Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"

5 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP00295.pdf (VANNES (56). boulevard des Casernes. rapport de sauvetage urgent.)
  • Patrick ANDRE SONMGES ARCHEOLOGIQUES BOULEVARD DES CASERNES A VANNES (Morbihan) S 6 2_60 OZ.S Centre d'Etudes et de Recherches archéologiques du Morbihan Février 1988 Patrick ANDRE Morbihan Vannes. Boulevard des casernes cadastre. Année 1977, BN, 61, 64 à 68
  • . coordonnées. Ax, 218,5 AY, 307, 69 altitude : 7m. propriétaire : Office départemendal H.L.M., avenue Edgar Degas. 56000 VANNES. autorisation de sondages, n° 88-04 AH Responsable : Patrick ANDRE, 5, rue jérôme d'Arradon. 56000 VANNES. Date des sondages : 12 Février 1988. En 1876, à
  • du sous-sol de cette parcelle, où la nécro- pole aurait pu s'étendre. Ils ont été nalisés le vendredi 12 février 1988. Une équipe de cinq fouilleurs, assistée d'un tracto-pelle ont procédé au creusement d'une tranchée, parallèle au mur de la caserne. Longue de quinze mètres
  • nécropole se faisait vers le sud, dans la direction suivie par la voie Vannes-Nantes, qui se tenait à l'écart de cette zone basse, révélée par cette épaisse couche de vase. Février 1988 Cussé. "Notes sur Bulletin une de la nécropole Société gallo-romaine poIymathique du
  • découverte Morbihan, à Vannes 1877, p. en 1876", 98-101. dans I Sondage Au archéologique premier plan : boulevard la parcel le des casernes. sondée en VANNES. février 1988 A l'arrière plan : la caserne du 3 ème R.l. Ma.Le mur de clôture marque la limite de la
RAP00287.pdf (VANNES (56). 21, avenue de Verdun. rapport de sauvetage urgent.)
  • Patrick ANDRE - Alain TRISTE - Alain PROVOST. SAUVETAGE A ARCHEOLOGIQUE VANNES ( MORBIHAN) 21, AVENUE DE VERDUN. PARCELLE AY 224. AOUT - SEPTEMBRE 1988 -o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o- RAPPORT TRANSMIS A LA DIRECTION DES ANTIQUITES. MARS 1989. 4 * 'i Département MORBIHAN
  • du garage et des hangars situés dans la parcelle AY 224 attira l'attention pendant l'été 1988. En effet un permis de construire, daté du 11 Juillet 1988, autorisait la construction d'un immeuble collectif, dont une aile, sur cave, nécessitait des terrassements profonds. A la fin
  • , on pouvait en deux journées assurer la fouille et le relevé des structures enfouies. La fouille a été effectuée dans ces conditions fîg- 1 les 30 et 31 Août 1988. Elle a porté exclusivement sur la partie sud Photo 1 de la parcelle, soit sur une aire de dix mètres de côté. C'est de ce
  • de fondation de l'autre partie de l'immeuble. La première équipe de fouilleurs n'étant plus disponible, il fut alors fait appel à une autre équipe. N flg. 1. Répartition des équipes de fouilleurs sur Secteur fouillé en Août 1988. Responsables : P.ANDRE et A. TRISTE Secteur
  • fouillé en Septembre 1988 Responsable : A. PROVOST. la parcelle AY 224 La fouille de sauvetage menée les 30 et 31 Août 1988 n'a porté que sur la partie sud de la parcelle ( v. page précédente), là où le projet de caves imposait un décaissement de deux mètres. En un premier temps, la
  • début de fouilles. Au fond, secteur des sondages A Au premier plan, secteur des sondages B. Photo 4 . Vue d'ensemble de la zone fouillée les 30 et 31 Août 1988. Photo 8. Coupe stratlgraphique. Secteur compris entre le mur 120 et CÇ 2 cm figure n° 3 TfUSTC A VANNES 21
  • -VANNESAoût Av.de 1988 Verdun COUPE _VANNES— av. de Verdun _ 10.09 .1988
RAP00294.pdf (VANNES (56). école Germaine de Staël. habitat antique. rapport de sondage.)
