Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
Date (Année)

413 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP02421.pdf (ALLAIRE (56). Sainte-Anne, voie antique Nantes-Vannes. rapport de fouille préventive.)
  • ce tronçon de la voie antique Nantes (P ortunamnetd)Vannes (Darioritum), menacé par la construction de la déviation routière du bourg d'Allaire, notre connaissance de cet itinéraire se limitait à une simple esquisse de tracé, via la station de Rieux (Duretie) et après son
  • et Nantes/Portunamneto, via la station de Rieux/Dur etie, entre deux capitales de cités gallo-romaines de la façade atlantique de la Gaule, était figé depuis plus d'un siècle. Pourtant cet itinéraire routier - dûment inscrit sur la Table de Peutinger, c'est-àdire la copie
  • Peutinger figurant un certain nombre d'agglomérations antiques liées par des routes. La voie passant à Allaire correspond à un axe mettant en relation directe Portunamneto (Nantes) à Dahohtum (Vannes), via la station Duretie (Rieux). Photo 1 : Vue aérienne de la voie gallo-romaine
RAP03180.pdf (CORSEUL (22). Le Val Gravel : étude de la limite sud de la ville antique de Fanum Martis : voieries, auberge et indices d'activités artisanales. Rapport de fouille)
RAP03928 (PLOURIN-LES-MORLAIX (29). Le Cloître-saint-Thégonnec, Lorozan. Rapport de diagnostic)
  • via Scrignac, à l’ouest de l’emprise. Des vestiges diachroniques composés de fosses, de fossés, de trous de poteau et d’une voie ont été mis en évidence. L’ensemble de ces structures présente un état de conservation qui oscille entre médiocre et correct. L’épaisseur du recouvrement
  • méthodes mises en oeuvre 32 2 Les résultats 32 2.1 Des vestiges de la Protohistoire 33 2.1.1 Deux greniers sur poteau 36 2.1.2 Des fossés parcellaires datés de la Protohistoire 36 2.1.3 Une fossé isolée 37 2.2 La voie antique reliant Morlaix à Cahaix via Scrignac 38 2.3 Du
  • tumuli et par la mitoyenneté de la voie galloromaine, reliant Morlaix à Carhaix via Scrignac, à l'ouest de l'emprise. Des vestiges diachroniques composés de fosses, de fossés, de trous de poteau et d'une voie ont été mis en évidence. L'ensemble de ces structures présente un état de
  • diagnostic a permis de mettre partiellement en évidence la voie antique reliant Morlaix à Carhaix, via Scrignac. Celle-ci est caractérisée par une induration du terrain naturel constitué d’arène. Quatre trous de poteau localisés en bordure orientale ont été mis au jour. S’agit-il là de
  • , a été motivée par la localisation par photointerprétation de deux tumuli sur la parcelle D 1120 et par la mitoyenneté de la voie gallo-romaine reliant Morlaix à Carhaix, via Scrignac,à l'ouest des parcelles concernées (Fig. 5). Log 3 Log 4 TV TV Hi 2 TV Hi 1 Hi 1 - Limon
  • circulaires plus claires (Fig. 6), reconnus par photointerprétation sur la parcelle D1120 et la mitoyenneté de la voie antique reliant Morlaix à Carhaix via Scrignac (Provost 2010) qui ont conduit à la prescription de ce diagnostic. 6 N 3 15 13 12 9 34 14 8 5 10 7 11 4 25 26 2
  • observé néanmoins aucun négatif de poteau n'a été mis en évidence. II. Résultats 37 2.2. La voie antique reliant Morlaix à Carhaix via Scrignac La voie gallo-romaine reliant Morlaix à Carhaix via Scrignac, orientée nord/sud, a été observée de manière certaine dans deux tranchées 6
  • Carhaix, via Scrignac,à l'ouest des parcelles concernées (Fig. 5). Des vestiges diachroniques composés de fosses, de fossés, de trous de poteau et d'une voie ont été mis en évidence. L'ensemble de ces structures présente un état de conservation médiocre à correct. L'épaisseur du
  • dans la partie nord de l’emprise. Ce diagnostic a permis de mettre partiellement en évidence la voie antique reliant Morlaix à Carhaix, via Scrignac. Celle-ci est caractérisée par une induration du terrain naturel constitué d’arène. Quatre trous de poteau localisés en bordure
RAP03282.pdf (BODILIS, LA MARTYRE et PLOUDIRY (29). Le Moulin de Créac'h Guial, Roudouguenvez et Keramen Izella. Rapport de diagnostic)
  • circulation ont été retrouvés à l’aplomb d’un petit chemin rural sensé avoir fossilisé, localement, l’itinéraire antique entre Carhaix et l’Aber Wrac’h, via Kérilien. Les vestiges correspondent à un chemin encavé, peut-être inscrit dans une emprise foncière définie par des fossés latéraux
