Rechercher sur le site

  • Chercher les documents contenant un mot OU un autre : tapez simplement les mots à la suite => bracelet bronze
  • Chercher les documents contenant un mot ET un autre : utilisez le mot-clef AND => bracelet AND bronze
  • Chercher les documents contenant une expression exacte : taper l'expression entre guillemets => "bracelet en bronze"
  • Operation type > fouille programmée (retirer)
  • Date > 2002 (retirer)

15 résultats Exporter les résultats

Trier par Titre : ascendant / descendant
RAP01894.pdf (PLOUHINEC (56). la villa de Mané-Véchen. zone k, carrés y et z. rapport d'étude dans le cadre de la fouille programmée)
RAP01830.pdf (INGUINIEL (56). kerven teignouse. rapport intermédiaire 2002 de fp3 (2001-2003))
  • INGUINIEL (56). kerven teignouse. rapport intermédiaire 2002 de fp3 (2001-2003)
  • KERVEN TEIGNOUSE, commune d'INGUINIEL (Morbihan) Fouilles programmées sur un habitat de l'âge du Fer Programme tri-annuel 2000-2003 Rapport intermédiaire 2002 SERVICE REGIONAL DE L'ARCHEOLOGIE -BRETAGNE- Daniel TANGUY Localisation du site I) LES OPERATIONS ANTERIEURES
  • En 2002 a eu lieu la onzième campagne de fouilles archéologiques sur le site de Kerven Teignouse. Un bref rappel des opérations de terrain menées depuis 1991 est nécessaire pour situer la campagne 2002 dans l'historique des recherches. Le site est connu depuis le début des années
  • années ont mis en valeur les changements qui se sont opérés au cours du second siècle avant notre ère sur ce nouvel habitat et la campagne 2002 apportent des éléments importants dans ce domaine. .a quatrième phase intervient à la fin de La Tène finale. Elle reste peu connue pour
  • humaine ne cesse pas au changement d'ère. L'OPERATION ARCHEOLOGIQUE DE 2002 travail de cette année s'inscrit dans un programme défini en 2000, à l'issue du dernier programme annuel. Les objectifs étaient clairement définis car il s'agissait de : raursuivre l'étude de l'enclos central
  • central a posé de nouvelles questions auxquelles la fouille de cette année enté de répondre. surface concernée par l'opération 2002 est de 1200m2. Ce complément porte à près d'un hectare mprise totale de la fouille à Kerven - Teignouse. Le travail a porté essentiellement sur la partie
  • utilisation fournies par les ÎUX sondages au nord et au sud. î 2002, l'étude des deux extrémités s'est poursuivie et deux coupes longitudinales pratiquées sur le longueur totale de 25,50m. L'objectif de la première coupe, (EC FE 3/4), était de vérifier le pport éventuel entre ce fossé et
  • 2002, l'extension prévisible des structures mises en place à cette période implique un doublement des surfaces protégées par un enclos central fortifié. Ces données renouvellent nos connaissances sur le site, sur la position qu'il occupe dans une hiérarchie des sites d'habitat de
RAP01837.pdf (PLOUHINEC (56). les peintures de la galerie de la villa de Mané Véchen. rapport d'étude lié à la fouille programmée)
  • Centre d'Etude des Peintures Murales Romaines Les peintures de la galerie de la villa de Mané Vechen (Morbihan) Septembre 2002 Centre d'Etude des Peintures Murales Romaines CNRS - ENS Abbaye Saint-Jean-des-Vignes 02200 Soissons Les peintures de la galerie de la villa de
  • Mané Vechen (Morbihan) Rapport d'étude Responsables de l'étude Sabine GROETEMBRIL avec la collaboration de C. Allonsius, F. Monier, C. Vibert-Guigue, J. Boislève, S. Livin Septembre 2002 1 En septembre 2001, nous sommes intervenues, à la demande d'Alain Provost responsable
  • traitera que des enduits de la galerie, car la fouille de la salle aux niches a été reprise en 2002 ; d'autres enduits ont donc été découverts et une étude complémentaire a été jugée utile pour la compréhension du décor et du volume de cette salle étonnante. Le secteur E de la galerie
  • . Fig.11 : Détail du carré à fleuron qui interrompt la frise de rubans. (photo : S.G., 2002.21.10) (photo numérique : S.G., 2002) Fig.12 :. Tranche plate de la plaque 13 (carré K) caractéristique d'une empreinte de linteau, (photo : S.G., 2002.35.1) Fig.17 : Plaque 3, frise
  • reconstituées Relevé et dessin : S. Groetembril Dao : Cl. Vibert-G. CEPMR - CNRS/ENS 4 novembre 2002 Fig.21. Traitement informatique des plaques reconstituées (dao Cl. Vibert-Guigue) Fig.23 : Plaque 17. On peut y observer le peu de soin accordé au fond. (photo : S.G., 2002.31.5) Fig.24
  • : Dessins des plaques qui présentent une partie du corps d'un oiseau. (Relevés-dessins : S.Livin, stage CEPMR-CNRS) Plaque 45 F-L Plaque 46 F-L contour indéterminé Relevé et dessin : S. Groetembril Dao : Cl. Vibert-G. CEPMR - CNRS/ENS 22 octobre 2002 Fig.33 bis. Restitution
  • hypothétique | partir de quelques plaques [de peinture reconstituées Keleve et dessin des peintures : J. Boilevé et S. Groetembril Dao : Cl. Vibert-O. 8 novembre 2002 CEPMR-CNRS/ENS hypothèse d'une ouverture 3 o o. S o ouest Cour D largeur du couloir, environ 3 m Fig. 34. Essai de
  • . Groetembril CEPMR-CNRS, 2002. S. Livin 25 cm Fig.4i MANE VECHEN, galerie E, secteur est Dessin de restitution du décor Relevés : J. Boislève, S.Groetembril Dessin : S. Groetembril CEPMR-CNRS, 2002. RO Plaque 6 Carré E RO RO RBx Plaque 5 RBX RO RBx RO RBx RO RBx RBx RO
RAP01829.pdf (CRÉHEN (22). le château du Guildo. rapport intermédiaire 2002 de fp3 (2001-2003))
  • CRÉHEN (22). le château du Guildo. rapport intermédiaire 2002 de fp3 (2001-2003)
  • MINISTERE DE LA CULTURE DIRECTION REGIONALE DES AFFAIRES CULTURELLES SERVICE REGIONAL DE L'ARCHEOLOGIE CONSEIL GENERAL DES COTES D'ARMOR LE CHATEAU DU GUILDO COMMUNE DE CREHEN (Côtes FOUILLE PROGRAMMEE d'Armor) TRIENNALE 2001-2003 RAPPORT INTERMEDIAIRE ANNEE 2002
  • restructurations ponctuelles et hâtives au gré des sièges. La ruine progressive du site après le conflit est confirmée par l'abandon de l'angle nord-est et la construction de bâtiments peu soignés dans les ruines de l'ancien logis. : Zone 12. : Zone 13. : Zone 13, extension 2002. 0 Fig. 2
  • : Localisation des zones de fouille. 10 20 m La campagne 2002 Présentation générale Les objectifs de la campagne 2002 ont été défini en conclusion du rapport 2001. Ils prévoyaient l'achèvement de la fouille du la zone 12 (figure 2) où les vestiges d'un bâtiment présentant un décor
  • soins. Enfin, la journée du 27 juillet a été consacrée à la présentation des résultats de la campagne 2002 à un large public. L'année 2002 a également vu la publication des actes du colloque "Château Gaillard 20" lors duquel une première synthèse sur le logis au XlVe siècle avait été
