Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

Limiter votre recherche

Auteur
Type d'opération
Commune
Département
Date (Année)

3904 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP01639.pdf (PLOULEC'H (22). le Yaudet. rapport de synthèse de fouille programmée et sondages de 1996 à 1999)
  • PLOULEC'H (22). le Yaudet. rapport de synthèse de fouille programmée et sondages de 1996 à 1999
  • CO II 0 0 E 0 e ce o CL CÖ 0 ü CO E 0 >0 oC0O•ü0 t : TD w® . CD 0 0 oÔ CO 0^ H 2 CD E 13 "D C g 'o' M C oO 0o w wX 0 XJ 0) cCD C o "o c © "D< 'og Q. 0 C 03 3 g- ro E "OS ^ c 0 Ll 0 ^ .0 S « ^ z-S CD ^ o^ 0 -0 1 N- E 00o •rra CL
  • YAUDET, PLOULEC'H Tranchée 16N mm Grandes pierres avec des vides entre elles Niveau approximatif de la terre actuelle Face ouest de F441 (pierres en face pointillées) 2 Metres Fig. 8 (D I s i CtT 0 -I X iL 0-« '0 CO re 0 - I "O 0 « "D CD ^ o ro N t 00 0 3 i; TD C 0 E 2 Om
  • E (DO « O c 13 T3 C O w oD. E oo ra w £Z ra T3 w c g 'i- ra > w 0o ra co E H-» •D" co CD CL 13 O O ra CD 0 szo c: ra ra E La structure du rempart, à l'ouest de F440 et de l'Us 343 consistait en une masse de blocs de granit de tailles diverses, des vides
  • de la tranchée. Elle était recouverte par un sol mince (Us 355), s'épaississant O O c om n r ^ KÍ ^ w B ^ a> o bO TI tp" en H i-i oo W Pl. 2 Tranchée 18E. L'avant du «rempart ancien» (F446), avec la surface du sol naturel au premier plan. Pl. 1 La tranchée 18E
  • Tène Finale. Pâtes : A 2 . 1 - 6 0 A2.2-10 A3.1-7 A3.2- 31 81.1- 13 B1.2-10 83.1- 10 83.2- 1 C1.1-1 C1.2-2 El.2-2 Amphore-1 Formes : J81.0, JB4.2, 884.1, 885.1, 8 8 5 . 2 (comprenant des céramiques à cordons et à stries), amphore Dresse! 1/2-4. illustrations : 1284-1296. F 498 40
  • t L V O t. D F474 D Jf 0 O % mP Comblement d'époque romaine % F582 ç / F581 . / / / / / / / Comblement d'époque romaine . Limite approximative du chemin creux comblé à la fin illé siècle ap J Tranchée 27 5 Metres Mobilier stratifié Poterie (Fig. 62
  • Age. Fig. 1 LE YAUDET, PLOULEC'H Poste de Douane Corps de Garde I i '/ 'Jr .''•il". 1 /ii /I; ii//// / // /-"S... \ I ''/•-' l ' I l i ; v"-«.."^- — \ \ '/ jS' \ '.V'^-,,;?.' r -Îicti'"// 'i^'C Pierre branlante F= Fontaine 200 Metres Fig. 2 Les buts du programme
  • . Pâtes : A 2 . 1 - 6 A2.2-1 A3.1- 1 A3.2- 5 81.2- 1 C1.1-1 Formes : JB2.0, 8 3 Illustrations : 1282, 1283 (en partie). Couches de comblement Us 470 28 tessons ; assemblage de La Tène Finale. Pâtes : A 1 . 1 - 1 A2.1-8 A2.2- 6 B1.1-3 81.2-7 B3.4- 2 E l .2- 1 Formes : JB4.1
  • F1.1- 1 Formes : JC1.0, BB2.1. Illustrations : 1202-5. Tranchée 16^. Us 345 : pierres du rempart 14 tessons : pâtes de La Téne Finale. Pâtes ; A 2 . 1 - 3 81.1-3 B1.2-2 B3.1-3 C1.2-1 C l .4-1 F. 1 . 2 - 2 Formes : R7, B2. Illustrations : 1200, 1201. Tranchée 16^. Us 287 : aiouts
  • A3.2- 9 B1.1- 12 81.2-9 83.1- 1 83.2- 3 B3.3- 1 D1.1-1 Amphore Dressel lA- 3 Formes : J84.2, 885.5, 8 5 (céramiques à stries, céramiques à cordons), amphore Dressel I. Illustrations : 1266-8. Fosses subrectangulaires F 507 (fosse) 84 tessons ; assemblage de La Tène Finale
  • Illustrations : 1308, 1316, 1317, 1318. Us 469 29 tessons ; assemblage de La Tène Finale. Pâtes : A l . 1 - 2 A2.1-8 A2.2- 4 B1.1-4 B1.2-3 B3.1-2 B3.3- 1 C1.1-1 Tessons médiévaux intrusifs- 4 Formes : fragment de vase du Bronze Final, BB4.1, R I . Illustrations : 1309, 1310, 1292 (fragment
  • tessons ; La Tène Finale. Pâtes : A 2 . 1 - 2 A2.2-1 A3.2- 3 B2.1-2 B3.1-4 B3.3- 2 B3.4- 1 Formes : JC1, B2, R I , R15. Illustrations: 1333, 1334, 1335, 1336. Tranchée 18^, ll.q ?,7q 1 tesson ; La Tène Finale. Pâte : A 2 - 1 Forme : B6 Illustration : 1338 Tranchée 18^. Us 378 6
  • ; assemblage de La Tène Finale. Pâtes : A2.1-5 A2.2- 3 A3.1-2 B1.1-5 B1.2-7 B2.1-6 B3.2- 1 B3.3- 1 C1.3-2 F1- 1 H1.0-1 (à dégraissant de silex ; probablement une importation du Wessex). Formes : B1, B5, R1. Illustrations : Tranchée 24. Us 386 et 387 : structure du rempart 12 tessons
  • , PLOULEC'H Tranchées 27 et 34 Structures de la Tène finale r" n ! D J D t. Entamé par une structure romaine \ Comblement romain du chemin creux laténien. Non fouillé (te?) Tranchée 27 5 Metres Fig. 9 Peu de temps après, on déposa sur le sol contemporain de cette phase une
  • . Pâtes : A 2 . 1 - 5 1 A2.2- 3 A3.1-4 A3.2- 11 B1.1-2 B3.1-3 B3.2- 5 E1.2-4 Formes : BB4.1, BB5.2 (comprenant des céramiques à stries et des céramiques à cordons). Illustrations : 1253-5, 1257, 1260-2, 1265. F 506 (fosse) 5 tessons ; assemblage de La Tène Finale. Pâtes : A 2 . 1 - 1
  • tessons ; assemblage de La Tène Finale. Pâtes : A 2 . 1 - 2 0 A2.2-1 A3.1-2 A3.2- 7 81.1-4 81.2-2 83.1-1 83.2-1 C1.2-2 Formes : 8 8 2 , 8 8 5 . 2 Illustrations : 1247-1248, 1250-1251. Couche de sable grossier scellarit l'occupation Us 381 15 tessons ; assemblage de La Tène Finale
  • CENTRE DE RECHERCHE BRETONNE ET CELTIQUE UNIVERSITÉ DE BRETAGNE OCCIDENTALE INSTITUTE OF ARCHAEOLOGY UNIVERSITÉ D'OXFORD LE YAUDET EN PLOULECH FOUILLE PROGRAMWÉE ET SONDAGES 1996-1999 Patrick GALLIOU Barry CUNLIFFE Brest-Oxford I^ncliou Meïd R e r a ^ t f ^ / h
  • Poterie (fig. 58) Trancliée 18^ 9.RR 2 tessons protoliistoriques. Pâtes: A2,1-1 B3.1- 1 Formes : Illustrations Tranchée :- 18^ li^^ -^f^i 12 tessons protohistoriques. Pâtes ; A 2 . 1 - 2 A3.1-1 B3.1-5 B3.2- 1 B3.3- 1 B3.4- 2 Formes : JE Illustrations : 1337 Tranchée 18^, 1 15
  • tessons ; Moyen Age. Pâtes : A2.2-1 B1.2- 1 82.1-4(1 vase) Formes : Illustrations :- Eléments résiduels de La Tène Finale, un tesson médiéval. L e chemin « ancien », antérieur au rempart de La Tène Finale : tranchées 27 et 34 (Figs. 4 et 9 ; matrice, fig. 51 ; Pl. 3). Au
  • ) Comblement de pierres, Us 374 124 tessons ; assemblage d'époque romaine. Pâtes : A2.1-16 A2.2- 2 A3.1-4 A3.2- 5 B1.1-35 81.2- 19 82.1- 1 82.3- 14 83.1-2 83.2- 2 83.3- 1 C1.3-7 C1.4-1 D1.1-2 E1.1- 1 E1.2-3 FI.1-3 Sigillée- 3 Amphore- 2 Formes : Cruche, BB5.4, couvercle, R1, R9, RI3
RAP00019.pdf (MUR-DE-BRETAGNE (22). coet-correc. rapport de sauvetage programmé)
  • l o g i q u e s s u p é r i e u r s e t a c t u e l s , se r e n c o n t r e le limon c o n t e n a n t l ' a p p a r e i l l a g e . Il e s t ici j a u n â t r e , p o r e u x et f r i a b l e , de structure homog è n e . Il ne c o n t i e n t que très p e u d ' é l é m e n t s
  • l (siluro-dévonien) sur lesquels s ' e s t d é v e l o p p é un sol d ' a l t é r a t i o n l i m o n e u x , j a u n â t r e , m é l a n g é à d e s c a i l l o u t i s schisteux altérés. La limite du caïrn e s t b i e n v i s i b l e en p l a c e dans les p a r t i e s
  • g r o s s i e r s n a t u r e l s . 'Quelques f r a g m e n t s de charbons de b o i s s'y t r o u v e n t m ê l é s . A i l l e u r s , e s s e n t i e l l e m e n t au sud e t p a r e n d r o i t s à l ' o u e s t , e x i s t e n t des s t r u c t u r e s de fosses p e u p r o
  • f o n d e s (environ 80 c m ) . L e u r limite infé- rieure e s t bien d i s t i n g a b l e à la fouille m a i s les c o n t o u r s s o n t s o u v e n t p r e s q u e a n a r c h i q u e s . C e s fosses r e n f e r m e n t un limon a r g i l e u x jaunâtre a u q u e l s
  • n p r o m o n t o i r e d ' o ù l'on p e u t a p p r é c i e r v e r s le s u d , u n e v u e p a n o r a m i que dégagée. L ' e n v i r o n n e m e n t g é o l o g i q u e e s t c o n s t i t u é de schistes e t q u a r t z i t e s de la F o r m a t i o n de P l o u g a s t e
  • ' a j o u t e une c o m p o s a n t e grossiers m a l triée a l l a n t des sables aux g r a v i e r s . L e s p i e r r a i l l e s s c h i s t e u s e s e t q u a r t z e u s e s du caïrn y sont toujours présentes mais disposées, semble-t-il, aléatoirement (pierres à plat ou
  • nord et n o r d - e s t de la f o u i l l e , v e r s le s o m m e t du p r o m o n t o i r e et quartzeuses disposées presque (dalles schisteuses régulièrement). Le s é d i m e n t du caïrn e s t p e u épais (moins de 50 c m ) . En d e s s o u s des h o r i z o n s p é d o
  • » * > 1: ; n' t rTIVV - 1 eVA'1 . ?VI J w - r "'A--. • o y. v T ' . -• Ä A' ' i - ' ' Jr « v V : ' v ' •r-c'- i - ' * vT V /, ffC vr^; v .i ^ i* • •- ^ • •. / ^ y \i o M ÊrZ TL:- 1 ••"Vr - 'Ì V ,Ñ r-'-» \ * í. „ — - 1 \ - v /A ^ V X V
  • . siéüiedt comme d'ut On notera le ca¿ ¿uA enfitn V ab henee de toute, ANNEXE PAemte.AU obteAvattonA Co'éX CoAAec géologiques (MuA-de.-BAeXa.gne.] C e t t e allée c o u v e r t e à e n t r é e l a t é r a l ê ¿UA le ¿ÂXe de (19S5] e s t édifiée p r e s q u ' a u sommet d ' u