  • ) où plusieurs niveaux de circulation ont été retrouvés à l’aplomb d’un petit chemin rural sensé avoir fossilisé, localement, l’itinéraire antique entre Carhaix et l’Aber Wrac’h, via Kérilien. Les vestiges correspondent à un chemin encavé, peut-être inscrit dans une emprise foncière
  • Provost qui a passé en revue les réseaux routiers anciens sur le territoire de la Bretagne (Provost, 2010, 2011). Les itinéraires concernés correspondent aux liaisons Carhaix (Vorgium) / AberWrac’h, via Kérilien ou Landerneau et Kérilien-Quimper. Nos interventions sur le terrain
  • délimité par le ruisseau de La Mignonne et un de ses petits affluents. Cette fois, le tracé du projet de construction du gazoduc était censé recouper un itinéraire routier reliant Carhaix à l’Aber Wrac’h, via Landerneau (Galliou, 2010, p.306 ; Provost, 2010) d’orientation nord-ouest/sud
  • Wrac’h, via Kérilien (Galliou, 2010, p.109 ; Provost, 2010) et encore actif dans le secteur sud-est du territoire de la commune de Bodilis. Il correspond aujourd’hui à un petit chemin rural non goudronné qui traverse un petit plateau sur un axe nord-ouest/sud-est, se dirigeant vers la
  • des tracés des chemins, sur ces deux communes, sont à revoir. La donne est tout autre en ce qui concerne le troisième diagnostic réalisé à Bodilis sur un itinéraire supposé relier Carhaix à l’Aber Wrac’h, via Kérilien. Cette fois, la base de départ était en effet plus prometteuse
  • diagnostic de Bodilis (site du Moulin de Creac’h Guial) où plusieurs niveaux de circulation ont été retrouvés à l’aplomb d’un petit chemin rural sensé avoir fossilisé, localement, l’itinéraire antique entre Carhaix et l’Aber Wrac’h, via Kérilien. Les vestiges correspondent à un chemin
RAP00845.pdf (PLOUGONVELIN (29). Keraouen. rapport de fouille préventive)
  • - ^rc^j^urv^/ ^SÙ^JT Jb SU , /h**- yiô- O i ^ciju ^ U ycJb¿ ¿ - ^-cb- s-ù- ^C/via^l c ut*-
RAP00727.pdf (GUER (56). zone d'activité la bonde. rapport de sondage)
  • antiques au plus lieu (ie la via Ri eux f racé , les près par elle du le sur près par Le de la région Chemin du par et Comte à le de Guennou Roy, le Valescamp La puis commune guérandaise site du Gouyon et Lantionnais de Mur et route Choisel, Saint
  • aux événements déstabilisateurs de cette période. La voie Rennes-Vannes, de Campe 1 , moins Rennes via BoveJ et devait voie Rieux-Corseul bien Le Chemin passer au connue au attestée Ferré en bourg Valescamp mais de avant Monteneuf et Reminiac en suivant le
  • via Beignon selon Leclaire. En 1968, entraînait la Ja construction d'un hangar chez M. découverte l'Antiquité tardive. tée par M. terre ont Petit. été (fig 5 et 6) Une Les fortuite d'un fouille de sauvetage restes découverts de sur un trois forte dans un
  • ". Malestroit Leclaire. routier et Il Redon route la route ne de s'agit citée au près certain chemin du Roy" de 2 nord via utilisée émis route de pouvait de que se 1546 médiévale saint-Nicolas Redon à vers le là au de et pour et la Bonde juste sud bourg
  • du d'observer Bellevue, avant Guer. que la Il la rejoindre Plélan par toutes les à peu avec où, un sur petite le la "grand Saint-Malo-de-Beignon l'Aff, la à du Saint-Raoul en Bonde. est nord jusqu'à a prolonge parallèlement de via sur le
  • que, s'agir ou notre d'un voie pour les Leroux la constructeurs Bonde fait voie d'un reste d'une saire d'empierrer cette route. nous avons Or voie tracé n'était Il du locale faut rectifié pas région implantée n'aient pas Il (via secteur au que Bas
  • la La yo ie e t la nécropole est était la via il germanique, à que la côté de enterrés données d'en de nullement ivème du est un espace sacralisé pour lequel de afin donc fin funéraire qui des la l'autre soldats que n'est la voie de rituel guère
RAP01468.pdf (PLOERDUT (56). la voie romaine Vannes-Carhaix à Locuon. rapport de sondage)
  • assez grande diversité. En se référant à la classification habituelle, nous sommes le plus souvent en présence d'une via glarea strata, mais au début de l'époque romaine on construisit une solide via lapide strata. L'analyse des matériaux qui entrent dans les différentes chaussées
RAP03802 (BAINS-SUR-OUST (35). PA Portes de Rennes-Tournebride)
