119 4 Beg-er-Vil (Quiberon, Morbihan) 9.3. Conclusions et perspectives......................................................................................... 122 QUATRIÈME PARTIE : COMMUNICATION ET MISE EN VALEUR DE L’OPÉRATION
  • cal BP). Sa rapide détérioration par l’érosion marine et anthropique a entraîné la mise en place d’une fouille programmée depuis 2012 en collaboration avec plusieurs partenaires : CNRS, Université de Rennes 1, Service Régional de l’Archéologie de Bretagne, Conseil Général du
  • toute l’Atlantique-Nord, le « 8200 cal BP Climatic Event » ou « Finse Event », très rarement documenté en Europe de l’Ouest (qui plus est dans sa déclinaison marine). Tant pour sa dimension paleoethnographique que paléo-environnementale, le site de Beg-er-Vil apparaît comme un site
  • ephippium ; 9 : Littorina obtusata ; 10 : Nassarius reticulatus ; 11 : Gibbula umbilicalis ; 12 : Mytilus edulis ; 13 : Callista chione ; 14 : Tapes decussatus ; 15 : Solen marginatus ; 16 : Chlamys varia ; 17 : Glycymeris glycymeris ; 18 : Scrobicularia plana ; 19 : Lacuna parva ; 20
  • par O. Kayser. Depuis 2007, la falaise a reculé de près d’un mètre (cliché G. Marchand). Figure 1.7. Année 2010 : coquilles, pierres de foyer et vestiges archéologiques semblent jaillir d’un niveau archéologique très érodé par l’océan (cliché : G. Marchand). 18 Beg-er-Vil
RAP02521.pdf (MOLÈNE (29). beg ar loued : un habitat en pierres sèches campaniformes, âge du bronze ancien. rapport final de fouille programmée 2007-2009)
  • ) 12 A - INTRODUCTION 12 B - ELEMENTS DE SYNTHESE 12 C - A N A L Y S E DES VARIATIONS P O S T E A P O S T E 123456789- 15 Analyses Communication Fournitures Logement Assurance Matériel Nourriture Transport Travaux 15 16 16 17 17 17 18 18 18 D-CONCLUSION //- SEPTIEME CAMPA
  • € 60,00 € 0,00 € 16 212,44 € 98,93 € 979,24 € 500,00 € Financement (en euros) : 26 000 Euros Subventions Conseil Général du Finistère : 13 000 Euros Subventions Ministère de la Culture et de la Communication : 13 000 Euros Coût de l'opération triennale (en euros) : Hébergement
  • 000 Euros Subventions Conseil Général du Finistère 36 000 Euros Subventions Ministère de la Culture et de la Communication : 33 000 Euros Gestionfinancière: Association Tumulus, Henri Gandois (trésorier) L I S T E DES PARTICIPANTS Nom BALBURE BERTON DONNART DREANO FENNELY FICHAUT
  • ) A - INTRODUCTION Lefinancementpar subventions de la campagne 2009 de la fouille programmée triennale du site de Beg ar Loued se monte à 26 000€ ; financement partagé à parts égales (13 0006) entre le Conseil Général du Finistère et la DRAC. Le tableau ci-dessous (tabl. 1) récapitule les
  • financements obtenus pour la fouille de Beg ar Loued sur les cinq dernières années. 2005 2006 2007 2008 2009 Conseil Général 11 1 0 0 55,5% 10 000 53% 12 000 54,5% 11 0 0 0 52% 13 000 du Finistère DRAC 8 900 44,5% 9 000 4 7 % 10 0 0 0 45,5% 10 000 48% 13 000 TOTAL 2 0 0 0 0 19 000 22
  • 000 21 0 0 0 26 000 Tabl. 1 - Récapitulatif du financement des fouilles de Beg ar Loued sur les cinq dernières années. 50% 50% La subvention obtenue cette année, dans le cadre de la dernière année de fouille triennale, est en augmentation significative (+23,8%) par rapport au
  • budget 2009 a été cette année encore réalisé à l'équilibre (26 000€), notre absence quasitotale de trésorerie ne nous permettant pas d'envisager des budgets déséquilibrés. La somme des dépenses engagées pour la fouille 2008 se monte à 26 000,19€, montant arrêté le 15/12/2009. Si, au
