Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
Date (Année)

737 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP02367.pdf (BERNÉ (56). rapport de sondages archéologiques sous des pieds de fragon petit houx en forêt domaniale de Pont-Calleck)
  • première passe photo a été faite avant intervention (surface). Elle a permis de cartographier de manière précise l'étendue du fragon. Quand il était présent, le millet diffus (Milium effusum) a lui aussi été cartographié. En effet, il est lui aussi parfois considéré comme indicateur
  • photographié. Une carte précise de l'implantation des pieds de fragon a ainsi pu être réalisée, de même que l'étendue de ses racines et l'implantation des pieds de millet. Fouille : La fouille des sondages s'est déroulée par passes successives. Les relevés ont été photographiés
  • décapage Pieds de Fragon Souche d'arbre /// Racines de Fragon "O Etendue du Millet en surface Q) ^£e-"l _J 174 750 175 000 Lambert II étendu | «*. Litière (A00) Horizon organique (A0) Etendue des pieds de Millet Horizon mixte (A1) Bloc de Quartz Horizon mixte grisâtre
  • Surface Interprétation f//
  • 174 750 175000 Lambert II étendu | 1.5 Mètres Etendue du Fragon Niveau de décapage Pieds de Fragon Souche d'arbre Racines de Fragon Litière (A00) Etendue du Millet en surface Horizon organique (AO) Etendue des pieds de Millet Horizon mixte (A1) Bloc de Quartz
  • d'arbre yV'/' Racines de Fragon Etendue du Millet en surface "O 1.5 V Litière (A00) Horizon organique (AO) :*.Vr~. Etendue des pieds de Millet Horizon mixte (A1) f 3 Horizon mixte grisâtre (A1b) | | Bloc de parement Bloc de Quartz Horizon d'altération (B) Bloc de chant
  • d) ora Q ra o •ai T3 1 1:50 344 500 0 "O Ç? T >>Q) I | 174 750 175000 Lambert II étendu Etendue du Fragon Niveau de décapage Pieds de Fragon Souche d'arbre Racines de Fragon Litière (A00) '£*rZ Etendue du Millet en surface Q) :^r-. Mètres > Horizon organique
  • (A0) Etendue des pieds de Millet Horizon mixte (A1) I' Bloc de Quartz Horizon mixte grisâtre (A1b) | Bloc de parement Horizon d'altération (B) Bloc de chant Argiles d'accumulation (Bt) Bloc erratique Niveau cendreux Substrat Remplissage d'ornière sondages
  • décapage V Pieds de Fragon Souche d'arbre Racines de Fragon Litière (A00) Etendue du Millet en surface Horizon organique (A0) Etendue des pieds de Millet Horizon mixte (A1 ) Bloc de Quartz Horizon mixte grisâtre (A1b) | Bloc de parement Horizon d'altération (B) | Bloc de
  • ■a CN a> a ra Q ro o •ai "D I''' C O ■ Etendue du Fragon Niveau de décapage Pieds de Fragon Souche d'arbre Racines de Fragon Litière (A00) ^3 Etendue du Millet en surface Horizon organique (A0) Q) Etendue des pieds de Millet Horizon mixte (A1) Bloc de Quartz Horizon
  • de Fragon Litière (A00) 'tt 174 250 1 f/// Pieds de Fragon "O *ï% C 0) Sic*; D) I _J 0.75 | Etendue du Millet en surface Horizon organique (A0) Etendue des pieds de Millet Horizon mixte (A1) Bloc de Quartz Horizon mixte grisâtre (A1b) | Bloc de parement Horizon
  • ^S—-: I 174 500 174 750 175 000 Lambert II étendu | 0 0.25 0.5 0.75 1 Mètres Etendue du Fragon Niveau de décapage Pieds de Fragon Souche d'arbre Racines de Fragon Litière (A00) Etendue du Millet en surface Horizon organique (A0) Etendue des pieds de Millet
