Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"
  • Operation type > fouille programmée (retirer)
  • Date > 1988 (retirer)

14 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP00422.pdf (CORSEUL (22). Monterfil II : un quartier commercial aux Ie-IVe s. rapport intermédiaire 2 de fouille programmée 1987-1989)
  • MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION CIRCONSCRIPTION DES ANTIQUITES HISTORIQUES ET PREHISTORIQUES DE BRETAGNE Programme H 30 CORSEUL (Côtes du Nord) Site de Monterfil II UN QUARTIER COMMERCIAL AUX Iè - IHè s. FOUILLE PROGRAMMEE 1988 CORSEUL ( cotes du nord
  • sur Corseul sont l'objet d'un programme de fouilles pluriannuel depuis 1987. En 1988, la subvention de l'Etat, Ministère de la Culture et de la Communication auquel s'est adjoint une aide matérielle et financière de la commune de Corseul a permis qu'une campagne de fouilles se
  • ^oooocrair»oooaoc^po INTAILLE EN CALCEDOINE DATABLE DU Ile SIECLE. ( Pièce 4) ETAT DU PROGRAMME DE FOUILLES 1988 PARCELLE AB 79: Sur une surface totale de 4500 m2 actuellement fouillée est de 992 m2 la surface En 1988, aux mois de juillet et août, se sont achevées les études des
  • l'abandon de l'édifice. Mis à part quelques rares fosses, telle celle n°93, et les puits, les niveaux des lié - IHè siècles ont livré très peu de mobilier. En 1988, quelques ensembles clos datables surtout de la première moitié du 1er siècle ont été découverts. N°60: tranchée-palissade
  • complètes. Ainsi deux grandes cruches, des vases fumigés, de la poterie commune et une forme sigillée Drag.36. Mobilier datable de la seconde moitié du 1er ap. Mobilier monétaire : 37 pièces ont été recueillies en 1988. La plupart se situaient en contexte. On doit surtout retenir la
  • sont en cornaline. Elles ont été recueillies dans un niveau bouleversé par les labours, dans la boutique 4. La première de forme circulaire, en calcédoine de couleur jaune-orangé présente un visage de vieillard. ( type courant classique linéaire: voir H.Guiraud,1988, Intailles et
  • camées de 1'époque romaine en Gaule, 48è supplément à Gallia.). La seconde intaille en calcédoine rouge, de forme ovale , représente un personnage casqué.( type courant lisse du Ilè siècle.) 4 Urne funéraire datable des années -50 / -10 av. LA CAMPAGNE DE FOUILLE - 1988
  • Saint-Antoine et autour du château de Monterfil. Ils appartiennent à un premier noyau d'habitat relativement lâche. En 1988, le site de Monterfil n'a pas livré de nouvelles structures, les' premières ayant été localisées dans la boutique 1 et l'entrepôt, si ce n'est quelques petites
  • nettement, à Monterfil II, les mutations architecturales liées à la naissance et aux premières phases de développement de la ville. En 1988, outre une meilleure connaissance des structures des niveaux précoces, la fouille aura permis d'une part de caractériser l'organisation et les
RAP00242.pdf (PLUVIGNER (56). habitat et nécropole à Talhouët-Breventel. rapport intermédiaire de fouille programmée 1988-1989)
  • PLUVIGNER (56). habitat et nécropole à Talhouët-Breventel. rapport intermédiaire de fouille programmée 1988-1989
  • - Daniel TANGUY - Rapport de fouilles programmées sur un site d'habitat de l'âge du Fer au Talhouët - Commune de PLUVIGNER (Morbihan) 'rogramme pluriannuel - 1988-1989 - Rapport intermédiaire 1988. - Daniel TANGUY - Rapport de fouilles programmées sur un site d'habitat
  • de l'âge du Fer au Talhouët - Commune de PLUVIGNER (Morbihan) Programme pluriannuel - 1988-1989 - Rapport intermédiaire 1988. Daniel TANGUY Rapport de fouilles programmées sur un site d'habitat de l'âge du Fer au Talhouet,commune de PLUVIGNER ( Morbihan ) Programme
  • pluriannuel 1988 - 1989 , rapport intermédiaire 1988 liaouei : Les fouilles du Talhouet ont débute par un sauvetage urgent e:: 1 yoj. Très vite,il s'est avéré qu'un habitat bien conservé de la Tène Moyenne - début la Tène Finale était menacé. De 1984 à 1987,quatre années de fouilles
