Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
Date (Année)

794 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP01465.pdf (PLOMEL (22). Moustougrant. rapport de diagnostic)
  • GLOMEL (Côtes d'Armor) Moustourgant Rapport de fouille d'évaluation Dans le cadre de son permis d'exploitation, le groupe DAMREC projetait d'étendre la carrière d'Andaloubite à l'ouest du V.C. n° 3, sur la commune de GLOMEL, dans un champ où, selon la tradition orale, auraient
RAP00238.pdf ((35). le bassin de Rennes. rapport de prospection diachronique)
RAP00266.pdf (SAINT-PIERRE-QUIBERON (56). dépôt de Kerhostin. rapport de sauvetage urgent)
  • oentimètres. Nous pensons donc que oe dépôt a été assez tardivemi enfoui à l'emplacement de sa découverte. Cette hypothèse paraît confirmée par les conversations que nous avons pu entendre à l'ooeasion de cette trouvaille et que nous rapportons ici sous toutes réserves. 2°6 La tradition
  • précisément Ce M.MARTIN ayant disparu, sa maison devint la propriété de M.LORHO, puis M. LE PORT de qui Madame FERRAS l*a récemment acquise. Cette tradition est difficilement contrôlable. Ce qui est certain, par entre, c'est que personne dans le quartier n'a été surpris en apprenant
  • la découverte. "On le savait bien", a été la remarque quasi générale. Etude sur place et tradition orale semblent d'accord pour suggérer que ce trésor, trouvé ailleurs, et Bemble-t-il à St Pierre Quiberon, a été transféré il y a quelques décennies ici, où il vient d'être
RAP00514.pdf ((35). le bassin de Rennes. rapport de prospection inventaire)
  • commune et sigillée ( dont un tesson ledosien du Ilème siècle ap.J.C). RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES □Témoignages □ Fouilles ^Plans [^Tradition orale □ Sondages □Photographies SI Mobilier □ Etude inédite □ Photographies ' aériennes □Documents pouvant être obtenus auprès
  • moyen Datation : Gallo-Romain Protection : 150 : MH m. 1S SC SI DESCRIPTION Présence sur ce site de tégulae,de céramique commune et d'un fragment de terra-nigra du I°siècle. RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES ^Témoignages □ Fouilles CSPlans □ Tradition orale □ Sondages
  • Landelles N° Identification du site : 35/210 /oi
  • KlPlans □ Tradition orale □ Sondages □Photographies H Mobilier □ Etude inédite □ Photographies 'aériennes □Documents divers pouvant être obtenus auprès de : La D.R.A.H et du GRAP. - M.J.C. de Pacé. BIBLIOGRAPHIE SI Simple □ Recherche approfondie mention Dossiers du
  • des tégulae, de la céramique commune, plusieurs tessons de terra-nigra et de la céra'.iique sigillés dont un Drag. 15/17, un Drag. 35/36, un Drag .18/31 et un Drag .37 (1° et 11° siècle d.n.e.). i RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES □ Témoignages □ Fouilles ^Plans □ Tradition
  • nombreuses scories ferrugineuses et de la céra.nique sigillée dont un Drag. 4-3 et dn Drag. kk. RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES □ Témoignages □ Fouilles [^[Plans □ Tradition orale. □ Sondages □Photographies [^Mobilier □ Etude médite Q Photographies 'aériennes □Documents divers
  • □ Fouilles CgPI ans □ Tradition orale □ Sondages □Photographies HSjvlobiUer □ Etude inédite □ Photographies 'aériennes □Documents divers pouvant être obtenus auprès de : La D.R.A.H et du G.R.A.P. - M.J.C. de Pacé. BIBLIOGRAPHIE 0SimpIe mention Dossiers QRecherche
  • fragments de tégulae. I l Témoignages RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES □ Fouilles ElPlans □ Tradition orale □ Sondages □ Photographies H Mobilier □ Etude inédite Q Photographies 'aériennes □Documents divers pouvant être obtenus auprès de : La D.R.A.H et du G.R.A.P. _ M.J.C. de
  • : : /OI2./ H / 200 MH m. IS SC SI DESCRIPTION Présence sur ce site de fragments de tégulae. RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES □ Témoignages □ Fouilles (3P1 ans □Tradition orale. □ Sondages □Photographies Kl Mobilier □ Etude inédite □ Photographies 'aériennes □Documents