  • - A v^ ' T i' r. y \ V 1 -N-^" ( ' r >v 0 If ' I r fv » T y. — r- r- • •Ct rr r o / i-A: V" v V - ^ •fîv -v : - .V - • 1 k - ' - " I ' ;vt. «v- - •V ,--V -V-. v' - -M > -X M . - « "V '> O V- \ •n ris O l . 1 u , * - . i , ' Si/ •' • f rk • ; r
  • relevées). Ces couches ne renferment alors pas d'autres vestiges archéologiques (ni tessons, ni charbons). En remplissage. • des f o s s e s , le limon est toujours plus hétérogène qu'ailleurs et possède çà et là, de très petites poches grisâtres dues à des phénomènes p é d o l o g i
  • témoigne-t-elle d'un surcreusement anthropique avant ou pendant la construction du caïrn, antérieurement au colluvionnement ? A l'est du monument une telle fosse présentait au sommet d'un de ses f l a n c s , un placage résiduel de sédiment limono-graveleux m e u b l e , p e u argileux
  • qui a penmls eAAentlellement d'équipement couveAte co AAeA pondants ARRÏBARV, financement qui. a dû entAe deux monumentò (aInon AemeAclonA bien AlncéAmenl NOUA PAovoAt et MauAlce Colombel, S I M O N , N 1 H 0 U A R N , EL paA la confusion simultanément. PaAllclpants ont
  • • - • -I , s- -Jj \ X a > + o o -j- - h 3 c o - h CM i o + M- m- + o TL [96 97 98 99 O [O 1
  • ¿A o C C A-C C.-T. LE ROUX +++++++ LA SEPULTURE MEGALITHIQUE A ENTREE LATERALE VE COET-CORREC A MUR-VE-BRETAGNE (CÔtes-du-Nord) +++ Rapport scientifique sua ia lème campagne de sauvetage programmé 1985 2 . 1 . li S . o o i . SS" La sépulture mégalithique de Coët-Correc à
  • cldtuAe pAovlsoiAe de MuA-de-BAetagne en 1984 A'avéAe donc paAtlcullèiement le p u b l i c l e Aemblal deA tAanckéeA AestauAation et AUA le caAAoyage du : ContAaiAemenl à ce qui était ments HlstoAiques vlslbleA décapage en 1984. MeAuAeù de pAotection poAAlble claAAlqueA d'un
  • éventuelle de fragments de charbons de b o i s ) . Un problème apparait alors à propos des excavations: leur limite inférieure si nette à la base et plus tenue sur les bords, n ' e s t elle due qu'à un phénomène strictement géologique (décollement à la base des colluvions) ou
  • q u e s . Il semble b i e n , d'après l'observation de terrain, que ce dernier limon hétérogène soit le résultat caïrn, elles-même de colluvionnements (les pierres du , semblent affectées). Avec ce remaniement, une alté- ration plus inarquée a du se produire (disparition
  • et presque vacuolaire, superposé au substrat d'altération classique (horizon d'accumulation B limono-gravelo-argileux). Il p o u r r a i t s'agir simplement d'un lambeau d'horizon pédologique supérieur (horizon A2) épargné localement par les constructeurs néolithiques. Des
  • dalles dressées [bordure pri-j mitive du tertre) - accumulation désordonnée. périphérique •, - • - T 'Al -tj ' v - r / Ä < i-Jj :• -A' - -••>+&%: . - nord d
RAP03485 (GUIPAVAS (29). ZAC de Lavollot Nord : évolution d'un terroir entre la Préhistoire et le Moyen Âge. Rapport de fouille)
  • précisé lors de la synthèse. II. Résultats Le secteur 2 31 Secteur 2 N 0 88.5 4245 4008 6 0 89.0 5 7 0 5213 89.5 4108 0 90.0 0 90.5 1 3 4 00 91. 5060 0 91.5 91.00 4146 90.50 .00 89.50 90.00 0 91.5 92 89.00 8 2 4094 88.50 5181 Fossés médiévaux
  • sigillée de Gaule du Sud daté entre le Ier et le IIe s. de n. è. (On¢ c½ÂYb b 8bÊb). Le fossé F 4210 qui lui succède a des dimensions plus modestes. Son creusement, ! $ ! $ 0,50 et 1 m pour une profondeur
  • p p p p p p p p p p p p p p p p 93 .50 p p pp p p p S 0 1 / 500 Fig. 3-1 Guipavas (29) - ZAC de Lavallot Nord, les vestiges archéologiques du secteur 3b © J. Cavanillas, Inrap. 5 10 25 m Le secteur 3b II. Résultats 9 Le secteur 3b 1. Présentation du
  • - Occupations protohistoriques - Parcellaire gallo-romain - Établissement médiéval du VIIIe-XIIe s. Par B. Simier, Inrap 7 8 RFO - fouille archéologique Guipavas (29) - ZAC de Lavallot Nord N 2 N Secteur 2 0 88.5 0 89.0 4467 50 89. 00 90. 4484 5160 4480 0 5 90. 00 91
  • phase de curage (état 2, us. 1 et 2), présente une ouverture de 0,70 à 0,80 m $ $ # !" ] < W Y^ W [W & #< ' J " Q [ \ $ # ! seulement quelques centimètres et n’a donc pas été
  • ouil ite f 4480 4480 4210 le 4445 5144 5357 5384 5183 5032 4142 414 4 5179 4146 4102 5170 0 5 10 1 / 500 Fig. 2-15 Guipavas (29) - ZAC de Lavallot Nord, l’axe fossoyé nord/sud © B. Simier, Inrap. 25 m 19 20 RFO - fouille archéologique Guipavas (29) - ZAC
  • Guipavas (29) - ZAC de Lavallot Nord, les limites parcellaires F 4107 et 5003 © B. Simier, Inrap. E 0 0,5 1 2,5 m II. Résultats Le secteur 2 25 2.1.5 La limite parcellaire F 5191 & ! Q ^ ! " ! ! $ ! entre les fossés
  • localisé à droite de la coupe © B. Simier, Inrap. N 4445 5070 58 56 5032 53 54 55 5191 5038 5170 0 5 10 25 m 1 / 500 4008 4151 4467 4466 5213 5118 4108 5352 4484 5160 4480 4480 5144 5357 5060 5070 4094 40 4146 146 6 5191 Sd. 54 Sd. 53 1 F5032 Sd. 56 NO Sd
  • 4146 Sd. 219 5359 5360 4450 5222 Sd. 168 Sd. 216 5141 5144 4451 5357 5348 Sd. 169 Sd. 170 5221 0 522 5224 Bâtiment antique Fossés antiques 4445 0 Fossé médiéval 1 3m 1 / 75 5141 5144 5221 4210 N Sd. 168 Sd. 169 O E N Sd. 170 NO SE N S chablis 3 2 1
  • agricole. II. Résultats Le secteur 2 29 N Secteur 2 Occupation gallo-romaine 0 88.5 0 C 89.0 0 89.5 E 0 90.0 0 90.5 B A 00 91. Ier-IIe s. 0 92 89.00 90.50 .00 89.50 91.00 91.5 90.00 0 Enclos (suite du secteur 1b) 88.50 91.5 D 92.50 Structures
  • phase 1 Fossés médiévaux phase 2 Fossés médiévaux phase 3 Fossés médiévaux phase 4 Fossés modernes Structures autres périodes 5364 9 92.50 1 / 1000 Fig. 2-28 Guipavas (29) - ZAC de Lavallot Nord, les vestiges médiévaux du secteur 2 © B. Simier, Inrap. 0 10 50 m 32 RFO
  • doute à une ancienne limite de propriété. Le site du « Clos 2 » à Buchères, nécropole de 750 m², comptant 139 fosses à ' ! $$ H>e au IXe s. apr. J.-C., ne présente pas non plus de limite physique, néanmoins l’auteur corrèle le développement de la
  • ° 180° 96 37 3 N 0 Fig. 3-7 Guipavas (29) - ZAC de Lavallot Nord, orientation des sépultures © J. Cavanillas, Inrap. 25 m 1 / 500 Le secteur 3b II. Résultats 17 Fig. 3-8 Guipavas (29) - ZAC de Lavallot Nord, vue générale de la nécropole depuis 4.1.3 Organisation des
  • . Cavanillas, Inrap. Le troisième, G5, est situé au sud de G4 et prend la forme d’un rectangle orienté E/O, de 8 m de long et 6 m de large, il compte 16 sépultures ( ), organisées selon trois rangées N/S. La rangée de trois située à l’ouest avait été perçue lors du décapage comme
  • secteur sera entrepris sur 6 158 m² en même temps que le décapage du secteur 2. Les terrassements sont prévus pour une durée de 8 jours avec 1 atelier de terrassement. Secteur 3 b : Les 2 295 m² de ce secteur seront décapés à l’aide d’un atelier mobilisé pendant 2 jours. Ces
  • particulier. F 4094 © B. Simier, Inrap. Fig. 2-5 Guipavas (29) - ZAC de Lavallot Nord, Fig. 2-6 Guipavas (29) - ZAC de Lavallot Nord, F 4108 © B. Simier, Inrap. F 5044 © B. Simier, Inrap. Fig. 2-7 Guipavas (29) - ZAC de Lavallot Nord, Fig. 2-8 Guipavas (29) - ZAC de Lavallot Nord
  • / 50 0 0,5 Fig. 2-9 Guipavas (29) - ZAC de Lavallot Nord, les structures pré et protohistoriques du secteur 2 © B. Simier, Inrap. 1 2,5 m 14 RFO - fouille archéologique Guipavas (29) - ZAC de Lavallot Nord 1.2 F 4038 : une structure datée du Bronze moyen ou du début du
  • sondée. 4445 4210 II. Résultats Le secteur 2 4002 N 4 4008 4151 4467 4466 5213 5118 511 4108 5352 4484 48 5 5160 51 4480 44 480 48 80 8 4480 4480 5144 5357 5357 3 5060 5070 4094 4146 146 6 4003 4008 4011 5385 4147 5113 4216 5213 5118 5352 Lim 4484 5160
  • Lavallot Nord, l’axe fossoyé nord/sud © B. Simier, Inrap. 25 m II. Résultats Le secteur 2 4003 21 4002 Sd. 97 Sd. 98 1 2 3 O E 1 Sd. 95 Sd. 94 Sd. 99 O E O E 1 E 1 2 2 2 2 O E O 3 4011 Sd. 96 1 - Limon argileux brun foncé organqiue 2 - Limon argileux
  • E O Sd. 114 E E O O 2 2 2 2 SE NO 2 4 4 Sd. 125 Sd. 179 2 E O E 1 1 2 Sd. 181 Sd. 175 O E 1 2 Sd. 174 O E 2 2 3 2 3 3 1 - Limon argileux brun foncé 2 - Limon argileux brun 3 - Limon argileux brun clair 4 - Limon argileux brun-orangé F 4445 F
RAP00232.pdf (PLOUHINEC (56). villa de Mané-Véchen. rapport de sauvetage urgent)
  • * wwmmn wm (Morbihan) '. \:'v' ■ AU ; •..-■:•> n v. » "A, • ARCHEOLOGIQUES • SONDAGES .Wfi ï s: "'4 A-'UUU u •- Wï ,C h «'»; S& Patrick . ?» > r*: 1974 v."îW:"' ■ ' ■ . * m mmW^" v,..,mam .*• i/iSj , >1 : ' '' ■"-' ■■ V? ... A4-Î..3 - .ï
  • précédemment découverts. "P- flwdlr PLOUHSNEC. Morbihan-le ManéVechen, La cour centrale . Etat au 1.9,74, Cruiks «jLm. m? UiiOdi -lUf,!?,!*
  • - ■ ■A\a'- ^, : v, ■ *-rr-■> '' à " ■ 1 s ï,t■■■■",:■■.?:>,1 ;:•>»;."jr -4?: VUuv..»;u''v -'v- ^v.,:^... > ^'u- ' -^r -\U*^\àlîftP îVV UUf 4 " • - • ' *$t; .