  • four à pain moderne, mis au jour en 2001, a été démonté au printemps. La fouille de 2002 a porté sur la moitié nord du secteur, où elle s'est attachée à démêler l'écheveau des remblais apportés au cours des différentes étapes de construction ou de réaménagement du château (figures
  • seuil de bois, conservée dans le sol. Le mobilier La campagne 2002 a livré un mobilier assez abondant, dont le traitement a été réalisé selon le protocole, maintenant bien rôdé, mis en place les années passées. 490 objets ou fragments d'objets métalliques ont été recueillis. Il
  • : céramique de Saintonge ; 4 et 5 : provenance indéterminée ; 6 : céramique à pâte claire du Maine 7 : proto-grès domfrontais ; 8 : céramique glaçurée de Chartres-de-Bretagne (35). Bilan de la campagne 2002 et programme pour 2003 La campagne de fouille 2002 apparaît comme l'une des plus
  • scientifique, une réflexion devra être engagée sur la restitution des informations au public et sur la mise en valeur des vestiges dégagés. L'orientation et les moyens alloués à la poursuite du programme d'étude devront également être définis. Compte-rendu de visite du 11 juillet 2002 au
RAP01838.pdf (PLOUHINEC (56). villa maritime gallo-romaine de Mané Véchen . rapport intermédiaire 2002 de fp3 2001-2003)
  • PLOUHINEC (56). villa maritime gallo-romaine de Mané Véchen . rapport intermédiaire 2002 de fp3 2001-2003
  • PLOUHINEC (MORBIHAN) - MANE-VECHEN VILLA MARITIME GALLO-ROMAINE FOUILLE PROGRAMMEE PLURI-ANNUELLE 2001-2003 RAPPORT INTERMEDIAIRE 2002 PRESENTE PAR ALAIN PROVOST MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION DRAC BRETAGNE - SERVICE REGIONAL DE LARCHEOLOGIE REGION DE BRETAGNE
  • DEPARTEMENT DU MORBIHAN COMMUNE DE PLOUHINEC Villa maritime gallo-romaine de Mané-Véchen à Plouhinec (Morbihan) Fouille programmée pluri-annuelle 2001-2003 Rapport intermédiaire 2002 Site n° 56 169 001 AH. Autorisation n° 2001/009. Programme 020: Espace rural, peuplement et productions
  • "squatte" la villa après la disparition des occupants légitimes jusqu'à la fin du premier tiers du IVè siècle semble-t-il. 2. Le programme de 2002 D'une durée de 12 semaines, les travaux de terrain se sont déroulés en 2 sessions du 10 juin au 13 juillet et du 5 août au 15 septembre et
  • salles (V et W) dont la fouille n'est pas terminée. Enfin, dans l'aile ouest, nous avons achevé la fouille de la fosse où le haut-relief avait été découvert en 2000 et de ses abords immédiats (zone AA), soit une superficie de 16 m2. La surface fouillée en 2002 est inférieure à celle
  • travaux connexes ont été engagés à l'été 2002: étude des peintures murales déposées et collectées dans la galerie et dans la salle aux niches (salle J) par le Centre d'Etudes des Peintures Murales Romaines de Soissons, et première recherche sur le haut-relief découvert en 2000 par
  • la sculpture, on constate que le personnage féminin est en position allongée au pied des 6 personnages de la partie supérieure. 4. Bilan et perspectives 4.1. Bilan de la campagne 2002 La première caractéristique à souligner concerne l'adaptation des constructions au terrain
  • des enduits déposés et collectés dans la salle J sera prolongée en 2002 avec l'apport des fragments recueillis lors de la fouille des banquettes. Dans les lots d'enduits collectés, en 2002, dans les salles N, P, Q et R, seules les plaques prélevées dans l'exèdre de la salle R
  • importants en 2002, tant en volume qu'en qualité, devront être abordées rapidement comme l'ont été celles concernant la protection des vestiges mis au jour, qui ont débouché sur la mise en place d'un programme de consolidation suivant l'évolution du chantier de fouilles. Figure 1 : Plan
  • d'évaluation 2000. figure 3: Plan d'ensemble de la villa à l'issue de la campagne de fouilles 2002. 10 30 105 2030f 4-2050 1 2040 + 1 1 -Gh P -H- 2 2 2 1040 i i i I i 2 3 1 | I i i i i ! i 2060 0 U -■ 5m i Figure 5: Plan de la partie occidentale de l'aile
  • nord de la villa (fouilles 2002). Zonage et délimitation des sondages; numérotation des murs. Figure 8: Fouille par moitié de la zone N. Figure 9: Vue de la fouille de la zone R. Figure 10: Enfilade des salles N et P; paléosol et substrat affleurant (vue de l'est). Figure 11
RAP01840.pdf (PLOUHINEC (29). la nécropole mégalithique de la pointe du Souc'h. rapport intermédiaire 2002 de fp 3 2001-2003)
  • PLOUHINEC (29). la nécropole mégalithique de la pointe du Souc'h. rapport intermédiaire 2002 de fp 3 2001-2003
  • LA N E C R O P O L E MEGALITHIQUE DE LA POINTE DU SOUC'H EN PLOUHINEC (Finistère) N° de site: 29 197 006 AP Rapport intermédiaire Seconde campagne de fouille triennale 2/3 (24/06/2002 - 27/07/2002) par Michel LE GOFFIC CONSEIL GENERAL DU FINISTERE SERVICE DEPARTEMENTAL
  • D'ARCHEOLOGIE 2002 LA NECROPOLE MEGALITHIQUE DE LA POINTE DU SOUC'H EN PLOUHINEC (Finistère) N° de site : 29 197 006 AP Rapport intermédiaire Seconde campagne de fouille triennale 2/3 (24/06/2002 - 27/07/2002) par Michel LE GOFFIC CONSEIL GENERAL DU FINISTERE SERVICE DEPARTEMENTAL
  • D'ARCHEOLOGIE 2002 SOMMAIRE 1. Fiche signalétique 1 2. Localisation 2 3. Historique 5 4. Répartition des sépultures à chambre compartimentée 6 5. Répartition de la poterie type Le Souc'h 7 6. Problématique 7 7. Moyens mis en œuvre 8 8. Déroulement de l'opération 9
  • , enclume. Lieu du dépôt du mobilier : Dépôt de fouilles - 29590 Le Faou des fonds documentaires : Centre départemental d'archéologie, 29590 Le Faou. REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES DU RAPPORT INTERMEDIAIRE Année : 2002 Auteur : (Nom et Prénom) : LE GOFFIC Michel Collaborateur(s) : GRALL
  • suivie, bien plus tardivement, d'une utilisation au Chalcolithique (dépôt de vases campaniformes). L'auteur parle aussi de poterie onctueuse et, avant la campagne de 2002 on ignorait s'il s'agissait de poterie médiévale ou de protoonctueuse de l'âge du fer. Les tessons retrouvés dans
  • campagne de fouille a été réalisée entre le 24 juin et le 27 juillet 2002. L'encadrement était constitué par Michel LE GOFFIC, conservateur en chef territorial du Patrimoine, archéologue départemental du Finistère, responsable du chantier et Bertrand GRALL, technicien territorial du
  • de matériaux. Les carrés fouillés (2 x 2 m) sont les suivants : E 29 à 34, F 29 à 34 et 36-37, G 29 à 32 et 36-37, H 33 à 35, pour la zone sud-ouest du cairn primaire et K 31 à 34, L 3là 34, M 33-34, pour la zone sud-est (fig. 6). Au cours de la campagne 2002, la recherche s'est
  • superposition du parement du Fig. 6 : Relevé topographique, carroyage à maille de 2 m de côté et situation des zones fouillées (en jaune, la fouille de 2002). Photo 1 : Vue générale du chantier, prise du sud-ouest Photo 2 : Vue prise du nord-est de la partie sudouest du site et du