  • □ Témoignages □ Fouilles jjQPlans □Tradition orale. □ Sondages □ Photographies KJ Mobilier □ Etude inédite Q Photographies ' aériennes □Documents divers pouvant être obtenus auprès de : La D.R.A.H et du G.R.A.P._ M.J.C . de Pacé BIBLIOGRAPHIE 0 Simple mention QRecherche
  • , du mortier des moellons de quartzite, des pierres vitrifiées, de la céramique commune galloromaine, 22fragments de terra-nigra et 50 fragments de céramique sigillée variées. RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES □ Témoignages □ Fouilles KJPlans C]Tradition orale □ Sondages
  • Tradition orale □ Sondages □ Photographies □ Mobilier □ Etude inédite □ Photographies 'aériennes □Documents divers pouvant être obtenus auprès de : la D.R.A.H. et du G.R.A.-M. J.C. de Pacé. BIBLIOGRAPHIE [^Recherche approfondie [Simple mention Dossiers du Ce.R.A.A., 1980, N°8
  • suivants : " La Salle", » Champ Maillé", "la Ville d'Antrain'V D Témoignages RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES QFouilIes [gPIans [~J Tradition orale, OSondages □ Photographies [j Mobilier QEtude inédite Q Photographies 'aériennes ("J Documents divers pouvant être obtenus auprès
  • RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES I iFouilles KlPlans [~J Tradition orale I ISondages d Photographies S Mobilier QEtude inédite Q Photographies 'aériennes Q Documents divers pouvant être obtenus auprès de la D.R.A.H. et du G.R.A. - M.J.C. de Pacé. BIBLIOGRAPHIE [^Recherche approfondie
  • Gallo-romain ? Protection : MH IS m. SC - SI DESCRIPTION Ces parcelles ont livré des fragments de tegulae. ( Micro-toponyme : " Le Pré de la Salle") . RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES ^Témoignages □ Fouilles KJPlans □ Tradition orale □ Sondages □Photographies □ Mobilier
  • Gisement de tegulae Diamètre moyen Datation Gallo-romain ? Protection : 35 /210/OoVH/ : 150 MH IS m . SC SI DESCRIPTION Présence de tegulae dans cette parcelle. RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES □ Témoignages □ Fouilles G3P1 ans [□Tradition orale. □ Sondages
  • : 35 Nature Gisement de tegulae Diamètre moyen : Datation Gallo-romain Protection : MH /210^o3/H/ m. 100 IS SC SI DESCRIPTION Présence de tegulae et de fragments de briques dans cette parcelle . RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES ^Témoignages □ Fouilles ^Plans □Tradition
  • COMPLEMENTAIRES □ Fouilles 0Plans □ Tradition orale □ Sondages □Photographies | I Mobilier □ Etude médite □ Photog raphies ' aériennes □Documents divers pouvant être obtenus auprès de : la D.R.A.H. et du G .R . A.-M.J .C . de Pacé. BIBLIOGRAPHIE S Simple [^Recherche approfondie
  • . RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES I l Témoignages □ Fouilles SlPlans □ Tradition orale S^Sondages [^Photographies [55 Mobilier □ Etude inédite □ Photographies 'aériennes □Documents divers pouvant être obtenus auprès de : La D.R .A .H et du G.R .A .P. - M.J.C . de Pacé
RAP00239.pdf ((35). le bassin de Rennes. rapport de prospection inventaire)
  • &>#^> ^ . Protection : / : / / sfOÛm. MH IS SC SI DESCRIPTION RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES [^Témoignages □ Fouilles QPlans □ Tradition orale □ Sondages □Photographies □ Etude inédite ^Photographies aériennes O Mobilier O Documents pouvant être obtenus auprès de divers
  • Pb -A>0 Protection *7 : / / : / m. 60 MH IS se SI DESCR 1PT10N AL CX~Jh - CJLJLL
  • ° oi6 Identification du site *>Sfr2iï /ol 4 /f\W : Diamètre moyen : Sh*ttu*t* «~ OJUC* çeS{r ,^ e 'M^al Protection : MH m IS SC « SI DESCRIPTION r I 1 Témoignages RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES □ Fouilles □ Plans □ Tradition orale I ISondages □ Photographies