  • POSTE A POSTE Le tableau ci-dessous (tabl. 5) permet de visualise l'évolution des dépenses par poste au cours des cinq dernières années. Les deux principaux faits marquants sur la période sont : quasi triplement des sommes allouées aux analyses (de 5500€ en 2005 à plus de 16 000
  • € en 2009) réduction dans des proportions quasi similaires du budget nourriture Néanmoins si ces tendances sont bien réelles, elles ont été amplifiées en 2009 pour des raisons que nous allons aborder plus en détail ci-dessous. 18 000,00 16 000,00 14 000,00 • 2005 12 000,00 • 2006
  • % (de 1 000€ à 1 500€). Cette année un effort particulier a été fait sur le terrain pour reprendre tous les relevés des structures ainsi que ceux de toutes les coupes, ceci a bien évidemment augmenté grandement le travail de DAO. Si on ajoute à cela la mise en forme des photos
  • année, se justifie là encore par les nombres de restes de poissons trouvés sur le site, plus de 123 000 aujourd'hui (cf. infra, étude d'Y. Dréano, ce volume). Enfin, dernière analyse, en lien avec les problématiques paléoenvironnementales développées plus particulièrement cette année
  • . Celui est d'ailleurs très légèrement inférieur à celui budgété (2 990€ contre 3 100€). Au final ce sont donc plus de 16 000€ (soit plus de 60% du budget total) qui ont été affectés aux diverses analyses cette année traduisant ainsi notre volonté de multiplier ces dernières vue la
  • à l'opération de carottage (un total de 505,886). Le budget qui nous avait été transmis pour ces opérations (8 000€) ne comprenait en fait que les coûts liés aux datations C, mais rien concernant le matériel nécessaire dont les tubes en PVC (456,306). Il s'agit donc de dépenses
  • concernés par les grèves, et qui sont venus nous prêter main forte à ce moment. Conséquence immédiate sur le budget nourriture : une baisse de 40%, soit plus de 2 000€. Cette somme, on l'a vu a été réaffectée en partie aux analyses et à l'achat de matériel (1 000€ respectivement), mais
  • ce budget dans les années à venir, en insistant notamment sur le recyclage des repas afin de limiter le gaspillage au maximum. Il faut néanmoins être réaliste, si l'équipe de fouille remonte à 20 fouilleurs l'année prochaine un montant d'au moins 6 000€ semble être assez
  • de Bretagne, ce sont plus de 75% des dépenses qui sont faites dans le Finistère, soit plus de 27 000€ (tabl. 6), dont presque 5 000€ sur Molène même. Autres: 8 213€ Bretagne (hors Finistère): 681€ Finistère: 27 373€ (dont Molène 4 672€) Tabl. 6 - Répartition géographique des
RAP02898.pdf (SAINT-SULPICE-LA-FORET, CHASNE-SUR-ILLET (35). le Tronchay : vestiges d'un chemin. rapport de diagnostic)
  • Redon N 0 Fig. 1 : localisation de l’opération sur fond au 1/25 000 © IGN 500 m 18 Inrap - RFO de diagnostic Saint-Sulpice-la-Forêt - Chasné-sur-Illet (35) «Le Tronchay» - 2013-187 N 0 Fig. 2 : localisation de l’opération sur extrait carte géologique au 1/50 000, Feuille
  • P 2 6 0 to 2 20 ) an d to 18 9 0 (C a l B P 1 4 0 to 6 0) an d to 19 3 0 (C a l B P 5 0 to 2 0 ) a nd 19 50 1 10± 30 B P Cha rred m aterial 20 0 Radiocarbon age (BP) 18 0 16 0 14 0 12 0 10 0 80 60 40 20 0 1 600 16 50 170 0 1 75 0 1 800 C al AD 1 850 19 00 195 0 R
  • GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES ------------EXTRAIT DU PLAN CADASTRAL ------------- Section : A Feuille : 000 A 02 Échelle d'origine : 1/2500 Échelle d'édition : 1/1500 Le plan visualisé sur cet extrait est géré par le centre des impôts foncier suivant : RENNES (Pole Topographie et
  • 18 tonnes à pneux équipée en rétro d’un godet de curage de 2 m de largeur. L’ouverture des tranchées et la coupe des structures à la pelle mécanique a nécessité 2 jours à deux personnes. Le comblement des tranchées a été réalisé durant ces deux jours. II.2 Méthode La
  • relevées et photographiées. 23 II. Résultats Département : ILLE ET VILAINE Commune : SAINT-SULPICE-LA-FORET DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES ------------EXTRAIT DU PLAN CADASTRAL ------------- Section : A Feuille : 000 A 02 Échelle d'origine : 1/2500 Échelle
  • Liste des Figures Fig. 1 : localisation de l’opération sur fond au 1/25 000 © IGN Fig. 2 : localisation de l’opération sur extrait carte géologique au 1/50 000, Feuille de Rennes. © BRGM 2000 Fig. 3 : localisation des sites archéologiques sur l’Atlas des patrimoines. © IGN, Lhoro
  • -3 62 60 8 Co nv en tion al r ad io ca rb on ag e: 4 350 ±3 0 B P 2 Sigm a ca lib ra ted results: (95 % prob ab ility ) Ca l BC 3 08 0 to 30 70 (C a l BP 5 03 0 to 50 20 ) a nd Ca l BC 3 02 0 to 29 00 (C a l BP 4 97 0 to 48 50 ) In tercep t data In tercep t of rad io ca rb
  • on age with c alibration cu rv e: 1 Sigm a calib rated resu lts: (68 % prob ab ility) 4 460 Cal BC 2 92 0 (Ca l BP 48 70) Cal BC 3 01 0 to 29 80 (C al BP 49 60 to 4 93 0) a nd Cal BC 2 96 0 to 29 50 (C al BP 49 10 to 4 90 0) a nd Cal BC 2 94 0 to 29 10 (C al BP 48 90 to 4 86 0) 435
  • 0±30 BP C harred m ate ri al 4 440 4 420 Radiocarbon age (BP) 4 400 4 380 4 360 4 340 4 320 4 300 4 280 4 260 4 240 310 0 30 80 3 060 3040 302 0 30 00 2980 C al BC 296 0 29 40 2 920 2900 28 80 Re fe re nce s: Databa se used I NT C AL 0 9 References to INT C AL 09
  • ) a nd 1 770 to 1 78 0 (C al B P 18 0 to 17 0 ) a nd 1 800 to 1 94 0 (C al B P 15 0 to 10 ) an d Po st 1 9 50 Inte rcep t d ata In tercep ts o f radio carb o n age w ith cali bratio n cu rv e: 1 S igm a calib rat ed resu lts: (68 % prob ability) 22 0 C al C al C al C al C al C al
  • C al AD AD AD AD AD AD AD 1 7 00 1 7 20 1 8 20 1 8 30 1 8 80 1 9 20 Po st (C al BP (C al BP (C al BP (C al BP (C al BP (C al BP 19 50 250 ) an d 230 ) an d 140 ) an d 120 ) an d 70) and 30) and C al C al C al C al AD AD AD AD 1 6 80 1 8 10 1 9 00 Po st to 17 3 0 (C a l B
RAP03617 (BETTON (35). Les Rignés. Rapport de diagnostic)
  • Localisation de l’opération 12 Implantation cadastrale 13 Arrêté de prescription 18 Projet de diagnostic 21 Arrêté de désignation Résultats 27 27 1 27 1.1 Présentation et bilan de l’opération Cadre de l’opération Contexte et objectifs de
  • : BETTON 12 Inrap · Rapport de diagnostic archéologique Section : AY Feuille : 000 AY 01 Implantation cadastrale Échelle d'origine : 1/2000 Échelle d'édition : 1/2500 Date d'édition : 25/01/2018 Département (fuseau horaire :de Paris) Ille-et-Vilaine centre des impôts foncier
  • 18 Inrap · Rapport de diagnostic archéologique Projet de diagnostic Betton (35), Les Rignés I. Données administratives, techniques et scientifiques 19 20 Inrap · Rapport de diagnostic archéologique Betton (35), Les Rignés I. Données administratives, techniques et