  • l'habitat situé sur le sommet d'un plateau.Le site est installé sur une surface d'1,5 hect.,limitée au Nord par un muret; à l'extérieur de celui ci et à proximité immédiate,deux sépultures sous tombelles ont été étudiées. La fouille 1988 En 1988,c'est la limite Sud qui a/ait l'objet de
  • est évident que les fouilles de l'année 1988 introduisent de nouvelles données qui nous conduisent à redéfinir une sratégie de fouilles. En effet,il est maintenant très probable que l'habitat se soit implanté sur un site plus ancien,à vocation funéraire autant que l'on puisse en
  • surface à étudier restent les mêmes, L'étude porte toujours sur le même secteur:une étendue plane située entre les constructions centrales et les sépultûtes découvertes cette année. L 1 TALHOUET- PLUVIGNER 1988 , „ . . . sépultures circulaires 0 I 1m TALHOUET - PLUVIGNER
  • palynologiques Dominique Marguerie Hars 1988 ANALYSES POLLINIQUES SUR LE SITE DE TALHDUET (PLUVIGNER , MORBIHAN) Le site de Talhouët en Pluvigner, Morbihan, correspond à un ha- bitat de l'âge du fer conservé sur au moins un hectare et demi où, selon l'archéologue, raines. les
  • zones plus boisées, céréales, plus construite et Fougères aigles en dehors de l'habitat dans une zone défrichée) se distinguent. 1988. A cette riches en Fougères (Polypodes plus riches en Les fouilles occasion nous parmi se poursuivront la zone en été comptons
RAP01635.pdf (LOCMARIAQUER (56). la table des Marchand. er grah. rapport de fouille programmée)
  • fouille à la Table des Marchand à Locmariaquer I - Programmation - problématique La campagne de fouilles qui s'est déroulée à la Table des Marchand à Locmariaquer du 28 mars au 23 septembre 1988, soit durant 26 semaines en continu, était la troisième d'une programmation
  • dans la suite du déblaiement du couloir afin de dégager l'entrée du monument et de raccorder les fouilles de 1988, fouilles sur le 1986, sur le côté droit, flanc gauche. Cette aux zone a été fortement perturbée durant la période contemporaine par les tentatives dans
  • profondeur importante. Cependant quelques structures ont pu échapper à l'anéantissement. A la base du sol ancien, à moins d'un Locmariaquer Table des Marchand fouilles 1988 Vue oblique sur 1'entrée et les murs de parement (façade sud) Cl. J. L'Helgouach mètre devant le
  • Marchand fouilles 1988 Vue sur le mur I, à gauche de l'entrée Noter le foyer F 4 dans la couche de sol ancien Cl. J. L1Helgouach Locmariaquer Table des Marchand fouilles 1988 Poteries écrasées sur le cailloutis à gauche de l'entrée (1/2) dessin S. Cassen Locmariaquer Table des
  • Marchand fouilles 1988 Poteries écrasées sur le cailloutis à gauche de l'entrée (1/1) I b è I ï où l'on retrouve près de un mètre d'élévation. V - Fouille du sol ancien Une surface d'environ 150 m2 a été fouillée à la périphérie sud du cairn ; les limites en ont été fixées, en
  • dont le fantôme était encore bien visible. Dans d'autres cas il a pu Locmariaquer Table des Marchand fouilles 1988 Vue sur le décapage du sol ancien devant le mur II (façade sud-ouest) Cl. J. L1Helgouach y avoir combustion des poteaux, et en P 64 le moignon de pieu
  • fouilles 1988 Poterie trouvée dans le sol ancien (1/2) décor en cannelures y ->,>' h.l-> dessin S. Cassen Laquer les Marchand Fragments de coupes à socle i V - CONCLUSION Le cairn des Marchand est original par sa structure à deux murailles co-tangentes ; la différence
RAP00153.pdf (ARZON (56). le Petit Mont. rapport de fouille programmée annuelle.)
  • PETIT-MONT ARZON _ MORBIHAN. CAMPAGNE 1988. Joël LECORNEC Correspondant Départemental D*"" Antiquités Préhistoriques 2 rue A. flodlra 56000 VANNES Téi. : (97) 63-04-37 GEN ERALITES E T HISTORIQUE. La dixième campagne de fouille s'est déroulée du 1er Août au 20 Août 1988
  • inclus dans le cadre du programme P 28,avec l'autorisation n°129 en date du 6 Mai 1988. Faisant suite à la première fouille incomplète,en 1865,d'un petit dolmen situé sur le flanc est du site,puis à des travaux de restauration effectués par Z. Le Rouzic de 1906 à 1936,et enfin en 19^3
RAP00281.pdf (VANNES (56). atelier de potier de Meudon. rapport de fouille programmée annuelle.)