  • *^ - /h^L (O* t l~l Témoignages RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES □ Plans □ Tradition orale □ Sondages □ Photographies El Mobilier □ Etude inédite (^Photographies aériennes □ Documents divers I iFouilles pouvant être obtenus auprès de : Alain PROVOST La petite nare 35630
  • COMPLEMENTAIRES □ Fouilles □ Plans □ Tradition orale I ISondaoes □ Photographies 0 Mobilier □ Etude inédite ^.Photographies aériennes □ Documents divers pouvant être obtenus auprès de Alain PROVOST La pette ^nare 3b830 bc i I UN Tôt. 99 55 96 CM BIBLIOGRAPHIE □ Simple mention
  • . Commune Lieu-dit N° Identification site : Protection : / O ^K /OOlL /AH / : Diamètre moyen M racket Datation : CfoJJ^-r
  • I 1 Témoignages □ Fouill es □ Plans □ Tradition orale □ Sondages □ Photographies I □ Etude inédite pouvant être obtenus Photographies aériennes auprès I Mobilier □ Documents divers de B I BL 10GRAPH I E ^Simple mention QRecherche approfondie Cadastre Année
  • Commune Lieu-dit N° Identification du site : 400 m . Nature Diamètre moyen Datation Protection : MH IS SC SI DESCRIPTION I I Témoignages RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES □ Fouilles □ Plans □ Tradition orale I ISondages □ Photographies S Mobilier □ Etude inédite El
  • rtement Commune Lieu-dit N° Identification du site 35 /Cgi /oc\ /F\H/ : Nature Diamètre moyen Datation Protection : MH is SI se DESCR IPTION RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES Fouilles I Témoignages I □ Plans □ Tradition orale □ Sondages □ Photographies I □ Etude
  • moyen Datation Protection : SO : MH IS m SC SI DESCRIPTION TVfc£ incita HLc£à^jdLaAAjL
  • IS SC SI DESCRIPTION - ^ayyJ^t, enclos p &h.ACcju>JL0j«A4
  • moyen Nature . Datation ■ e) Protection : se 1S MH SI DESCR IPTION I I Témoignages RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES I I Fouilles □ Plans □ Tradition orale □ Sondages □ Photographies 0 Mobilier □ Etude inédite ^Photographies aériennes □ Documents divers pouvant
  • DESCRIPTION «^Jk J.C ■ f2 Témoignages RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES □ Fouilles DPI ans □Tradition orale □ Sondages □Photographies KjMobilier □ Etude inédite □Photographies aériennes □Documents divers pouvant être obtenus auprès de v : ... Alain PROVOST La petite mare
  • Tradition orale □ Sondages I I Photographies K! Mobilier □ Etude pouvant être obtenus □ Documents divers Photographies aériennes inédite auprès de Alain PROVOST t*m mar» 35830 BETTON Tél. 99 56 96 04 La BIBLIOGRAPHIE □ Simple □ Recherche approfondie mention Coordonnées
  • ~~ ~~ ~ ~,H-l. ® 0.. Ii~ ;. .!SOtttt. ~ N.O. tI..v. ~ .tA- Aoo/WI . ~ ::P&mùc-6t~1 lt-o ~ d'~ ~ ~ Al. 1 dL.fa. 1 ~ k ~ ~~. (fAA~ 5'.2z.) • o Témoign RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES o Tradition DFouilles OPlans DSondages DPhotographies o Mobilier DEtude inédite
  • : ^Jfa, /
  • Protection m. : MH IS SC SI DESCRIPTION RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES □Témoignages □ Fouilles QPlans □ Tradition orale □ Sondages □Photographies □ Mobilier □ Etude inédite 0 Photographies pouvant être obtenus auprès de : £ .P/Uol oc aériennes □Documents divers
RAP01099.pdf (QUIBERON (56). Kerné. rapport de fouille préventive)
  • . qui peut correspondre à une ouverture;celui de l'Est était démoli sur une longueur de 3,20 m.Ces murs ne semblent pas avoir jamais été plus hauts et semblent la continuation de la tradition locale,légèrement améliorée (cf.Annales de Bretagne,No I;Mars 1969,G.Bernier;Un nouvel
  • poterie de tradition gauloise étaient aussi abondants que la belle poterie d'importation.Nous avons pu trouver un petit pot entier de tradition locale dans l'angle Sud-Ouest.(diamètre 0,Ô7m;hauteur 0,04) L'abbé Lavenot a décrit dans Hoédic Houat et Quiberon,P.185 & sq.un cimetière
RAP00492.pdf ((35). région entourant Alet. rapport de prospection inventaire.)