  • .50 0 52 .5 53 0 .0 0 .5 0 Y=7228400 32 33 55.50 34 55.00 54.50 37 54.00 35 53.50 0 53.0 52.50 36 X=1355600 X=1355400 Y=7228200 Fig. 1 Plan masse des sondages. Crédit Inrap fbØ300 LE PETIT RIGNE II. Résultats 25 X=1356000 X=1355800 59.50 0 .0 59 18
  • : d13C = -25.3 o/oo) Laboratory number Beta-494985 Conventional radiocarbon age 4770 ± 30 BP 95.4% probability (93.1%) (2.3%) 3641 - 3516 cal BC 3398 - 3384 cal BC (5590 - 5465 cal BP) (5347 - 5333 cal BP) 68.2% probability (45.3%) (16.1%) (6.8%) 3597 - 3550 cal BC 3544 - 3526
  • cal BC 3634 - 3626 cal BC (5546 - 5499 cal BP) (5493 - 5475 cal BP) (5583 - 5575 cal BP) DEP-H 4770 ± 30 BP Charred material 5100 Radiocarbon determination (BP) 5000 4900 4800 4700 4600 4500 4400 4300 4200 3750 3700 3650 3600 3550 3500 3450 3400 3350 3300 3250
  • ) (Variables: d13C = -25.3 o/oo) Laboratory number Beta-494986 Conventional radiocarbon age 1170 ± 30 BP 95.4% probability (80.8%) (14.6%) 771 - 903 cal AD 918 - 965 cal AD (1179 - 1047 cal BP) (1032 - 985 cal BP) 68.2% probability (57.1%) (11.1%) 801 - 892 cal AD 777 - 793 cal AD
  • (1149 - 1058 cal BP) (1173 - 1157 cal BP) BAT-6 1170 ± 30 BP Charred material Radiocarbon determination (BP) 1500 1350 1200 1050 900 750 600 600 650 700 750 800 850 900 950 1000 1050 1100 Calibrated date (cal AD) Database used INTCAL13 References References
RAP03286.pdf (DOMLOUP (35). ZAC du Tertre, tranche 3 : un enclos funéraire du premier âge du Fer. Rapport de fouille)
  • Surface prescrite : Surface à fouiller : Références cadastrales : Nom ou raison sociale : Adresse : Ille-et-Vilaine Domloup ZAC du tertre – tranche 3 750 m² 750 m² Section AI, parcelle n° 14p Groupe Lamotte 5 boulevard Magenta – BP 60 604 – 35 000 Rennes 1.2 Opération Arrêté
  • de la France au 1.1000 000e (I.G.N-1993) 1/250 000 Localisation fouille 5km © IGN 2001 11 12 Inrap · Rapport de fouille Arrêté de prescription Bretagne, Ille-et-Vilaine, Domloup, ZAC du Tertre, Tranche 3 I. Données administratives, techniques et scientifiques Arrêté de
  • 3 I. Données administratives, techniques et scientifiques Arrêté de prescription 17 18 Inrap · Rapport de fouille Bretagne, Ille-et-Vilaine, Domloup, ZAC du Tertre, Tranche 3 I. Données administratives, techniques et scientifiques Arrêté de prescription 19 20 Inrap
  • de Beaumont BP 50425 – 35004 Rennes cedex Contexte actuel Nature archéologique Milieu rural Enclos funéraire protohistorique Date réception de la saisine ou de l’appel d’offre Arrêté fouille Site n° (n° patriarche) Date du projet : 03 mars 2014 Arrêté diagnostic n
  • diverses) Spécialiste : 3 jours (céramologue) Dessinateur : 5 jours 3.1.2 Analyses et consolidation de mobilier : - Analyses : 2 000 euros 3.1.3. Installation de chantier - prévoir une roulotte de chantier - prévoir un container de 9m² Définition des moyens 35 II. Résultats
RAP03502 (PLOUGASTEL-DAOULAS (29). Le Rocher de l'Impératrice. Rapport de FP 2017-2019)
  • de 10 000 cal. BP) (fig. 7). À cette période, le Rocher de l’Impératrice surplombe un domaine exclusivement continental dont la roche, dénudée de tous sédiments, dessine une morphologie très étagée. Le substratum rocheux de la rade de Brest se caractérise par une profonde incision
  • ) ................................................................................................... 15 7. LA RADE DE BREST DURANT L’AZILIEN (G.G) ................................................................................... 16 8. L’ABRI DU ROCHER DE L’IMPERATRICE (N.N) .................................................................................. 18 9. PRINCIPAUX