  • décapage Pieds de Fragon Souche d'arbre f// Racines de Fragon 0 "O ^".^ Q) ÇP I I 0.75 Litière (A00) Etendue du Millet en surface Horizon organique (A0) Etendue des pieds de Millet Horizon mixte (A1) Bloc de Quartz Horizon mixte grisâtre (A1b) | Bloc de parement Horizon
  • Q) _J 174 750 175 000 Lambert II étendu o 0.25 0.5 0.75 1 Mètres Etendue du Fragon Niveau de décapage Pieds de Fragon Souche d'arbre Racines de Fragon Litière (A00) Etendue du Millet en surface Horizon organique (A0) Etendue des pieds de Millet Horizon mixte
  • Souche d'arbre /// Racines de Fragon Etendue du Millet en surface i'Qr^. Etendue des pieds de Millet Litière (A00) Horizon organique (A0) Horizon mixte (A1) I SI | | Bloc de parement Horizon d'altération (B) | Bloc de chant Argiles d'accumulation (Bt) Bloc de Quartz Horizon
  • d'arbre Racines de Fragon Litière (A00) Etendue du Millet en surface Horizon organique (AO) Etendue des pieds de Millet Horizon mixte (A1 ) ~| Bloc de Quartz Horizon mixte grisâtre (A1b) | Bloc de parement Horizon d'altération (B) Bloc de chant 174 750 0.75 Argiles
  • Fragon Niveau de décapage f/// Pieds de Fragon Souche d'arbre /// Racines de Fragon Litière (A00) T3 v^?^ Q) i'àz—-. [" 0 W ■ (A — 0 | A Etendue du Millet en surface Horizon organique (A0) Etendue des pieds de Millet Horizon mixte (A1) Bloc de Quartz Horizon mixte
  • Fragon Litière (A00) Etendue du Millet en surface Horizon organique (A0) 0 'ï£r~. Etendue des pieds de Millet Horizon mixte (A1) ÇP F | Bloc de Quartz Horizon mixte grisâtre (A1b) | | Bloc de parement Horizon d'altération (B) | Bloc de chant Argiles d'accumulation (Bt
  • Millet ei Etendue des pieds de Millet CD O) 0.1 A Horizon organique (A0) Horizon mixte (A1) ~\ Bloc de Quartz Horizon mixte grisâtre (A1b) | Bloc de parement Horizon d'altération (B) | Bloc de chant Argiles d'accumulation (Bt) | Bloc erratique Niveau cendreux I
  • "ce o I I o Etendue du Fragon Niveau de décapage Pieds de Fragon Souche d'arbre Racines de Fragon WÊÊ Litière (A00) Etendue du Millet en surface ■H Horizon organique (AO) Etendue des pieds de Millet ■n Horizon mixte (A1) Bloc de Quartz Horizon mixte grisâtre (A1b
RAP03231.pdf (CAUDAN (56). ZAC de Lenn Sec'h, lot 1 : une succession d'édifices circulaires ; un hameau du Bronze final. Rapport de fouille)
  • : un hameau du Bronze final sous la direction de Mélanie Levan Un phasage assez précis du site a pu être esquissé à la lecture des datations absolues et des indices de chronologies relatives. Au moins quatre phases de constructions / réfections sont envisagées. Pendant les deux
  • datations absolues et des indices de chronologies relatives. Au moins quatre phases de constructions / réfections sont envisagées. Pendant les deux siècles concernés par l’édification des bâtiments circulaires aucun phénomène d’interruption n’a été identifié. Cet important corpus de
Noyal-Châtillon-sur-Seiche. Église Saint-Léonard (NOYAL-CHATILLON-SUR-SEICHE (35). Eglise Saint-Léonard. Rapport de diagnostic)
  • MILLET Marie
  • Diagnostic archéologique Noyal-Châtillon-sur-Seiche Église Saint-Leonard sous la direction de Marie Millet 26,73 m NGF 29,39 m NGF Marie Millet Mobilier Céramique L’opération de diagnostic menée sur l’église Saint-Léonard de NoyalChâtillon-sur-Seiche a été réalisé par