  • Alain TRISTE Dominique TAQUET FOUILLE PROGRAMMEE Décision n° 125 PROGRAMME H.30 MINISTERE DE LA CULTURE FOURS DE POTIERS DU HAUT MOYEN AGE AU GOHLIEN - MEUDON VANNES - MORBIHAN CINQUIEME CAMPAGNE 1988 Rapport transmis à Monsieur le Directeur des Antiquités Historiques - 1
  • d'Anthropologie, Préhistoire, Protohistoire et Quaternaire armoricains 3°) le Ministère de la Culture : Direction des Antiquités Historiques et Préhistoriques de Bretagne Le présent rapport concerne l'intervention sur le terrain, conduite en Juillet 1988 - 2 - Département Morbihan Canton
  • . (Centre d'Etudes et de Recherches Archéologiques du Morbihan) - Dominique TAQUET . Professeur d'Histoire . PLANS Les plans ont été relevés et dessinés par : - Patrick LEBOUTEILLER (Dessinateur, vacation) . EQUIPE : La compagne de fouille s'est déroulée du 3 Juillet 1988 au 24
  • Juillet 1988. Le marquage et le remontage céramique fut assuré du 25 Juillet 1988 au 30 Juillet 1988 par P.Y. LE FLOCH et F. LE MENEAH. L'équipe de fouilieurs : Alain TRISTE ninique TAQUET - Pierre-Yves LE FLOCH - Marius WNUCK - Fabrice LE MENEAH - Frédéric VUILLEMIER - Patrick
  • production céramique : observations générales III - Troisième partie : CONCLUSION PROVISOIRE 3.1. Apports de la campagne 1988 3.2. Essai de datation 3.3. Perspectives pour 1989 et 4) - 7 - RECAPITULATIF DES PLANS . Plan n° 1 : Plan général du site au 26 Juillet 1987 . Plan n° 2
  • : Plan général du site au 24 Juillet 1988 . Plan n° 3 : Secteur Sud-Est ; les grands fossés Nord et Sud en Y, Z, A, B, C, 8, 9, 10 . Plan n° 4 : Coupe A.A ; murs et fossés . Plan n° 5 : Secteur Nord-Ouest ; aires de séchage et de façonnage en B, C, D, 2, 3, 4, 5, 6 - 8
  • l'ensemble de l'atelier. 2.1.1. Les conditions de la fouille Globalement, la campagne de fouilles 1988 s'est déroulée dans de relatives bonnes conditions. Trois semaines durant, nous avons pu compter sur l'assiduité des fouilleurs ; par ailleurs, des conditions climatiques favorables
  • production de Meudon récoltée au cours de cette campagne 1988 ne faillit pas à ses caractères carolingiens. Remarque : La découverte d'un entier archéologique de la période gauloise ainsi que deux ou trois tessons de la même époque ne remet pas en question la datation du grand fossé Sud
  • , ni de la structure empierrée avec parement extérieur en Z.10. Cette céramique gauloise a très certainement été apportée avec des déblais de pierrailles sur Z.10. - 34 - TROISIEME PARTIE CONCLUSION PROVISOIRE - 35 - 3.1. Rapport de la campagne 1988 (voir plan n° 2) La
  • toutes les structures annexes et d'habitat n'ont pas été entièrement dégagées. Alain TRISTE - Dominique TAQUET VANNES, Octobre 1988 MORBIHAN VANNES - MEUDON Le Gohlien 1987 Plan général du site au 26.07.1987 sole rocher rubéfié E&2.*
  • N* 1 10 8 Plan général du site du 26.07.1988 sole p p P T rocher rubéfié Loulée lendreuse N° 2 Plan n° 3 é 'M MORBIHAN VANNES - MEUDON Le Gohlien 1988 SECTEUR SUD-EST 0 4- \ n f o • foyer céramiques gauloises o ensemble céramique © cadres B 5
  • MORBIHAN VANNES - MEUDON Le C oh lien 1988 Murs et fossés restitués 0 1 coupes Plan n° 4 5 6
RAP00686.pdf (LANDUNVEZ (29). ile d'yoc'h. rapport de fouille programmée 1988)
  • LANDUNVEZ (29). ile d'yoc'h. rapport de fouille programmée 1988
  • ILE D'YOC'H en LANDUNVEZ (Finistère) Rapport de la fouille programmée 8 - 2 7 août 1988 :Phare du Four PORTSALL ARGENTON Ile Ouessant PORSPODER Ile Molène~
  • programmée 8 - 2 7 août 1988 N° de site D.A.B. : 29 109 002 AH Autorisation n° 124 Programme H 160000 Titulaire de l'autorisation : Marie-Yvane DAIRE Adresse : Laboratoire d'Anthropologie-Préhistoire Université de Rennes I 35042 - RENNES CEDEX SOMMAIRE PRESENTATION DU SITE ET DES