  • ................................................................................ 67 16.4. PERSPECTIVES 2018 ....................................................................................................................... 68 17. QUELQUES NOUVELLES INFORMATIONS SUR LES MODALITES D’OCCUPATION DU SITE (N.N, J.J) .. 69 18. ORIENTATIONS SCIENTIFIQUES POUR
  • s’accompagnent dans un même temps de bas et haut niveau marin: c’est le glacio-eustatisme. Lors du dernier maximum glaciaire (26 500 à 20 000 cal. B.P), le niveau marin était de – 130 +/- 5 m plus bas qu’à l’actuel (Clark et al., 2009). Depuis, la transgression marine a permis d’ennoyer
  • progressivement la plateforme 16 Rocher de l’Impératrice (Plougastel-Daoulas, Finistère) Rapport intermédiaire 2017 de l’opération pluriannuelle 2017-2019 continentale avant d’atteindre le niveau actuel (0 hydrographique). Lors de l’occupation azilienne (-14 900 à -13 700 cal BP) du Rocher
  • était, bien évidemment, plus haut au cours de l’Azilien (environ 1 m de plus). Figure 8. Vue longitudinale et coupes de l’abri (S. Sorin). 18 Rocher de l’Impératrice (Plougastel-Daoulas, Finistère) Rapport intermédiaire 2017 de l’opération pluriannuelle 2017-2019 La plateforme
  • littoraux débités par percussion bipolaire sur enclume et une petite structure de combustion en creux datée des alentours de 5000 Cal BP). Au delà de ces deux niveaux archéologiques bien définis, le site livre également quelques tessons de céramique qu’il est possible d’attribuer à l’âge
  • ?) autour de 14000 Cal BP, soit à la fin du GI-1e (Bølling). Ces résultats sont particulièrement importants afin de pouvoir caler les données issues des analyses pluridisciplinaires du matériel archéologique de manière à développer la question du rythme des changements socioéconomiques
  • Cal BP). Cet assemblage devrait faire l’objet d’un sujet de recherche universitaire dans les années à venir destiné à apporter de nouvelles données paléoenvironnementales sur cette période, mais également à développer des problématiques économiques pour ce niveau (sélection des
RAP03247.pdf (VANNES (56). Place de Nazareth. Rapport de diagnostic)
  • Feuille : 000 BP 01 Échelle d'origine : 1/1000 Échelle d'édition : 1/500 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES ------------EXTRAIT DU PLAN CADASTRAL ------------- 29 Le plan visualisé sur cet extrait est géré par le centre des impôts foncier suivant : VANNES Cité administrative
  • des Finances et des Comptes publics cadastre.gouv.fr 1267600 1267550 1267600 7178250 7178250 7178300 7178300 1267550 30 Inrap · Rapport de diagnostic Département : MORBIHAN Commune : VANNES Section : BP Feuille : 000 BP 01 Échelle d'origine : 1/1000 Échelle d'édition
  • altimétriques selon le système national de référence x (L93) : 1267558/1267572/ 1267653 y (L93) : 7178272/7178268/ 7178256 z (L93) : 27 à 30 m NGF Références cadastrales Commune Vannes Année 2015 Section(s) et parcelle(s) BP /198, 573, 447 Maître d’ouvrage des travaux d’aménagement 407 m
  • Localisation de l’opération Bretagne MORBIHAN Vannes 2, 4 place de nazareth Section(s) et parcelle(s): BP- n° 198, 573 et 447 Coord. Lambert93 CC48 x (L93): 267558/1267572/ 267653 y (L93) : 7178272/7178268/ 7178256 z (L93) : 27 à 30 m NGF St Brieuc Brest Rennes Quimper Vannes Nantes