  • -Seiche église Saint-Léonard — — 35206 Nr site Entité archéologique Code INSEE Bretagne, Ille-et-Vilaine, Noyal-Châtillon-sur-Seiche sous la direction de avec la collaboration de M. Millet F. Labaune-Jean 2017-262 Arrêté de prescription
  • coordination 2018-248 Numéro de l’entité archéologique non communiqué Organisme de rattachement Opérateur d’archéologie Inrap Grand-Ouest Responsable scientifique de l’opération Marie Millet, Inrap I. Données administratives, techniques et scientifiques 7 Mots-clefs des thesaurus
  • Paul-André Besombes, SRA Conservateur en charge du dossier Contrôle scientifique de l’opération Michel-Alain Baillieu, Inrap Adjoint scientifique et technique Mise en place et suivi de l’opération Marie Millet, Inrap Responsable d'Opération Responsable scientifique Prénom
  • d’appartenance Fonction Tâches affectées dans le cadre de l’opération Marie Millet, Inrap Responsable d'opération Responsable scientifique Kévin Bideau, Inrap Technicien d’opération Suivi du diagnostic, fouille, relevés Pierrick Leblanc, Inrap Topographe Relevés et plans Prénom
  • Nom, organisme d’appartenance Fonction Tâches affectées dans le cadre de l’opération Marie Millet, Inrap Responsable d'opération Rédaction, DAO Emmanuelle Collado, Inrap Assistante d’étude et d’opération DAO, PAO Françoise Labaune-Jean, Inrap Céramologue Étude du
  • Seiche, M. Millet, Inrap L’ancien bourg de Châtillon-sur-Seiche est particulièrement bien connu pour ses vestiges antiques. L’église qui nous concerne se situe à 500 m d’une des villae gallo-romaines les plus importantes connues à ce jour en Bretagne : la villa de la Guyomerais
  • ont été faits par Marie Millet et Emmanuelle Collado, Inrap. Il faut aussi mentionner Romuald Ferrette, Audrey Le Merrer, Jean-François Nauleau, tous trois Inrap, pour leur aide sur la datation des terres cuites, Julien Boislève, Inrap et Géraldine Fray, restauratrice de peintures
  • de Châtillon-sur-Seiche © P. Leblanc et M. Millet, Inrap 0 10m Echelle 1:250 II. Résultats 1..3 Méthodologie et contraintes 29 Fig. 3 Vue intérieure de la nef © Inventaire général Fig. 6 Photographie de la façade ouest de l’église et de son clocher, © M. Millet, Inrap Fig
  • Fig. 9 Plan de la crypte © P. Leblanc et M. Millet, Inrap Fig. 10 Vue de l’entrée de la crypte, à l’extrémité nord-est de la nef © K. Bideau, Inrap Fig. 11 Vue de l’escalier depuis la crypte © M. Millet, Inrap 5m 32 Inrap · Rapport de diagnostic Bretagne, Ille-et-Vilaine
  • , Noyal-Châtillon-sur-Seiche, église Saint-Léonard fig.14 fig.13 coupes 30 m Sud Nord 29 m 28 m 27 m 2,5m 0 Echelle 1:50 26 m NGF 30 m Ouest Est 29 m 28 m 27 m 0 26 m Echelle 1:50 NGF Fig. 12 Coupes sud-nord et ouest-est de la crypte © P. Leblanc et M. Millet
  • , Inrap 2,5m II. Résultats 2.1 La crypte 33 Fig. 13 Photographie de la baie sud de la crypte © K. Bideau, Inrap 1011 Sud 1011 1003 Nord 1001 1010 1000 Fig. 14 Relevé de l’élévation du mur ouest de la crypte © K. Bideau et M. Millet, Inrap Terres cuites Mortier Schiste
  • Enduit 1000 Enduit peint 1007 Enduit peint 1003 Fixations d’ex-voto 0 Fig. 19 Relevé des différents badigeons sur le mur nord de la crypte © M. Millet, Inrap 250 cm 38 Inrap · Rapport de diagnostic Bretagne, Ille-et-Vilaine, Noyal-Châtillon-sur-Seiche, église Saint-Léonard Us