  • '1'- ' >'
  • moitié Photo G.Chapuy. du III#S. }W®'m Photo centre de la 2 cour, au niveau monétaire I, en IV, couche couche III# siècle II® siècle Photos 3 Le jalon, au et 4 i Dégagement du lot monétaire n® 1. premier plan, indique l'emplacement des deux lots
  • N.E. la de des dépots et les triangulation sont les cour. du N.R.joette dernière mesure est prise du vase, celui-ci étant couché. 3, 98 N.E. 4, 30 Se &e 0, 20 du N*R« 4, 15 N.E. 4, 28 S.E. 0, - cruche à deux 0, 54 - 3 orifice donnent 17 la panse 2
  • : **" Lot n* 2 bis : une dans , la . iot n a jarre en terre grise petite bourse noyée masse des monnaies du n d ^ ) / ( v - Lot n* 3 1 cruche en terre blanche. ' ( Trouvés antérieurement nT!;f. 13750 monnaies denom— brées à Paris. LOT GORDIEN n* 1
  • .?8aflé C S 1974.... -'-rtf/nifilT 8-Humus, terre végétale. 7-Moellons, terre compacte. 6-Tuiles fragmentées,^ non calcinées. 5-Terre grise, moellons, mortier blanc (effondrement) 4-Tuiles et débris de toiture calcinés (auvent effondré) 3-Couche fin III® siècle 4-Pavage galets
  • l'édifice. LA COUR. -I» PLAN ET STRATIGRAPHIE. ierm© Au est cour siste maintenant "banquette témoin une C'est Au Nord et muniquer autres que trois campagnes rectangulaire, de 7»10 Sud, deux larges ouvertures de 2, 90 au m. les salles C et F dont le sol bétonné
  • (3). à siècle 0, - m. Parfaitement N.R. a déchets de cuisine, coquillages, quelques menus fin et les tessons céram que n* 742 - 10 à 22.(Pl. IV). d'occupation, la plus récente observée ici, à la différence secteurs est recouverte à proximité du seuil nord la villa
  • , année a en précédents , à été effectuée à Paris. Les recherches de cette 1 et contenant trouvé t . , (dans m. donnerons à chacun Nous -Lot n* 70 cruche une blanche 1974 en terre en jour un deux lots et enfoui sous Probus. permis de trouver un troisième lot
  • , enfloui un peu ont , inédite, encore réparti au ) de 625 ces antoniniani à l'écart des . trois lots la dénomination suivante (Nous l'appelons Lot 1 car son enfouissent paraît antérieur à celui des précédentes déc ouverte s). 625 monnaies - Lot n* 2 dans une
  • en application de l'article L.122-5 du code de la propriété intellectuelle, cela implique que : 1) les prises de notes et les copies ou autres formes de reproduction sont autorisées dans la mesure où elles sont strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à
  • avec oette Il cour. pièces de la villa par au Nord, intentionnellement laissée avons faut noter la m la de recherches, (Photo 1). Seule, dégagée. nous construction une du niveau de sus pratiquement de X 4» 60 sub¬ place. en (Pl.II). m. (10 pieds) la font
  • l'enfouissement monétaire effectuées niveau de à (Pl. III). partir d'un niveau Zéro. référence qui est le béton au Ce aiveavi contact du la Cour. Niveau Au ont mesures au stratigraphique dessus évidence : 0 du « sol + vierge 0, 09 m. du Niveau de référence. (1
  • ), deux niveaux d'occupation ont pu être Le lot n* 1, trouvé terre blanche en bouché d'un naicfeifcette Les situent cruche l'ùn par N* du vase N* LOT N* à à - à Des pierres 4, 75 S.E. de anses l'orifice callage est mainte' 4). l'emplacement Les points
  • monnaies trouvées cette réserve d'une étude à venir plus poussée, provisoire suivant f proposer tué à £ 0, > 24 m. Il est consti¬ N.R. rudimentaire de gros galets granitiques arrondis, non join- d'un pavage et recouverts d'une couche noire d'occupation, qui a tifs, nos
  • , ae (4) riche d'éléments de toitures calcinés couahe d'incendie épaisse provenant de l'auvent qui abritait le seuil. terrompt à un mètre de cet seuil. de 15 (v. photo 2), cette couche d'occupation photographies fragments d'os, couche d'une III0 Le niveau - Cette
  • couche d'incendie s'in^t Elle n'existe pas dans la partie décapée F. la salle C'est sous ce niveau du III* siècle qu'ont été trouvées les monnaies. MONETAIRE. -II- L ' Elî F OU IS S-klENT Nos précédentes recherches avaient mis important dépôt monétaire, L'analyse
  • . Analyse provisoire. 1,11,111» 156 BALBIN 2 PHILIPPE I, II 123 OTACILIA 20 TRAJAN ETRUSCILLA 39 17 TREBONIEN GaLLE 26 VOLUSIEN 32 VALERIEN 80 DECE MARINIANA 1 GALLIEN 85 SALONINE 35 Indéterminées au 30.9.74 Total 625 Au mois seuil qui vienneiA, C'est
RAP01564.pdf (BERRIEN (29). parc régional d'armorique. rapport de prospection thématique)
  • isolées. TALUS T A L U f Mnmmmim i xGrattoir » % % « » • » « « -s I / / / / / / I I I I / 29 H. B E E R I E N. Figure N0 2: Sedtions Nord-Sud et Ouest. Légende des figurés: I: sous-sol granitique arénisé 2: vieux sol à charbons de boi 3: terre argileuse. 4
  • (d'après P. Du Chatellier). Laboratoire d'.anxnropologie Faculté des ocierices BP B 31 35 RENHES J. BRIARD Chargé de Recherche Finistère honts d'Arrée BERRIEîT •3-0 are m G-oasven Réf. F A Rauuort sur la çaap_agne de fouilles des Monts d'Arrée, année 1968 /2 1490 I. ±sut e
  • : terre huai fiée gris-noir. 5: humus récent. 6: terriers. / / 29 N. B E R E I E lî. Tumumius de Goarem Goasven. Figure N0 3: Structures périphériques: Tranchée Nord: plan et coupe de l'amas de pierres en ««* bordure du tumulus. 9 "s ~T~S* • * •' Tranchée Ouest: relevé du
  • . 1 ■ ■ . 0'n' pagne dë prospection i 00 — .•je groupe de lare- ..;uenerch-u-uen a e té reconnu en bail : tumulus des parcelles 105.4- , 10 5, 103 ô', section i?'A aï rien {photos 15, lo st 1'/). . vuener ch-uruen, parcelle ±-2 1034 a été levé ^photos 13 et I4, -ig. 4). Jeux
  • . Figure N» 4: Plan, section et élévations du vestige mégalithique de Parc-Quenerch-Guen, -près du hameau de Coz-Castel. > N \ > \ > / J i 3o8 |33 305 %Jt^ 3o* 301 30A ■JOÏ3 i056 10Ï6
  • Kerrichard. 3 2 1 LE HUELGOAT - 3 3 tumulus à Saint~?inec tumulus à Pennenea* LA EEUILLEE - 23 tumulus s 3 près du bourg, bourg à Goarem - war-ru-braz. 9 au Ruguellou 8 à Kerbrau LANNEDERN - 3 3 au nord-ouest du tumulus au Bois de la Roche LOQUEîTREï - 3 tumulus à la Montagne
  • puissants. E^pI^S DE| MB MONTS D»ARRES 1 - Tumulus de Goarem an Duchen, COLLOREC. 2 - Inférieur d'une tombe de l'Age du Bronze anciennement fouillée, réouverte en 1955. Plateau du Norohou LQQUEFFRET 3 - Petit coffre à six dalles (la dalle de couverture s été enlevée). Découvert I
  • C.N.R..S., J. Bourhis, Ingénieur Chimiste au u .If .R.3., Y. Onnée, Collaborateur technique au C.ET.R.S. ,du Laboratoire d'Anthropologie Préhistorique de Rennes, auxauels s'étaient joints m. F. Le Provost, instituteur, Melles J." Rival lain, professeur d'Histoire, A.ï. Audigou
  • bouchage des tranchées effectué par nos soins a permis de redonner au tumulus une allure procne de celle eu':, a.an- au début des fouilles. c) Structures périphériques. - Dans la tranchée Ouest,, à b a du centre, une sone riche en petites pierres a été mise au jour l^xg. 1 e o d
  • connu (puoxo o) nous avons ne péré j cumulus (photos 9 à Iz) mais la reçuercae d'ancres monu menos du même secteur reste a poursuivre. 3 ^p ) u-olmen ce Poncs.ou-n we "dolmen", simple vestige mégalithique forme actue ment une curieuse entrée ae champ (photos 19 et 20) HSZ. Il es
  • et éclats me s:_lex ont ce décapage. . te . scuei—iis .e ce s .■'
  • et un lutèreosant inaice de me s o li tmque (trapwse) récolté à ^o as allée. m) onuvionto en aenors ne merrien tar les car., i.nme et cultures l'ensemble des rumulus et enclos H. BERRIEN. 0?umulus de Goarem-Goasven. Fouilles de juillet IS68. I. Vue du tumulus au début des
  • | | | Il I I 1 I I I l I I I I I I I I I I I I I I I I I I M I I I 1 i I I I 0 1 M A MM 11 1 1 1 1 M | 1 |1 1 I I [1 I 1 1 M 1 i ! 1 1 | 1 1 1 I 1 M 1 I I I J 1 1 I 1 1 I 1 1 I | 1 | i i | i i | M I I I 1 I 1 I 1 ! I 1 M i I 29 N. BEERIEN
  • frédudon-le Moine.BERRIEÏ p'^ Nord ^ ^ „^ *0 "X _ * . La Peuillee « Berrien - "Botmeur &î • Bôlazec 'LeHuelgoat .X Brûlis * ^ . • ,Lannedern **x Œ ÏOouyé A • /©ollorec >^** 20 Km • Kergloff . -r- Localisation des principaux tumulus de la région des Monts d'Arrêt
  • ae Pierres, bien compacte Quoique ores irreguliere a é've aécauée (gpno »»os j et -, rig.. 1, t. e o j) . Les pieries, de plus grande uailie, son-u des blocs ae granité pouvant aooemare 70 cm de 1 Cet amas irrégulier atteint j> mètres de large dans l'ane aë la De ..-ares' tessons
  • frustes formées d'un single amas. "oier .es recouvrant aueloues tesso;. s ou charbons ae bois;. • mes OÎ .hante; nsnace n- ! tr amené es „s t et nia, seules qm.elque.s m du centre. Lien que peu e aegagees a environ .es peuvent marquer la limite initiale du tertre. ora- . st n' o
  • : sondages : o: ete cr :osoe n'a nulle bai ,e _■ le La masse principale du tumulus présentai»» ia s truc tu suivante L-'ig. 2) : - une couene de 20 cm de l'humus noir propre aux outs d' rée, provenant ae la mise éoisouioue en jacuère d'ajoncs, ae oruvere et de genêts. - une zone plus
  • recueilli. jj£rs la trsncuee ueet u ? 'très ou ce^t""**'11 *^t * o^ de orofonusur, soit à cm au sous-sol un gros tesson uvsc au. plate a été recueilli tphoto '/, n° c). il s'agit d'un fragment d'une uoterie oiconique à anse broS semblable aux vases funéraires déposés dans les caveaux de
  • appoints, .n tout cas la taille semble bien intentionnelle. Leur iréouence dans les tumulus de l'Age au jronze breton est ainsi confirmée, far contre un petit diseue en micaschiste, perforé au contre, est un objet peu fréquent. Large m (2 mm, épais de o à Y mm il peut s'agir d'un peson
  • . BEHEIBN. Tumulus de Goarem Goasven. Fouilles de juillet 1968. 7. Matériel recueilli dans les terres du tum-ulus. I: disque en pierre (micaschiste), perforé; diamètre maximum: 72 mm. 2: fragment de poterie avec anse typique des Eumulus. 3 et 5: petits rebords. 4: tesson montrant deux
RAP01618.pdf (CARHAIX-PLOUGUER (29). boulevard Jean Moulin. rapport de diagnostic)
  • GALLIEN Véronique
  • sableuse verte, schiste vert altéré 7 0,30 0,70 107,33 N: nord ; S: sud ; E: est ; W: ouest 1 - Inventaire des tranchées de sondage Carhaix - "CDM" N° St. N° Tr. 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 1 1 1 1 1 2 2 2 2 3 3 3 3 3
  • cadastre de 1819 (parcelles424 et 425) 0 500m \ \ 1 / Carhaix - "C D.M." V, è Tr.6 's ' X 1 - A Tr.2 *n Tr.4 Tr.1 /• \\ Fig.3: Plan du site 1 N (d'ap. fond de plan établi par le cabinet A.Lelay, géomètre, Carhaix) 1 haies Emprise du chantier : 5500 m2 fossé Surface
  • Ì J f- St. 22 H Tr.4|_i U Tr.3 Carhaix - « C.D.M. » Fig. 9 : Tranchée 6 (vue vers l'est). Fosse 51. Céramiques (lot 1). Carhaix - « C.D.M. » Fig. 10 : Vue générale vers le nord-est de la parcelle orientale du site avec emplacement, de gauche à droite, des tranchées 2, 5,3
  • Carhaix-Plouguer d'après le cadastre de 1819 (parcelles 424 et 425). Fig. 3 : Plan du site. Fig. 4 : Plan de détail des tranchées 1, 6 et 7. Fig. 5 : Plan de détail des tranchées 2 à 5. Fig. 6 : Coupes occidentale (A-B) et septentrionale (C-D) de la fosse 40. Fig. 7 : Coupes des
  • ARCHÉOLOGIQUE 3.3 ANTHROPOLOGIE 4. ORGANISATION DU SITE 4.1 ACTIVITÉ D'EXTRACTION 4 . 2 ETABLISSEMENT SUBURBAIN 4.3 NÉCROPOLE À INCINÉRATION ? 4.4 TRACES D'OCCUPATION MODERNE ? 5. CONCLUSION BIBLIOGRAPHIE ANNEXES 1 1 2 2 3 5 6 7 7 7 7 8 8 8 9 Résumé Dans le cadre du projet de construction