  • chevauchement du cairn I sur le tertre de la sépulture du Néolithique- moyen I. A l'arrière plan les carrés D 29-32, CD 27-28 et EF 2728 ouverts en 2002. cairn primaire sur le parement de la sépulture néolithique moyen I a aussi été recherché (carrés G33-34). Les restes de l'architecture
  • constituant les parois avaient été prélevées. En 2002 la surface du sol de la chambre du dolmen I a été entièrement découverte, permettant ainsi de retrouver les fosses de calage des petits orthostates et de Fig. 9 : Plan du dolmen I et des restes de parements du tertre néolithique moyen
  • confortés par des analyses d'échantillons (certains résultats sont attendus en décembre 2002) et des fouilles complémentaires. La datation de la sépulture d'affinité Cerny fouillée lors de la campagne 2001 a été effectuée à Miami par accélérateur sur un échantillon de charbon de bois
  • ). L'architecture de la sépulture du Souc'h a pu être complétée par la fouille de 2002 et montre donc une fosse rectangulaire dont les parois devaient être plaquées de petites dalles de gneiss, le fond étant constitué par le gneiss en place, ce qui nous fait penser au coffre M2 FI de Rots
  • (Chancerelle et Desloges, 1998). La couronne de pierres disposées en écailles constituait les restes d'une couverture scellant le tertre tumulaire de sable limoneux rapporté au dessus de la tombe (les résultats d'analyses du sédiment figurent en annexe) La découverte, en 2002, d'un second
RAP01860.pdf (PLÉDÉLIAC (22). château de la Hunaudaye. rapport de fouille programmée)
  • CHATEAU DE LA HUNAUDAYE PLEDELIAC ( Côtes d'Armor) Château de la Hunaudaye vu du sud-ouest (2002) (Cliché Paul HENRY) RAPPORT D'OPERATION PROGRAMMEE Septembre - décembre 2002. Paul HENRY 1 CHATEAU DE LA HUNAUDAYE PLEDELIAC ( Côtes d'Armor) RAPPORT D'OPERATION PROGRAMMEE
  • Septembre - décembre 2002. CONDITIONS DE L'OPERATION. L'opération programmée d'étude architecturale, autorisée à partir du 25 septembre 2002 a été menée sur le terrain du 1er octobre au 3 décembre 2002. Elle a concerné, comme prévu, les bâtiments nord et leur liaison avec la tour nord
RAP01852.pdf (PLOUHINEC (29). "ménez-drégan". rapport de synthèse de fp 3 (2000-2002))
  • PLOUHINEC (29). "ménez-drégan". rapport de synthèse de fp 3 (2000-2002)
  • PLOUHINEC, FINISTERE RAPPORT DE FIN D'OPÉRATION TRIENNALE DE LA FOUILLE DU GISEMENT PALEOLITHIQUE INFERIEUR DE MENEZRDREGAN I Campagne 2002 Sous la direction scientifique de : J e a n - L a u r e n t M O N N I E R et B e r n a r d H A L L E G O U E T Réalisé par : S t é p h
  • TRIENNALE DE LA FOUILLE DU GISEMENT PALEOLITHIQUE INFERIEUR DE MENEZ-DREGAN I Campagne 2002 Sous la direction scientifique de : J e a n - L a u r e n t M O N N I E R et B e r n a r d H A L L E G O U E T Réalisé par : S t é p h a n H I N G U A N T et N a t h a l i e M O L I N E S Avec
  • la collaboration de Rozenn C O L L E T E R UMR 6566 du CNRS « Civilisations Atlantiques et Archéosciences », CNRS, Université de Rennes 1, Ministère de la Culture Rennes 2002 Le site paléolithique inférieur de Menez-Dregcm I - Campagne 2002 RAPPELS N° de site : 29-197-015
  • s'est achevée le 27 septembre 2002, soit une durée de 6 semaines. L'opération a été menée, sous la direction de Stéphan HINGUANT, en collaboration avec Rozenn COLLETER et avec la participation de 25 bénévoles : Elise AXFORD, Joana BERNARDES (Portugal), Audrey BIORET, Christian
  • communication, outre les habituels articles dans la presse locale, le site a fait l'objet d'un film vidéo dont la diffusion s'est déroulée lors des l eres rencontres régionales du CNRS tenues à Plozévet les 28 et 29 septembre 2002. A cette occasion, des moulages d'objets issus du gisement et
  • . Le site paléolithique inférieur deMenez-DregcmI - Campagne 2002 2 - Fouilles c l a n d e s t i n e s Alors que nous supposions la protection de sacs de sable et de plaques métalliques sur le site efficace, nous déplorons le constat d'une fouille clandestine à notre arrivée sur
  • aujourd'hui dérochée. Le site paléolithique inférieur deMenez-DregcmI - Campagne 2002 3 . 1 - Les niveaux supérieurs Cette campagne a confirmé l'importance de la couche 4b dans la compréhension des ultimes occupations de la grotte. La richesse en artefacts lithiques de ce niveau est à
  • central qui divisait le porche de la grotte en deux entrées latérales. Le site paléolithique inférieur deMenez-DregcmI - Campagne 2002 problématique en cours de fouille et des mélanges sont très probables d'un niveau à l'autre. La fouille de la couche 5c-c' est pratiquement achevée
  • du sol 7 sera vraiment mise au jour, que l'on pourra envisager l'existence de couches intermédiaires. 4 ssw NNE muret propriété privée Le site paléolithique inférieur deMenez-DregcmI - Campagne 2002 4 - B i l a n d e la fouille t r i e n n a l e 2 0 0 0 - 2 0 0 2 4.1
  • replacés, ce qui permet de visualiser leur position dans l'environnement topographique actuel (fig. 4). 5 Figure 5 - Coupe stratigraphique selon A-B ( T = terrier). Le site paléolithique inférieur deMenez-DregcmI - Campagne 2002 4.2 - Stratigraphie - synthèse et données nouvelles
  • lourds des couches sableuses du site a permis de confirmer l'hypothèse la plus 6 Figure 6 - Coupe stratigraphique selon C-D. Le site paléolithique inférieur deMenez-DregcmI - Campagne 2002 plausible jusqu'alors envisagée, celle qui rattache la plage « X » à la plage 8b. inf
  • . (Scaon, 2002). La présente triennale a surtout été l'occasion, à la lumière des quelques nouveautés stratigraphiques enregistrées, de réviser et compléter le dessin des différentes coupes levées sur le site depuis plus de dix ans (fig. 5 à 10) et d'établir une nouvelle synthèse sous
  • subsistante de la grotte. Le site paléolithique inférieur deMenez-DregcmI - Campagne 2002 effectivement que de nombreux galets à la surface de la couche 4b étaient plus ou moins redressés, phénomène probablement dû la cryoturbation postérieure du dépôt. Aucune structure complémentaire à
  • couche 4b 8 Le site paléolithique inférieur de Menez-Dregcm I - Campagne 2002 Un premier choix semble avoir été opéré par les Préhistoriques au niveau de la gestion de la matière première orientée plutôt vers les gneiss et les grès. Cette gestion différenciée prévaut également
  • sensiblement des niveaux sous-jacents jusque là étudiés. S'agit-il d'une occupation temporaire ? A t-on affaire, par la quantité des galets aménagés mis au jour, à une aire d'activité spécialisée ? à un simple atelier de débitage ? 5 - Etude de l'industrie lithique 5.1 - Campagne 2002