  • TRAVAUX ANTERIEURS ORGANISATION DE LA FOUILLE D'AOUT 1988 LA CAMPAGNE DE FOUILLE DE 1988 L'IMPLANTATION DES BATIMENTS A ET C LE BATIMENT A : UN ATELIER DE BRIQUETAGES LA STRUCTURE L'INTERIEUR DU BATIMENT A Les cuvettes Les foyers Les autres aménagements intérieurs LE BATIMENT C LA
  • 000 ème, feuille de Plouarzel 3-4. i M A 250 0 D'IOCK Figure 2 : Extrait de la carte I.G.N. (Levé en 1908 - 1909) (* = zone de fouille 1988) 4 une datation dans le 1 er siècle avant J.-C. Un foyer avait également été mis au jour dans le centre du bâtiment A. La structure
  • diamètre moyen. Aucun mobilier, susceptible de fournir un élément chronologique pour cette structure, ne fut retrouvé dans le sondage. Figure 3 : Plan de la structure B et implantation du sondage réalisé en 1987 5 ORGANISATION DE LA FOUILLE D'AOUT 1988 Une campagne de fouille
  • programmée a été menée sur le site de l'île d'Yoc'h en Landunvez, du 8 au 27 août 1988, sous la responsabilité de Marie-Yvane DAIRE, chercheur associé à l'équipe n°27 du C.N.R.S. (Laboratoire d'Anthropologie-Préhistoire de l'Université de Rennes I). L'équipe de fouille était constituée de
  • l'ouest. Photographie n°2 : Ile d'Yoc'h en Landunvez (29). Les bâtiments A (premier plan) et C (arrière plan) dans leur environnement. 8 LA CAMPAGNE DE FOUILLE DE 1988 La campagne de fouille de 1988 a porté sur les deux structures rectangulaires repérées, qui avaient fait l'objet
  • sens sud-nord. • * f Le niveau de référence de 1987 (sommet du rocher entre les structures A et B) a été repris en 1988 ; toutes les cotes de niveau figurant sur les plans des figures 7 et 8 sont exprimées en mètre, par rapport à ce Niveau de Référence. L'IMPLANTATION DES BATIMENTS
  • . ; ils étaient, de plus, soulignés par une couverture végétale différente. 9 0 2m Limite des sondages réalisés en 1987 Limite de la fouille de 1988 Figure 4 : Plan des structures A et C et implantation de la fouille de 1988 10 LE BATIMENT A : UN ATELIER DE BRIQUETAGES LA
  • STUCTURE La fouille de 1988 a commencé par un décapage intégral de la couverture dunaire dans le périmètre défini autour de la structure A (Figure 4). Une importante couche d'éboulls est apparue la quasi-totalité de la zone. Cependant, des variations dans la densité des pierres ainsi
  • affaire à un habitat, ce qui fut infirmé par la fouille de 1988. Les différentes structures et aménagements Intérieurs sont apparus immédiatement sous le couche d'éboulis. Les cuvettes (Figures 5 et 6) Deux cuvettes de forme approximativement tronconique ont été mises au jour
  • études micromorphologiques, palynologiques et anthracoiogiques, à partir de prélèvements effectués durant la campagne de fouille de 1988 dans les bâtiments A et C, sont en cours de réalisation (Laboratoire d'Anthropologie-Préhistoire de l'Université de Rennes I) ; elles devraient
  • . * La campagne de fouille, menée en 1988, s'est revèlée très positive ; les résultats obtenus permettent de souligner l'intérêt de ce site, résumé par les point suivants : - l'existence de bâtiments de l'Age du Fer, construits en dur (murs de 1 m. de large, conservés sur 0,50 m. de
  • armoricaines de la fin de l'Age du Fer. Thèse, Université de Rennes I, 620 pages. M.Y. DAIRE, 1989 : La campagne de fouilles de 1988 sur l'île d'Yoc'h en Landunvez (29). B.S.A.F. (à paraître). B. EDEINE, 1970 : La technique de fabrication du sel marin dans les sauneries" protohistoriques
RAP01150.pdf (CHARTRES-DE-BRETAGNE (35). le four Provost. rapport intermédiaire de fouille programmée 1988-1990)