  • structures 12-47, 16, 22. Fig. 8 : St.51. Céramiques (lot 1) (dessin F. Labaune). Fig. 9 : Tranchée 6 (vue vers l'est). Fosse 51. Céramiques (lot 1). Fig. 10 : Vue générale vers le nord-est de la parcelle orientale du site avec emplacement, de gauche à droite, des tranchées 2, 5, 3 et 4
  • décapée : 636 m2 • H Cash Affaires fosse | incinération • schiste ^ trou de poteau 0 10m Carhaix - "C.D.M." Fig.5 46 — Plan de détail des tranchées 2 à 5 n° de structure coupe 0 10m A B Sud Nord NGF 108 m 1m 1 : terre arable 7 : limon brun-clair, avec nodules
  • : Tranchée 4 (vue vers le nord). Coupe nord du fossé 22. Carhaix - "CDM" N°tr. 1 2 3 4 5 6 7 Longueur 57,30 33,40 40,00 11,80 35,60 28,00 18,00 T»imensions de„ tr. « ~ largeur 1,50 1,50 1,50 1,50 1,50 à 7,60 1,50 à 6,40 1,50 à 6,50 > n "profondeur 0,50 à 1,60 0,50 à 1,10 0,60 à
  • tranchée à l'autre. Par ailleurs, des groupes de fosses ont été mis en évidence - en particulier dans les tranchées 5 et 7 - sans que les limites individuelles soit lisibles au niveau du décapage. Tr.3, st. 12. 3 4 5 6 7 8 9 10 2 Carhaix - « C.D.M. » cuite (tuiles, briques), de
  • 62 63 64 65 5 5 5 5 5 5 1,6 6 6 1 1 1 1 3 3 5 6 6 6 1 7 7 7 7 7 7 5 3 3 2 2 4 ' . Nature de st. • V• • : ::• : ^: ^ • Relations stratigraphiques fosse fosse fosse fosse groupe de fosses fosse fosse (ou angle de fossé ?) trou de poteau (?) fossé NW-SE, 340°N fosse fosse
  • Régionale des Affaires Culturelles,- Service Régional de l'Archéologie de Bretagne 6 rue du Chapitre, 35044 Rennes cedex S. DESCHAMP, conservateur régional de l'archéologie M. BATT, conservateur Equipe archéologique V. GALLIEN, responsable d'opération J.-Y. LANGLOIS F. LABAUNE, étude
  • '^e^aux^ /jé a : Zone Indusl'. Poste ilectr "Zonellndustr' K e ram pes? PètitnCachai? sTy Névez, Sr-Antoin^ »Croaz-Men .Kerniguez \ ) ,y/Kerdaniel \ l ì ir - I 1 I le Mqulirtfà Vent Camping\cfe /'allée de 11H yère fileni • y Persivien Ferme de .Kerampml rr-j*. 1
  • 340 250 20 1-5, 43-46, 40, 53 6-9, 63-64 10-20, 47-48,61-62 21-23,65 24-39, 49, 60 40-42, 51 45, 54-59 m' m N°tr. Terre végétale Niveau d'appiirition du sol naturel profondeur (m) altitude NGF (m) épaisseu 1 0,25 0,50 à 0,80 106,41 (S) à 107,60 (N) argile ocre jaune, argile
  • : boulevard Jean Moulin Carte IGN, Série bleue : 0717 O Carhaix-Plouguer Coordonnées Lambert : X= 161,00 ; Y= 1080,00 ; Z= 108,00 m NGF Opération Autorisation : du 19 juillet 1999 au 13 août 1999 Titulaire : Véronique Gallien Organisme de rattachement : AFAN Raison de l'urgence : projet
  • ont été signalés à l'est du chantier du « C.D.M. » . Les découvertes effectuées au nord et à l'ouest n'ont révélé que du mobilier céramique daté du début ïï -début IV siècle après J.-C., i * 7 8 des monnaies et du lapidaire (colonnes et chapiteaux) . Le cadastre du 1819 ne révèle
  • , reprend les bornes du lot 425 de l'ancien cadastre (fig-2). 3 4 er 5 6 e e e e 3. Potentiel archéologique Les sept sondages ouverts sur le futur site du « C.D.M. » ont livré 64 structures ou groupes de structures (fig.3 ; annexe 2.2). Les fosses et les fossés constituent les
  • 38 39 4 0 Sanquer et Galliou, 1970, fig.28, n°B. SUA. Hummel et al, 1988, p. 178-179. 6 Carhaix - « C.D.M. » L'examen de ce lot d'ossements permet de déterminer la présence d'au moins un individu adulte. L'absence d'observation de doublets (parties osseuses en double) et la
  • er e e Bibliographie Archives Cadastre napoléonien, 1819. Commune de Carhaix, section U, feuille 2. Ouvrages publiés CHEVANCE M., DALMAIS R., 1999. De Vorgium à Carhaix-Plouguer. Imprimerie Le Breton, Office du Tourisme de Carhaix-Plouguer, Carhaix-Plouguer. 43 44 Tr.2, st
  • .8 couche de blocs de schiste. Tr.2, st.63 (foyer) et 64 (cendrier). 8 Carhaix - « C.D.M. » HUMMEL S., SCHUTKOWSKI H., HERRMANN B., 1988. Advances in Crémation Research. In L. Buchet (dir.), Anthropologie et Histoire ou Anthropologie historique, éd. CNRS, Notes et monographie
  • Bretagne, LXXVIII, 2, mars, p. 163-225. Annexes Annexe 1 - Plans de site, relevés graphiques et photographiques Fig. I : Localisation du site du « C.D.M. » à Carhaix-Plouguer sur la carte IGN, série Bleue 0717 O CarhaixPlouguer (1/25000). Fig. 2 : Localisation du site du « C.D.M. » à
RAP02326.pdf ((35). les sites paléolithiques en Ille-et-Vilaine. éléments pour une réflexion sur l'étude et la protection des gisements. rapport d'étude)
  • répartition des sites du Paléohthique dans l'Ille-et-Vilaine avant et après la mise à jour]. 0 u 500 m 80 m. -J 1 1 2 3 4 0 : : : : alluvions récentes alluvions anciennes (moyenne terrasse) schistes grès 20m 2 1 : colluvions; 2 : alluvions sablo-graveleuses à industrie
  • paléolithique; 3 : alluvions sablolimoneuses; 4 : graviers; 5 : dépôts grossiers de base; 6 : limons de débordement. 3 Fig. 1 : environnement géomorphologique des sites paléohthiques des terrasses de la moyenne vallée de la Vilaine. (1 et 2 d'après G. Jumel, 1982 et 1988; 3 d'après B. Van
  • archéologiques... Gallia Préhistoire, 12, 2, p. 439. GIOT P.R., 1970 - Le district de Rennes à l'âge de la pierre ancienne. Ann. de Bretagne, 77, 7-9. GIOT P.R. & BORDES F., 1955 - L'abri sous roche paléohthique de Grainfollet à Saint-Suliac (Dle-et-Vilaine). L 'Anthropologie, 59, 205-234
  • racloirs simples et des couteaux à dos naturel (fig. 20) (Monnier, 1980; Gallien, 1992). 14 Le Mont-Marin. 35 228 017 X=278,500.Y=1 109,400 Cadastre; domaine public maritime OBJ FVA IM) Indice de site. Estran. Juste au sud de la Pointe de Cancaval (carte 4), l'estran de l'anse de
  • Vhet-Lanoë et al, 1997). 3 L'enregistrement des sites tient toujours compte des données environnementales et stragraphiques (lorsqu'elles existent), établie à partir des quelques questions clés mises au point par le protocole de l'inventaire: Y-a-t-il ou non une (ou des) coupe(s
  • préhistorique ou seulement à un défaut de prospection. Répartition des sites du Paléolithique en Ille et Vilaine avant mise à jour 8 INVENTAIRE PAR COMMUNE (ordre alphabétique) BAGUER MORVAN La Lande Gretay. 35 009 006 AH X=297,300. Y=1098,950 Cadastre: 1961, B/141 OBJ PLA LAB MTA
  • bifaces en grès lustré également attribuables au type du Bois-du-Rocher (fig. 3 et carte 9). BOURG-DES-COMPTES La Cadiais. 35 033 004 AP X=294,425. Y=2332,425 Cadastre; D/275, D/385 GSS PLA LAB EPI Site avéré. Propriété privée. Sur le rebord d'un plateau dominant la confluence du
  • EST PAM X=292,050.Y=1 119,800 Cadastre; domaine pubhc maritime Objet isolé. Estran. Découverte isolée, au nord de l'Anse de Port-Mer (carte 3), d'un biface en silex, roulé, à patine blanche et réserve corticale. La tendance micoquienne de l'objet est nette, malgré la pointe
  • (cimetière). 35 186 001 AP X=297,500.Y=1 104,830 Cadastre; 1952, R/140, 14 1,142, 158 CAM FAP SOL MTF Site avéré. Propriété privée et état. Le gisement majeur du Mont-Dol est connu de longue date et doit sa célébrité aux longues polémiques qu'il a suscité au siècle dernier et à la
  • un racloir épais simple à retouches de type Quina (fig. 28) qu'accompagnent quelques éclats levallois de silex, des denticulés, des racloirs simples, deux couteaux à dos naturel et une pièce discoïde (Monnier, 1980; Gallien, 1992). Rothéneuf X=283,700.Y=1 117,950 Cadastre
  • colline culminant à 68 m NGF (carte 6) et la découverte multiplie la série des gisements ayant fourni ce type d'industrie dans le secteur. SAINT- SULIAC Grainfollet. 35 314 007 X=28 1,600. Y=1105,900 Cadastre; domaine public maritime CAM FAP HEA PAM Site avéré. Estran. Le site de
  • - Prospection-inventaire : arrondissements de Dinan(22), St-Brieuc (22), Fougères (35), St-Malo (35). Région Bretagne, t. 1/4, CeRAA, SRA Bretagne, inédit. BLANCHET S. 1993 - Les occupations préhistoriques de la vallée du Canut. Rapport de prospection thématique. SRA Bretagne, Rennes, 20 p
  • ., inédit. BLANCHET S. & LEROUX G., 1994 - La question des industries macrolithiques de la vallée de la Vilaine. Journée préhistorique et protohistorique de Bretagne, Rennes, 05.11.1994, Univ. Rennes 1, C.N.RS, 14-16. CHALESE J., & MONNIER J.L., 1976 - Une faune à Lagurus d'âge post
  • antique et structures agraires dans la vallée de la moyenne Vilaine. Thèse doctorat d'université, Rennes 2, t. 1, 423 p. JUMEL G. & MONNIER J.L., 1990 - Le gisement paléohthique inférieur de Saint-Malo-dePhily (Dle-et-Vilaine). Une confirmation géologique et archéologique. Rev. Archéol
  • Mont-Dol (Dle-et-Vilaine). In : L. Langouët et M. T. Morzadec-Kerfourn (dir), Baie du Mont-Saint-Michel et marais de Dol, milieux naturels et peuplements dans le passé. Centre Régional d'Archéologie d'Alet, SaintMalo, 3-26. SEMONET P., & MONNIER J.L., 1991 - Approche paléo
  • -Brieuc dans les Côtes-d'Armor (type 2), ne se rencontrent plus, de même que les occupations au pied de chaos rocheux ayant pu servir d'abris (type 4). Le type 3, abri en pied de falaise rocheuse, se rencontre à deux reprises, sur les sites de Grainfollet (Saint-Suhac) et du Mont-Dol
  • rEpipaléohthique dans le département, les autres indices, comme pour le Paléohthique supérieur, étant trop ténus ou pas suffisamment caractéristiques pour recevoir une attribution clrrono- culturelle fiable. 9 CANCALE Port-Briac X=292,300. Y=l 118,400 Cadastre; domaine public maritime OBJ
  • cassée et évoque les bifaces de l'Anse du Verger (fig. 5) (voir ci-dessous). Anse du Verger. 35 049 025 X=290,550.Y=1 119,550 Cadastre; 1982, D2/431, 433, 833 et domaine pubhc maritime SED FES SAD PAM Site avéré. Estran et falaise. L'anse du Verger se situe sur la côte nord de
  • filonien (fig. 8), peu roulé, ne semblant donc pas avoir subi un long transport parmi les galets du fleuve (Monnier, 1980). Le Taillis (La Croix Noblet) X=305,180. Y=1053,700 Cadastre; manquant OBJ TEA MTA J Objet isolé. Propriété privée. Découverte, dans les mêmes conditions que
  • rive droite de La Vilaine, découverte isolée d'un biface à l'occasion d'une prospection de surface sur l'emplacement d'une villa gallo-romaine (carte 14). EPINIAC La Cherulais. 35 104 021 AH X=300,250. Y=1096,800 Cadastre; 1960, F/423 OBJ PLA MTA Objet isolé. Propriété privée
RAP03190.pdf (PLOUGASTEL-DAOULAS (29). Le rocher de l'Impératrice. Rapport intermédiaire 2015 de FP 2014-2016)
  • . Denape, L. Galante, G. Génieux, C. Higel, V. Lafontaine, M. Le Meun, N. Marquis, C. Pruvost, L. SaintJalm, A. Shori, J. Stapley 9 Rapport intermédiaire 2015 - Rocher de l’Impératrice (Plougastel-Daoulas, Finistère) 3. REMERCIEMENTS Nous remercions tout d’abord le Service Régional
  • , de forme triangulaire, plus haut et beaucoup moins abrité (impératrice B - fig. 7). La profondeur maximum de l’abri du Rocher de l’Impératrice est de 3 m. Au centre, la hauteur de plafond peut atteindre 2 m de haut depuis le sol actuel (fig. 7). Il était, bien évidemment, plus
  • haut au cours de l’azilien (environ 1 m de plus). Figure 7. Vue longitudinale et coupes de l’abri (S. Sorin et N. Naudinot) 17 Rapport intermédiaire 2015 - Rocher de l’Impératrice (Plougastel-Daoulas, Finistère) La plateforme actuelle devant l’abri présente une pente générale
  • SW-NE (fig. 8). Figure 8. Projection des pièces lithiques relevées en 3D et modèle altimétrique (S. Sorin et N. Naudinot) 6. STRATIGRAPHIE ET SÉDIMENTOLOGIE (M. Laforge, M. Le Goffic, N. Naudinot, S. Sorin) Au Rocher de l’Impératrice, la stratigraphie des dépôts conservés sous