  • - Campagne 2002 Couche 4b 4c 5a 5a' 5b' 5c 5c' 5d 5d' 6 7 (global) 8 (global) Total Nombre 208 2068 117 3618 41 30 3766 8 1059 24 212 16 11167 % 1,86 18,51 1,04 32,39 0,36 0,26 33,72 0,07 9,48 0,21 1,89 0,14 100 Tableau 3 : Répartition des pièces de la campagne 2002 par couche. Les
  • pièces de la campagne 2002 vont être intégrées d'ici la fin du mois de janvier 2003 dans un article de synthèse concernant l'ensemble des pièce étudiées à Menez-Dregan I avec une étude techno-typologique et des plans de répartition, cet article sera soumis à la revue L'Anthropologie
  • : Décompte général des pièces en silex. 10 Le site paléolithique inférieur de Menez-Dregcm I - Campagne 2002 Au niveau du débitage, ce sont surtout les nucléus de débitage unifacial qui sont représentés, surtout pour les modalités unipolaires et bipolaires, le mode centripète apparaît
  • paléolithique inférieur de Menez-Dregcm I - Campagne 2002 Unifacial unipolaire Unifacial bipolaire à plans de frappe opposés Unifacial bipolaire à plans de frappe perpendiculaires Unifacial centripète Bifacial unipolaire / unipolaire Bifacial unipolaire / bipolaire Bifacial unipolaire
  • -outillage principalement) et le quartz. Les autres matériaux restent marginaux, en particulier la dolérite, le quartzite et le grès éocène (tabl.10). 12 Le site paléolithique inférieur deMenez-DregcmI - Campagne 2002 Choppers Débris Eclats non retouchés Nucléus Eclats retouchés
RAP01886.pdf (LE QUIOU (22). la villa gallo-romaine de la gare. rapport intermédiaire de fp3 2002-2004)
  • LE QUIOU (22). la villa gallo-romaine de la gare. rapport intermédiaire de fp3 2002-2004
  • LE QUIOU (Côtes d'Armor) La villa gallo-romaine de la gare Site n° 22 263 001 Fouilles archéologiques programmées Rapport intermédiaire Première Année,été 2002. 1- •i n0 11(««8t i1 1 f I 4 I E • T I I E I INRAP Antenne GrandOuent CS 67737 - 35577 CESSON SE PIGNE Cédex
  • tét 02.23. 36. 00. 40 DRAC 6 rue du Chapitre 351)44 RENNES Cille* Service Régional de l'Archéologie tek 02.99. 8 4 . 5 9 . 1 » Année 2002 M% J.-Ch. ARRAMOND - Ch. REQUI, F. LABEAUNE - Th. ARNOUX LE QUIOU Côtes d'Armor (22) La Villa gallo-romaine de la Gare Site n° 22 263 001
  • AH Rapport préliminaire de fouilles archéologiques programmées Première année, Eté 2002. Autorisation n° 2002-045 Par Jean-Charles ARRAMOND, Christophe REQUI Françoise LABEAUNE et Thomas ARNOUX Toulouse, décembre 2003 1 Avis au lecteur Le présent rapport comporte les
  • : 20 m x = 277,825 y = 1081,400 IDENTITE DE L'OPERATION Autorisation n° 2002 - 045 Nature : FPP TITULAIRE (nom et prénom) : Arramond Jean-Charles Organisme de rattachement : INRAP - UMR 5608 Propriétaire du terrain : Philippe Delaroche Protection juridique : néant Motif de
  • l'opération : Programme de recherche P.20 Crédit Année 2002 : 54 866 euros Surface fouillée ou reconnue : Année 2000 : 300 m - Année 2001 : 1000 m " Année 2002 : 500 m Surface des bâtiments de la Villa : 20 000 m Surface estimée du site : 100 000 m (dans la ou les parcelles concernées par
  • ) - des fonds documentaires : Service Régional de l'Archéologie - Rennes (35) REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES DU RAPPORT ANNEE : 2002 AUTEURS : Jean-Charles Arramond, Christophe Requi COLLABORATEUR^) : Thomas Arnoux , Françoise Labeaune» Sous-titre : Rapport intermédiaire de fouilles
  • archéologiques programmées - Année 2002/ Nombre de volumes : 1 nbre de pages : 33 p. nbre de fïg : 8 nbre de photos : 20 / nbre de planches :13 / 3 GENERIQUE DE L'OPERATION INTERVENANTS SCIENTIFIQUES (par ordre alphabétique) Direction scientifique : Jean-Charles Arramond (adjoint
  • INTERPRETATIONS DES VESTIGES 8 1.1 1.2 1.3 3 NATURE ET IMPORTANCE SCIENTIFIQUE DU SITE PROBLEMATIQUE DE RECHERCHE POUR LES ANNEES 2002-2004 LOCALISATION DE LA CAMPAGNE DE FOUILLE 2002 3.1 LA PHASE D 3.2 LAPHASEC 3.3 LAPHASEB 3.4 LAPHASEA 4.1 LE MOBILIER CERAMIQUE 3.1.1 3.1.2
  • h a i s (22 352 001 AH -Tr fu mei) • ^ içi > la Rüjis Comi« I U ~ ti ügj«B«Ii ïî\ t: IGN 1/25000 11170 DINAN CAULNES I X ! - YiiF>r^ Y W Uff, Chapelle! \ h?sM ; ' V s a -41 • W^mxM^: 1.2 PROBLEMATIQUE DE RECHERCHE POUR LES ANNEES 2002-2004 Le potentiel
  • LOCALISATION DE LA CAMPAGNE DE FOUILLE 2002 Cette première année de fouille a été consacrée conformément au programme déposé auprès de la Commission Interrégionale de la Recherche Archéologique, à la fouille de l'aile thermale de la villa . Toutefois, l'acquisition des terrains n'avait pas
  • sous l'effet de leurs poids. Le pavement (19,5m NGF) est constitué d'éclats de calcaire dur d'environ 1,5cm de 8 -19m Coupe B - Section 2 - Echelle l/50e 19m — Y| = 81455 I \ \ 14501 + \ i LE QUIOU-LA GARE 2002 Plan de la phase B 144i|_ 2m
  • + + + \ - \ \ \ / \ + \\ Campagne 2002 Zone 2 / \ N \ ' / / / y + Fig.6 Photo 1 : Vue vers le nord du sol de l'hypocaute 88 de l'unité d'habitat sous les remblais de la phase postérieure (Quiou02.307) Photo 2 : Vue du sol de mortier 80 de la pièce 17 et de la tranchée de récupération des murs 90 et
  • entailler le sol de la pièce UH3 et la fosse 222 pourrait être le vestige du percement du mur et de 3 cf. fig.46, rapport d'évaluation 2000 15 Photo 20 : Vue du seuil 95 au moment de sa découverte (Quiou00.Ev.03) LE QUIOÜ-LA GARE 2002 Plan de la phase C- Traisi me tal Fig.7
RAP01870.pdf (PAULE (22). cimetière protohistorique et sanctuaire antique de Kergroas. rapport de fp1)
  • Côtes d'Armor Service Régional de l'Archéologie de Bretagne U M R 6566 2002 Cimetière protohistorique et sanctuaire antique de Kergroas à Paule. (Côtes d'Armor) responsables de l'opération : Yves Menez, Anne Villard-Le Tiec conception graphique / infographie : Mathilde Dupré
  • détail d'unefresque de la villa d'Oplontis près de Pompeï Conseil Générai des Côtes d'Armor Service Régional de l'Archéologie de Bretagne UMR 6566 2002 Sommaire Remerciements pagel I- Rappel du programme d'intervention proposé pour 2002 pages 2 à 5 II- L'ensemble funéraire
  • protohistorique - Anne Vîllard-Le Tiec pages 6 à 24 III- Voies et sanctuaire antique - Yves Menez pages 25 à 55 IV- Bilan de l'opération effectuée en 2002 et perspectives en faveur d'une poursuite du programme de recherches - Yves Menez, Anne Villard-Le Tiec pages 55 à 57 Bibliographie
  • , ainsi que la patience avec laquelle ils ont attendu le versement des indemnités promises, Mme de KERSAUZON, propriétaire, et MM. Pierre-Yves et Dominique LE BORGNE, exploitants de la parcelle concernée. 1 2002 Yves Menez, A n n e Villard-Le T i e c I - Rappel du programme
  • d'intervention proposé pour 2002. 50 100km Carhaix Paule i Rostrenen, m Glomei 9 site de Kergroas tTréogan Rennes •Aiontagne* Quimper 'annes altitudes supérieures à 200 mètres altitudes supérieures à 250 mètres altitudes supérieures à 270 mètres Nantes 0 Fig.1 - Localisation