  • Témoignages RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES QFouiIIes &PIans [7J Tradition ! I l Photographie s ^Mobilier [^Photographies 'aériennes L_J [Sondages QEtude inédite pouvant être obtenus auprès de : La D.R.A.H orale Documents divers et du CE.R.A^A. BIBLIOGRAPHIE 0sSimpIe
  • iFouilies | [Sondages QEtude inédite pouvant être obtenus auprès de La D.R.A.H [7J Tradition orale ^Mobilier 'aériennes Q Documents divers et du CE.R.A.A. BIBLIOGRAPHIE Kl Simple [TjRecherche approfondie mention ALLENOU (J): Histoire des marais, des territoires et églises de
  • . commune . < RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES □ Témoignages OFouilles KfPlans O Tradition orale OSondages dPhotographi.es [3 Mobilier QEtude inédite Q Photographies ' aériennes [^Documents divers pouvant être obtenus auprès de : La D.R.A.H et du CE.R.A.A. BIBLIOGRAPHIE
  • et 190 ap.J.C. Le site est situé sur une proéminence ( rebord d'une colline). RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES I I Témoignages QQFouilles ElPlans [Z] Tradition ! L_] Photographies \fî Mobilier [[] Photographies 'aériennes [^Documents divers ISondages ^Etude inédite
  • composé de fragments de poteries communes, d'une panse de sigillée de Lezoux, d'une lèvre de mortier et de fragments de poteries médiévales. Gisement implanté dans une vallée, sur la rive Est 'de l'Oust. RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES □Témoignages □ Fouilles C3P1 ans □Tradition
  • Ap.J.C, avec une activité maximum aux I er et II ème siècles. Ce site a donné lieu à une prospection en surface, une prospection aérienne, deux campagnes de fouilles en 1 97^ et 1 975 • -- - RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES I I Témoignages [^Fouilles 0PIans L_l Tradition orale
  • □ Fouilles gJPl ans □ Sondages dPhotographies □ Etude inédite □ Tradition orale Mobilier ' □ Photographies 'aériennes pouvant être obtenus auprès de □Documents divers : la D.R.A.H. et du Ce.R.A.A. BIBLIOGRAPHIE □ Simple mention" [^Recherche approfondie Cadastre Année
  • appareil avec des tegulae. RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES □ Témoignages □ Fouilles SJPlans □ Tradition orale □ Sondages □Photographies □Mobilier □ Etude inédite Photographies ' aériennes pouvant être obtenus auprès de : □Documents divers 1 & D.R.A.H. et du Ce.R.A.A
RAP00559.pdf (la région du haut-ellé (56). rapport de prospection inventaire)
  • classiaue. Elles ne comportent pas d' anneaux. — D2 265 : une hache à talon du même type retrouvée en 1987. Longueur : 161mm RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES IX' Témoignages [""■Fouilles □ Flans [^Tradition orale 1 [Sondages ! ! Photographies □ Mobil îer Qptude inédite Q
  • = 125cm, 1 = 31cm, poids = 200g RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES I I Témoignages 1 [Fouilles □ Plans [□Tradition orale □ Sonda ges I I Photographies □ Mobil îer □ Etude inédite □ Photographies 'aériennes □ Documents divers pouvant être obtenus auprès de : BIBLIOGRAPHIE
  • actuel Diamètre: SOcms ; hauteur: 60cms f~1 Témoignages RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES 1 I Fouilles j ! Sondages □ Plans [^Tradition orale [~1 Photographies j QEtude inédite Q Photographies 'aériennes [^Documents divers pouvant être obtenus auprès de : Société d 1