  • à l'occupation azilienne, les unités 108, 102 et 101 s'étant mis en place au moins depuis la protohistoire, au regard du mobilier qui y a été découvert. Ces 3 dernières unités dominent largement les séquences et représentent une épaisseur comprise entre 50 cm et 1 m. La plus
  • l'article L.122-5 du code de la propriété intellectuelle, cela implique que : 1) les prises de notes et les copies ou autres formes de reproduction sont autorisées dans la mesure où elles sont strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective
  • ............................................................................................................................................ 7 1. FICHE SIGNALÉTIQUE DU SITE ........................................................................................................... 9 2. ÉQUIPE
  • ............................................................................................................................................. 9 3. REMERCIEMENTS ........................................................................................................................... 10 4. PROBLÉMATIQUE DE LA RECHERCHE ET IMPORTANCE SCIENTIFIQUE DU SITE (N. NAUDINOT) ....... 12 4.1. PROBLÉMATIQUE
  • ............................................................................................................................. 12 4.2. IMPORTANCE SCIENTIFIQUE DU SITE ..................................................................................................... 13 5. NATURE DU SITE (N. NAUDINOT, M. LE GOFFIC, S. SORIN) .............................................................. 14 5.1
  • . L’ABRI DU ROCHER DE L’IMPÉRATRICE .................................................................................................. 17 6. STRATIGRAPHIE ET SÉDIMENTOLOGIE (M. LAFORGE, M. LE GOFFIC, N. NAUDINOT, S. SORIN) ........ 18 6.1. SIMPLIFICATION DES SÉQUENCES STRATIGRAPHIQUES
  • . LAFORGE, N. NAUDINOT, S. SORIN) ................................... 47 9.2. ENFIN DES DATES POUR LE PALÉOLITHIQUE FINAL DE L’OUEST ! (I. THÉRY-PARISOT, N. NAUDINOT)................... 49 3 Rapport intermédiaire 2015 - Rocher de l’Impératrice (Plougastel-Daoulas, Finistère) 9.2.1
  • GRAVÉES AU FORT POTENTIEL (N. NAUDINOT, C. BOURDIER, S. BEYRIES, L. BELLOT-GURLET, A. BOUSQUET, L. BARON) ............................................................................. 54 9.3.1. NOUVEAUX ÉLÉMENTS GRAVÉS (N. NAUDINOT ET C. BOURDIER
  • ........................................................................................................................................ 83 9.6. QUELQUES REMARQUES PRÉLIMINAIRES SUR LA RÉPARTITION SPATIALE DES VESTIGES (N. NAUDINOT, S. SORIN).. 84 9.7. DE NOUVEAUX ÉLÉMENTS DE RÉFLEXION QUANT AU STATUT DE CET ABRI SOUS ROCHE (N. NAUDINOT, J. JACQUIER, C. BOURDIER
  • (CReAAH) Analyse anthracologique : Isabelle Théry-Parisot (UMR 7264 CEPAM) Relevé 3D du site : Pierre Stephan (IUEM) Analyse microstratigraphique : Richard Macphail (University College, London) Équipe de fouille : E. Antolinos-Basso, J. Bachellerie, A. Bousquet, M.-A. Dallaire, T
  • . Naudinot, M. Le Goffic, S. Sorin) 5.1. Localisation du site Le gisement se trouve sur la commune de Plougastel-Daoulas dans le Finistère. Le site est situé dans le bois de Kererault près du village de Toul ar Roc’hou (fig. 2 et 3). L’abri-sous-roche est localisé au pied d’une grande
  • barre de quartzite haute d’une quarantaine de mètres (fig. 4-5) qui domine la rade de Brest. L’Élorn se jette dans la rade une centaine de mètres en contrebas de l’abri (fig. 3). Figure 2. Position du site sur le cadastre de Plougastel-Daoulas Figure 3. Position topographique du
  • gisement (DAO L. Quesnel et N. Naudinot) 14 Rapport intermédiaire 2015 - Rocher de l’Impératrice (Plougastel-Daoulas, Finistère) Figure 4. Jeunes plougastellois au sommet du Rocher de l’Impératrice au début du XXe siècle La résistance à l’érosion des quartzites de La Roche-Maurice
  • -abri serviront désormais de référence pour la description des unités des autres zones. Deux profils ont été relevés, au sein des carrés L13 à L16, et des carrés S14 à S16., selon 2 coupes orientées ouest-est (fig. 9-11). Ces coupes permettent d'observer une succession de 5 unités
  • sédimentaires, sur une puissance d'environ 1 m. Ainsi, seules 5 unités ont été conservées lors de cette nouvelle campagne : les US-101, 108, 104, 102 et 103 (fig.12). 18 Rapport intermédiaire 2015 - Rocher de l’Impératrice (Plougastel-Daoulas, Finistère) Figure 9. Position des coupes et
  • des zones de projection stratigraphiques des pièces (S. Sorin et N. Naudinot) Figure 10. Relevé de la coupe L (relevé M. Laforge ; relevé photogrammétrique et traitement S. Sorin et N. Naudinot) Figure 11. Relevé de la coupe S (relevé M. Laforge ; relevé photogrammétrique et
RAP03364.pdf (PLOUGASTEL-DAOULAS (29). Le Rocher de l'Impératrice. Rapport de FP 2014-2016)
  • ) .......................................................................................... 27 6. CONTEXTE GÉOLOGIQUE (M. LE GOFFIC) ........................................................................................ 29 7. LA RADE DE BREST DURANT L’AZILIEN (G. GRÉGOIRE) .................................................................... 30 8. L’ABRI DU ROCHER DE
  • section : CE Parcelles : 171 n°(s) de l'entité : Coordonnées Lambert : X : 103252.89 – Y : 239705.73 15 Rocher de l’Impératrice (Plougastel-Daoulas, Finistère) Rapport de synthèse de l’opération pluriannuelle 2014-2016 Programme : Organisme de rattachement : université Article 2
  • , d’enseignants ou de chercheurs directement concernés, et que son utilisation ne donne lieu à aucune exploitation commerciale. Le non-respect de ces règles constitue le délit de contrefaçon prévu et sanctionné par les articles L.335-2, L.335-3 et suivants du code de la propriété
  • ........................................................................................................................................... 13 3. REMERCIEMENTS ........................................................................................................................... 21 4. PROBLÉMATIQUE DE LA RECHERCHE ET IMPORTANCE SCIENTIFIQUE DU SITE (N. NAUDINOT) ....... 25 5. LOCALISATION DU SITE (N. NAUDINOT
  • , S. BEYRIES, L. BELLOT-GURLET, N. NAUDINOT) ...................................................................................................................................... 112 19.1. MISSION D’ÉTUDE 2016 (C. BOURDIER
  • PROCESSUS D’AZILIANISATION DANS LA PRODUCTION GRAPHIQUE : LA CONTRIBUTION MAJEURE DU ROCHER DE L’IMPÉRATRICE (C. BOURDIER ET N. NAUDINOT) .................................................................... 122 19.5. ÉTUDE TRACÉOLOGIQUE DES PLAQUETTES GRAVÉES (L. BARON ET S. BEYRIES
  • section A parcelle 2439, pour 1986, section CE parcelle 114 et, actuellement, CE parcelle 171. Propriétaire du terrain : Conseil départemental du Finistère Dates de l’opération : 2014 : du 7 juillet au 2 août ; 2015 : du 6 juillet au 1er août ; 2016 : du 4 au 30 juillet 2. ÉQUIPE
  • l’opération pluriannuelle 2014-2016 PRÉFET DE LA RÉGION BRETAGNE le Préfet de la région de Bretagne, Préfet d’Ille-et-Vilaine, ARRÊTÉ n° 2014-031 VU le code du patrimoine, notamment son livre V et en particulier les articles L531-9 et L53115 ; VU le décret n° 65-48 du 8 janvier 1965
  • en date du 13 novembre 2014 portant délégation de signature à M. Jean-Loup LECOQ, directeur régional des affaires culturelles de Bretagne ; après avis de la Commission interrégionale de la recherche archéologique Ouest en date des 8 et 9 avril 2015, ARRÊTE Article 1er : M. Nicolas
  • -DAOULAS Lieu-dit : le Rocher de l'Impératrice Cadastre : 1986 section : CE Parcelles : 171 n°(s) de l'entité : Coordonnées Lambert : X : 103252.89 – Y : 239705.73 17 Rocher de l’Impératrice (Plougastel-Daoulas, Finistère) Rapport de synthèse de l’opération pluriannuelle 2014
  • RÉGION BRETAGNE le Préfet de la région de Bretagne, Préfet d’Ille-et-Vilaine, ARRÊTÉ n° 2016-032 VU le code du patrimoine, notamment son livre V et en particulier les articles L531-9 et L53115 ; VU le décret n° 65-48 du 8 janvier 1965 modifié pris pour l'exécution du livre II du Code
  • ces rapports s’effectuent dans le respect des dispositions du code de la propriété intellectuelle relatives aux droits des auteurs. Notamment en application de l'article L.122-5 du code de la propriété intellectuelle, cela implique que : 1) les prises de notes et les copies ou
  • ) ............................................................................................ 33 9.2. DESTRUCTION D’UN PREMIER BLOC (M. LE GOFFIC) ................................................................................ 34 9.3. OUVERTURE D’UNE TRANCHÉE PARALLÈLE À L’AXE DE L’ABRI EN Q14 ET R14 (N. NAUDINOT) .......................... 35 9.4. OUVERTURE DU CARRÉ L17
  • ................................................................................................................................. 58 13. DATATIONS RADIOCARBONES (N. NAUDINOT ET I. THÉRY-PARISOT) ............................................ 58 14. TEST PALYNOLOGIQUE (E. MESSAGER) ......................................................................................... 62 15. UN ASSEMBLAGE LITHIQUE TRÈS
  • CONCLUSION ............................................................................................................. 108 18. ÉTUDE FONCTIONNELLE DU MACRO-OUTILLAGE (K. DONNART) ................................................. 110 19. LES TÉMOIGNAGES SYMBOLIQUES (C. BOURDIER, L. BARON
  • ........................................................................................................................... 131 20. OBSERVATIONS PRÉLIMINAIRES DE LA RÉPARTITION SPATIALE DES VESTIGES (N. NAUDINOT) ... 133 21. PREMIÈRES HYPOTHÈSES SUR LES MODALITÉS D’OCCUPATION DU SITE ET SA PLACE DANS LE SYSTÈME PALÉO-ÉCONOMIQUE AZILIEN (N. NAUDINOT, J. JACQUIER ET C. BOURDIER) ................... 138 22
  • préservés sous les gros blocs d’effondrement, participera à alimenter grandement notre connaissance de ces premières communautés aziliennes. 7 Rocher de l’Impératrice (Plougastel-Daoulas, Finistère) Rapport de synthèse de l’opération pluriannuelle 2014-2016 8 Rocher de l’Impératrice
  • 2013 gant furchadegoù en ur goudor bihan dizoloet gant M. ar Goffig e Roc'h an Impalaerez e Plougastell. An disoc'hoù kentañ a laka war wel e vefe bet annezet ar goudor bihan-se dindan ur roc'h en aber an Elorn ha lenn-vor Brest da vare an Azilian kentañ. Bez e c'heller amzeriañ
  • chaseourien-se a vefe deuet eno gant ostilhoù lavnek tiadel ha tolzennoù mein prest da vezañ dibezhiet (graet dreist-holl evit ober begoù bannañ war lavnennoù bihan), kaset e vefent bet diavaez al lec'h-se goude. Ma 'z eo re abred c'hoazh reiñ ur respont sur d'ar vartezeadenn-se
  • strolladoù-se. Evel ar binvioù maen, an arouezioù a gaver war ar plakennoùse, gant ar sujedoù hag ar c'hodoù furmel, a zo, a dra sur, en heuliad ikonografek dibenn ar Magdalenian hag a ziskouezfe emañ ar produoù grafek Azalian nevez o tiflukañ. Ma 'z eus stummoù mentoniel gant al lodenn
RAP02274.pdf (ETEL (56). la falaise. sondage d'évaluation d'un atelier de salaisons de poissons romain)