  • de la forteresse. Programmée sur une période de 3 ans, entre 2002 et 2004, cette étude a progressé en 2002 conformément au programme prévu. Un état d'avancement de cette opération sera remis au Conservateur Régional de l'Archéologie au début de l'année 2003, afin qu'il puisse en
  • jour, aucune de ces sommes dues n'a été payée ou remboursée, du fait d'une incompétence manifeste des services comptables de l'I.N.R. A.P. Ce non respect des engagements, alors même que la procédure 2002 Cimetière protohistorique et sanctuaire antique de Kergroas à Paule
  • deux ensembles, étudiés respectivement sous la direction d'Anne YILLARD-LE TIEC et Yves MENEZ, seront présentés successivement. Fig. 3 - Localisation du secteur d'intervention proposé en 2001 pour le sondage de 2002.. 3 2002 v Yves Menez, Anne Villard-Le Tiec j Fig. 4
  • - Localisation du sondage effectué en 2002 et des fouilles antérieures sur les relevés topographiques réalisés par T. Arnoux, 0. Laurent et une équipe de l'I.U. T. de Génie Civil de Rennes. 4 Cimetière protohistorique et sanctuaire antique de Kergroas à Paule. 2002 F/g. 5 - Plan général
  • de l'évaluation archéologique effectuée en 2002. Fig. 6 - Vue aérienne de la fouille de l'été 2002, prise depuis le sud. (cliché Maurice Gautier) 5 Yves Menez, Anne Villard-Le Tiec 2002 II - L'ensemble funéraire protohistorique - Anne Villard-Le Tiec Le tumulus a fait
  • Paule. 2002 • vieux sol I 1 terre brun foncé - première phase de construction de tertre 1 I I terre grise parsemée de traces de couleur rouille 1 terre brun-gris parsemée de traces de couleur rouille et de particules de charbons de bois - deuxième phase de construction de
  • tertre I I limon ocre, plus foncé en périphérie du tertre 1 I limon ocre jaune (loess ?) I I terre végétale Qû pierres - oxydation de teinte rouille accumulation de charbons de bois Fig. 7 - Plan et coupes du tumulus. 7 V. Yves Menez, Anne Villard-Le Tiec 2002 couche
  • entre la matière organique et les parois de la fosse ou du piétinement précédant la pose du "boisage" ; 2002 Cimetière protohistorique et sanctuaire antique de Kergroas à Paule. 1 : argile plastique grise - bois décomposé 2 : terre poudreuse noire, parfois argileuse - comblement
  • Tiec 2002 - une couche poudreuse noire, parfois gris clair à gris foncée et plus argileuse, résultant de la dégradation du matériau périssable tapissant le fond de la fosse, - une fine couche argileuse brun-gris ; - une couche de limon brun-beige friable ; - une couche de limon
  • qu'il soit possible de distinguer les limites des deux creusements ; comblement de limons hétérogènes. Le mobilier. Charbons de bois provenant comblement v _ des limons de J Cimetière protohistorique et sanctuaire antique de Kergroas à Paule. 2002 11 Yves Menez, Anne
  • Villard-Le Tiec 2002 II.2.2.2 - La sépulture n°2. (fig. 14) L'orientation : sud-est/nord-ouest Dimensions interne du coffre. - L : 1,30 m -1: 0,46 m aux chevets à 0,52 m au niveau des jambes - hauteur des parois : 0,17-0,22 m en moyenne à 0,27 au chevet ouest ; L'architecture du
  • vraisemblablement vers le sud-ouest. - poids des ossements (non nettoyés) : environ 178 g. La fosse de creusement. Cf. SI . Le mobilier. Charbons de bois provenant des limons de comblement 12 Fig. 13 - Vues de la sépulture n°2. 2002 Yves Menez, Anne Villard-Le Tiec 2002 Cimetière
  • l'arcade dentaire, on note peu de carie. \ 15 2002 Yves Menez, Anne Villard-Le Tiec Fig. 17- Vues de détail de la sépulture n°6. Fig. 16- Vues de la sépulture n °6. Ci-dessus état à /'ouverture, après l'enlèvement des dalles. Ci-dessous, état à l'issue de la fouille par I. Le Goff
  • , butent contre la paroi du coffre. La posture générale de ce squelette correspond à la position d'inhumation adoptée également pour les trois autres défunts découverts à ce jour sous le tumulus. Les corps reposent toujours en décubitus 16 2002 Cimetière protohistorique et sanctuaire
  • limites d'infiltration du sédiment. La fosse de creusement. Elle ne se distinguait pas nettement dans la coupe, sauf à la base. Le mobilier. Charbons de bois provenant des limons de comblement. ) V 17 2002 Yves Menez, Anne Villard-Le Tiec Fig. 19 - Vues de la sépulture n°4. 18
RAP01856.pdf (MONTOURS (35). le Teilleul. rapport final de synthèse de fp3 2000/2002)
  • MONTOURS (35). le Teilleul. rapport final de synthèse de fp3 2000/2002
  • Fouille programmée de Montours le Teilleul. Rapport final de la trisannuelle 2000-2002. MONTOURS (Ille-et-Vilaine) "Le Teilleul" 35 191 007 RAPPORT DE FOUILLE PROGRAMMÉE PLURIANNUELLE Décembre 2002 Isabelle CATTEDDU Dominique MARGUERIE INRAP Grand-Ouest Ministère de la
  • Culture et de la Francophonie, Paris SRA de la région Bretagne UMR 6566 du CNRS, Laboratoire d'anthropologie, Université de Rennes 1 Année 2002 Rapport final de fouille programmée 2000-2002. . Montours Le Teilleul, août 2002. SOMMAIRE , , Fiches signalétiques Identité du site
  • Rapport final de fouille programmée 2000-2002. . Montours Le Teilleul, août 2002. VII. ETUDE DES MACRORESTES CARBONISES 35 VII. 1. Inventaire et origine des prélèvements 35 VII.2. Bref aperçu de l'anthraco-analyse 36 VII.3. Résultats des analyses anthracologiques 37 VII.3.1
  • Inventaire des structures Les listings des photographies, des documents graphiques et du mobilier sont joints avec leur documentation respective. Fouille programmée de Montours le Teilleul. Rapport final de la trisannuelle 2000-2002. FICHE SIGNALETIQUE IDENTITE DU SITE Site n° : 635
  • terrain : M r Marcel-Pierre T U A U X Fouille programmée de Montours le Teilleul. Rapport final de la trisannuelle 2000-2002. L'OPERATION ARCHEOLOGIQUE Autorisation n° : 2000-003 Valable du 21/3/2000 au 31/12/2002 Titulaire : Isabelle Catteddu Organisme de rattachement : INRAP
  • Contexte d'intervention : Fouille programmée, troisième et dernière année d'une trisannuelle Surface globale sondée : environ 6500m2 Surface estimée du site : sup. à 4 ha Fouille programmée de Montours le Teilleul. Rapport final de la trisannuelle 2000-2002. RESULTATS Mots clés
  • Bretagne, Rennes, 2001. C A T T E D D U (I.) dir., Les habitats carolingiens de Montours Aubert (Ille-et-Vilaine), D A F n°89, Paris, 2001. et de la Chapelle Saint- Fouille programmée de Montours le Teilleul. Rapport final de la trisannuelle 2000-2002. GENERIQUE DE L'OPÉRATION
  • , Laboratoire d'anthropologie, Université Rennes 1, campus de Beaulieu, 35000 RENNES 1 Elsa-Frédérique DEHIER, stagiaire bénévole DESS Nantes Fouille programmée de Montours le Teilleul. Rapport final de la trisannuelle 2000-2002. REMERCIEMENTS Nos remerciements les plus sincères