  • sommet arrondi; diamètre: hauteur: Trouvées dans la parcelle 189 de la section D2, chapelle, dans un enclos de I I Témoignages t ~1 Fouilles □ Pians □ Tradition orale CJ Sondages □ Photographies | □ Etude inédite □ Photographies ' a énennes □ Documents divers être
  • Témoignages RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES □ Fouill es □ Plans □ Tradition orale □ Sondages □ Photographies □ Mobil 1er □ Etude médite □ Photographies ' aériennes □Documents divers pouvant être obtenus auprès de : Société d'Histoire et d'Archéologie du Pays de Lorient
  • monnayage leur est attribué. I I Témoignages RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES □ Fouill es □ Plans □ Tradition orale 1 I Sondages I I Photographies □ Mobil îer □ Etude □ Photographies 'aériennes □ Documents divers pouvant inédite être obtenus auprès de BIBLIOGRAPHIE
  • destruction d'un talus séparant la parcelle en deux parties Site découvert le 5.2.1989 par Auguste BARRACH I I Témoignages RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES | [Fouilles □ Plans [^Tradition orale CUSondages O Photographies Q Photographies 'aériennes | I Mobilier KlEtude inédite
  • maisons : 3,90 x 3,60 et 4,30 x 3,80m D'autres structures semblent exister sous la végétation très dense delà parcelle. I I Témoignages RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES | I Fouilles □ Plans ^Tradition orale I I [ Photographies | I Mobil ier □ Photographies 'aériennes
  • . Les monnaies ont été frappées entre 1180 (Philippe II) et 1350 (Philippe VI j La date d'enfouissement se nlace entre Sept. 1350 et Avril 1351. RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES 1 1 I Fouilles I iPlans [^Tradition orale I ISondages 13 Photographies S Mobilier
  • pourtour A été trouvée dans une parcelle appelée "Prat groês". RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES □ Témoignages □ Fouilles □ Plans □ Tradition orale □ Sonda ses □ Phot ograph les □ Mobilier □ Etude □ Photographies 'aériennes Q Documents divers pouvant médite être obtenus
  • : / / / m SC 1S MH SI DESCRIPTION Stèle hémisphérique, de section légèrement ovalaire, Diamètre : 70 à 80 cms . Hauteur: 40 cms ! BB i ■ □ Témoignages RENSEIGNEMENTS COMPLEMENT A RES □ Flans □ Tradition orale □ Sondages □ Photographies i □ Etude □ Photographies
  • une cour de ferme du village, nauteur: G5cms ; base: 60cms x 6ucms □ Témoig nages RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES □ Fouilles OPlans □ Tradition orale □ Sondages □Photographies □ Mobilier □ Etude inédite □ Photographies 'aériennes □Documents divers pouvant être obtenus
  • creusé d'une cavité carrée RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES [~l Témoignages □ F cuiiies □ Plans □ Tradition orale □ Sondages □ Photographies □ Mobil 1er □ Etude inédite □ Photographies "aériennes □Documents divers pouvant être obtenus auprès de : Société d'Histoire et
  • Diamètre: | 70 àSOcms ; Hauteur: 60 cas OTémoignages RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES i (~1 Fou il les C]Plans [^Tradition orale QSondages Q Photographies Q Mobilier QEtude inédite Q Photographies 'aériennes Q Documents divers pouvant être obtenus * auprès de : Société
RAP00515.pdf ((35). le bassin de Rennes)
  • , donnent d'appréciables résultats. 3— Interrogation des propriétaires et exploitant s, analyse de la tradition orale-, qui permettent d'orienter la recherche, d'obtenir des précisions sur l'existence de substructions. 4— Enfin, l'intuition de certains prospecteurs apporte son lot de