  • terrains sont implantés sur un plateau culminant au nord à 61 m d'altitude. Celui-ci descend en pente douce vers le sud-ouest jusqu'à 26 m d'altitude au niveau de Tournebride. Le plateau est entaillé à l'ouest par un vallon qu'occupe le ruisseau de Via et est bordé au nordest par la
  • . Résultats 29 3 4 1 2 5 Entités archéologiques Voie antique (Rennes-Rieux) N° 1 2 3 4 5 N° en�té 35 013 0031 35 013 0028 35 013 0023 35 294 0010 35 294 0010 Commune Bains-sur-Oust Bains-sur-Oust Bains-sur-Oust Sainte-Marie Sainte-Marie Lieu-dit La Grée de Via Bizeul Le Portail La
RAP02022.pdf (PLOUNÉOUR-MÉNEZ (29). abbaye du Relec. rapport intermédiaire 2004 de fp 3 (2004-2006))
  • : XVIe-XVIIe s. Phase IV : XVIIe-XVIIIe s., fin XVIIe-début XVIIIe s. Phase V : XVIIle s. Phase Via : XIXe s. Phase Vlb : XXe s. 60 60 60 60 61 61 61 62 Conclusion Bibliographie 62 63 2 TABLE DES ILLUSTRATIONS Extrait de la carte I.G.N. 5 Extrait du plan cadastral de 1837
  • décomposant en : - Phase Via : XIXe s. : Une occupation post-monastique a profondément marqué l'abbaye. Celle-ci est en effet en partie transformée en carrière. Néanmoins, de nombreux bâtiments ou aménagements divers sont édifiés à ce moment, qu'ils soient l'œuvre de laïcs ou de
  • religieuses. - Phase VI b : XXe s. : Les constructions subsistantes, même celles qui ne dataient que de la phase Via sont démolies, le site est aplani. Une vaste maison est bâtie dans l'angle nord-est du cloître, sur l'emplacement de l'ancien réfectoire. On ne perdra cependant pas de vue
  • s'est effectué à partir du versant nord du Queffleuth, via une circulation dans ou le long de la chaussée de l'étang. Le franchissement du mur occidental du jardin, D1, s'est semble-t-il effectué, dans les deux cas, a peu près au même endroit. Le caniveau de la fontaine du pré prend
  • d'Armorique, fait cependant état de l'existence d'une autre vasque, dans le jardin neuf, qui aurait été vendue à un particulier. Les structures arasées sont nivelées par une couche d'argile brune 4006, matérialisant un nouvel état de jardin ou de champ. 20 Phase Via : XIXe siècle La
  • jaune, est aménagé sur un empierrement 3137 servant à le stabiliser. Il peut s'agir ici d'un chemin dallé, installé dans l'espace vide entre bâtiment ouest du cloître et «jardin neuf», délimité par le mur D11. Phase VI : XIXe - XXe siècles - Phase Via : fin XVIIIe s. ? - XIXe siècle
RAP03959 (LA MARTYRE (29). Iscoat. Rapport de diagnostic)
  • nécessitent une validation de l'Aménageur avant mise en place des mesures correctives sauf en cas d’urgence justifiée par des raisons de sécurité des personnes et des biens, via la fiche de non-conformité jointe en annexe 4. Par ailleurs, l’association d’un tiers (propriétaire ou
  • fortuite de réseaux, l’Aménageur prendra en charge les investigations complémentaires qui seraient nécessaires. Article 5-6-3 – Cas de l’endommagement des drains agricoles Dans les deux cas sous-visés, les désordres sur les ouvrages drainants, seront signalés à l'Aménageur via la
RAP00389.pdf (SAINT-SULPICE-LA-FORÊT (35). l'abbaye. rapport de sondage.)
  • CùuiJoDzLuxtdt, J^ jj Ua 2D ^titfuvo CATTE Q IÍ. . YTUT. H NU) J^ ¿XMCOJILAJ* - -JKUJ E%WZ ®¡¿- VÜT ÖMI - ÍÜB ¿X «A*.ETTLU«IL Cm-¿ Qu VIA ÓQjLve f¿J¿ - toe. C^wmÁ'pJi. J«o Jxt/uo , jcJ kjmJúi
RAP02456.pdf (BAINS-SUR-OUST (35). axe Rennes/Redon/rd177, échangeur de Bains-sur-Oust. rapport de diagnostic)
  • l'ouest en direction d'un vallon qu'occupe le ruisseau de Via. Le terrain naturel, essentiellement composé par une couche d'altération du schiste constituant le socle rocheux contient de nombreux petits blocs de quartz. Il apparait à une profondeur de 0,20m, sous une terre végétale
RAP03773 (CESSON-SEVIGNE (35). ZAC Atalante, Via Silva. Rapport de diagnostic)
  • CESSON-SEVIGNE (35). ZAC Atalante, Via Silva. Rapport de diagnostic
  • archéologique Entités archéologiques 19 17 Emprise du diagnostic ZAC Atalante, Via Silva Bretagne, Ille-et-Vilaine, Cesson-Sévigné, ZAC Atalante - ViaSilva N N 26 9 8 Rennes - Avranches Fig 2^> Localisation des sites et indices de sites archéologiques répertoriés à la carte
RAP01294.pdf (VISSEICHE (35). la basse chaussée. rapport de fouille préventive)
RAP02985.pdf (SURZUR (56). les ateliers de potiers gallo-romains de Liscorno. rapport de pt 2013)