  • chaleureux accueil. Fouille programmée de Montours le Teilleul. Rapport final de la trisannuelle 2000-2002. Rapport final de fouille programmée 2000-2002. . Montours Le Teilleul, août 2002. I. SITUATION ET CONTEXTE D'INTERVENTION Les fouilles programmées du " Teilleul ", à Montours
  • (Ille-et-Vilaine), se sont déroulées de 2000 à 2002. Ces opérations ont été conduites durant le mois d'août, avec l'aide d'une équipe d'étudiants bénévoles. Elles font suite à la fouille de sauvetage réalisée en 1996 sur le tracé de l'autoroute A84 Rennes-Avranches. Cette dernière
  • nord-est, la recherche de l'extension et des limites de l'habitat du haut Moyen Age du Teilleul. La campagne menée en août 2002, nous a donné l'opportunité de tester la périphérie du site à proximité de la ferme vers le nord-est (Tr 11). Parallèlement aux fouilles archéologiques
  • fouille programmée 2000-2002. . Montours Le Teilleul, août 2002. III. LE CONTEXTE ARCHÉOLOGIQUE ET ENVIRONNEMENTAL Le site du Teilleul est le plus important des trois gisements mis au jour sur la commune de Montours. Il se caractérise par un habitat dont les structures sont réparties
  • sur les pendages des fossés et les problèmes d'érosion, - réaliser des analyses paléoenvironnentales. 2 Rapport final de fouille programmée 2000-2002. . Montours Le Teilleul, août 2002. L'ensemble de ces points a été abordé. Un obstacle non négligeable est toutefois venu
  • fouille programmée 2000-2002. . Montours Le Teilleul, août 2002. IV. LES RÉSULTATS ARCHÉOLOGIQUES IV.l. Les fossés et parcelles (plans III à IV) Les structures les plus nombreuses découvertes au cours de la fouille programmée correspondent à des fossés. Eléments majeur dans
  • ininterrompu et se poursuivent dans les deux orientations. 4 Rapport final de fouille programmée 2000-2002. . Montours Le Teilleul, août 2002. Dimensions et profils Exception faite de quelques structures (ex. F.320 et 360), les fossés SSO/NNE sont conservés sur une faible profondeur
  • 360, 363, 320=340. Les fossés SSO/NNE semblent avoir davantage une action drainante. 5 Rapport final de fouille programmée 2000-2002. . Montours Le Teilleul, août 2002. Les parcelles (Pl. I et IV) L'étude des profils et des remplissages des fossés a démontré qu'ils pouvaient
  • final de fouille programmée 2000-2002. . Montours Le Teilleul, août 2002. Le fossé F. 132, limite sud, se caractérise par un profil dissymétrique en V à fond plat, plus abrupt au niveau de la paroi nord. Sa largeur est de 1 m et sa profondeur de 35 à 70 cm. Ce fossé est recoupé par
  • irrégulier est orienté NO/SE. Sa superficie minimum est de 1200 m2. 7 Rapport final de fouille programmée 2000-2002. . Montours Le Teilleul, août 2002. F. 320(=340) est conservé sur une profondeur variant de 35 à 55 cm et une largeur de 90 à 120 cm. Son profil essentiellement en
  • est conservé sur une largeur de 130 cm et une profondeur de 45 à 60 cm. Sa limite sud est formée par le fossé F. 120 (=230, 338) décrit plus haut.(limite nord de la parcelle 11). 8 Rapport final de fouille programmée 2000-2002. . Montours Le Teilleul, août 2002. Les fossés F
  • structurée et de quelques foyers. Dans son second état, elle s'étendrait sur une superficie d'environ 2200 m2 (L. 40 x 55 m), en direction du sud, jusqu'au fossé 16* limite nord de la parcelle 7. 9 Rapport final de fouille programmée 2000-2002. . Montours Le Teilleul, août 2002. IV.2
RAP01848.pdf (LA ROCHE-MAURICE. (29) "château du roc'h morvan". rapport intermédiaire 2002 de fp3 (2002-2004))
  • LA ROCHE-MAURICE. (29) "château du roc'h morvan". rapport intermédiaire 2002 de fp3 (2002-2004)
  • + T A R C H C H€ 0 GI Ri V I CH U -E NT » A L S V E S Culture CONSUL GtNFJWL FINISTERE rwwww* Pemw-Bed Château de Roc'h Morvan L A ROCHE-MAURICE (29 237 002 A H - Finistère) Autorisation n" : 22 014 rapport intermédiaire année 2002 Jocelyn MARTINEAU Fabien SANZ
  • , Société Archéologique du Finistère, 2 édition, 2002, p.368-372. Médiathèque de Nantes, Fonds Bizeul, 1689. 2 3 4 5 e 6 FINISTERE (29) JÈËÉÊÊP* • i^ffè vi* Localisation du château de la Roche-Maurice jfl. Autorisation N": 2002 014 Carte ION 1/25000° La Roche Maurice
  • , conjointement à l'étude de bâtie menée par une équipe de l ' A F A N . En 2002, les remblais de la salle nord ont été coupés en deux afin d'offrir une surface fouillée de 30 m et une surface non fouillée de 40m . L'opération a été réalisée sur une durée de 6 semaines, du 27 mai au 05 juillet
  • 2002, par une équipe de l'Institut Nationale de Recherche en Archéologie Préventive, et l'assistance de 12 stagiaires étudiants en archéologie. 2 3 7 2 2 Le type de gisement exploité dans le cadre de notre recherche impose un cadre d'intervention particulier aux sites de
  • consolidation des maçonneries dégagées peu à peu. La réalisation technique de l'opération archéologique en 2003 dépendra, plus globalement, de la mise en protection préalable des vestiges et des personnes présentes sur le chantier, comme i l a été prévu à l'issu du chantier de 2002. 7
  • parements externes, a imposé une autre stratégie. I l a été décidé de concentrer le travail du géomètre sur le relevé intérieur et extérieur du logis, de la tour nord et du donjon (secteur 1) . Le levé topographique de l'année 2002 a porté quant à lui sur l'extrémité sud-est du site
  • château dans la France médiévale, édition préparée par André Bazzana et Jean-Michel Poisson, Picard, Paris, 2000. 16 PICHOT (D.), Le village éclaté, habitat et société dans les campagnes de l'Ouest au Moyen-Age, Presses Universitaires de Rennes, 2002 ; BRAND'HONNEUR (M.), Manoirs et
  • la ville de Landerneau, Service du Patrimoine Historique, 2002., p. 9-13. LE PENNEC (S.), "Le réseau routier de la région à l'époque romaine", op-cit, 2002, p. 17. PICHOT (D.), Le village éclaté, habitat et société dans les campagnes de l'Ouest au Moyen-Age, Presses Universitaires
  • de Rennes, Rennes, 2002, p.71-72. origines à la fin du Moyen-Age, 2 0 21 La pauvreté de la documentation historique, déjà flagrante pour la période du Haut Moyen-Age, se distingue pour l'ensemble des Xle et Xlle siècles. Elle est compensée par une densité singulière de mottes
  • ) Autorisation N* : 2002 014 Site N° : 29 237 002 AH J. Martineau TOPO : F. Boumier / DAO : F. Sanz-Pascual Le Château de RocliMorvan | -pi i A I ' R L L V 3.3.2 - Le logis, description générale (zones 2 et 3) 2 Les deux salles du logis central offrent au premier niveau une