  • , BUXO 2005 Piqués G, Buxo R. (dir) - Onze puits gallo-romains de Lattara, (1er av. n. è. — 2 1986-2000, Lattara, 18, 2005 : p 293-306. me s. de n. è.), Fouilles programmées ZEVI 1966 Zevi F. - Appunti sulle anfore romane, I. La tavola tipologica del Dressel, Archeologia Classica
  • coupe dans la falaise enduit des cuves mortier mortier de tuileau briques mortier détritique sédiment limoneux pierres (granité) Echelle substrat granitique 9 2 relevés : C. Bûcheron, C. Driard, J. Freitas, C. Leroux, B. Pescher, E. Philippe, M. Surgent. infographie : C. Driard
  • , n°6 Joint d'étanchéité, zone basse ETE03 Cuve l,n°7 Enduit, surface, deux couches ETE04 Cuve 2, n°4 Joint d'étanchéité Cuve 2, n°7 Sommet maçonnerie, première couche d'enduit ETE05A ETE05B Sommet maçonnerie, mortier du mur ETE06 Cuve 3, n°l Enduit, zone basse (deux
  • associés 5 à 10 % Anguleuses 0,15-1 mm, quelques limons Echantillon ETE05A : lame mince (3,60 x 2,40 cm). Notez tous ces éléments informes gris qui correspondent à des nodules de chaux. 8 FICHE 4 : MAÇONNERIE CUVES Echantillon(s) : ETE05B Provenance : Etel (Morbihan), cuves
  • Anguleuses < 2 mm i Siliceux f Calcaire 1 Roche microsparitique Orientation - Echantillon ETE05B : lame mince (3,60 x 2,40 cm). Le granulat correspond à du sable issu du démantèlement de formations granitiques. 9 lïl% salaisons ai itiques au pied du camping fouilles en mai Au
  • études Apicius1 Pline2 Martial3 Athénée4 Etienne, Mayet 2002i Laubenheimer et alii 19936 Martial' Etienne, Mayet 2002 Athénée8 Pline" APICIUS IX. 425 2 PLINE. NH.IX.47 3 MARTIAL IH.2.4 ; XL'52.7•■ ; XHI. 1.1 4 ATHÉNÉE, deipn. IX. 47 5 ETIENNE, MAYET 2002: p 36-53. 6
  • LAUBENHEIMER et alii 1993 : p 244-246. 7 MARTIAL XI.52.V 7 8 ATHÉNÉE Deipn III, 116b 9 PLINE NH, IX, 48 5 tetragona morceaux de thon quandrangulaires trigonum melandryum sarda morceaux de thon salé triangulaires fine tranche de thon salé thon de l'Atlantique lacerti thon ou
  • Inrern. Affect, XXVIII : p 230 ; POLL, onoraast, VI, c. 9, 5,49 " PLINE, NH, XXXII, 151 12 DE SAINT-DENIS 1947 : p 25. 13 PLINE NH, XXXI 1,146, 149 14 D'ARCY WENTHWORTH THOMPSON : p 25. '5 COLUMELLE RR 9,8,9 ; 9,14,3 ; 9,14,17 ; 7,4,7 ; 6,2,7 16 17 Géoponica, XX, 46,1-6. PLAUTE
  • de la commune d'Etel (Figure-2). Il est établi sur un promontoire rocheux granitique (9,60 m NGF) surplombant à l'ouest l'embouchure de la Ria d'Etel et bordant au nord une anse aujourd'hui condamnée. L'océan se situe à un kilomètre au sud. 1 V. Figure-2 : Localisation du
  • , Martinez Maganto J, Hillaret J.-L. - Inscription sur une amphore à thon de Bétique, Saintes, Charente-Maritime, Aquitania, 11 : p 244-246 LEROY 2000 ; Leroy A. - Les ateliers de salaisons en baie de Douarnenez (Finistère), mémoire de maîtrise, université de HauteBretagne, Rennes 2, 2000
  • , 2 volumes. LEROY 2003 Leroy A. - Les ateliers de salaison antiques en baie de Douarnenez (Finistère), Revue Archéologique de Picardie, 2003 1/2 : p 65-75 MARTIN-KILCHER 1990 Martin-Kilcher S. - Fischsaucen und Fishkonserven aus dem rômischen Gallien, Archéologie Suisse, 13, 1990
  • : p 3744 SANQUER 1977 Sanquer R. - Circonscription de Bretagne, Douarnenez, Gallia, 35, 1977, fasc. 2 : p 359 PAPE 1978 Pape L. - La Civitas des Osismes à l'époque gallo-romaine, institut armoricain de recherche économiques et humaines, Klincksieck, Paris, 1978 : p 123-126 PIQUÉS
  • 3 mètres LES MORTIERS DES CUVES GALLO-ROMAINES D'ETEL (MORBIHAN) Arnaud Coutelas Chercheur associé ARTeHIS (UMR 5594, Dijon) Consultant en pétroarchéologie (Dtalents, Limoges) Novembre 2007 UMR S 5 9 4 Aiciioiocii LES MORTIERS DES CUVES GALLO-ROMAINES D'ETEL (MORBIHAN
  • ont permis d'établir précisément la composition des différents mortiers. Les résultats des analyses sont reportés dans les fiches 1 à 4 de description (cf. infra). Echantillon Identification du prélèvement Nature ETE01 Cuve 1, n°5 Joint d'étanchéité, zone haute ETE02 Cuve 1
  • (flèches blanches) entre le tuileau et la chaux. BIBLIOGRAPHIE COGNE J. dir. (1972) - Carte géologique de la France à 1/50 000 - feuille Lorient, n°383. COUTELAS A, GODARD G., BLANC Ph. et PERSON A. (2004) - Les mortiers hydrauliques : synthèse bibliographique et premiers résultats sur
  • : Fréquents NaUire et forme des nodules : Nodules de formes quelconques de petites dimensions Granulat Code de la famille de mortiers : MT Teneur globale sur la lame (proportion chaux/granulat restituée) : 1:3 à 1:4 Orientation générale : j Type de granulat Nature Teneur Formes
  • Granulométrie Orientation Anguleuses D'une dizaine de |xm à 3 mm - Anguleuses Vers 100 um de diamètre - 1 Tuileau Plusieurs sortes, ocres à bruns, surtout à dégraissant de limons quartzeux avec quelques grains de sable Siliceux Quartz polycristallins I 60% Quelques .. ,1 l
  • Echantillon ETE03 : lame mince (3,60 x 2,40 cm). Cet enduit est constitué de deux couches : une de préparation, couche (b), et une de finition, couche (a). Notez que la couche (a) possède un granulat plus grossier que celui de la couche (b). 6 FICHE 2B : ENDUIT CUVES 1 ET 3, COUCHE DE
  • , ocres à bruns, dont à dégraissant de limons quartzeux, d'autres à sable quartzeux 60% Anguleuses Quelques dizaines de um à 8 mm, nombreux vers 1 à 3 mm , Siliceux Quartz polycristallins Quelques % Anguleuses 100-300 um de diamètre Teneur Formes - ■ ■■ 7 Granulométrie
  • et forme des nodules : Nodules de formes quelconques, jusqu'à 5 mm de diamètre, nombreux autour de 1 mm Granulat Code de la famille de mortiers : MTS Teneur globale sur la lame (proportion chaux/granulat restituée) : 1:3 à 1:4 Orientation générale : Type de granulat Nature
RAP03408 (CARHAIX-PLOUGUER (29). Route de la Madeleine. Rapport de diagnostic)
  • 5012 2 2 Ier-IIIe s. apr. J.-C. 1 fragmentaire 1 sac 6 6001 1 1 Ier-IIe s. apr. J.-C. 1 fragmentaire 1 sac Total 78 Annexe 4 - Inventaire des documents graphiques N° minute Date Auteur Type de relevé Description 1 3/8/2017 C.Baudoin, S. Kosseev coupe au 1
  • en coupe des structures 1002, 1003, 1004 et 1005 . A : coupe nord, B : coupe sud. © Céline Baudoin, Stéphane Jean, Serge Kosseev 1005 1015 1006 1002 1007 1004 1008 0 1009 1011 1009 E 1 2 1003 3 4 5 mètres 2.2 Tranchée 2 La tranchée 2, parallèle à la première et
  • 4001. © Céline Baudoin 112 m E O 4001 4005 Fig. 16 Cliché et relevé de la coupe sud de la fosse 4001. © Céline Baudoin, Stéphane Jean, Serge Kosseev 0 1 2 3 4 mètres 36 Inrap · Rapport de diagnostic Carhaix-Plouguer (Finistère), route de la Madeleine 2.5 Tranchée 5 La
  • centre monumental z ene 2 n 1 5 0 m 500 II. Résultats 27 1.3 Méthodologie Cette opération aura mobilisé deux archéologues de l’Inrap sur une durée de trois jours. L’accès à la parcelle ne pouvant se faire que par une voie d’accès privée recouverte d’un enrobé, une midi-pelle
  • céramique) tendent à le rattacher à l’époque antique (fig. 19). Fig. 17 Vue générale de la tranchée 5. © Céline Baudoin Fig. 18 Le fossé 5005. © Serge Kosseev II. Résultats 109 m 37 E O 5001 5009 5011 5009 5010 5010 5005 5012 0 1 2 mètres Fig. 19 Coupe sud du fossé 5005
  • fragmentaire 1 sac 2 2012 4 4 Ier s. apr. J.-C.(1ère moitié) 1 fragmentaire 1 sac 4 4005 2 2 Ier-IIIe s. apr. J.-C. 1 fragmentaire 1 sac 5 5007 10 10 Ier-IIIe s. apr. J.-C. 1 fragmentaire 1 sac 5 5009 8 8 Ier s. - IIe s. apr. J.-C. 1 fragmentaire 1 sac 5
  • X X III. Inventaires techniques 47 Annexe 3 - Inventaire technique du mobilier Tr U.S. GR 1 1006 1 HMA BMA Mod. XVII à contemp Indét. Total datation proposée Cag. état Condit. 1 1 Ier - IIIe s. apr. J.-C. 1 fragmentaire 1 sac 1013 50 50 Antiquité 1
  • /20e fossé 5005, fosse 4001, fossé 2004 2 3/9/2017 C.Baudoin, S. Kosseev coupe au 1/20e fossés 1002, 1003, 1004 + 1005 Annexe 5 - Inventaire des documents photographiques et audiovisuels N° de photo N° Tranchée Description Auteur 2611 1 Vue générale de la tranchée 1
  • , route de la Madeleine Saint-Brieuc Carhaix x : 1212604,40 y : 7251084,30 (Lambert CC48) z : 112 m NGF Quimper Vannes 0 : localisation du diagnostic archéologique. Rennes 100 km 0 1 km 12 Inrap · Rapport de diagnostic Carhaix-Plouguer (Finistère), route de la Madeleine
  • entre le quart nord- est et l’angle sud-ouest de l’emprise (fig. 1). 116,22 Tr. 1 Tr. 2 Tr. 3 116,59 2001 116,00 1001 2002 114,15 2003 3001 114,50 114,82 2005 3001 2004 113,75 Tr. 6 3002 113,26 113,71 1002-1003-1004-1005 112,00 Tr. 4 4001 112,09 Tr. 5 112,42
  • de la Madeleine (AN 786) 1 boulevard Jean Moulin 2 rue de la Métairie Neuve 3 rue Fontaine Lapic 4 rue de la Magdeleine 5 Le Clos Estienne Véronique Gallien, en 1999, a réalisé des sondages boulevard Jean Moulin, dans les parcelles situées juste au sud-est des parcelles
  • , seules trois fosses ont été identifiées (Ferette 2007, fig. 2, n°5). Carhaix N Limite du territoire des Osismes Ke Hyères en rili Rennes / Vann es / Corseul Pont-aqueduc Monument funéraire ? 3 4 uar Do Document G. Le Cloirec / INRAP - 2015 Localisation présumée du
  • à chenilles caoutchouc de 15 tonnes équipée d’un godet lisse de 2 m de large a été utilisée. Quatre tranchées (1, 2, 3 et 6), ainsi que plusieurs vignettes d’agrandissement, ont pu être réalisées dans la partie la plus à l’est du terrain, zone la plus haute de la parcelle avec un
  • fossé 2005, large de 80cm, a été identifié à proximité de la fosse 2003 (fig. 11). Fig. 11 Les fosses 2001, 2002, 2003. © Céline Baudoin N 2000 2010 2009 S 114 m 2011 2012 2004 2013 0 1 mètres Fig. 12 La coupe ouest du fossé 2004. © Céline Baudoin, Stéphane Jean 34 Inrap
  • petits sillons. 3 tessons d’amphore à pâte fine (G4 possible). Seconde moitié du ier siècle – courant du iie siècle de notre ère. Tr. 5 Us 5012 Mobilier insuffisant : 2 tessons de panse en commune sombre. ier siècle - iiie siècle de notre ère. Tr. 6 Us 6001 Mobilier insuffisant : 1
  • du mobilier La totalité du mobilier est conditionnée par matériaux, par tranchée et par structure dans une même cagette normalisée (caisse Allibert réf. 21010). Tranchées 1, 2, 4, 5 et 6. II. Résultats 41 4. Interprétations et conclusions Les fossés parcellaires observés à
  • Vue générale de la tranchée depuis le nord. C. Baudoin 2630 5 Coupe sud dans le fossé 5005. S. Kosseev 2639 4 Coupe sud dans la fosse 4001. S. Kosseev 2640 2 Coupe ouest dans le fossé 2004. C. Baudoin 2649 1 Coupe nord dans les fossées 1002, 1003, 1004 et 1005. S
  • périphériques. © Gaétan Le Cloirec Fig. 3 Vue générale des tranchées. © Céline Baudoin Fig. 4 La tranchée 1 ; au premier plan, la fosse 1001. © Céline Baudoin Fig. 5 La fosse 1001. © Céline Baudoin Fig. 6 Coupe sud réalisée dans les structures 1002, 1003, 1004 et 1005. © Serge Kosseev Fig. 7
  • (29), le Service Régional de l’Archéologie a saisi l’Inrap afin de réaliser un diagnostic sur les parcelles concernées, parcelles AN 5 et 786 du cadastre actuel. Le diagnostic a été réalisé du 6 au 8 mars 2017. La surface à sonder était de 5 518 m². Diagnostic archéologique
  • mobilier 41 4. Interprétations et conclusions 41 5. Bibliographie Annexes 45 Annexe 1 - Table des inventaires réglementaires 45 Annexe 2 - Inventaire des entités archéologiques 47 Annexe 3 - Inventaire technique du mobilier 47 Annexe 4 - Inventaire
RAP03181.pdf (PLOUAGAT (22). La Brayette : un dépôt d'antoniniens au lieu-dt Kerouzien. Rapport de sondage)