  • tradition orale a retenu en ce lieu, la légende d'un château en bois qui aurait brûlé!: coord. LA: T B.II: 0X= 290,075 0Y= 363,500 17 -LE RHEU , Le Tertre. Ce gisement gallo-romain important est connu depuis un siècle: s 'al n'avait jamais été situé avec précision, il est mentionné à
  • d ' Avri gné " . coord. IA: r B. II: 0X= 2PO ,300 0Y= 35°, 000 22 -VEZIN5 LE COQUE? .Béludor.Le toponyme nous avait intrigué: semblant composé de deux éléments, le premier "bélu" est obscur le second est sans doute un qualificatif "d'or". On pense que la tradition orale
  • □ Témoignages (g PI ans Lj Photographies Q Photographies □ Fouilles □ Sond âges QEtude médite pouvant être obtenus auprès de : la D [3] Tradition orale Mobilier Q Documents ' aériennes divers «R-A.H. et du G.R.A.-M. J.C. de Pacé. BIBLIOGRAPHIE CS Simple mention [^Recherche
  • e poterie rouge et grise. RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES 1^1 Témoignages □ Fouilles KlPlans □ Tradition orale □ Sondages □ Photographies 23 Mobilier □ Etude médite □ Photographies 'aériennes □Documents divers pouvant être obtenus auprès de : La D.R.A.H et du GRAP
  • . ( interdistance liée au "cadastre" fossile gallo-romain du coude de la Flume). Il peut s'agir d'une petite ferme. I I Témoignages RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES □ Fouilles SJPlans □ Tradition orale □ Sondages □ Photographies | I Mobilier QEtude inédite □ Photographies ' aériennes
  • C] Tradition orale. QSondages [ZI Photographies [^Mobilier QEtude inédite [^Photographies 'aériennes [^Documents divers pouvant être obtenus auprès de : la D.R.A.H* ET DU G.R.A.-M.J.C. de Pacé. BIBLIOGRAPHIE ^Simple mention QRecherche approfondie Rapport de Prospection
  • obtenus auprès de : CD Témoignages (ZI Tradition orale S Mobilier [^Documents divers la D.R.A.H. et du G.R.A.-M.J.C. de Pacé. BIBLIOGRAPHIE ^Simple mention QRecherche approfondie Rapport de Prospection 1980, M.J.C. de Pacé. Cadastre Coordonnées de l'énicentre Année : 1978
  • KlPlans □ Tradition orale. □ Sondages □ Photographies S Mobilier □ Etude inédite □ Photographies 'aériennes □Documents divers pouvant être obtenus auprès de : la D.R.A.H. et du G .R . A.-M .J .C . de Pacé. BIBLIOGRAPHIE ^Simple mention , QRecherche approfondie Rapport
  • [^Tradition orale □ Sondages O Photographies □Mobilier D]Etude inédite □ Photographies 'aériennes □Documents divers pouvant être obtenus auprès de : la D.R.A.H. et du G. R. A. -M. J.C. de Pacé. BIBLIOGRAPHIE g] Simple mention QRecherche approfondie Rapport de Prospection 198O, M
RAP00510.pdf ((35). le bassin de Rennes. rapport de prospection inventaire.)
  • des I°- 11° s. dnè. . Au Nord du site mi cro-toponyme révélateur "Les Villes Neuves" à l'Ouest "Rigné". . Tradition orale de "Ville Rouge" Le site est en lisière actuelle de la Forêt de Rennes . Cadastre orthogonal organisé, module remarqué t (l/6_ de lieue gauloise) prosp. 1 125
  • témoignages des entrepreneurs. On a découvert, et de briques, des I" et 11° dans les remblais, de nombreux fragments de tégTjlae des tessons de céramique commune et sigillée datables s. dnè. Tradition orale "Ancien bourg de Melesse". Site aujourd'hui détruit. prosp. I cad. I
RAP00338.pdf (GÉVEZÉ (35). chemin communal de Maunon. rapport de sondage.)