  • 1007 Us 1003 Us 1000 Fig. 20 Photographies des peintures brutes et modifiées à l’aide du logiciel Dstretch © M. Millet, Inrap Us 1007 Fig. 21 Photographie des peintures de la nef de Kermaria-an-Isquit de Plouha (22) © Inventaire général Fig. 22 Photographie des peintures de la
  • l’absence de lien physique (fig. 23). Fig. 23 Photographie des traces de peinture bleue dans l’intrados de la baie sud © M. Millet, Inrap Ainsi on ne dénombre pas moins de huit badigeons peints, monochromes et polychromes, dont le plus ancien remonte à une époque antérieure au XVe
  • ), composé de modules différents Est Ouest 1020 1021 1023 1022 1024 Tomettes 1025 1026 Substrat 0 Fig. 24 Coupe d’un sondage © K. Bideau et M. Millet, Inrap Echelle 1:10 50cm 40 Inrap · Rapport de diagnostic Bretagne, Ille-et-Vilaine, Noyal-Châtillon-sur-Seiche, église Saint
  • extérieure de la structure nord © M. Millet, Inrap Fig. 28 Vue générale de la resserre, photogrammétrie © P. Leblanc, Inrap Fig. 29 Photographie de détail des murs-bahuts ouest et nord © M. Millet, Inrap 41 42 Inrap · Rapport de diagnostic Bretagne, Ille-et-Vilaine, Noyal-Châtillon
  • -sur-Seiche, église Saint-Léonard 2005 2005 Sud Nord Est Ouest 2002 2000 2003 2011 0 Echelle 1:50 2009 2009 2,5m Bois Chevilles Torchis Liant terre Schiste Fig. 30 Coupes sud-nord et est-ouest et photographies de la structure nord © K. Bideau et M. Millet, Inrap 2003
  • II. Résultats Fig. 31 Photographie de détail de la base du poteau cornier sud-est © M. Millet, Inrap 2.2 La structure bâtie 43 Sur les sablières repose une charpente dont les fermes n’ont pu être observées, cachées par un lattis et un hourdis. Celui-ci est très homogène
RAP01658.pdf (LANDÉVENNEC (29). abbaye Saint-Gwénolé. rapport de sondages et rapport d'analyse en archéobotanique)
RAP03485_3 (GUIPAVAS (29). ZAC de Lavollot Nord : évolution d'un terroir entre la Préhistoire et le Moyen Âge. Rapport de fouille)
RAP03564 (SAINT-JOUAN-DES-GUERETS (35). ZAC Atalante : du Néolithique à l'Actuel, une occupation diachronique en Clos Poulet. Rapport de fouille)
  • Archéologue technicienne Fouille Stéphanie Leberre, Inrap Archéologue technicienne Fouille Frédéric Marret, Inrap Archéologue technicien Fouille Philip Miller, Inrap Archéologue technicien Fouille, conduite de minipelle Marie Millet, Inrap Archéologue technicienne Fouille
RAP03672 (GEVEZE (35). La Croix du Vivier : occupations laténienne, gallo-romaine et altomédiévale. Rapport de fouille)
RAP03628 (PLOEMEL. Chapelle de Locmaria)
  • MILLET Marie
  • Antitiquité Époque médiévale bas Moyen-Âge Temps Modernes Bretagne, Morbihan, Ploemel, Chapelle de Locmaria Chapelle de Locmaria sous la direction de Marie Millet Inrap Grand Ouest 37 rue du Bignon CS 67 737 35 577 Cesson-Sévigné www.inrap.fr Rapport de diagnostic Marie Millet tr
  • 2017-055 Système d’information Lambert 93 CC48 Code Inrap D118326 Marie Millet Inrap région adresse 37 rue du Bignon 35577 CESSON-SÉVIGNÉ tel : 02 23 36 00 40 grand-ouest@inrap.fr Octobre 2018 2 Inrap · Rapport de diagnostic Bretagne, Morbihan, Ploemel, Chapelle de
  • Références cadastrales Commune Dates d’intervention Responsable scientifique de l’opération Marie Millet, Inrap 717,44 m² Surface diagnostiquée 38,26 m2 Ratio 5,33 % Niveau d'apparition des vestiges Entre 0 et 0,20 m I. Données administratives, techniques et scientifiques 7