  • des deux niveaux sous combles. Mais le faîtage est ici trop bas pour être celui du logis du bas Moyen-Age. I l pourrait s'agir de l'ancrage de la charpente d'une grande salle contemporaine à la tour maîtresse, que la fouille a en partie révélé en 2002. 3.3.3 - L'éperon nord
RAP01842.pdf (PLOUNÉOUR-MÉNEZ (29). "abbaye du Relec". cloître et secteur sud de l'abbatiale. rapport de fp1)
  • RONAN PERENNEC ABBAYE DU RELEC RAPPORT DE SONDAGES 2002 Cloître et secteur sud de l'abbatiale PLQUNEOUR-MENEZ (Finistère) Site n° 29 202 003 AH CONSEIL GENERAL DU FINISTERE SERVICE DEPARTEMENTAL D'ARCHEOLOGIE 2002 EflP. eooj" V SOMMAIRE Table des Illustrations 2 Fiche
  • signalétique 3 Introduction 4 I - Etat actuel des connaissances 6 1 ) Localisation 2) Date de fondation 3) Etude des élévations 4) Les archives 5) L'archéologie 6) Divers Il-Campagne 2002 6 6 10 13 14 19 19 1 ) Secteur 1 : Cour du cloître A) Sondage 1A Description Interprétation 25
  • - Plan du sondage 2A 67 - Coupe stratigraphique du sondage 2A 68 - Planches photos du sondage 2A - Structures mises au jour dans la cour du cloître en 1984 et 2002 70-73 35 LOCALISA TION DE L \OPERA TION Site n° : 29.2002.003. AH Département : FINISTERE Commune : Plounéour
  • -Ménez Lieu-dit ou adresse : Le Relec - Abbaye Année cadastre : 1968 Section (s) et parcelle (s) : 61, 91 et 92. x = 143,85 y = 1101,5 Altitude : 190 m. IDENTITE DE L10PERA TION Autorisation n° : 2002/009 valable du : 1"" au 30 septembre 2002 Nature : Sondages TITULAIRE (Nom et
  • . REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES DU DES Année : 2002 Auteur : (Nom et Prénom) : PERENNEC Ronan Collaborateurs) : B. GRALL. Titre : Abbaye du Relec, Rapport de sondages 2002 Sous-titre : Cloître et secteur sud de l'abbatiale. Nombre de volume(s) : 1 Nombre de pages : 95. Nombre de figures : 33
  • . INTRODUCTION L'intervention archéologique réalisée en 2002 fait suite à une campagne effectuée en octobre de l'année précédente. Les recherches n'avaient alors pu être menées que dans l'église et la sacristie, mais avaient permis de confirmer certaines hypothèses de datations émises à la
  • l'église. La logique archéologique intégrait ici une demande de renseignements de la part de l'Architecte en Chef des Monuments Historiques, D. LEFEVRE, pour mettre au point un projet de réhabilitation de l'église abbatiale. La fouille s'est déroulée sur un mois, en septembre 2002, avec
  • , nature des remblais en divers points du site (des carottages ont été réalisés). Il-CAMPAGNE 2002 La démarche qui prévalait à la demande de fouille était double, puisqu'elle s'inscrivait dans une logique de recherche, mais qu'elle intégrait aussi une demande de 23 24 25 26 GRALL B
  • , il était prévu, en 2002, de cibler l'intervention sur la partie nord de la cour, et la galerie nord. Etant donné que le vallon sur lequel s'est implantée l'abbaye est en pente vers le nord (le fil du Queffleuth), que les remblaiements étaient supposés plus importants au nord qu'au
  • place, leur niveau d'affleurement, etc., la fouille proprement dite s'est effectuée manuellement. Ce mode d'action qui nous semblait indispensable sur un site abbatial (sites souvent sensibles), était aussi un souhait formulé par la CIRA dans sa session du 13 mars 2002. Dans la cour
RAP01877.pdf (Un quartier de la ville antique de vorgium. les fouilles de la réserve arhéologique. rapport final de synthèse de fouille programmée triennale (2000-2002))
  • Un quartier de la ville antique de vorgium. les fouilles de la réserve arhéologique. rapport final de synthèse de fouille programmée triennale (2000-2002)
  • UN QUARTIER DE LA VILLE ANTIQUE DE VOKGIUM Les fouilles de la Réserve Archéologique de Carhaix-Plouguer (Finistère) (5, rue du Docteur Menguy) (29 024 356) D.F.S. de fouille archéologique programmée Années 2000 - 2002 Sous la direction de Gaétan Le Cloirec Avec la
  • collaboration de F. Labaune et S. Jean Contrat de plan Etat-Région Etat - Ministère de la Culture et de la Communication Région Bretagne Conseil Général du Finistère Ville de Carhaix-Plouguer Institut National de Recherches Archéologiques Préventives Rennes : S.R.A. Bretagne - 2002
  • Zone : x1 = 161,4 x2 = x3 = y1 = 1080,9 y2 = y3 = IDENTITE DE L'OPERA TION Autorisation n° 2000/59 valable du 15/06/2000 au 31/12/2002 Nature : Fouille programmée TITULAIRE (nom et prénom) : Le Cloirec Gaétan Organisme de rattachement : I.N.R.A.P. Propriétaire du
  • organisé autour d'une rue décumane LIEU DE DEPOT : du mobilier : dépôt archéologique du Faou, des fonds documentaires : SRA N° des 10 à 20 diapo. les plus représentatives, fouille et mobilier) : voir inventaire REFERENCES ANNEE : 2002 majeure. BIBLIOGRAPHIQUES des clichés DU DFS
  • préventive - années 2000-2002 Nombre de volumes : 1 nbre de pages : 150 + annexes nbre fig. : 104 - nbre planches. : 71 • : — Les prises de notes et de photocopies sont i iitilisationcàïïective (article L 122-5 du code de ou non de photographies, caries ou schémas, n 'est
  • 2002 Générique de l'opération Convention graphique Résumé p. 5 p. 6 p. 6 I Le cadre de l'opération p. 7 1.1. LA CREATION DE LA RESERVE ARCHEOLOGIQUE 1.2. LA FOUILLE 1.3. LE SITE DANS LA VILLE ANTIQUE p. 7 p. 9 p. 12 A - Organisation sénérale du site p. 15 J -La rue
  • document définitif, nous avons choisi de reprendre la numérotation des bâtiments en fonction des éléments connus en 2002. Il en résulte un décalage par rapport aux numéros attribués dans les rapports intermédiaires (l'ancien bâtiment 1 correspond finalement au bâtiment 2, l'ancien
  • mise en valeur du site. 6 Réserve archéologique de Carhaix - 2000-2002 - Chapitre 1 LE CADRE DE L'OPÉRATION 1.1 La création de la réserve archéologique 1.1.1 Le projet de centre culturel et les sondages d'évaluation Le terrain des anciens établissements Le Manac 'h occupe une
  • tronçon d'aqueduc classé Monument Historique par P. Mérimée en 1862. 2 Ce zonage est modifié en 1998. Le P.U.L. de Carhaix (Plan Local d'Urbanisme) qui remplace le P.O.S. est actuellement en révision. 1 7 Réserve archéologique de Carhaix - 2000-2002 Chapitre 1 Réserve
  • archéologique de Carhaix - 2000-2002 1.2 La fouille 1.2.1 Les moyens financiers Le rapport de sondages permettait d'estimer que trois campagnes estivales de 2 mois suffiraient à atteindre les objectifs fixés. Un budget annuel de 430 000 francs TTC a été demandé pour cela . Les modalités
  • , ralenti le décapage. Les mêmes observations sont valables pour la partie sud-ouest où 2 2 Pouille 1996,10-12, tranchée 6. 9 - Chapitre 1 Réserve archéologique de Carhaix - 2000-2002 la présence de bâtiments réduisait les manœuvres des engins lors de l'évaluation. Nous avons donc