  • >0/ «-y 0, % VANNES ECOLE G. DE STAËL HABITAT RAPPORT GALLO-ROMAIN DE SONDAGES août 1988 ^ 1 RAPPORT DE SONDAGES EFFECTUES A VANNES ECOLE GERMAINE DE STAËL AOUT 1988 présenté par ALAIN PROVOST 2 SOMMAIRE I. PRESENTATION DU SITE II. LES SONDAGES 1234
  • - - - RECHERCHES ANTERIEURES AOUT 1988 L'édifice et le niveau d'occupation supérieur Structures antérieures - SONDAGE 1 Autres structures - SONDAGE 2 Sondage sous le sol bétonné III. CONCLUSIONS 1- Les données des sondages 2- L'ensemble SAINT SYMPHORIEN - G. DE STAËL 3- Les recherches
  • des bénévoles du CeRAPaR (Centre de Recherches Archéologiques du Pays de Rennes). L'ancienne école GERMAINE DE STAËL - parcelle 32, section ED, cadastre 1988, 2ème éd.- jouxte les Archives Départementales au sud. Outre les locaux de l'école désaffectée, le terrain est occupé par
  • PATERN (Pl. IV)(ANDRE, 1987). 6 II. LES SONDAGES DE 1988 Quatre tranchées de sondages non destructifs ont été menées dans la cour de l'école jusqu'au niveau des couches archéologiques. Celles-ci ont été étudiées selon les procédés de la fouille classique (Pl. V). A l'extrémité
  • menaces sont à moyen terme ; enfin, la nécessité d'avancer dans la connaissance du VANNES ANTIQUE. Ces travaux devraient déboucher sur une publication et les résultats portés à la connaissance du Public vannetais. Alain PROVOST 1er octobre 1988. 19 BIBLIOGRAPHIE ANDRE, 1987 - P
  • Germaine de Stae/ sondages août 1988 20m i PL. V : PLAN DES SONDAGES Dépôt de fouilles PL. VI ! PLAN DES STRUCTURES - SONDAGES 1 ET 2 NGF h. 15.00 L14.00 pi p EH W < < w M P4 D O a NGF L14.50 VANNES G. DE STAËL COUPES A-A D-D ique -- SUBSTRAT granit 14.00 VANNES G. DE
RAP00281.pdf (VANNES (56). atelier de potier de Meudon. rapport de fouille programmée annuelle.)
  • Alain TRISTE Dominique TAQUET FOUILLE PROGRAMMEE Décision n° 125 PROGRAMME H.30 MINISTERE DE LA CULTURE FOURS DE POTIERS DU HAUT MOYEN AGE AU GOHLIEN - MEUDON VANNES - MORBIHAN CINQUIEME CAMPAGNE 1988 Rapport transmis à Monsieur le Directeur des Antiquités Historiques - 1
  • d'Anthropologie, Préhistoire, Protohistoire et Quaternaire armoricains 3°) le Ministère de la Culture : Direction des Antiquités Historiques et Préhistoriques de Bretagne Le présent rapport concerne l'intervention sur le terrain, conduite en Juillet 1988 - 2 - Département Morbihan Canton
  • . (Centre d'Etudes et de Recherches Archéologiques du Morbihan) - Dominique TAQUET . Professeur d'Histoire . PLANS Les plans ont été relevés et dessinés par : - Patrick LEBOUTEILLER (Dessinateur, vacation) . EQUIPE : La compagne de fouille s'est déroulée du 3 Juillet 1988 au 24
  • Juillet 1988. Le marquage et le remontage céramique fut assuré du 25 Juillet 1988 au 30 Juillet 1988 par P.Y. LE FLOCH et F. LE MENEAH. L'équipe de fouilieurs : Alain TRISTE ninique TAQUET - Pierre-Yves LE FLOCH - Marius WNUCK - Fabrice LE MENEAH - Frédéric VUILLEMIER - Patrick
  • production céramique : observations générales III - Troisième partie : CONCLUSION PROVISOIRE 3.1. Apports de la campagne 1988 3.2. Essai de datation 3.3. Perspectives pour 1989 et 4) - 7 - RECAPITULATIF DES PLANS . Plan n° 1 : Plan général du site au 26 Juillet 1987 . Plan n° 2
  • : Plan général du site au 24 Juillet 1988 . Plan n° 3 : Secteur Sud-Est ; les grands fossés Nord et Sud en Y, Z, A, B, C, 8, 9, 10 . Plan n° 4 : Coupe A.A ; murs et fossés . Plan n° 5 : Secteur Nord-Ouest ; aires de séchage et de façonnage en B, C, D, 2, 3, 4, 5, 6 - 8
  • l'ensemble de l'atelier. 2.1.1. Les conditions de la fouille Globalement, la campagne de fouilles 1988 s'est déroulée dans de relatives bonnes conditions. Trois semaines durant, nous avons pu compter sur l'assiduité des fouilleurs ; par ailleurs, des conditions climatiques favorables
  • production de Meudon récoltée au cours de cette campagne 1988 ne faillit pas à ses caractères carolingiens. Remarque : La découverte d'un entier archéologique de la période gauloise ainsi que deux ou trois tessons de la même époque ne remet pas en question la datation du grand fossé Sud
  • , ni de la structure empierrée avec parement extérieur en Z.10. Cette céramique gauloise a très certainement été apportée avec des déblais de pierrailles sur Z.10. - 34 - TROISIEME PARTIE CONCLUSION PROVISOIRE - 35 - 3.1. Rapport de la campagne 1988 (voir plan n° 2) La
  • toutes les structures annexes et d'habitat n'ont pas été entièrement dégagées. Alain TRISTE - Dominique TAQUET VANNES, Octobre 1988 MORBIHAN VANNES - MEUDON Le Gohlien 1987 Plan général du site au 26.07.1987 sole rocher rubéfié E&2.*
  • N* 1 10 8 Plan général du site du 26.07.1988 sole p p P T rocher rubéfié Loulée lendreuse N° 2 Plan n° 3 é 'M MORBIHAN VANNES - MEUDON Le Gohlien 1988 SECTEUR SUD-EST 0 4- \ n f o • foyer céramiques gauloises o ensemble céramique © cadres B 5
  • MORBIHAN VANNES - MEUDON Le C oh lien 1988 Murs et fossés restitués 0 1 coupes Plan n° 4 5 6
RAP01693.pdf (VANNES (56). ZAC de l'Étang. entre le boulevard de Paix et la rue de l'Étang. rapport de sauvetage urgent.)