  • scientifique Anne-Marie Fourteau, SRA Ingénieur d'étude Contrôle scientifique Michel-Alain Baillieu, Inrap Adjoint scientifique et technique Mise en place et suivi de l’opération Marie Millet, Inrap Responsable d'Opération Responsable scientifique Prénom Nom, organisme
  • de l’opération Marie Millet, Inrap Responsable d'opération Responsable scientifique François Eluard, Inrap Topographe Relevés des tranchées de sondage Géraldine Jouquand, Inrap Technicienne d’opération Suivi du diagnostic, fouille, relevé Hervé Morzadec, Inrap Chargé
  • d’opérations et de recherches Conducteur de pelle, fouille Vincent Pommier, Inrap Topographe Relevés des tranchées de sondage Prénom Nom, organisme d’appartenance Fonction Tâches affectées dans le cadre de l’opération Marie Millet, Inrap Responsable d'opération Responsable
  • de la chapelle de Locmaria (source du fond de carte : Géoportail) © M. Millet, Inrap ha 30 35 15 rn el -A ur ay 30 20 0 Ech 1:2000 50 m II. Résultats 1.2 contexte topographique, géologique et archéologique 27 L’opération de diagnostic se déroulant sur un lieu de
  • de carte : Géoportail) © M. Millet, Inrap Ech 1:3000 150 m Il ne reste de la chapelle que la nef, le chevet ayant été démoli entre 1811 et 1845 ; en effet le chœur est encore visible sur le cadastre de 1811 mais a disparu sur le suivant (fig. 3 et 4). La chapelle a été inscrite
  • dans son état actuel, 1/200e © M. Millet, Inrap 0 Ech 1:200 Un diagramme stratigraphique et des inventaires ont été réalisés. Le mobilier archéologique recueilli a été enregistré sous son numéro d’US de provenance et conditionné en sacs. Il a été lavé au centre archéologique de
  • sur des fondations débordantes. Fig. 9 Arcs brisés à double rouleau et piliers cruciformes séparant le vaisseau central des bas-côtés © Région Bretagne Fig. 10 Base de pilier © M. Millet, Inrap II. Résultats 2.1 L’Église Fig. 11 Arcs diaphragmes, et bouchons © Région Bretagne
  • elle remplace un percement antérieur ou non. Fig. 13 Rupture dans l’appareillage du mur gouttereau nord © M. Millet, Inrap Fig. 14 Fenêtre du mur gouttereau nord © M. Millet, Inrap 34 Inrap · Rapport de diagnostic Bretagne, Morbihan, Ploemel, Chapelle de Locmaria Le pignon
  • , est également originale ; un exemple régional similaire, tant par la forme que par la disposition, est visible à la chapelle Notre-Dame du Temple à Pléboulle (22) (fig. 17). Fig. 15 Arrachement de l’arc sud, au niveau de l’arc diaphragme © M. Millet, Inrap Fig. 16 Arrachement de
  • l’arc nord, au niveau de l’arc diaphragme © M. Millet, Inrap Le mur gouttereau sud présente, comme son pendant, une rupture nette (fig. 18), et un fruit dans sa partie ouest, ce qui semble aussi indiquer une restauration des maçonneries menaçant ruine. L’appareillage de la fenêtre
  • Clocher-mur de Notre-Dame-du-Temple à Pléboulle (22) 2.1 L’Église Fig. 18 Rupture dans l’appareillage du mur gouttereau sud © M. Millet, Inrap © Steven Lemaître, Région Bretagne Fig. 19 Fenêtre ouest du mur gouttereau sud © M. Millet, Inrap Fig. 20 Fenêtre est du mur gouttereau
  • sud © M. Millet, Inrap 35 36 Inrap · Rapport de diagnostic Bretagne, Morbihan, Ploemel, Chapelle de Locmaria Fig. 21 Piédroit ouest d’une probable porte permettant un accès direct à l’ancien chevet © M. Millet, Inrap Fig. 22 Pilier nord engagé dans le pignon ouest © M