  • IMP C P LIC VALERIANVS P F AVG ; D1 ORIENS AVGG ; Sol 7 RIC 106 Cunetio 481 2,55 ; 2,18 ; E 3 13 IMP C P LIC GALLIENVS P F AVG ; B1 P M TR P IIII COS III P P ; Sol 3 RIC 119 Cunetio 568 3,25 1 Ier émission : 254 ap. 14 à 19 SALONINA AVG ; E1 IVNO REGINA ; Junon 1 RIC
  • 29 Cunetio 651 2,41 ; 3,33 ; 2,47 E ; E ; F 6 20 à 22 SALONINA AVG ; E1 PIETAS AVGG ; Pietas 2 RIC 35 Cunetio 655 2,57 ; E ; F 3 Atelier Gaulois 23 VALERIANVS P F AVG ; D1 DEO VOLKANO ; Temple 1 RIC 5 Elmer 74 Cunetio 706 F 1 24 GALLIENVS P F AVG ; B1 DEO MARTI
  •  ; D1 FIDES MILITVM ; Fides 1 RIC 90 Cunetio 471 2,69 1 10 à 12 IMP C P LIC VALERIANVS P F AVG ; D1 ORIENS AVGG ; Sol 7 RIC 106 Cunetio 481 2,55 ; 2,18 ; E 3 13 IMP C P LIC GALLIENVS P F AVG ; B1 P M TR P IIII COS III P P ; Sol 3 RIC 119 Cunetio 568 3,25 1 Ier
  • émission : 254 ap. 14 à 19 SALONINA AVG ; E1 IVNO REGINA ; Junon 1 RIC 29 Cunetio 651 2,41 ; 3,33 ; 2,47 E ; E ; F 6 20 à 22 SALONINA AVG ; E1 PIETAS AVGG ; Pietas 2 RIC 35 Cunetio 655 2,57 ; E ; F 3 Atelier Gaulois 23 VALERIANVS P F AVG ; D1 DEO VOLKANO ; Temple 1 RIC 5
  • ue N dite r n° 2 unale comm voie Y = 7273600 658 835 834 uve 656 833 659 Y = 72735000 832 691 dépôt monétaire X = 1259009 m Y = 7273446 m Z = 145,5 m 660 830 Y = 7273400 661 831 691 Y = 7273300 829 0 Fig. 2 Localisation du dépôt monétaire sur un extrait
  • – Aurélien Herber n° Droit Revers -/-//- Ref. Poids (g.) Nbr. Valérien et sui. Atelier de Rome Ier émission : 254 ap. 1 IMP C P LIC VALERIANVS AVG ; D1 APOLINI PROPVG ; Apollon 2 RIC 74 Cunetio 437 2,52 1 2 IMP C P LIC VALERIANVS P F AVG ; D1 P M TR P II COS P P ; Virtus 1
  • Eauze 1210 Reignac 1790 2,54 1 3 IMP C P LIC VALERIANVS P F AVG ; D1 LIBERALITAS AVGG ; Liberalitas 1 RIC 98 Cunetio 459 2,16 1 IIe émission : 254-256 ap. 4 IMP C P LIC VALERIANVS P F AVG ; D1 ANNONA AVGG ; Annona 1 RIC 69 Cunetio 467 E 1 5 IMP C P LIC VALERIANVS P F
  •  ; Temple 2 Elmer 80 Cunetio 713 2,68 1 25 GALLIENVS P F AVG ; B1 VICT GERMANICA ; Victoire 5 2,3 1 26 GALLIENVS P F AVG ; B1 VICT GERMANICA ; Victoire 2 2,94 1 27 à 28 GALLIENVS P F AVG ; B1 VIRT GALLIENI AVG ; Empereur 4 2,23 ; E 2 29 à 30 VALERIANVS CAES ; E1 IOVI
  • AVGG ; Annona 1 RIC 69 Cunetio 467 E 1 5 IMP C P LIC VALERIANVS P F AVG ; D1 APOLINI CONSERVA ; Apollon 1 RIC 72 Cunetio 468 2,79 1 6à8 IMP C P LIC VALERIANVS P F AVG ; D1 FELICITAS AVGG ; Felicitas 1 RIC 87 Cunetio 469 2,62 ; 2,39 ; F 3 9 IMP C P LIC VALERIANVS AVG
  • 1 135 GALLIENVS AVG ; A1 ORIENS AVG ; Sol 3 RIC 249 Cunetio 1236 F 1 136 à 139 GALLIENVS AVG ; A1 VICTORIA AET ; Victoire 1 Z/-//- RIC 297 Cunetio 1238 2,18 ; E ; E ; F 4 140 GALLIENVS AVG ; B1 SECVRIT PERPET ; Securitas 1 -/H//- Cunetio 1247 2,76 1 141 à 143
  •  ; Fecunditas 1 -/D//- RIC 5a Cunetio 1315 E;E 2 160 SALONINA AVG ; E1 FECVNDITAS AVG ; Fecunditas 1 -/D//- RIC 5 Cunetio 1318 E 1 161 à 164 SALONINA AVG ; E1 FECVNDITAS AVG ; Fecunditas 1 RIC 5 Cunetio 1320 3,88 ; 2,5 2,55 ; F 4 165 à 166 SALONINA AVG ; E1 VENVS VICTRIX
  • AVG ; D1 APOLINI CONSERVA ; Apollon 1 RIC 72 Cunetio 468 2,79 1 6à8 IMP C P LIC VALERIANVS P F AVG ; D1 FELICITAS AVGG ; Felicitas 1 RIC 87 Cunetio 469 2,62 ; 2,39 ; F 3 9 IMP C P LIC VALERIANVS AVG ; D1 FIDES MILITVM ; Fides 1 RIC 90 Cunetio 471 2,69 1 10 à 12
  • IMP C P LIC VALERIANVS P F AVG ; D1 P M TR P II COS P P ; Virtus 1 Eauze 1210 Reignac 1790 2,54 1 3 IMP C P LIC VALERIANVS P F AVG ; D1 LIBERALITAS AVGG ; Liberalitas 1 RIC 98 Cunetio 459 2,16 1 IIe émission : 254-256 ap. 4 IMP C P LIC VALERIANVS P F AVG ; D1 ANNONA
  • 127 GALLIENVS AVG ; B1 IOVI STATOR ; Jupiter 2 RIC 216 Cunetio 1229 2,80 ; 3,49 2 128 à 133 GALLIENVS AVG ; A1 ORIENS AVG ; Sol 3 Z/-//- RIC 249 Cunetio 1230 2,92 ; 2,54 ; 2,06 1,59 ; F; F 6 134 GALLIENVS AVG ; B1 ORIENS AVG ; Sol 3 Z/-//- RIC 249 Cunetio 1231 E
  • GALLIENVS AVG ; A1 LIBERO P CONS AVG ; Tigresse 1 -/-//B RIC 230 Cunetio 1341 2,38 ; 1,92 ; 2,9 2,95 ; 2,69 ; 3,14 6 176 à 184 GALLIENVS AVG ; A1 DIANAE CONS AVG ; Antilope 1 -/-//G RIC 181 Cunetio 1344 2,21 ; 2,14 ; 2,58 3,22 ; 2,89 ; 2,3 4,58 ; 3,23 ; 3,14 9 185 GALLIENVS
  • à 236 GALLIENVS AVG ; A1 DIANAE CONS AVG ; Cerf 2 -/-//X Cunetio 1400 3,09 ; 3,09 ; 2,82 3,36 ; 3,09 ; E 6 237 à 244 GALLIENVS AVG ; A1 DIANAE CONS AVG ; Gazelle 1 -/-//XI RIC 181 Cunetio 1401 3,22 ; 2,2 ; 3,12 2,39 ; 1,68 ; E E ; E 8 245 GALLIENVS AVG ; A1 SOLI
  •  ; A1 LEG I ITAL VII P VII F ; Taurocampe 1 RIC 341 Cunetio 1480 E 1 RIC 467 Cunetio 1507 E 1 Var. Cunetio 1565 3,07 1 IIe émission : 261-262 ap 257 GALLIENVS AVG ; A1 APOLLO CONSER ; Apollon 3 258 GALLIENVS AVG ; B1 VIRTVS AVG ; Hercule 3 -/S(inversé)//- IIIe
  • d’antoniniens au lieu-dit Kerouzien Ve émission : 264-265 ap 281 GALLIENVS AVG ; A1 INDVLGENT AVG ; Indulgentia 3 -/P//- Var. Cunetio 1650 3,05 1 282 à 283 GALLIENVS AVG ; A1 PAX AVG ; Pax 3 S/-//- RIC 501 Cunetio 1660 2,87 ; F 2 284 à 286 GALLIENVS AVG ; A1 PAX AVG ; Pax 1
  • -/-//S RIC 501 Cunetio 1662 3,43 ; E ; E 3 287 GALLIENVS AVG ; A1 PIETAS AVG ; Pietas 1 -/S//- RIC 507 Cunetio 1663 3,75 1 SALVS AVG ; Esculape 1 -/-//P RIC 511 Cunetio 1687 F 1 VIe émission : 265-266 ap 288 GALLIENVS AVG ; A1 VIIe émission : 266-267 ap 289 à 291
  • IGN. © Thierry Lorho, Drac Bretagne – sra 11 Données administratives, techniques et scientifiques X = 1259100 X = 1259000 X = 1258900 640 840 837 836 657 e ue N dite r n° 2 unale comm voie Y = 7273600 658 835 834 uve 656 833 659 Y = 72735000 832 691 dépôt
RAP00299.pdf (VANNES (56). 77 boulevard de la Paix. rapport de sondage.)
  • datation IV DESCRIPTION DU MOBILIER REMARQUABLE A. B. C. D. E. F. G. enduits peints pigments stuc céramique et statuettes terre blanche os travaillé objets en métal monnaies V PROBLEMATIQUE FUTURE 1. cadastre du chantier sur le plan 3. plan général 4. plan du forum de la fouille
  • ion 303/313 M7 4/7 5 à 250 d émoii t ion de M 78 4 329/330 destruction contrefor ts Sol 307 b éton AMENAGEMENT INTERMEDIAIRE III 31 4 M 79 334/341 306 M 78 sol zone de travail i damé I Zone 308 rub éf[ I I 31 5 33 5 MONUM EN TALI SA TION 31 6 Claude 31 7 328
  • ) SOMMAIRE I PRESENTATION DU SITE II CONDUITE DE LA p.J FOUILLE p. 2 A. 1 ' équipe B. la méthode C. la problématique initiale III DONNEES DE LA A. B. C. D. FOUILLE p. 3-16 description des murs description des US description du mobilier par US essai d ' int er pr état ion et de
  • de situation des US 5. coupe stratigraphique A-B 6.légende de la 7 coupe stratigraphique à 17.illustrations photographiques 18. tableau synoptique des US et 19. planche d'objets p.17-24 p.17-18 p.19 p. 19 p.20 p.21 p.22 p.23-24 p.25-26 FIGURES 2. situation p.3-5 p.6-11 p
  • : longueur: 0,55 m. Largeur: 0,4S m. Profondeur: Qt30 . m US 352: L: 1,00 m; largeur inconnue (fosse recouverte partiellement par M 78. Prof:0,50 m. US 3 53: 0: 0,40 m. Prof: US 35:4: L: 0,9 5 m. 0,15 m 1: Q ,90 m. Prof: US 355: 0 0,40 m. Prof: US 356: L: 1,10 m; 1: 0,60 m. 0,15 m
  • ap.JC) Bleu d'Egypte (N°812) Pigment rose (N ° 81 3 ) , v er t (N ° 8 2 6 ) . US 320. Amphore Dressel 20 (fond). céramique commune grise. A 1 ' intérieur,nbrx frgts de US 321. Nbrx ossements animaux. Huîtres. Qqs frgts céramique commune. Enduit peint rouge sur mortier de US 323
  • PARCELLE Paix ^6 16ûôSl P. 308 DU 8 JUILLET AU 15 AOUT 1991 Centre d'Etudes et de Recherches Archéologiques du Morbihan -1 PRESENTATION DU SITE SONDA GE (autorisation N°91-32 AU) SITE N° 56 260 051 AH D épartement Morbihan Commune Vannes L ieu-dit 77 Bd de la Paix
  • . G . MONNAIES. N°801 in US 304. Antoninien de Gallien A. GALLIE(NV)S AVG/buste radié à droite. R. (PA)X AV(G)/ Allégorie de la Paix debout à gauche. Sear 2884,RIC 2565 260-268 ap.JC. N°802 in US 309. Illisible. IVe siècle. N°803 in US 304. Sesterce de Lucius Verus. A.L
  • AVREL VERVS AVG ARMENIACVS/ tête laurée à droite. R. TR POT V (IMP II C)0S II/ Mars avançant à droite,tenant une hast et un trophée. Sear 1 451 (? ) ,RIC 1379. 1 64-1 69 ap.JC. N°811 in US 319. Dupondius de Titus A.T CAES IMP AVG F TRP VI C(ENSOR)/ tête laurée à droite. R. SC
  • BASILIQUE ET DE L 'ENTREE MONUMENTALE ABANDON 300 post-romain recup. M 79 322 r ecup. M 76-77 310-311 31 2 304 r ecup M 71 r ecup M74/75 309 excavat ion 31 8 Bas-Empire I 332 Sol tegulat isolé 333 =F= ETAT FINAL ENTREE MONUMENTALE 305 2S Flaviens tr anchee fondat
  • (objet N° 78, 815) -9 US 324. Couche d'argile aplanie sous US 317 (angle interne M 7 6 l'A 77). Surface de travail,ou SOL:cette couche est bien appuyée à M 76/77, US 325: Couche de remblai sous US 324. taille de tuffeau. US 326. Epandage de mortier,d'argile et de tuffeau sur
  • contreforts arasés us 305 DEMOLITION de M us 336 us H us F + +\ . Terre végétale ■ '- ' p o o o ^ P 331 338 mortier blanc sur hérisson TUFFEAU SOL (associé à M 74/75?) tuffeau,mortier,argile damés (lié à M 78?) à l'intérieur du jardin architectonique 78: mortier et
  • /346 ( arasement II 10 /, J/4 sol 325 damé I 340/339 ETAT INITIAL : JARDIN ARCHI TECTONIQUE M 331/338 71 337 sol terre battue couche noire 345 321 336 I I i intermédiaire?) M76/77/80 DESTRUCTION DU JARDIN canîveaux destruction M 73 + enduit s peints t erre
  • battue ■hendui t peint 343 344 A up,uste-Tibère ANNEXE N 01 8 . TABLEAU SYNOPTIQUl US/M. Chronoloyie FOSSES 3 49 à à 3 60 M 73/83 323 fosse isolée ANNEXE N°19
  • et liant: similaires à M 71. Distance entre les faces opposées de deux contreforts: 3,70 m,soit 50 palmes. 2. AMENAGEMENT DE L'ENTREE LATERALE N-E DE LA BASILIQUE. M 74.(axe SE NW) Longueur fouillée: 5,40 m. Largeur: élévation: disparue. fondation: 0,80 à 0,85 m. Hauteur: Matériau
  • . (partie haute). Débris Coupée par US 304. US 314. SOL de tegulae plus ou moins fragmentaires,posées à plat,entre M 76 et M 77. Sous US 300. Postérieur à M 7 6(1): il dépasse en tout cas l'aplomb de ses fondât ions,mais l'élévation pouvait être en retrait. US 315. Couche argilo
  • : Essentiellement de US 326 au nord-est petit boutùn de bronze du caniveau US 328. (objet N°820). CANIVEAUtraversant de part en part le sol extérieur à la basilique,selon un axe Nord Ouest/Sud Est. Profil en U (largeur 0,25/0,35 m; profondeur:de 0,10 m à l'est à 0,20 m à 1 ' ouest). Coupé
  • fosse ant ér ieur e(U S 361 )du jardin architectoniqie Couche de terre compacte semblable à US 337,mais situé en dessous: entre les deuxnquelques fragments d'enduit peint rouge sur tuileau identique à celui trouvé en US 3 40 (jardin architectonique). Certains fragments ont une
  • premier état de la basilique,et de 11 78? Ce caniveau semble associé au caniveau déjà décrit US 328, mais ne comporte pas de trace d'arrachement postérieur. US 347. iCANIVË'ÂU parallèle à M 7 5, creusé dans le rocher. L ongueur repérée: 2,30 m. LArgeur: 0,20 m. Profondeur: 0,20 m
  • rouge et blanc sur mortier de tuileau,avec moulurât ions. Frgt d'amphore Pascual 1 (20 av.125 ap.JC). Brique avec empreintes de chien (N °8 3 6). Fumigée Menez 75 (Tibère/Claude) Beaucoup d'ossements animaux ; traces de travail de boucherie (cultuelle?). Huîtres. Scories,clous. US
RAP00394.pdf (SAINT-MALO (35). la cité d'Alet, rapport de fouille programmée)
  • l é d e p u i s 1 9 7 3 s o u s l e s c a t h é d r a l e s m é d i é v a l e s . D é j à , à ce s t a d e o n a v a i t l a p r e u v e q u e c e s d e u x é d i f i c e s é t a i e n t en f a i t u n s e u l et m ê m e b â t i m e n t c o n s t r u i t à l a f i n du I V è m e