  • CHARTRES-DE-BRETAGNE (35). le four Provost. rapport intermédiaire de fouille programmée 1988-1990
  • 8 8 SIECLE CHARTRES DE BRETAGNE ATELIERS DE POTIERS Parcelle AK 52 FONTENAY MEDIEVAUX 1988 Résumé: Site occupé par deux ou trois ateliers de potiers médiévaux des XlIè-XIVè siècles. La campagne de fouilles 1988 a permis de mettre au jour une grande partie de l'aire de
  • a v a n c é e d è s sa l o c a l i s a t i o n : des drains de l'atelier II se d i r i g e a n t v e r s lui. Cependant, de récentes 2 prospections au sol et les fouilles réalisées en 1988, démontrent qu'il est très proche de structures du Xlè siècle. Les prospections au sol ont
  • vaisselle de table ( tasses, c o u p e s , p i c h e t s , . . ) le p l u s s o u v e n t décorée d'une glaçure verte. Sont aussi produits des briques, tuiles et pavés. Au-vu d e s p r e m i è r e s d o n n é e s d e la f o u i l l e , il é t a i t p r é v u , p o u r 1988, d e p o u r s
  • e d e v i e n n e t r o p sec et d'une couleur u n i f o r m e , les structures m i s e s au jour. 4 37 CHARTRES 1S88 A T E L I E R S 1 ET 3 A DE B. Vue générale du stie En haut : structures atelier I En bas : structures atelier III IV: LA CAMPAGNE DE FOUILLES.1988
  • c t i o n ). Deux exemplaires sont ornés d'un décor pincé. La coupelle réceptacle peut avoir ou non une lèvre p i n c é e . L'ATELIER II Il n ' é t a i t p a s e n v i s a g é , p o u r la c a m p a g n e d e f o u i l l e s 1988, d'entamer l'étude des structures de l'atelier
  • CONCLUSION GENERALE La campagne de fouilles éffectuées d u r a n t l'été 1988 a permis de localiser, sur le s i t e de F o n t e n a y , les structures de ce qui semble bien être un troisième atelier de potier ( A.III), contemporain du premier et datable du Xllè siècle ou du début du
  • autour des premières structures de l'atelier III. L'étude des structures datables du XlVè siècle, sans être repoussée à l'année suivante, ne sera menée que sur les drains et fossesdépotoirs dégagés en 1988. Il e s t d u r e s t e d e plus en plus probable, que compte-tenu de son
  • : 1225 + 15 ans ap. J.-C pour la dernière utilisation du four étudié. Philippe LANOS Rennes, septembre 1988 j Fig. 5a : Courbe de référence I-D (I. Bucur, 1986).
RAP00214.pdf (MELRAND (56). village de Lann Gouh. rapport intermédiaire de fouille programmée 1988-1991)
  • MELRAND (56). village de Lann Gouh. rapport intermédiaire de fouille programmée 1988-1991
  • LANN GOUH M E L R A N D 19 8 8 Responsable site :° : Joëlle CHALAVOUX 56 128 002 Rapport intermédiaire : 1ère année de l'autorisation pluriannûelle 1988 - 1 - LANN GOUH MELRAND 1988 Dates du chantier : du 4 juillet au 21 août 1988 Composition de l'équipe : Le
  • visiteurs Fig'.l: Plan du village de Lann Gouh Melrand (automne 1987) - 4 - Fig.2 LANN GOUH MELRAND 56128002 , 1988 Implantation des zones ouvertes dans le secteur - 5 - ou d'adapter les techniques employées aux questions à résoudre. Tous les tessons et les pierres de plus
  • particulière- - 12 - Fig.8: Plan de répartition du LANN GOUH MELRAND 56128002 secteur 1988. :3.017. - 13 - 3.o18. Z Fig.9: LANN GOUH MELRAND 56128002, 1988 3.017.22:Pierre à aiguiser ; 3.018.2:Fragment de panse Fragment de bord. -14- ment accentué sur cette aire en 1989. Un
  • 1988 a permis de fouiller complètement une portion du talus auquel s'adosse les bâtiments à l'Ouest, et l'éboulement des murs de l'angle Nord-Ouest de ce bâtiment. Les relations avec l'extérieur et avec la rue sont relativement bien connues. Le mode de démolition est en partie