  • maison'.' La tradition orale,d'après M.Duchésne»attribue la route aux anglais!: "l'ancien chemin des Anglais..." -M.Delaunay,ancien propriétaire d'une maison à Maunon, aurait - d'après son successeur - trouvé il y a quelques années "une pierre de granit,équarrie,haute de 50 cm
  • chaussées et sur l'écartement des ornières. L'interprétation de la tradition orale est d'autre part susceptible de poser quelques jalons. La route primitive: sa structure apporte un élément de réponse. Un dallage posé à plat sur un hérisson de pierres: ce type d'aménagement
  • qu'au médiéval on attelle de file. Cette seconde chaussée est donc postérieure à l'époque gallo-romaine. Dans la tradition orale,notre route est appelée "la route des Anglais" Dans le triangle formé par les communes de Gévezé,Yignoc et La Mézière.les Anglais ont laissé des souvenirs
  • /a Flume. : Voie romaine et médiévale ; Autre tracé possible — « — • — : Route post - médiévale la Flume. ¡Route moderne 500 m A notré sens la tradition orale a pris corps à partir de ces ments sachant que les troupes anglaises avaient investi BECHEREL événeavant d'assiéger
RAP01539.pdf (TREDANIEL (22). château de la Cuve. rapport de sondage)
  • sud les communications de MONCONTOUR, et battre en brèche le VAUPATRY et son prêche association pour le travail volontaire des jeunes 63 rue de Sèvres Paris 6 tel 222 32 23 isî/45992 ccp études et chantiers Paris de la ville pierre. Il est vrai que la tradition attribue une
  • même tuinée complètement. Fouille G et H : Fouilles situées au fond du fossé. Notre intention était de mettre en évidence l'ennoiement possible de douves. La tradition locale voulait que de mémoire d'homme le fossé n'avait jamais retenu une goutte d'eau. La structure du sol confirma
RAP00485.pdf ((22)(35). nord de la haute Bretagne. rapport de prospection inventaire)
RAP00992.pdf (PLÉLAN-LE-GRAND (35). le Gué. la Motte Salomon. rapport de sondage)
  • de 2,20 mètres au-dessus de fossés bordés de prairies marécageuses au nord et au sud, du ruisseau du Pas-Du-Houx à l'ouest et à l'est de la "butte des Châteaux". Ce site fortifié est attribué, par la tradition et, à sa suite par les historiens du XIXème et XXème siècles, au roi
  • Salomon qui régna sur le royaume de Bretagne de 857 à 874 Une telle tradition, si elle doit être prise en compte, ne peut servir de garant. Les quelques historiens qui se sont intéressés à cette motte l'ont tous qualifiée, les uns à la suite des autres, de "Motte du roi Salomon" Ils
  • XIXème siècle. Elles font état de la tradition ("château du roi Salomon") qu'elles accréditent et tentent de justifier. Leur intérêt réside donc dans cet affermissement et enracinement de la tradition ; c'est principalement dans ce cadre qu'elles sont prises en compte. Des ouvrages
  • perspectives d'étude peuvent être dégagées. On peut tout d'abord s'interroger sur la valeur de la tradition ; autrement dit, quel est le lien véritable entre cette motte et le roi de Bretagne Salomon ? La documentation lacunaire permet simplement une esquisse historique de la châtellenie et
  • ) sur le plan cadastral de 1827. 2. L A M O T T E SALOMON, H I S T O I R E E T TRADITION L'appellation traditionnelle "Motte Salomon" fait attribuer cette ancienne fortification au roi de Bretagne Salomon (857-874). Elle lui confère de ce fait un caractère précieux et original
  • . Dans ce type de tradition, il s'avère souvent très difficile de faire la part de la réalité historique et de la pure légende. Il faut donc reprendre l'ensemble des éléments pour tenter de discerner les raisons de l'émergence, à travers le temps, d'une telle tradition et, par
  • s'inspirèrent fortement de la tradition locale. Ces historiens relient ces fondations religieuses à la motte du Gué qu'ils attribuent à Salomon. On peut se demander si cette attribution n'est pas tout aussi arbitraire et erronée. 2.3 L A M O T T E DU ROI SALOMON. DE L A TRADITION A L' H I