  • e r l a f o u i l l e des t r o t t o i r s q u i d o i v e n t ê t r e prochainement goudronnés. y Au p r e m i e r o b j e c t i f corresponds-les e x c a v a t i o n s G 6 et D E 7 8 , au s e c o n d l e s e x c a v a t i o n s CD78 et H 1 2 . A ces e x c a v a t i o n s , i
  • t e l et u n e m p l a c e m e n t de c o f f r e en b o i s . L ' e x c a v a t i o n H 1 2 a p e r m i s de p o u r s u i v r e l a f o u i l l e du c i m e t i è d ' A L E T ; q u i n z e n o u v e a u x s q u e l e t t e s o n t été d é g a g é s . O n y a r e t r o u v é l
  • n i m p o r t a n c e . Ce m o b i l i e r du 1 e r s i è c l e a p J . C p r o v i e n t d ' u n é d i f i c e d é c e l é d a n s l e t e r r a i n M O E V A N e n 1 9 7 5 et d é j à p r e s s e n t i ' d è s 1 9 7 0 . E n 1 9 7 6 , o n atteindra cet édifice construit en p e t
  • x i é e c h e z e l l e p a r l a c a s s u r e d ' u n e c o n d u i t e de g a z , d a n s l a r u e . E n D é c e m b r e 1 9 7 5 5 ce f a i t v i e n t de se r e p r o d u i r e (2 m o r t s ) . O n p e u t e n d o n n e r u n e e x p l i c a t i o n d'après, n o s o b s e r
  • d'ALET 1975 D e u x c a m p a g n e s de f o u i l l e s a r c h é o l o g i q u e s se s o n t d é r o u l é e s à A L E T ( S A I N T M A L O ) e n 1 9 7 5 . L a p r e m i ère e u t l i e u d u r a n t 12 j o u r s , p e n dant les vacances pascales , avec le c oncours des
  • s a n t date du 1er s i è c l e a p J . C et a n n o n c e l ' a p p r o c h e d ' u n é d i f i c e de c e t t e p é r i o d e , d é c e l é p a r t i e l l e m e n t e n A o - u t 1 9 7 5 j que l ' o n a u r a d a n s l e s e x c a v a t i o n s de 1 9 7 6 . L e s e x c a v a t
  • ( p h o t o g r a p h i e 1 0 7 ) . D a n s l a c o u c h e ^ , o n a r é c u p é r é u n m o b i l i e r g a u l o i s : de b e a u x t e s s o n s , d o n t d e u x f o n d s en p l a c e , p r è s d ' u n f o y e r ( p h o t o g r a p h i e 3 1 ^ ) • Un b e a u b r a c e l e t
  • t i v i t é s p r o f e s s i o n n e l l e s . I l e s t p r e s q u e s û r q u ' e n 1 9 7 6 , t o u t l e r é s e a u g a z de l a C i t é d ' A L E T v a ê t r e c h a n gé . Ce s e r a l ' o c c a s i o n de d é c e l e r q u a n t i t é de v e s t i g e s , 1 ' E . D . F
  • LAISNE Vincent FLOT Laurent L A N G L A I S Arnielle HACARD Marie-Hélène. Juillet Le p l a n de f o u i l l e de 1 9 7 5 r é s u l t e des d e u x o b j e c t i f s : - l a p o u r s u i t e de l a p r o g r e s s i o n v e r s l ' o u e s t , - l a n é c e s s i t é de t e r m i n
  • i o n s CD78 et DE78 o n t n o n s e u l e m e n t c o n f i r m é que l ' é d i f i c e d é c e l é s o u s l a C a t h é d r a l e é t a i t le m ê m e que c e l u i d é t e c t é en 1 9 7 2 à 5 0 m au n o r d de c e t t e m ê m e c a t h é d r a l e . De p l u s d e s s t r u
  • mobilier. - l a zone o c c i d e n t a l e m a r q u é e p a r des t r a n c h é e s de l a f i n du I V è m e s i è c l e . On a a i n s i pu r e t r a c e r d e u x m u r s o r i e n t é s N o r d - S u d , s u i t e de l ' é d i f i c e d é c e l é en 1 9 7 2 et de c e l u i d é c e
  • t 7 ) de l ' é d i f i c e c o n s t r u i t à l a f i n du I V è m e s i è c l e ; i l f u t i n d i s c u t a b l e m e n t i n c e n dié d a n s c e t t e p a r t i e « ( p h o t o g r a p h i e 3 ^ 6 ) • - u n e p o r t i o n de m u r (Cf s t r a t i g r a p h i e O u e s t
  • ) d e v a n t a p p a r t e n i r à ce m ê m e é d i f i c e . Surtout dans les couches et 5 » u n e q u i n z a i n e d ' i n h u m a t i o n s f u r e n t r e t r o u v é e s , ce q u i a u g m e n t e l e n o m b r e de s q u e l e t t e s m é d i é vaux disponibles pour les
  • s de l a c a m p a g n e 1 9 7 5 . S a d é l i m i t a t i o n c o m m a n dée p a r l e c o n t e x t e s u p e r f i c i e l c o r r e s p o n d a i t à l a p r o g r e s s i o n de l a fouille vers l ' O u e s t . On peut classer les découvertes i m m o b i l i è r e s en
  • s p l u s d ' u n a n , i l se p r o d u i t d e s é v é n e m e n t s g r a v e s à l a C i t é d ' A L E T , à c a u s e de l a c a s s u r e de c o n d u i t e s de g a z . E n 1 9 7 ^ « d a n s l e b a s de l a R u e de l a C i t é , u n e p e r s o n n e é t a i t a s p h y
  • t r a t i g r a p h i e , o n r e t r o u v e l e s t r a n c h é e s T2 e t T 3 . L a c o u c h e 3 s ' e s t a v é r é e p a r t i c u l i è r e m e n t r i c h e en m o b i l i e r de l a f i n du 1 e r s i è c l e a p J . C : v a s e s l o c a u x de f o r m e g a u l o i s e
  • - G . D . F devant nous a v e r t i r des d a t e s des t r a v a u x . En 1975 , on a pu faire une o b s e r v a t i o n i n t é r e s s a n t e sur l ' é d i f i c e V t r o u v é e n 197^+ • ( P h o t o g r a p h i e 1 1 3 2 ) . Au l i e u d ' a v o i r u n m u r en T , o n a u
  • n a n g l e de m u r s s u r l e q u e l s ' a p p u y é u n a u t r e m u r p a r t a n t v e r s l ' o u e s t 'f ce d e r n i e r c o n t e n a i t l e f o y e r de 1 ' h y p o c a u s t e . D e s é t u d e s de c e s d é c o u v e r t e s f a i t e s à A L E T p a r a î t r o
  • e de l a c a t h é d r a l e du d é b u t du I X è m e s i è c l e - l ' é d i f i c e du 1 e r s i è c l e a p J . C - les structures apparentes prolongeant l a Cathédrale siècle. du Xème C e t t e p a r t i e e s t p l u s é l e v é e q u e ce q u e l ' o n a f o u i l l é j
RAP01906.pdf (BÉDÉE (35). ZAC de la Motte-Jubin. tranche 1. dfs de diagnostic)
  • BÉDÉE (35). ZAC de la Motte-Jubin. tranche 1. dfs de diagnostic
  • 2 2 2 j_[ La Lande 21 22 ' M// 17—— v — — — 20 i M r ^ g \ io — 4 « jgjl). nie des Forges — — \ Li WLa' SVilleÉ Geffroy, ^ ^ i 7> 3 . M-*; I ' - i|—Parcelle •inaccessible: — —i 3 3 \ \ 1 U \ i \ 42 m I 2! 3o * \ 1 RPl La Motte Jubin •7
  • L . / -83 / 85 .63 465 .67 .70 / .66 .69 /' y/ " -¿62 .73 .76 ' mmm.65 68 1 ^ 4 8 ^ .71 .75 .74 ' 55 ' 49 54 .56 .61 »47 86 »46 »53 u, •51 87 •45, 97 /, y . '96 7 / « /, / ^ w \\ ¡¡Mf // 88 .60 Va bassin de décantation 93 î £ // Ww
  • la terre. Un lot de quatre sépultures a été fouillé (S. 1 et 2, tr. 35, S. 3, tr. 36 et S. 4, tr. 40). û Photos 1 et 2 : Vues générale de la tranchée n°35. On distingue parfaitement les fosses sépulcrales creusées dans le substratum. Auteur : L. Aubry H BÉDÉE "ZAC de la
  • axe coupe 1 pierre de calage en schiste I limite Est de la tranchée 37 j L h L0 lm Bédée ZAC de la Motte Jubin Fig. 6 : Plan de la tranchée 37 (parcelle n°207) avec détail de la sépulture 3 en plan et en coupes Photo 9 : Vue générale de la sépulture n°3 reposant en
  • à l'interprétation. Méthodes d'étude des sépultures. Bull, et Mém. de la Société d'Anthropologie de Paris, t. 8, 3-4, p. 397-412. GIOT P.-R., GUIGON P., MERDRIGNAC B., 2003 - Les premiers Bretons d'Armorique. Presses Universitaires de Rennes, Archéologie et Culture, 245 p. LEROUX
  • esquilles d'os. Les ossements ne sont pas conservés. 4 : récipient en bois (?) situé entre les pieds du squelette : argile ligneux brun sombre SL-^Z-B^íécipient en bois ? lm Bédée ZAC de la Motte Jubin Fig. 5 : Plan de la tranchée 35 (parcelle n°207) avec détail des sépultures 1 et 2
  • funéraires du terrain à l'interprétation. Méthodes d'étude des sépultures. Bull, et Mém. de la Société d'Anthropologie de Paris, t. 8, 3-4, p. 141-155. BRAND'HONNEUR M., 1990 - Les mottes médiévales d'Ille-et- Vilaine. Patrimoine archéologique de Bretagne. Institut culturel de Bretagne
  • section(s) : AB coordonnées Lambert : X = 281,62 parcelle(s) : 207, Y= 1061,9 altitude = 68 à 82 m NGF. propriétaire du terrain : Multiple propriétaire. L'opération archéologique: N° d'arrêté : 2003/089 titulaire : Laurent AUBRY Grand-Ouest organisme de rattachement : INRAP
  • direction de M. Gilles Leroux (INRAP) , se trouve dans un secteur voisin du projet de la ZAC. Localisé à « La Métairie Neuve », cet habitat gallo-romain et protohistorique (site n°6 AH) est situé non loin des parcelles n° 4 et 12 (fig. 1). Ces dernières seront traitées dans le cadre de
  • partie haute de la tranchée n°36. Au premier plan on distingue le radier de fondation d'un mur (F. 2). Auteur : H. Paitier Photo 4 : Détail du radier de fondation d'un mur (F. 2) dans la tranchée n°35. Auteur : L. Aubry BÉDÉE "ZAC de la Motte-Jubin" Ille-et-Vilaine, diagnostic
  • G., 1994 - Bédée "La Métairie Neuve", Déviation de Bédée - liaison RD 72/RN 72. DFS de sauvetage urgent, 1 volume, Service Régional d'Archéologie de Bretagne, Rennes, inédit. PASSARD F., MANFREDI-GIZARD S., URLACHER J. P., 2000 - Le Doubs, vallée des Francs entre Rhin et Saône
  • , un territoire de conquête, Vie-Vile siècles après J.-C. Ed. de l'Association française d'archéologie mérovingienne, 32 p. LORANS E., 2000 - Le monde des morts de l'Antiquité tardive à l'époque moderne (IVeXlXe s.). In ; FERDIERE A. (dir.), Archéologie funéraire. Collection
  • BÉDÉE " ZAC DE LA MOTTE J U B I N " (Arrêté n° 2003/089) D.F.S. DE DIAGNOSTIC ARCHÉOLOGIQUE 30/06/2003-11/07/2003 Par Laurent AUBRY, Aline BRIAND et Rozenn COLLETER Avec le concours du Groupe LAUNAY INRAP, Direction Interrégionale du Grand-Ouest Service Régional de
  • l'Archéologie Bretagne 2003 A:3ôéf S / JUit. Photo de couverture : Vue d'ensemble des sépulture n°l et 2 au décapage dans la tranchée n°35. Auteur : H. Paitier BÉDÉE "ZAC de la Motte-Jubin" Ille-et-Vilaine, diagnostic juillet 2003 SOMMAIRE FICHE SIGNALETIQUE GENERIQUE DE L'OPERATION
  • la deuxième phase du projet d'aménagement. 1 2 1.3 — Méthodologie et moyen mis en œuvre : Le diagnostic a nécessité sur une durée de 10 jours ouvrés sur le terrain à une personne du 30 juin au 3 juillet, puis à quatre personnes en permanence du 4 juillet 2003 au 11 juillet 2003
  • sépultures présentes sur la parcelle. 2 2 2.4 - Les autres structures : 2.4.1 - Le radier de fondation (F. 2) : Reconnu sur une longueur de 13 m, il se développe selon un axe est/ouest à l'intérieur des tranchées n°35, 36 et 37. Un sondage manuel a été réalisé dans la tranchée n°35. Il
  • en plan et en coupes Photo 7 :. Vue générale de l'individu (Sépulture n°l). Le linceul est matérialisé par la couche grasse gris-violet visible entre les membres inférieurs du squelette. Auteur : L. Aubry Photo 8 : Vue générale au décapage de la sépulture n°2. On remarque la
  • trace d'un linceul sur la partie sommitale du comblement de la fosse. Au premier plan, au pied de la sépulture, un objet (en bois ?) est visible. Auteur : H. Paitier Tranchée 37 (parcelle n°207) Zone perturbée Tranchée 37 Sépulture 3 Plan axe coupe 2 sépulture recoupée par S 3
  • , Skol-Uhel ar vro, Centre régional d'archéologie d'Alet, 98 p. COLLETER R., 2003- Les cimetières mérovingiens en Mayenne (Vie- Ville siècles). La Mayenne : Archéologie, Histoire, sup. n°l 1, Laval, 208 p. C.N.R.A., 1997 - La recherche archéologique en France. Bilan 1990-1994 et
  • programmation du C.N.R.A. Ed. de la Maison des sciences de l'Homme, Paris, 460 p. GALLIEN V., LANGLOIS J.-Y., 1996 - Exemple d'une gestion de cimetière au Moyen Age : la cimetière de la basique de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). Acte du colloque du GDR « les ensembles funéraires du terrain