  • C.N.R.S., Université de Rennes I, Campus de Beaulieu 35042 RENNES CEDEX - Tél. : 99 28 61 09 LANN GOUH en MELRAND (MORBIHAN) Rapport d'étude sédimental agi que Anne Gebhardt Avril 1989 MELRAND 1988. Rapport d'étude s é d i mentplogique (Anne Gebhardt) Cette effectués année
  • s'est au donc le ne laissant façon à la végétation aucune L'activité biologique est continue. traits éléments péri glaciaires (accumulations de du déjà en squelette) observés 1988). phytolites sont assez abondants et nous renseignent sur caractère ouvert
  • E.R. n*27 du C.N.R.B. Université de Rennes I Caipus de Beaulieu 3S042 RENNES CEDEX Tél. i 99 28 6i 09 D'ANTHROPOLOGIE, ARMORICAINS PREHISTOIRE, LANN-SOUH PROTOHI MELRAND (MORBIHAN) Rapport d'études micromorphologiques Anne Gebhardt Juillet 1988 MELB8ND 1987. Lors de la
RAP00475.pdf (PLÉDRAN (22). le camp de Péran. rapport de fouille programmée)
  • SAINT-GERMAIN-en-LAYE W.-H WIMMERS E . H . E . S . S . (Haut Moyen-Age) A u t o r i s a t i an n ° 12 6 d u 6 m a i 19 8 8 Programme? : H 40 1988 RESUME s (Côtes du Commune ; PLEDRAN (22960) L i eu-d i t ; Camp de P éra n Coordonnées Lambert s X = 221,750 Y " 97,150 Word
  • ) Z = 159,98 m ( b o r n e E3) Les r e c h e r c h e s sur l'enceinte s u b - c i r c u l a i r e dite "Camp de F'éran" ont. é t é r e p r i s e s en 1988, en continuité avec les travaux d u c a fît p , 1 e 1 a n g cl u p a r e m e ri t a nt ér i eur s, dan s 1 a zan e m éd i
  • a n s. _ y n e _ g a r m i. _ e s a c t i. y i t é s g f £ e r t e s 2! §? !l! b L § ..._ d y __ Ç e n t r e _ A r c h é o 1 g g i. g y e d e _ P é r a n s ay x L e s r e c h e r c h e s au C a m p de P é r a n en 1988 ont été effectuées en étroite liaison avec le Centre
  • P â q u e s , s'est d é r o u l é e du 2 au 16 A v r i l . La seconde c a m p a g n e , pendant, l'été et l ' a u t o m n e , s ' e s t e f f e c t u é e d u 1 3 août, au 1er O c t o b r e 1988„ D e s i n t e r v e n t i o n s p o n c t u e l l e s e f f e c t u é e s en cours d
  • 0 N C T Q N N E M E N T __ A F A N s 2 5 0 0 0 F i y b y â n t i g n __ E Q y ï P E M E N f A F A N S IOOOO F (cette subvention accordée "pour travaux" sera utilisée c o n s o l i d a t i o n d e s m o b i l i e r s m é t a l l i q u e s d é c o u v e r t s en 1988) S g y t i, e
  • NICOLARDOT m i ® Des prélèvements pour l'étude des nombreux vestiges végétaux d é c o u v e r t s en 1988 ont été effectués par D. MARGUERIE pour des déterminations s palynologie, anthracolagie, carpologie au Laboratoi re d ' Anthropo 1 og i e , P r é h i s t. o i r e , P r o t o h i s
  • importante est à souligner s le pourcentage élevé des céréales laisse plutôt penser à une activité de battage proche qu'à la proximité de cultures de froment. Cette observation corrobore avec la d é c o u v e r t e , en 1988, de silos et d ' a i r e s c o u v e r t e s de g r a i n s
  • Préhistoire Alpine (ANNECY). Dans l'état actuel des recherches dans les sections 8 et 9, sur les conseils des spécialistes, les pièces de bois mises au jour en 1988 ont été l a i s s é e s en p l a c e et immergées d a n s un m i l i e u h u m i d e . E l l e s ont été recouvertes d'un
  • a u x d e 1988 n ' o n t p a s; p e r m i s la fouille exhaustive des couches d'incendie du Xe s. La d ens i t é des vest i g®s m o b i 1 i e r s (b o i s , v ég ét aux, m ét aux), r et r ouv é s dans les sections 8 et 9, a rendu nécessaire une approche très fine qui a entraîné une
  • c l i n i q u e vétérinaire de Douvenant à L a n g ueu;-î près de SAINT-BRIEIJC (13 et 14 septembre 1988) . Ces r a d i o g r a p h i e s o n t. p e r m i s n o t a m m e n t d e c o n s t a t e r q u e 1 ' é p é e d é c o u v e r t. e était dans son fourreau et que ce dernier