  • S T O I R E 2.3.1. Tradition Cette motte est actuellement connue sous l'appellation de "Motte de Salomon". Il est difficile de cerner l'origine d'une telle tradition qui, par essence, est orale et ne figure par écrit que très tardivement. Tous les historiens, voyageurs et érudit
  • locaux la désignent expressément ainsi au XIXème siècle. A. de La Borderie rapporte qu'on appelle traditionnellement cette vieille fortification "Le Château de Salomon" (La Borderie A. De, 1899, t. II, p 108). Cette tradition semble fortement implantée dans le village du Gué, au
  • milieu du XIXème siècle. Un historien de cette époque, A. Marteville, l'indique dans une courte notice consacrée à ce site : "Salomon bâtit un château dans l'endroit que l'on nomme aujourd'hui le Gué-de-Plélan II fut appelé le château de Trece Brecélien etc.. La tradition de tous
  • XVIIème), s'ils évoquent cette motte, ne comportent aucune référence de cette appellation. Cette désignation, la motte de Salomon, est donc typiquement une tradition populaire. Elle devait être véhiculée par les habitants du Gué, bien avant le XVIIIème siècle, siècle où l'on trouve
  • simplement sa première trace écrite. 2.3.2. De la tradition à l'histoire Ce qui n'était qu'une tradition va devenir au XIXème siècle une vérité par et pour les historiens. Pour les premiers d'entre eux, Baron du Taya, Oresve ou Marteville (première moitié du XIXème siècle), elle est
  • tout simplement fait leur la croyance populaire. Par la suite, les historiens de la fin XIXème et du début XXème, tout en réfutant les allégations de leurs prédécesseurs sur les fondations religieuses de Salomon, accréditent cependant cette tradition. Ils se montrent certes plus
  • circonspects en la mentionnant en tant que telle (cf. La Borderie : "on appelle traditionnellement Motte Salomon...", ou Banéat : "une grande esplanade en terre appelée Motte ou Château de Salomon"). Mais ils tentent de justifier cette tradition. Le roi Salomon aurait construit son château
  • le Château de Salomon" (La Borderie A. De, 1899, t.II, p. 108). Cette hypothèse est séduisante et fondée sur un raisonnement logique qui prend en compte une tradition fortement enracinée. Malheureusement, aucun texte ne vient l'étayer ; elle n'est donc qu'une pure spéculation
  • . 2.3.3 La valeur d'une telle tradition L'existence de cette tradition au Gué de Plélan n'a rien d'étonnant. Au XIXème siècle, on trouve de multiples traces de ce roi dans la conscience populaire locale, outre celles de la motte du Gué ou des chapelles et oratoires prétendument
  • fondées par lui. P. Banéat rapporte ainsi qu'on "trouve à 3 km 700 de la ville de Plélan-le-Grand, au sud de la route de Maxent et à l'extrémité du bois de Maxent, une enceinte circulaire que la tradition fait remonter au règne de Salomon"; de même, l'ancien manoir du Trécouet aurait
  • été bâti sur "l'une des résidences du roi Salomon" (Banéat P., 1927, tHI, p. 108). Plus près du Gué et en relation directe avec la motte, une tradition similaire existait à Plaisance, petit village situé de l'autre côté du ruisseau du Pas du Houx, dans la paroisse de Paimpont
RAP00349.pdf (MELESSE (35). le verger beaucé. rapport de sondage.)
  • , indiquait une forte probabilité de gisement archéologique. Des indices convaincants ont été relevés sur le terrain. La tradition orale Elle rapporte qu'à cet endroit "on a autrefois fabriqué des poteries"! Dans le taillis proche, parcelle 98, on remarque de larges tranchées anciennes
  • 200 mm, D. de la carène 1 19^ mm, H. col-carène t 81 mm. Pâte grise, fine, micassée, faces noires, mates (à cause de l'humidité de la couche). Cette forme de tradition laténienne est attestée dans l'ouest de la Gaule et produite régionalement à Alet et Rennes ( s t Martin) à
  • . du bord t 19^ mm» D. du fond 1 75 mmj H- 86 mm. Pâte grise, fine, micassée. Faces lissées, noir mat. Cette jatte diffère des vases SbI0-SbII-Sbl4 par la carène qui est plus prononcée et l'absence de lèvre.Ce type, de tradition laténienne, a été produit dans l'atelier de st lartin