  • Alain TRISTE SAUVETAGE ARCHEOLOGIQUE A VANNES (MORBIHAN) Z.A.C. DE L'ETANG ENTRE LE BOULEVARD DE LA PAIX ET LA RUE DE L'ETANG - 1988 - SAUVETAGE (autorisation n° 88.22 AH) 00O00 Département Morbihan Commune VANNES Lieu-dit Z.A.C. de l'Etang entre le boulevard de la Paix
  • opérations y ont été conduites, en fouilles ou sauvetages programmés (2). ( 1) P. ANDRE dans Histoire de VANNES et sa région (sous la direction de J.P. LEGUAY) - PRIVAT Ed., 1988, p. 9-35 (2) Voir le détail ci-dessous, fig. 2 figure 1 Le site naturel de Vannes A l'époque romaine
  • Plan cadastral de la Z.A.C. de l'Etang - 7 - Fig. n° 3 7. Monuments et vestiges connus. Orientation présumée de la ville antique. Carte de P. ANDRE dans Histoire de VANNES et sa région - PRIVA T Ed., 1988 - p. 19 - 8 - A. CIRCONSTANCES ET CONDITIONS DE LA FOUILLE A.l
  • . Circonstances La fouille de sauvetage urgent dont il est ici rendu compte résulte d'une réunion qui s'était tenue à la Mairie de VANNES le 1er Juillet 1988 et qui avait rassemblé les représentants de la municipalité, le Directeur des Antiquités de Bretagne, et les responsables du
  • est mis en place. Il est conçu de façon à englober l'ensemble de l'îlot situé entre la Rue de l'Etang et le Boulevard de la Paix. Ainsi, l'extension de la fouille pourra se faire dans ce maillage installé en 1988. A la fin de cette première campagne, une zone de 525 m2 est fouillée
  • sur les seules parcelles 121 et 123 à 126) interdit provisoirement l'extension de la fouille. Photo n° 1 : Juillet 1988 Décapage des parcelles B.O. 121-126 - 13 - A.3. Les fouilleurs . L'équipe de base - Encadrement Alain TRISTE, Président du C.E.R.A.M. Pierre-Yves LE
  • DRAG 37 (fig. 10 nD 6, 7, 8) - Le Mur M3 fut le premier apparu lors des décapages de photo 1 Juillet 1988. Son aspect imposant le signalait alors aisément au milieu des autres horizons décapés. Orienté Nord/Est - Sud/Ouest, il subsiste sur une photo 9 longueur de 19 m. Amputé au
  • percement du Boulevard de la Paix en 1961 - 39 Les fouilles de 1988 viennent confirmer ce qui n'était qu'hypothèse : dans le paysage urbanisé de l'antique VANNES, cette parure monumentale du sommet de la colline de Boismoreau devait appartenir au quartier des édifices publics. Les
  • France - C.N.R.S. - 1988 (P. ANDRE - J.P. LEGUAY - C. MERES) \ - 41 - 42 - . Fosse n° 8 - E 18 - très grande fosse partiellement fouillée - de nombreuses couches très distinctes - très grande quantité de cornes de bovins . 1 boucle en bronze . 1 Monnaie (en cours d'étude) . 1
  • nécessité de poursuivre la fouille. Il convient, en premier lieu, d'achever ce qui a été commencé en 1988, sur les parcelles 122-126, et aussi de fouiller la parcelle 119, où des sondages avaient attesté en 1985 la présence de tuiles et poteries. La connaissance de VANNES antique (au