  • . Millet, Inrap Le pignon ouest semble avoir été largement remanié. Les piliers engagés internes ont été conservés et le mur a été reconstruit autour (fig. 22). L’oculus a sans doute été fait à cette occasion. Quant au portail, il a probablement été conservé à sa place d’origine (fig
  • brutes et avec filtres des traces de polychromie à l’intérieur de la chapelle © M. Millet, Inrap Bretagne, Morbihan, Ploemel, Chapelle de Locmaria II. Résultats Fig. 26 Photographie de la charpente © C. Olivier Fig. 27 Photographie des traces de peintures sur la charpente © C
  • du mur 1038 © M. Millet, Inrap II. Résultats 2.3 Le sondage 1 41 2.3 Le sondage 1 Un sondage, mesurant 5 m par 6.70 m dans ses dimensions maximales, a été ouvert à l’est de l’église actuelle, à l’emplacement supposé du chœur de l’édifice (fig. 30). Cette ouverture a été
  • 1036 1024 1027 Fig. 31 Plan, photographies et relevés des coupes © E. Collado, G. Jouquand et M. Millet, Inrap II. Résultats 2.3 Le sondage 1 G Coupe Ouest (GH) H 52.74 m NGF 1022 1011 1036 1025 1027 1034 1035 1031 1033 E Coupe Est 52.77 m NGF 1019 1014 F 1011
  • avoir une bonne vision de l’ensemble. Fig. 36 Vue de la structure souterraine © M. Millet, Inrap Cette structure correspond à un caveau funéraire, qui a probablement été ouvert lors de la destruction du chœur de la chapelle dans la première moitié du XIXe siècle. Un cercueil avec
RAP03565 (PLUMAUGAT (22). Saint-Pierre : un vaste étabissement de la fin de l'âge du Fer. Rapport de fouille)
RAP03070.pdf (DOMLOUP (35). le Petit Bénazé : une occupation du Ier au IIIe s ap. J.-C. aperçu sur l'organisation de l'espace rural en territoire riedone. rapport de fouille)
RAP03751 (BRIE (35). 8 rue de Bretagne : Genèse et évolution d'un habitat seigneurial entre le Xe et le XVe siècle. Rapport de fouille)
  • 2016b BEUCHET (L.) – The aristocratic residences in Brittany in the first middle Ages (VIe-XIe c.) in the light of the recent archaeological research. Emerging Governance – Political landscapes in early medieval Atlantic Europe, UCD, Dublin, 2016 (inédit) Colleter et alli 2012
RAP01669_2.pdf (RENNES (35). Station Val place Sainte-Anne. Rapport de fouille)
RAP03614 (L'HERMITAGE (35). Manoir du Boberil. Rapport de diagnostic)
  • , Inrap Délégué du directeur-adjoint scientifique et technique Mise en place et suivi de l’opération Elen Esnault, Inrap Responsable d’opération Responsable d’opération Equipe de fouille Avec les contributions de BATTAIS Rozenn LECAMPION Fabrice MARIS-ROY Olivier MILLET Marie
RAP03673 (BOURGBARRE (35). ZAC Nord : du second âge du fer au Haut-Empire, les exploitations agricoles de la ZAC Bourgbarré Nord)
RAP02905.pdf (BÉDÉE (35). ZAC du pont aux Chèvres : les occupations de l'âge du bronze et du haut Moyen Âge. rapport de fouille)
  • Gilles Leroux, Inrap Responsable d’opération Fouille Mélanie Levan, Inrap Techniciennne Fouille Delphine Mathonnat, Inrap Techniciennne Fouille Marie Millet, Inrap Techniciennne Fouille Olivier Morin, Inrap Technicien Fouille Pierre Poilpré, Inrap Technicien Fouille
  • Le Forestier, Inrap Technicienne Archivage Marion Le Mée, Inrap Technicienne Dessin Lithique Gilles Leroux, Inrap Responsable d’opération Rédaction du RFO Marie Millet, Inrap Technicienne Archivage Théophane Nicolas, Inrap Céramologue Etude du mobilier de l’âge du