Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"
  • Creator > SIMIER Bastien (retirer)
  • Coverage > NOYAL-CHATILLON-SUR-SEICHE (retirer)
  • Date > 2016 (retirer)

2 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP03257.pdf (NOYAL-CHATILLON-SUR-SEICHE (35). Berges de la Seiche : identification du tracé de la voie romaine de la Guyomerais, à proximité immédiate du cours de la Seiche. Rapport de fouille)
  • de Beauchamp Axel Boumier Frédérique Charpentier Océane Dieu Yoan Foury Yann Le Marchand Siriane Lemée Malo Mai 2016 Mano Lydie Diagnostic archéologique Rapport d’opération Code INSEE Berges de la Seiche 35206 2015-088 Arrêté de prescription Noyal-Châtillon-sur-Seiche
  • (Ille-et-Vilaine) sous la direction de avec la collaboration de Simier Bastien Boumier Frédérique Mai 2016 I. Données administratives, techniques et scientifiques 7 I. Données administratives, techniques et scientifiques Fiche signalétique Localisation Région Statut
  • première fois en 1986, lors d’une fouille de sauvetage bénévole réalisée par A. Provost (Provost 1986), et dégagé plus récemment sur une plus grande superficie, dans le cadre d’une fouille préventive réalisée par l’Inrap sur la ZAC de l’Îlot Floratrait (Simier 2016). Il est interprété
  • opération, réalisée par Jessica Freitas (Freitas 2012, fig.2), a confirmé le développement de la villa vers le sud. Suite à ce résultat, une fouille préventive, sous la supervision de Bastien Simier (Simier 2016), a été prescrite sur une surface de 1,2 hectare. Réalisée en 2014 (fig.2
  • a été effectuée sur le terrain par Alexandre Beauchamp, doctorant rattaché au laboratoire GéophenLETG de Caen. La post-fouille a été réalisée en début d’année 2016 et entièrement assurée par le responsable de l’opération. Le matériel de fouille, de relevé, ainsi que le soutien
  • 2016). Les fours F.1.5 et F.1.6 pourraient potentiellement être rattachés à cette période historique. L’absence de limons de débordement antérieurs à l’installation de ces deux foyers indique que le terrain n’était pas encore défriché à cette période. L’anthropisation des berges de
  • associé. La chaussée présente une organisation et des dimensions proches de celles observées lors de la fouille de l’Îlot Floratrait (Simier 2016). L’entraxe entre les fossés bordiers apparaît néanmoins plus large, avec une largeur d’environ 18 m contre seulement 14 m sur l’Îlot
  • probablement aménagés en dehors de l’emprise de la voirie. L’orientation prise par le segment de voie dégagé dans la parcelle AR 63 (azimut 165°) est décalé de 5° vers l’est, par rapport au tracé identifié sur l’Îlot Floratrait (azimut 170° ; Simier 2016) et le long de la pars urbana
  • : rapport final de diagnostic archéologique. Cesson-Sévigné : Inrap Bretagne 2012. Sicard 2014 SICARD (S.) - Noyal-Châtillon-sur-Seiche «Forêt et le Pré Noé» : rapport final de diagnostic archéologique. Cesson-Sévigné : Inrap Bretagne 2014. Simier 2016 SIMIER (B.) - Noyal-Châtillon-sur
RAP03259.pdf (NOYAL-CHATILLON-SUR-SEICHE (35). Ilot Floratrait : Pars rustica de la villa de la Guyomerais et voie secondaire antique. Rapport de fouille)
  • Fouille archéologique Rapport d’opération NOYAL-CHÂTILLON-SUR-SEICHE (Ille-et-Vilaine), Îlot Floratrait Pars rustica de la villa de la Guyomerais et voie secondaire antique sous la direction de Bastien Simier Inrap Grand Ouest Avril 2016 Fouille archéologique Rapport
  • -Sévigné Tél. 02 23 36 00 40  grand-ouest@inrap.fr Avril 2016 Sommaire I. Données administratives, techniques et scientifiques 8 9 10 12 13 13 14 24 Fiche signalétique Mots-clefs des thesaurus Intervenants Localisation de l’opération Notice scientifique État du site Arrêté de
  • semestre 2015 et en début d’année 2016, sous la coordination du responsable d’opération (B. Simier, Inrap). Ils ont impliqué plusieurs agents pour le nettoyage du mobilier et pour le tamisage. L’étude des objets a nécessité le concours de plusieurs spécialistes. La céramique a été