  • : évolution de la fouille par rapport au programme envisagé (D.A.O. S. Jean et G. Le Cloirec/Inrap). 10 Réserve archéologique de Carhaix - 2000-2002 1.2.5 - Chapitre 1 La communication Une attention particulière a été apportée aux relations avec le public, très demandeur
  • (fig. 6). L'action s'est étoffée en 2002 avec le recrutement d'une animatrice chargée d'effectuer des visites régulières le lundi et le mardi. Certaines étaient adaptées aux enfants, d'autres s'adressaient aux groupes ou aux visiteurs étrangers. Un chemin de circulation
  • de la campagne 2001 (cl. F. Labaune / Inrap) S.a. jontai Fig. 7 : exemple de pupitre installé sur le site (cl. G. Le Cloirec / Inrap) 11 Réserve archéologique de Carhaix - 2000-2002 - Chapitre 1 1.3 Le site dans la ville antique 1.3.1 Situation géographique et historique
  • avant la seconde partie du IVe siècle ap. J.-C. Les modes d'occupation changent alors radicalement dans les constructions que nous avons eu l'occasion d'aborder précisément. Réserve archéologique de Carhaix - 2000-2002 1.3.2 - Chapitre 1 Etat des connaissances sur l'urbanisme
  • réserve archéologique ~ Un très bel exemple a été mis au jour rue de Bazeilles (Le Cloirec 1999) 13 Réserve archéologique de Carhaix - 2000-2002 1.3.3 - Chapitre 1 La réserve archéologique dans la ville antique Le site des anciens établissements Le Manac'h se trouve dans la
  • . Pour mémoire, le point haut du site de l'hôpital se trouvait à la cote moyenne de 128,80 m Pouille 1996, 26. 1 2 14 Réserve archéologique de Carhaix - 2000-2002 - Chapitre 1 ORGANISATION GENERALE DU SITE 1.1 Remarques préalables La configuration du site est tributaire de la
  • (voir fig. 5). 1 15 Responsable d'opération : G. Le Cloirec I relevé : F. Labaune / topo: V. Pommier / infographie: S. Jean / INRAP 2002 Réserve archéologique de Carhaix - 2000-2002 1 - Chapitre 1 LA RUE DECUMANE 3.1 La chaussée 3.1.1 Méthode d'approche Fig. 12 : la
  • archéologique de Carhaix - 2000-2002 3.1.2 - Chapitre 1 Les niveaux de circulation Le cumul des différentes coupes nous permet de distinguer 6 états de voirie principaux. Certains sont ponctuellement rechargés par des apports de matériaux qui rectifient les déformations liées à leur
  • 1061 1007 1022 1004 1116 1055 28 1095 - 1070 52 1138- "1 — r 2e moitié du 1er siècle ap. J.-C. Paléosol 1( Réserve archéologique de Carhaix - 2000-2002 - Chapitre 1 3.1.2.1 Etat 1 L'aménagement le plus ancien est établi sur la surface nivelée du paléosol. Large de
RAP01847.pdf (OUESSANT (29). mez-notariou. rapport final de synthèse de fp3 2000/2002)
  • OUESSANT (29). mez-notariou. rapport final de synthèse de fp3 2000/2002
  • LE SITE ARCHEOLOGIQUE DE OUESSANT "Mez-Notariou" (29 155 0022 AP) (Finistère) DOCUMENT FINAL DE SYNTHESE DE FOUILLE P R O G R A M M E E Années 2000 - 2001 - 2002 Sous la direction de Jean-Paul LE BIHAN Volume 1 : Rapport et annexes CONSEIL GENERAL DU FINISTERE S I
  • ).A. - MINISTERE DE LA CULTURE CENTRE DE R E C H E R C H E A R C H E O L O G I Q U E DU FINISTERE Rennes : S.R.A. de Bretagne -2002 LE SITE A R C H E O L O G I Q U E DE OUESSANT "Mez-Notariou" (29 155 0022 AP) (Finistère) RAPPORT DE FOUILLE PROGRAMMEE ANNEES 2000 - 2001 - 2002 Sous la
  • R E C H E R C H E A R C H E O L O G I Q U E DU FINISTERE Rennes : S.R.A. de Bretagne 2002 SOMMAIRE AVERTISSEMENT Ch.l. INTRODUCTION 1. SITUATION 1.1. MILIEU NATUREL ET L'INSULARITÉ 1.2. LE SITE DE MEZ-NOTARIOU 2. LE PROJET TRISANNUEL DE FOUILLE PROGRAMMÉE 2.1. LES DONNÉES
  • Un nouveau programme trisannuel est mis sur pied pour la période 2000-2002. Comme le précédent, il poursuit un double objectif : la recherche sur le terrain et la fouille d'une part, la publication d'autre part. 2.2.1. Le programme de fouille Pl.4 et 7. Il s'agit de poursuivre
  • . Dupuis, A. Fradin, Y. Le Bihan, L. Kervran, G. Larguinat-Turbatte, Y. Launay, J. Le Bihan, P. Le Bihan, E. Le Guiriec, G. Mahieu, A. Maudet, N. Michaud, S. Morel, S. Prodault, F. Quintin, M. Regeard, O. Santré, G. Trelu, M. Van Es. En 2002 : E. Barnier, C. Berthier, E. Bonino, N
  • travail de post-fouille d'autre part sont identiques à celui de l'année précédente. En 2002 La campagne de fouille se déroule du 20 juin au 15 août, soit une période de près de deux mois. La préparation et le transfert du matériel de fouille d'une part, le travail de post-fouille
  • Porspoder (29), - en 2002, à Vannes (56). 3.4.3. Les visites Monsieur le Conservateur régional a effectué chaque année le déplacement ainsi que Monsieur le Président du Conseil Général du Finistère (en 2001). Ils ont pu rencontrer les spécialistes présents sur la fouille lors de leur
  • . 4.1.2.3. Campagne 2002 La fouille se développe sur deux fronts. Au nord-est, il s'agit d'achever la fouille de la fosse Us.229, du dépôt Us.166-146 avec ses sédiments Us. 146 et de progresser le plus possible dans l'étude du dépôt Us.238 (avec, en particulier, ses sédiments Us.226
  • ). Pour cela, il convient d'abord de « débarrasser » cette partie du site de la gangue de couches gallo-romaine (Us.224, 225, 228), tout en préservant les niveaux plus anciens du Bronze moyen. Il convient de rappeler que, jusqu'à la mi-juillet 2002, l'ensemble de ces niveaux (Us.238
  • , en réalité incluse dans le vaste dépôt du Bronze moyen Us.238, cf. fouille 2002), nécessitent une fouille extrêmement fine, ne sont découverts qu'en fin de campagne. Ils ne peuvent être fouillés en 2001. Cette énumération des obstacles rencontrées par la fouille correspond à la
  • liste des principales opérations réalisées sur le secteur 5 au cours de la campagne. 4.1.3.3. Campagne 2002 Dans le secteur nord-est, les sédiments antiques sont étudiés avec, en particulier, la fouille de la fosse Us.229 et de ses sédiments de remplissage profond Us.232 ou de
  • a été montré, au cours des années précédentes, que la vaste dépression antique Us. 157, fouillée depuis 1995, se prolonge au sud de la limite du sondage. En 2002, la fouille d'une bande de terrain de 5 m de large et 30 m de longueur est donc amorcée afin de mettre au jour les limites
  • trous de poteaux datant de cette époque. En outre, un réexamen des mobiliers (dépôt Us. 148) mis au jour contre le flanc nord-est de la dépression gallo-romaine Us. 157 (rapport 19961998) et sa confrontation avec les données de la fouille 2002, permettent d'envisager un creusement du
  • sol naturel et de la paroi orientale de cette dépression dès le Bronze moyen. Il en est de même de la partie méridionale profonde du dépôt du Bronze moyen Us.238. L'analyse des vestiges mis au jour en 2002 confirmera cette hypothèse (cf. infra). 2.2. LES CREUSEMENTS GALLO-ROMAINS