  • 0 5 km issue 1/250 000 © IGN 2015 1Km issue 1/25 000 © IGN 2015 11 12 Inrap · Rapport de diagnostic Arrêté de prescription Bretagne, Morbihan, Vannes, Place de Nazareth I. Données administratives, techniques et scientifiques Arrêté de prescription 13 14 Inrap
  • scientifiques Arrêté de prescription 17 18 Inrap · Rapport de diagnostic Bretagne, Morbihan, Vannes, Place de Nazareth I. Données administratives, techniques et scientifiques Arrêté de prescription 19 20 Inrap · Rapport de diagnostic Bretagne, Morbihan, Vannes, Place de
  • , techniques et scientifiques Arrêté de prescription 27 28 Inrap · Rapport de diagnostic Cadastre Bretagne, Morbihan, Vannes, Place de Nazareth I. Données administratives, techniques et scientifiques Arrêté de prescription Département : MORBIHAN Commune : VANNES Section : BP
  • concernées par le projet. Les parcelles BP 573 et 447 n’étant accessibles que par une porte de 0,80 m, M. Richer pour la société Immobilier + Aménagement s’est porté acquéreur de la parcelle voisine (BP 198) afin de faciliter l’accès aux deux premières parcelles en abattant un mur de
  • de l’emprise. Dans les parcelles BP 573 et 447, une tranchée centrale d’une largeur de deux godets a été réalisée. Ce système permettait de créer des paliers de sécurité au vue de la profondeur nécessaire à atteindre pour observer les premiers indices de vestiges non contemporains
  • (Fig.4). Dans la parcelle BP 198, une tranchée a pu être réalisée entre la végétation (Fig. 5). Fig. 3 Accès aux parcelles, © C. Bélanger Fig. 4 La tranchée n°2 en cours d’ouverture. © C. Bélanger II. Résultats Fig.5 Vue générale de la tranchée 1, © Ph. Cocherel 1.3
  • Méthodologie et problématiques 39 40 Inrap · Rapport de diagnostic Bretagne, Morbihan, Vannes, Place de Nazareth 2 Présentation des vestiges 2.1 Tranchée 1 D’une longueur de 8,20 m la tranchée se situe sur la parcelle BP 198 (Fig.5). Aucun vestige n’a été mis au jour dans cette
  • est recouvert d’un remblai très hétérogène de 0,80 m d’épaisseur, lui-même recouvert par un niveau de terre végétale d’une vingtaine de centimètres d’épaisseur. 2.2 Tranchée 2 Fig. 6 Vue générale des parcelles BP 573 et 447 avant l’ouverture du sondage, © C. Bélanger La seconde
  • tranchée, longue de 40,60 m, a été réalisée dans la partie centrale des parcelles BP 573 et 447 en raison notamment de son encombrement (Fig.6). Elle a livré plusieurs types de vestiges. II. Résultats 2.2 tranchée 2 41 Tout d’abord le fossé 2003, il est orienté nord-est / sud-ouest
  • 2 Localisation des vestiges connus dans la périphérie. 3 Accès aux parcelles, © C. Bélanger 4 La tranchée n°2 en cours d’ouverture. © C. Bélanger 5 Vue générale de la tranchée 1, © Ph. ocherel 6 Vue générale des parcelles BP 573 et 447 avant l’ouverture du sondage, © C
  • granite, céramique. Comblement supérieur de la conduite 2008 III. Inventaires techniques 53 Inventaire des photographies N° de photo N° Tranchée Description Auteur 164 2 Accès de la Mini-pelle aux parcelles C. Bélanger 166 2 Vue générale des parcelles BP 573 et 447
  • Parcelles BP 573 et 447 rebouchées C. Bélanger 214 2 Parcelle BP 198 rebouchée C. Bélanger 54 Inrap · Rapport de diagnostic Bretagne, Morbihan, Vannes, Place de Nazareth Inventaire du mobilier n° de structure US Catégorie NR NMI 2003 2002 cér. proto 1 1 2004 2011