  • comportait aussi le baudrier et les bélières de suspension. Le 6 novembre 1988, M. A. F O R R Ï E R E S et l'un de s e s c o l l a b o r a t e u r s du L a b o r a t o i r e d'Archéologie des Métaux -- 5 4 1 4 0 J A R V I L L E --1 a M A L G R A N G E , près NANCY, ont pris connaissance
  • e n t espérer d ' a u t r e s c o u c h e s a r c h é o l o g i q u e s avant d ' a t t e i n d r e le s utas t. r a t. u m n a t u r e 1 » Les r é s u l t a t s des fouilles menées en 1988 au Camp de F'éran nous amènent à r é v i s e r la p r o g r a m m â t i o n des travaux
  • . Les problèmes qu'ils soulèvent ne peuvent être r é g l é s e n t i è r e m e n t d ' i c i la f i n de l'année 1988 s 1. - d é v o l u t i o n et des mobiliers 2.- devis de consol i dation é t u d e s ( r a ci i o g r a p h i e s ) 3 » ~~ d e v i s archéologiques et. d e r e s
RAP00415.pdf (TRESSÉ (35). le bas Rouault. rapport de fouille programmée annuelle)
  • Françoise LE NY RAPPORT DE FOUILLE DU SITE Du Bas-Rouault en TRESSE (Ille-et-Vilaine) 1988 Laboratoire d'Archéométrie de Rennes I. SOMMAIRE INTRODUCTION I - ORGANISATION ET DEROULEMENT DE LA FOUILLE A - Organisation. B - Déroulement. II - DECOUVERTES DE 1988 A - Le premier
  • - Publication 1987 - Publication 1988 L'ATELIER DE TUILIER GALLO-ROMAIN AU BAS-ROUAULT EN TRESSE (IlIe-et-Vilaine) (Campagne de fouille - 1988) INTRODUCTION L'exploration archéologique de l'atelier de tuilier gallo-romain découvert en 1986 au Bas-Rouault en TRESSE (Ble-et-Vilaine), étendue
  • en 1987, s'est poursuivie en 1988. La campagne de fouille de cette année s'était donné pour but de mieux connaître l'environnement de la zone d'activité, mise au jour en 1987, composée d'un four et de son aire de chauffe, d'un bassin de foulage et d'une zone de pierres. H
  • -Vilaine. B - Déroulement La fouille s'est déroulée du 1er au 23 juillet 1988. La zone explorée se présente sous la forme de deux surfaces attenantes. La première et la plus grande se situe derrière le four dans un axe nord-sud. Elle mesure 10 m de large sur 30 m de long. La deuxième
  • stratigraphiques. II - DECOUVERTES 1988 A - Le premier niveau après dégagement de l'humus Le dégagement de l'humus, dans les zones 2 et 3 a fourni un matériel hétéroclite, daté de différentes époques, qui montre bien la pertubation de ce niveau. Ainsi dans l'humus de la zone 2, ont été
  • 35042 RENNES CEDEX Rennes, le 28 Novembre 1988 E t u d e ¿éjbTO-^r^hç^olo£P-£]u_e £rél3 1 m^ni^re_d^ tuiles:_ j gallp^r£maines^ de l'atelier du B a s - R o u a u l t en Tressé L ' a t e l i e r de tuilier gallo-romain du Bas-Rouault en Tressé- se situe s u r la. partie
  • r i é s . Prof. P.-H. Giot et H". M o r z a d e c CONCLUSION Les résultats de 1988 sont peu spectaculaires en regard de ceux de 1987 et posent plus de questions qu'ils n'apportent de réponses. Mais ils sont pour cela très interressants car ils montrent que le déroulement des
  • activités de cet atelier est plus complexe que ce que l'on aurait pu croire au début de la fouille de 1986. Bilan des résultats 1988 : - Un sol avec trous de poteaux (début d'un bâtiment de type halle ?)(u.s. : 2001-3001). - Un foyer, réaménagé par trois fois, antérieur à ce sol. - Un
  • publications devraient voir le jour en 1989 ; - un article sur le bilan complet des différentes analyses archéomagnétiques effectuées sur le matériel de TRESSE. - un article sur la fouille de 1988 et sur l'étude de tout le matériel archéologique retrouvé à TRESSE (poterie, matériaux de
RAP00088.pdf (PLOUHINEC (29). Kersigneau Saint-Jean. rapport de fouille programmée.)
  • RAPPORT DE FOUILLES P.R. GIOT 1988 LABORATOIRE D'ANTHROPOLOGIE - PRÉHISTOIRE - PROTOHISTOIRE ET QUATERNAIRE ARMORICAINS UNIVERSITÉ DE RENNES^(SCIENCES) G7 Campus de Beaulieu Avenue du Général Leclerc 35042 RENNES CEDEX RAPPORT sur l e S C I E N T I F I Q U E s i t e en de SUR
  • KERSIGNEAU PLOUHINEC Campagne de F o u i l l e Programmée 1988 LES F O U I L L E S - S T - ï E A If ( F i n i s t è r e ) : e t Synthèse des résultats des Trois campagnes 198G - 198?' - 1988. 3C X 3C X X X Historique. Le s i t e de Kersigneau Saint-Jean ( i l est plus près e t
  • septembre 1986; une seconde campagne de sauvetage eut l i e u pendant t o u t l e mois de j u i l l e t 1987. Enfin l e chantier étant devenu f o u i l l e programmée, l a campagne de 1988 s'est déroulée pendant tout l e mois de j u i l l e t e t pendant une dizaine de jours à l a mi
  • négatif. De même nos décapages vers l'Ouest opérés en 1988' ont été négatifs 1 ',. I l n'y avait pas de fossé extérieur. I l est c e r t a i n que dans l a roche fracturée cela a u r a i t demandé un c e r t a i n t r a v a i l ^ plus d i f f i c i l e que dans une arène granitique
  • . Le long de l a section du bulldozer nous l'avions reconnu par ses parements externe e t i n t e r n e en 1987» e t en 1988 nous avons pu l e dégager sur près de 1 14 m de long. Alors que l e plan idéalisé de H. Le Carguet dessinait un- superbe hémicycle outrepassé f o r t
  • qu'elles reposaient sur un comblement, qui s'était tassé, d'une grande fosse. La p a r t i e sud de l a chambre nord, l a chatière entre l e s fosses,, et l a p a r t i e nord de l a chambre sud f u r e n t dégagées. En 1988', l a p a r t i e nord de l a chambre nord f u t complètement
  • 1988 en Bretagne donnent des preuves de t e l l e s e x p l o i t a t i o n s ( l e s i t e carolingieni du camp des Salles à Locronan, avec une profusion de creusets à globules d'or incrus' tés dans l a v i t r i f i c a t i o n ; l e p e t i t camp de l'Age du Fer à Rannée près La
RAP00047.pdf (LOCRONAN (29). montagne du prieuré. camp des salles. rapport de fp 1)
  • Z A N et G . D A G O R N , qui nous e n c o u r a g e n t b e a u c o u p à p o u r s u i v r e les travaux. - 2 - I ) METHODES DE TRAVAIL; 49 78 Afin de déterminer les différentes fonctions de l'enclos supérieur quatre sondages ont été ouverts simultanément en 1988, deux
  • d'entre eux reprenant les chantiers antérieurs de 1986-1987. Les bâtiments mis au jour reçoivent une nouvelle numérotation, que l'on espère définitive, 50 suivant l'ordre chronologique de leur découverte: Superficie en 1987 (m2) Dénomination actuelle Superficie en 1988 (m2
  • ) "Sondage-1" 160 Bâtiment 1 206 "Sondage-2" 28 Bâtiment 2 Bâtiment 3 Bâtiment 4 144 Bâtiment 5 96 Entrée 36 Dénomination antérieure 188 482 L'accroissement de la zone fouillée (294 m2 de plus en 1988) est due à l'augmentation du nombre des fouilleurs, 25 en moyenne en 1988
  • une largeur de 12 m du N . au S.; 10 m2 n'ont pas été fouillés en 1988, afin de conserver provisoirement des bermes, aux angles SE et SO du s o n d a g e . L ' é l a r g i s s e m e n t vers le S . a permis de découvrir le solin d'un mur parallèle au solin N . , symétrique par
  • MIXTE C.N.R.S. - C.E.A. Domaine du C.N.R.S. Avenue de la Terrasse 91198 GIF SUR YVETTE - CEDEX FRANCE Tel: (1) 69 82 35 25 Résultat de la mesure d'âge par le Carbone 14 de l'échantillon : G l f - 7 8 3 5 Echantillon prélevé par: Ph. GUIGON Soumis par: P.R. GIOT Le: 05/1988 Sous la
  • m à 2 m d ' E . en 0 . . Auparavant un p l a n des structures observables en a v r i l 1988 et une coupe avaient été d e s s i n é s . 58 1) Coupe et plan d ' a v r i l 1988: 59 Après l'enlèvement des terres superficielles effondrées du talus, une couche de terre très
RAP00679.pdf (LANDÉVENNEC (29). abbaye Saint-Gwénolé. rapport de fouille programmée)
RAP01634.pdf (LOCMARIAQUER (56). le tumulus d'er grah. rapport final de synthèse de fouille programmée 1986-1988)
  • LOCMARIAQUER (56). le tumulus d'er grah. rapport final de synthèse de fouille programmée 1986-1988
  • MINISTERE DE LA CULTURE, DE LA COMMUNICATION, DES GRANDS TRAVAUX ET DU BICENTENAIRE VILLE DE LOCMARIAQUER DEPARTEMENT DU MORBIHAN CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE - LOCMARIAQUER - ENSEMBLE MEGALITHIQUE BILAN DES RECHERCHES 1986 - 1988 PRESENTATION GENERALE
  • région, avec quelques prélèvements et l'étude en lames minces des principaux faciès observés dans le cadre des travaux sur l'ensemble du site de Locmariaquer. En 1987-1988, N. Pioline a repris et développé cette documentation dans le cadre d'un D.E.A. qui a bénéficié d'une allocation